Comment apprendre l'arabe

Al-Milh : Un condiment très apprécié dans le monde arabe

Le août 1, 2022 , mis à jour le octobre 31, 2022 — 10 minutes de lecture

Nous revoilà de nouveau réunis pour continuer notre série consacrée au vocabulaire arabe en général et aux fruits, légumes et condiments en particulier ! Comme vous l’avez sans doute remarqué, depuis quelques semaines, nous découvrons ensemble de nouveaux mots arabes afin d’élargir notre lexique et améliorer notre niveau dans cette langue qui nous est si chère. Dans cet article, nous allons nous intéresser à un condiment présent dans toutes les cuisines : le sel ! Comment se dit sel en arabe ? Existe-t-il plusieurs mots ? Nous vous répondons ci-dessous !  

Comment dit-on sel en arabe ?

En langue arabe classique, le sel se dit : ملح. D’un point de vue phonétique, ce terme peut se retranscrire : Milh. Voici d’ailleurs un enregistrement audio afin de vous permettre d’améliorer votre prononciation de ce mot arabe :   En arabe dialectal, langue parlée à l’oral dans de nombreux pays du monde arabe, comme ceux de l’Afrique du Nord par exemple, il n’est pas rare d’entendre aussi : ملحة, que l’on prononcera alors : Milha. Ces deux termes désignent ce délicieux condiment se présentant sous la forme d’une poudre solide blanche que l’on utilise au quotidien pour assaisonner et relever nos plats. Ce condiment, au même titre que les épices (paprika, cumin, gingembre, cannelle, curcuma, poivre, curry…) ou les aromates et herbes (basilic, aneth, ciboulette, romarin, coriandre, thym, persil…), apporte saveur, goût et éveille les papilles. Pour permettre à chacun de profiter de cet assaisonnement très apprécié à travers le monde, le sel, parfois appelé sel de table, sel alimentaire ou encore sel de cuisine, est récolté de diverses manières. Parmi celles-ci, nous pouvons notamment citer la récolte dans les marais salants et dans les gisements de sel formés après évaporation d’anciens lacs par exemple. Le sel marin peut également être récolté de la mer via la saumure. Ainsi, il existe de nombreux procédés d’extraction pour permettre à chacun de profiter de cette saveur unique et délicieuse en cuisine.  

Quel type de sel choisir ?

Tout comme l’huile d’olive, la moutarde, le piment d’Espelette ou le poivre, il est important de bien choisir le type de sel que nous souhaitons utiliser en cuisine ou au quotidien. Et il est vrai qu’il y a l’embarras du choix !
  • Connaissez-vous par exemple le sel noir ? Il s’agit d’un type de sel gemme très présent en Asie du Sud et caractérisé par une odeur particulièrement imposante.
  • Le sel d’Himalaya, très riche en minéraux et oligo éléments (fer, potassium, magnésium…) est un sel rose extrait des roches salines se trouvant près des chaînes de montagne de l’Himalaya.
  • En France, nous ne sommes pas en reste puisque nous disposons, entre autres, du célèbre sel de Guérande, un sel de mer naturel récolté dans les marais salants de la Loire Atlantique.
En plus de ces variétés de sel, sachez qu’il existe différents condiments liés au sel. Par exemple, la fleur de sel, constituée de chlorure de sodium en quasi-totalité, est la fine couche de cristaux se trouvant à la surface des marais salants. Quant au gros sel, il possède des grains beaucoup plus gros. S’il est broyé, il deviendra alors du sel fin, que l’on utilise pour saler nos plats avec subtilité et délicatesse.  

Quels bienfaits contient-il ?

Du côté des bienfaits sur la santé, il serait difficile de renier ceux que contient le sel. En effet, celui-ci est riche de nombreux nutriments bénéfiques pour notre santé.
  • Par exemple, il est contient des minéraux tels que le calcium, le magnésium et le potassium en grande quantité.
  • En raison de la présence d’oligo-éléments, il peut agir sur certains problèmes circulatoires, les rhumatismes et certaines douleurs musculaires, par la volonté d’Allah.
  • En revanche, il est important de savoir que consommer ce condiment en trop grande quantité peut provoquer de la rétention d’eau et une augmentation de la pression artérielle, appelée hypertension artérielle. Ainsi, l’Organisation Mondiale de la Santé recommande à chaque adulte de ne pas consommer plus de cinq grammes de sel par jour.
Composé à 60 % de chlorure et à 40% de sodium (un des principaux sels minéraux), il n’influe pas sur la digestion et trouve tout naturellement sa place dans les régimes sans gluten. Une pincée de sel dans les gâteaux et à tous vos plats est donc autorisée, à condition de ne pas en abuser.  

Le condiment indispensable de toute cuisine

De nos jours, ce condiment occupe une place de choix dans notre cuisine. Qu’il s’agisse de recettes salées ou sucrées, la salière se révèle toujours utile !
  • Du côté des viandes, elle saura assaisonner, avec le poivre et le cumin par exemple, le poulet, l’agneau, les boulettes de viande rouge et toutes vos brochettes et grillades.
  • Il viendra également apporter toute sa saveur à vos légumes : poivrons grillés, carottes, oignons, courgettes, haricots, courge, aubergines, patate douce, fenouil… Une pincée de sel viendra rehausser le tout et régaler tous vos convives.
  • Il en est de même, d’ailleurs, pour les légumineuses telles que les pois-chiches ou les lentilles, à saler durant la cuisson.
  • Salades de crudités assaisonnées à l’huile d’olive et au jus de citron, délicieuse salade de tomate et de fromage de chèvre, gratin, pâtes au thon et aux crevettes cuites dans un bouillon et de l’eau bouillante… Le sel de table y trouvera naturellement sa place !
 

Un ingrédient cher à l’Afrique du Nord et au Proche Orient

Du côté du bassin méditerranéen et du Maghreb, ce condiment aussi occupe une place importante. Il est également utilisé pour laver les viandes avant cuisson, comme le poulet par exemple. En cuisine, le sel viendra éveiller toutes les préparations orientales aussi diverses soient-elles : tajine (tajine de poulet par exemple), couscous à la marocaine, plat oriental tunisien, algérien, berbère, repas traditionnels égyptiens… Ce condiment est particulièrement apprécié dans cette région du monde, au même titre que la Harissa ou le Ras El Hanout.  

« C’est Allah qui a fait confluer les deux mers »

Saviez-vous, par ailleurs, que certains passages du Saint Coran font référence au sel marin ? Par exemple, dans la sourate Al-Fourqan (le Discernement), Allah dit, au verset 53 :

{C’est [Allah] qui a fait confluer les deux mers : l’une douce et rafraîchissante, l’autre salée et amère. Il a établi entre les deux une barrière infranchissable.}

De plus, dans la sourate Al Fâtir, au verset 12, Allah dit, dans une traduction du sens :

{Les deux mers ne sont pas semblables : l’une est douce, rafraîchissante et agréable à boire, alors que l’autre est salée et amère. Cependant, de chacune d’elle vous mangez de la chair fraîche et vous extrayez des parures que vous portez. Et tu vois les navires fendre les flots pour vous permettre de rechercher Ses bienfaits et pour que vous soyez reconnaissants.}

 

« La vie d’ici-bas est à l’image de la nourriture du fils d’Adam »

Dans la Sounnah de notre Prophète et Messager ﷺ, référence est également faite à ce délicieux condiment, notamment pour décrire, de façon métaphorique, le bas monde et ce qu’il contient.
  • Ainsi, dans un hadith rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Al Albani, d’après Oubay Ibn Ka’b, qu’Allah l’agrée, le Prophète ﷺ a dit :

 « La vie d’ici bas est à l’image de la nourriture du fils de Adam, même s’il l’épice et lui met du sel, regarde ce qu’elle devient. »

  • Dans un autre hadith, rapporté celui-ci par Mouslim dans son Sahîh, d’après Sa’d Ibn Abî Waqqâs, le Prophète ﷺ a dit que celui qui veut faire du mal aux gens de Médine, Allah le fera dissoudre comme le sel se dissout dans l’eau. SubhanAllah !
 

Ibn Al Qayyim et son avis sur le sel

Dans son ouvrage L’Authentique de la Médecine Prophétique, le savant Ibn Al Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit au sujet de ce condiment :

« Le sel améliore le corps et la nourriture des hommes, ainsi que toute chose à laquelle il se mélange, même l’or et l’argent. Car il possède une force qui rend l’or plus jaune et l’argent plus blanc. Il nettoie et décompose, il dissipe les humidités épaisses et les dessèche. Il renforce le corps et empêche leur putréfaction et corruption. Et enfin, il est utile contre la gale ulcérée. »

Il ajoute également, qu’Allah lui accorde Son agrément :

« Si on l’emploie comme collyre, il retire la chair excédentaire de l’œil et l’épaississement provoqué par la conjonctivite. Le sel très blanc est plus efficace encore en cela. Il empêche les mauvaises lésions de se répandre. »

Enfin, il précise :

« Al-Baghawî mentionne dans son exégèse que le Messager d’Allah ﷺ a dit : « Allah a fait descendre sur terre quatre bénédictions du ciel : le fer, le feu, l’eau et le sel. » Mais il est plus vraisemblable que ce soit les propos du Compagnon. »

  Riche en saveurs, économique et naturel, le sel, que l’on appelle en arabe « Milh », viendra apporter une touche aromatique et de caractère à tous vos plats, qu’ils soient traditionnels, simples ou encore vegan.

Autres vocabulaires

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.