Explication et signification du mot al hamdulilah

la hamdoulilah

Que veut dire Hamdoulah ?

Le terme « hamdoulah » est une expression très utilisée par les musulmans autant en cas de facilité qu’en cas de difficulté.

On peut le traduire par « la louange appartient à Allah », ou plutôt « les louanges Lui appartiennent ». On peut aussi dire « al hamdulilah ala kouli hal » qui veut dire « louange à Allah en toutes circonstances ». Nous pouvons le dire tout le temps, ou pour un bienfait d’Allah ou encore lorsqu’on fait du dhikr.

Donc en fait les louanges c’est le fait de louer et de remercier Allah soubhanhou wa t’alaa de le sublimer, mais pas seulement, c’est également le fait de l’admirer et de le glorifier. Ainsi le mot « hamdoulah » renferme tous ces sens, et cette louange Allah soubhanahu wa ta’alaa la mérite, c’est-à-dire que ces louanges lui reviennent de plein droit.

Il y a une différence avec ce que l’on appelle le choukr qui lui est le remerciement. En général nous le disons après une chose qui nous a été facilitée, alors qu’al hamdulilah nous le disons que ce soit dans les moments difficiles ou faciles.

C’est vraiment une expression remplie de sens au point ou le Prophète alayhi salet wa salem disait que c’est la meilleure des invocations :

D’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Le meilleur rappel est -Il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Allah- (1) et la meilleure invocation est -Toutes les louanges sont pour Allah- (2) » (Rapporté par Tirmidhi n°3383 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi).

« Les paroles les plus appréciées auprès de Dieu sont au nombre de quatre : « Gloire et pureté à Allah, louange à Allah, il n’y a d’autre divinité qu’Allah, Allah est le Plus Grand. » [ et peu importe par laquelle de ces propositions on commence] »

 

سُبْحَانَ اللهِ، والحَمْدُ للهِ، ولَا إِلَهَ إِلاَّ اللهُ واللهُ أَكْبَرُ

Subhâna l-lâhi, wa-l-hamdu li-l-lâhi, wa lâ ilâha illâ l-lâhu, wa l-lâhu akbar (Rapporté par Mouslim dans son Sahih n°2137)

 

hamdulilah

Alors, n’oublions pas cette invocation très importante dans nos prières et tout simplement dans notre vie de tous les jours !

 

Hamdoulah : définition, traduction et signification profonde

On a souvent tendance à écrire « hamdoulah », ou encore « hamdoulilah », mais la transcription écrite et plus correcte en alphabet latin est « al hamdoulilah » en arabe, qui est encore assez discutable puisque là aussi on part de la phonétique, c’est de la translittération. De l’alphabet arabe, l’expression s’écrit « الحمد لله ». Il s’agit de la Hamdala, elle se trouve dans la sourate « l’Ouvrante » sous la forme « al-Hamdu lillâh », et qui signifie par traduction arabe française littérale : « la louange (est) à Dieu ». Ainsi, les formes courtes utilisées dans la langue parlée, mais aussi écrite, quotidienne telles que hamdoulah, al hamdoulilah, hamdullâh… ne peuvent être exactes en Arabe correcte puisque « Hamdu » est la forme définie qui doit être obligatoirement précédée de l’article « al ».

« La louange (est) à Dieu », « grâce (soit rendue) à Allah », « merci à Dieu » … « al-Hamdu lillâh » est ainsi avant tout une expression d’actions de grâce. C’est une formule par laquelle les musulmans expriment leur gratitude à Dieu, leur satisfaction d’un évènement ou d’une affaire qui tourne bien. Si le terme est principalement utilisé par les musulmans, tiré directement du Coran (en particulier au second verset de la Fatiha), il est également employé par l’ensemble des habitants actuels ou anciens du monde arabe, qu’ils soient musulmans, juifs, ou chrétiens. C’est de la langue arabe que tous peuvent utiliser. Cependant, la question n’est pas là. En effet, il ne suffit pas juste de s’exclamer « hamdoulah », de dire une chose, mais il s’agit de la vivre et d’y croire. Lorsqu’un musulman dit cette expression, cela signifie qu’il loue Allah, en qui il croit, Seul et sans associé, comme étant le Créateur de toute chose et plus encore.

 

invocation

 

On peut aussi souvent entendre dire « al hamdoulillah ala koulli hal », qui signifie littéralement « louange à Allah en toute circonstance ». Oui, il ne faut jamais oublier de remercier Dieu en tout temps et en toute chose !

« Si vous énumériez les bienfaits de Allah, vous ne pourriez pas les compter, certes Allah est Celui Qui accorde beaucoup de pardon, Celui Qui est très miséricordieux envers les croyants. » (Sôurat An-NaHl/18).

« Il vous a accordé énormément de bienfaits, certains apparents, certains cachés. » (Sôurat Louqmân/20)

Il convient ainsi que nous remerciions Allah pour les bienfaits dont Il nous a fait grâce et dont nul autre que Lui ne sait le nombre. Les bienfaits apparents sont, comme leur nom l’indique, ce que l’on voit de ses yeux tels que la richesse, le pouvoir, la beauté, l’accomplissement des actes de bien et même la santé, la pluie, les récoltes… Et les bienfaits cachés sont ceux que l’on trouve en soi-même, comme la connaissance de Dieu, la bonne certitude, mais aussi et surtout toutes les épreuves qu’Allah repousse tels par exemple un accident évité de justesse…

 

Al hamdoulilah : remercier Allah pour ses bienfaits qui sont innombrables est un devoir !

Par ailleurs, « al hamdoulilah » en arabe reflète le Tahmid, la forme d’adoration qui porte le sceau du Tawhid (Unicité). Seul Allah est en droit d’être loué, tandis que l’on peut se montrer reconnaissant à la fois envers les créatures et le Créateur. Le Tahmid constitue l’un des moyens les plus aimés du Créateur à travers lequel le serviteur se rapproche de Lui, et la plus simple des manières de se montrer reconnaissant. L’expression « al hamdoulilah » fait d’ailleurs partie des meilleures paroles d’après le Coran. Si l’on se réfère sur la Sunna, on peut apprendre que le Prophète (paix et bénédiction sur Lui) employait la formule du Tahmid à diverses occasions : au réveil, lors de l’ouverture d’un sermon, après avoir mangé, bu, s’être habillé, après avoir éternué… Il est aussi rapporté qu’à partir du moment où le croyant bénéficie à chaque instant des faveurs divines, qu’elles soient visibles ou non, religieuses ou profanes, le Tahmid devient légiféré à tout moment.

 

hamdulilah 2

La plus grande reconnaissance est la foi en Allah (qu’il soit exalté), l’accomplissement de ses obligations et de ses devoirs, et l’éloignement de ses interdictions ; puis, la reconnaissance pour tous les autres bienfaits. Chacun d’entre nous  doit également se souvenir qu’Allah ne nous doit rien, mais nous Lui devons TOUT, ABSOLUMENT TOUT ! Pourquoi ne pas remercier Allah aujourd’hui pour toutes vos bénédictions et pour le don de la vie … pour une autre belle journée ? AL HAMDOULILAH !

 

livre gratuit

1 Comment

  • baptiste

    Reply Reply juillet 25, 2019

    Merci frère,
    Chukr

Leave A Response

* Denotes Required Field