Comment apprendre l'arabe

Quel est ce fruit mystérieux entrant dans la composition de la Harissa ?

Le septembre 18, 2022 , mis à jour le septembre 27, 2022 — 10 minutes de lecture

Tomates, haricots, oignon, salades, courgettes, aubergines… Les légumes du potager sont bien nombreux ! Aujourd’hui, afin de progresser dans l’acquisition du vocabulaire arabe, nous allons découvrir le nom de l’un d’entre eux, un légume fort en goût accompagnant les salades, les crevettes, les viandes au barbecue et entrant aussi dans la composition de la célèbre harissa tunisienne : le poivron piquant. Savez-vous comment se dit poivron piquant en arabe ? Lisez la suite pour le savoir !  

Comment dit-on poivron piquant en arabe ?

En langue arabe, le poivron piquant se dit فلفل حار – Foulfouloun Hârroun. Voici un enregistrement audio préparé par notre professeur d’arabe afin de vous aider à vous perfectionner dans la prononciation de ce mot arabe :   Al-Foulfouloun Hârroun, parfois traduit par « poivron piquant » et parfois par « piment » est un fruit appartenant à la famille des Capsicum, tout comme les poivrons. D’ailleurs, la principale différence que l’on trouve entre le poivron et le piment est la présence de capsaïcine, rendant le poivron piquant ou très piquant ! À ce sujet, saviez-vous que l’intensité du piment est calculée sur une échelle dite « échelle de Scoville » ? Originaires du Mexique et d’Amérique du Sud et centrale, les poivrons et piments se sont ensuite répandus dans le reste du monde. Selon certains historiens, c’est Christophe Colomb qui les aurait découverts lors de son premier voyage en Amérique du Sud et qui les aurait rapportés aux Européens. Pour cultiver les poivrons piquants, il est demandé d’avoir un sol bien drainé et d’y rajouter du compost et de l’engrais, si possible. Chaleur et soleil sont également deux facteurs importants pour récolter de beaux plants de poivrons. Une fois que les plants ont bien grandi, couper les fleurs afin que les fruits grossissent. Puis, progressivement, le piment (tout comme le poivron) changera de couleur selon son degré de maturité, finissant le plus souvent rouge une fois mûr. À vous de choisir le moment propice de votre récolte selon votre besoin en piment jaune, vert ou rouge. Au total, il existe de nos jours plus d’une centaine de variétés de piments, même si très peu sont commercialisés. Ils se différencient les uns des autres par leurs fleurs, leurs couleurs et leurs formes. Parmi les plus connus, nous pouvons citer le Pili-pili, le piment rouge, le piment de Cayenne, le piment d’Espelette, le piment antillais ou encore celui des Caraïbes. En plus de sa saveur riche en caractère et son côté relevé, le poivron piquant renferme également des bienfaits et vertus médicinales à ne pas négliger.  

Quels bienfaits ce fruit renferme-t-il ?

Parmi les nombreux bénéfices contenus dans ce fruit, nous pouvons citer les suivants :
  • Le poivron piquant, ou piment, regorge de nombreuses vitamines : vitamine A, vitamine C, vitamines E et K… Autant d’occasions d’apporter au corps l’énergie dont il a besoin au quotidien.
  • Il possède aussi de nombreux minéraux et oligo-éléments tels que du magnésium et du potassium, utiles pour renforcer le système immunitaire, par la volonté d’Allah.
  • Il contient également des antioxydants en quantité intéressante, permettant ainsi de lutter contre l’oxydation de nos cellules provoquée par l’action des radicaux libres.
  • Par ailleurs, la capsaïcine présente dans le poivron piquant brûle les graisses et facilite la digestion.
  • Quant au manganèse que l’on retrouve aussi dans les piments, il prévient des maladies cardiovasculaires, bi idhni Llah.
  • Il est à souligner que le piment est aussi favorable aux voies respiratoires et au système sanguin.
Néanmoins, sachez que l’excès de piment est fortement déconseillé, au risque de provoquer, entre autres, des ulcères. Comme tout aliment, une consommation équilibrée et sans excès est vivement recommandée et profitable pour le corps. Et les louanges reviennent de droit à Allah.  

Un tour en cuisine…

Du côté de la gastronomie et des recettes, sachez que le poivron piquant constitue un condiment de choix dans nombre de préparations. Cuisine des Caraïbes, cuisine mexicaine avec le célèbre chili con carne, ou cuisine créole avec ses acras aux piments… Cuisine asiatique avec un poulet sauté à l’ananas, cuisine du Maghreb avec les piments grillés, la Harissa de Tunisie… Gastronomie française avec le fameux piment d’Espelette du Pays Basque… Différentes régions du monde ont su mettre à l’honneur toute la saveur et les arômes uniques de ce délicieux fruit. Le poivron pimenté relèvera tous vos plats. Qu’ils soient constitués de viande (bœuf, agneau, viande blanche…) ou de poisson, tout est propice au piment. Par ailleurs, il se marie parfaitement avec toutes les épices telles que le curry, le cumin, le paprika (dont il constitue l’un des ingrédients) et bien d’autres. Le côté piquant et épicé d’Al-Foulfouloun Hârroun trouvera également toute sa place dans une marinade composée de citron, d’herbes fraîches ou sèches, de coriandre, de thym et de basilic ! Même le fromage et les desserts accueilleront les piments forts pour un résultat explosif en bouche ! Vous l’aurez compris, ce fruit, qui se consomme aussi bien frais que séché, saura apporter à vos plats le caractère parfumé et condimentaire qui leur manque parfois. Voici d’ailleurs deux idées de recettes simples à réaliser.  

Le poulet au gingembre et au piment : Une recette piquante et fraîche !

Pour cette recette, vous aurez besoin des ingrédients suivants : des cuisses de poulet, deux oignons, un filet d’huile de tournesol, des gousses d’ail, du persil, du gingembre (frais ou en poudre en sachets) et des piments rouges.
  1. Dans une poêle, faire chauffer un filet d’huile et faire revenir les cuisses de poulet coupées en deux.
  2. Ajouter l’assaisonnement adéquat : sel, poivre, ail et persil hachés.
  3. Faire dorer quelques instants puis, ajouter les oignons et les piments coupés très finement.
  4. Laisser cuire à feu doux jusqu’à ce que les oignons soient dorés et que le poulet soit cuit.
  5. Accompagner cette délicieuse recette de riz ou de frites.
 

Le mafé au bœuf et au piment : des saveurs venues d’ailleurs

Voyageons maintenant vers le Sénégal avec un mafé traditionnel un peu plus relevé que d’habitude ! Pour celui-ci, il vous faudra des oignons, du riz, cinq gousses d’ail, du persil, du sel, du poivre, de la viande de bœuf, des tomates coupées en morceaux, du concentré de tomate, des carottes, des patates douces, de la pâte d’arachide, des feuilles de laurier, de l’huile d’olive et bien sûr, deux piments rouges.
  1. Dans une casserole, faire revenir les oignons émincés dans un peu d’huile.
  2. Ajouter deux tasses de riz et assaisonner.
  3. Ajouter ensuite quatre tasses d’eau et faire cuire le riz.
  4. Dans une poêle, faire chauffer de l’huile et ajouter la viande puis les tomates coupées en dés et le concentré. Ajouter un peu d’eau et laisser mijoter.
  5. Ajouter également les oignons, l’ail, le persil, le poivre et de l’eau mixés ensemble.
  6. Ajouter ensuite les carottes, les patates douces.
  7. Déposer de la pâte d’arachide à différents endroits de la poêle et les feuilles de laurier. Intégrer les deux piments et laisser cuire à feu doux.
Voilà un plat bien consistant et relevé qui ravira toute la famille !  

« Mangez et buvez et ne commettez pas d’excès »

Comme nous venons de le voir, certains fruits et légumes sont bons pour la santé, comme Al-Foulfouloun Hârroun, à condition de ne pas en consommer en excès. Il s’agit là d’une recommandation particulièrement bénéfique pour le musulman et la musulmane. D’ailleurs, dans la sourate Al-A’râf, Allah dit, dans une traduction du sens du verset 31 :

{Ô fils d’Adam ! Revêtez vos beaux habits pour chaque prière. Mangez et buvez et ne commettez pas d’excès car [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès.}

Au sujet de ce verset, le savant Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique dans son Tafsîr :

« Concernant Sa Parole : {Mangez et buvez et ne commettez pas d’excès car [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès}, un pieux prédécesseur a dit : « Allah a résumé toute la médecine en la moitié d’un verset. » Ibn ‘Abbâs a dit : « Mange ce que tu veux, et habille-toi comme tu veux, tant que tu évites deux choses : l’excès et l’ostentation. » ‘Amr Ibn Shu’ayb rapporte de son père et de son grand-père que le Messager d’Allah ﷺ a dit : « Mangez, buvez, vêtez-vous et faites l’aumône sans ostentation ni excès, car Allah aime voir Ses bienfaits sur Son serviteur. » [Sahih An-Nasâ’î]

  Et le poivron piquant, que l’on appelle en arabe Al-Foulfouloun Hârroun ne fait pas figure d’exception à cette règle puisqu’il est recommandé de le consommer avec modération. Une façon de profiter de ses nombreux bienfaits et de sa saveur piquante de temps à autre. Sans excès aucun. Et nous demandons à Allah ‘azza wa jal de nous compter parmi ceux qui se tiennent éloignés de tout excès et de toute ostentation. Il est certes capable de toute chose. Que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète et Messager ﷺ, sur sa famille et sur l’ensemble de ses Compagnons.

Autres vocabulaires

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.