Comment apprendre l'arabe

Al Batâtis : Un tubercule source de protéines et de vitamines

Le août 13, 2022 , mis à jour le septembre 27, 2022 — 8 minutes de lecture

Comme nous le savons tous, la langue arabe constitue une langue noble et riche très importante dans la vie du musulman. Pour progresser dans cet apprentissage, l’étude du vocabulaire arabe est une étape décisive à ne pas sous-estimer. Dans cet article, nous allons justement découvrir un nouveau mot appartenant au domaine des fruits, légumes et tubercules : les pommes-de-terre. Comment dit-on pomme de terre en arabe ? Quelle est son histoire ? Lisez la suite pour le savoir !  

Comment dit-on pomme de terre en arabe ?

Dans la langue arabe, la pomme-de-terre (ou patate) se dit : بطاطس. Il s’agit d’un mot arabe comportant deux fois la lettre ط, une lettre emphatique que l’on ne retrouve pas dans l’alphabet latin auquel nous sommes habitués. Pour parfaire la prononciation de ce mot arabe, voici donc un enregistrement audio préparé par notre professeur d’arabe :   En phonétique, ce mot est parfois retranscrit Batâtis. Il désigne donc ce tubercule comestible, source de glucides complexes, de protéines, d’acides aminés et de vitamines. Considéré à tort comme un légume, il appartient à la famille des solanacées et désigne aussi la plante herbacée et vivace qui produit ces fameux tubercules. Originaire d’Amérique du Sud et plus précisément du Pérou, la pomme de terre s’est rapidement exportée et se consomme désormais un peu partout à travers le monde depuis quelques centaines d’années. Délicieuse cuite, riche en saveur et appréciée pour sa chair ferme et tendre à la fois, elle est présente chez les étals des primeurs, des épiceries et des supermarchés. De nos jours, il existe un certain nombre de variétés de pommes de terre. Parmi elles, nous pouvons citer la Roseval, la Bleue d’Auvergne, la Bintje, la Pompadour ou encore la Juliette. En ce qui concerne la patate douce, il s’agit d’une plante produisant des tubercules riches en amidon et très appréciés dans les régions tropicales et subtropicales. À ne pas confondre, donc, avec la pomme de terre classique plus riche en vitamine C et moins sucrée.  

Un inconditionnel en cuisine

Purée à la noix de muscade, gratin, frites tendres en leur cœur, pommes de terre sautées coupées en rondelles, salade tiède au fromage de chèvre, croquettes au thym et au persil, chips croustillantes, délicieuses potatoes au four à l’huile d’olive… Les idées à base de patates cuites ne manquent pas !
  • Sous sa forme bouillie, elles accompagnent également de nombreux plats tels que la raclette, les purées (nature, aux carottes…), la traditionnelle omelette ou encore la tortilla. D’ailleurs, pour faire bouillir des pommes de terre, rien de plus simple. Les éplucher (si vous le souhaitez) avant cuisson puis les disposer dans une grande casserole remplie d’eau froide. Ajouter du gros sel et faire cuire en portant à ébullition. Une fois l’eau bouillante, surveillez l’évolution de la cuisson avec la pointe d’un couteau. Lorsque la chair devient plus tendre, au bout de vingt minutes environ, retirer du feu et égoutter. Verser les patates dans un saladier et arroser, si vous le souhaitez, d’un filet d’huile d’olive. Il est également possible d’avoir recours à une cuisson à la vapeur. Vous pouvez même les manger ainsi, sans recette particulière, accompagnées de beurre salé et de crème fraîche. Un pur régal pour les papilles !
  • Si vous souhaitez faire un gratin dauphinois, il vous faudra un kilo de pommes de terre, de la crème fraîche liquide, quelques pincées de noix de muscade, une gousse d’ail, du lait, du beurre, du sel et du poivre. Laver et éplucher les patates, les couper en fines rondelles. Puis, les faire revenir dans une sauteuse avec le lait et la crème en portant à ébullition et en assaisonnant. Puis, mettre la préparation au four et en fin de cuisson, ajouter les morceaux de beurre. À accompagner de bœuf, de canard ou de cuisses de poulet.
  • Pour une purée simple et savoureuse, comptez cinq ou six pommes de terre, du lait chaud, du beurre, du sel, de la crème et pourquoi pas, selon les goûts, du fromage, comme le Bleu d’Auvergne par exemple. Laver et peler les patates et les faire bouillir dans de l’eau salée. Puis, les passer au presse-purée et ajouter le lait chaud, le sel et le beurre. Dans un autre saladier, mélanger en écrasant le fromage de votre choix et la crème. Au moment de dresser, disposer une couche de purée puis une couche du mélange au fromage puis une nouvelle couche de purée. Bon appétit !
 

L’idée d’Antoine Parmentier pour populariser la pomme de terre en France

Saviez-vous que toutes ces délicieuses recettes auraient pu ne pas voir le jour ? En effet, la patate fit son apparition en France au cours du 17ème siècle mais ne devint véritablement populaire que par l’intermédiaire d’Antoine Parmentier, un apothicaire qui la fit goûter à Louis XVI. Par cette action, la patate devint un plat populaire qui permit notamment à la France de sortir d’une longue période de famine, par le bienfait d’Allah. C’est d’ailleurs pour rendre hommage à cet homme de goût qu’un célèbre gratin né au début du 20ème siècle fut appelé le « hachis Parmentier ». Pour préparer ce délicieux plat traditionnel, il vous faudra de la purée, deux oignons, des gousses d’ail selon votre goût, des tomates, de la farine (une cuillère à soupe), des herbes, du fromage râpé, du beurre, de la viande hachée, du sel et du poivre. Faire revenir les oignons, l’ail, les cubes de tomates et la viande hachée dans du beurre. Puis, ajouter la farine, le sel, le poivre et les herbes. Dans un plat allant au four, étaler la préparation à base de viande hachée puis ajouter par-dessus la purée et enfin, saupoudrer de fromage râpé.  

La bonne nourriture, un bienfait d’Allah

Lorsque nous pensons à toutes ces bonnes recettes, nous ne pouvons que remercier Allah pour Ses dons, Ses bienfaits et Son immense générosité. Il est Celui qui nous pourvoit et comble nos besoins. Et les louanges Lui reviennent de droit, à Lui Seul.
  • À ce sujet, Il dit, dans la sourate Al Baqarah, au verset 172 :

{Ô vous qui croyez ! Mangez des [nourritures] licites que Nous vous avons attribuées et soyez reconnaissants, si c’est vraiment Lui que vous adorez.}

Dans son Tafsîr, Ibn Kathîr dit :

« Allah commande à Ses serviteurs croyants de consommer des nourritures licites qu’Il leur a accordées et de se montrer reconnaissants pour cela, s’ils sont réellement Ses serviteurs. La consommation de ce qui est licite est une cause d’acceptation de l’invocation et de l’adoration. De la même manière que la consommation de ce qui est illicite empêche l’acceptation de l’invocation et de l’adoration. »

Et nous demandons à Allah de faire partie de ceux qui Le remercient pour Ses nombreux bienfaits et grâces sur nous. Par ailleurs, Il dit dans la sourate Yoûnous, au verset 31 :

{Demande-leur : « Qui vous attribue votre subsistance du ciel et de la terre ? Qui possède [et accorde] l’ouïe et la vue ? Qui fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant ? Qui administre tout ? » Ils répondront : « C’est Allah ! » Dis alors : « Ne Le craindrez-vous donc pas ? »}

  Et nous demandons à Allah de nous compter parmi ceux qui Lui sont reconnaissants, qui Lui obéissent et qui Le craignent. Il est certes capable de toute chose. Et que les éloges et le salut d’Allah soient sur son Messager et Prophète ﷺ, sur sa famille et sur l’ensemble de ses Compagnons.

Autres vocabulaires

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.