Comment apprendre l'arabe

Al Basal : Une plante vitaminée citée dans le Noble Coran

Le août 11, 2022 , mis à jour le septembre 27, 2022 — 9 minutes de lecture

Oignons blancs, oignons verts, oignons nouveaux, oignons rouges… Vous l’aurez deviné, nous revoilà réunis autour d’un article mettant en lumière le vocabulaire arabe ! Dans celui-ci nous allons parler de cette plante herbacée utilisée au quotidien comme plante potagère riche en saveurs et en goût. Comment dit-on oignon en arabe ? Comment le prononce-t-on ? Lisez la suite pour le savoir !  

Comment appelle-t-on l’oignon en arabe ?            

En langue arabe, l’oignon se dit بصل et peut se retranscrire ainsi en langage phonétique : Basal. Voici d’ailleurs un enregistrement audio préparé par notre professeur d’arabe afin de vous aider à prononcer ce mot de la meilleure des manières. N’hésitez pas à l’écouter plusieurs fois afin de parfaire sa prononciation et de le mémoriser.   Al Basal désigne donc cette plante potagère très utilisée en cuisine et en gastronomie pour ses bulbes qui viennent aromatiser de nombreux plats. Crus ou cuits, ils viennent apporter du caractère aux plats et une saveur inégalable. Faisant d’ailleurs partie de la catégorie des aromates et des condiments, il se consomme aussi bien dans une salade que dans un tajine, un confit de bœuf ou encore une soupe préparée à partir des légumes du potager. Oignon rouge, oignons blancs, oignons verts, oignon jaune… Petits oignons ou gros oignons… Oignon nouveau reconnaissable avec son petit bulbe et ses fanes vertes… Ce condiment se consomme et se présente sous différentes formes et différentes saveurs afin de varier les plaisirs et les modes d’assaisonnement de nos plats. Selon la variété et le climat, la période de plantation et de récolte varie. Par exemple, il est conseillé de récolter les oignons blancs au printemps. D’un point de vue nutritionnel, l’oignon cru et croquant est particulièrement riche en vitamines et en minéraux comme le magnésium, ce qui en fait aussi un allié pour notre santé au quotidien.  

Les plantes potagères : Un large choix de saveurs et de gourmandise

Les plantes potagères, comme l’oignon par exemple, sont des plantes parfaitement intégrées dans notre alimentation. Parmi ces plantes, nous pouvons citer trois catégories principales : celle qui donne des légumes, celle qui donne des fruits et celle qui donne des aromates.
  • Dans la catégorie du légume, nous trouvons notamment : le poireau, la betterave, l’échalote, la carotte, l’endive, la laitue, le brocoli, l’artichaut, le chou, l’épinard, les lentilles, les petits pois, la tomate, le piment ou encore les pommes-de-terre. Tous ces légumes sont issus d’une plante potagère et se cultivent assez facilement, en terre.
  • Dans la catégorie des fruits, il y a par exemple : le kiwi, le melon, la pastèque, le concombre, la courge, la courgette, le potiron, la myrtille ou encore le fraisier et le framboisier.
  • Du côté des aromates, nous trouvons : l’ail, la ciboulette, l’aneth, le céleri, le cerfeuil, le fenouil, le persil, l’estragon, la moutarde ou encore le thym, la menthe et le basilic.
Toutes ces plantes potagères, et bien d’autres, viennent apporter de la saveur et éveiller nos papilles à chacun de nos repas, entre amis, seul ou en famille. Faciles à préparer et particulièrement sains pour la santé, de nombreuses recettes savent sublimer ces plantes et les rendre incontournables en cuisine. Voici d’ailleurs quelques idées pour sublimer les oignons.  

Quelques recettes à base d’oignons

Pour mettre en avant tout le goût d’Al Basal, voici quelques idées de recettes à la fois originales, savoureuses et simples à préparer.
  • La soupe à l’oignon : un véritable classique ! Pour cette recette, vous aurez besoin de 4 oignons, de beurre, d’huile, d’un peu de farine, d’un litre d’eau, de pain de mie, de fromage râpé (du comté par exemple), de sel et de poivre. Pour accompagner cette délicieuse recette qui est en train de mijoter, vous pouvez préparer une salade variée avec des lamelles de viandes, des tomates, des olives et une pincée de cumin, sel et poivre.
  • Poêlée de légumes du soleil : éplucher divers légumes comme des tomates et des courgettes. Ajouter des rondelles de carottes, des haricots, un oignon et des poivrons. Faire cuire à feu doux (ou feu moyen) avec un peu d’huile d’olive, des herbes et un peu de bouillon. Il n’y a plus qu’à se régaler !
  • Omelette aux oignons et aux champignons, tarte au basilic, oignons crus dans une salade de crudités… Vous l’aurez compris, les idées de préparations sont diverses et variées !
 

« Invoque donc pour nous ton Seigneur afin qu’Il fasse pousser pour nous, de ce que produit la terre  ! »

Saviez-vous, par ailleurs, qu’Al-Basal est cité dans le Noble Coran ? En effet, dans la sourate Al-Baqarah, au verset 61, le mot بَصَلِهَا est cité, en faisant référence aux oignons de la terre. Ce terme est cité dans un passage parlant du peuple de Mousa qui lui demanda de prier Allah pour qu’Il leur donne des légumes et des oignons. Voici le passage coranique en question :

{[Rappelez-vous], quand vous dîtes : « Ô Moïse, nous ne pouvons plus tolérer une seule et même nourriture. Invoque donc pour nous ton Seigneur afin qu’Il fasse pousser pour nous, de ce que produit la terre comme légume, concombre, ail et oignon. » [Moïse leur] répondit : « Échangerez-vous ce qui est meilleur contre ce qui est médiocre ? Descendez à n’importe quelle ville, vous y trouverez ce que vous demandez ! » L’humiliation et la misère s’abattirent sur eux, et ils encoururent la colère d’Allah pour avoir renié les signes d’Allah et tué sans droit les prophètes ; ceci en raison de leur désobéissance et transgression.}

 

« L’ombre du croyant le Jour du jugement est son aumône »

Dans la Sounnah aussi ce légume est cité à plusieurs reprises, notamment pour mettre en lumière l’importance de l’aumône en Islam. Ainsi, dans un hadith rapporté par Ibn Khouzaymah et authentifié par Cheikh Al Albani, d’après Yazid Ibn Abi Habib :

« Marthad Ibn Abi ‘Abdillah Al Yazani était le premier des habitants de l’Égypte à aller à la mosquée. Je ne l’ai absolument jamais vu y rentrer sans qu’il y ait dans sa manche une aumône : soit de l’argent, soit du pain, soit du blé, au point où je l’ai vu apporter un oignon. »

Lorsqu’on lui dit que l’oignon allait apporter une mauvaise odeur à son vêtement, Marthad Ibn Abi ‘Abdillah Al Yazani répondit alors qu’il n’avait rien trouvé d’autre chez lui à donner en aumône. Il ajouta également qu’un des Compagnons du Prophète ﷺ l’avait informé que le Prophète ﷺ avait dit :

 « L’ombre du croyant le Jour du jugement est son aumône. »

Ma cha Allah.  

Les anges et la mosquée

Dans un autre hadith rapporté cette fois-ci par Al Boukhari et Mouslim, qu’Allah leur fasse miséricorde, on apprend que l’oignon (cru) fait partie des aliments à ne pas consommer avant de se rendre à la mosquée. En effet, d’après Jabir Ibn ‘Abd Allah, le Prophète et Messager d’Allah ﷺ a dit :

« Celui qui mange de l’oignon, de l’ail ou du poireau, qu’il ne s’approche pas de notre mosquée car certes les anges sont gênés par ce qui gêne les enfants d’Adam. »

  Dans son ouvrage intitulé « L’Authentique de la médecine prophétique », le savant Ibn Al Qayyim explique au sujet de ce légume :

« L’oignon est chaud au troisième degré. Il contient un excédent d’humidité. Il est utile contre la transformation de l’eau, repousse l’odeur des venins et il donne l’appétit et renforce l’estomac. Ses graines dissipent le vitiligo et sont également utiles si on les frotte autour de l’impétigo. Mélangé au sel, il fait tomber les verrues. Si celui qui prend un remède purgatif le sent, cela chassera nausées et vomissements. Et il fera disparaître l’odeur du remède. Si on l’instille avec son eau, cela purifie la tête. Et on peut mettre quelques gouttes dans l’oreille en cas de mauvaise audition, de bourdonnement, de pus et de liquide apparaissant dans l’oreille. »

Il précise également, qu’Allah lui fasse miséricorde :

« L’oignon cuit est très nourrissant et il est bon contre la jaunisse, la toux et l’âcreté de la poitrine. Il est aussi diurétique, purgatif et il est bon en cas de morsure de chien non enragé, si on presse dessus son jus avec du sel. »

  En salade, en gratin, sous forme de soupe…  L’oignon, que l’on appelle en arabe Al Basal, se décline sous différents modes de cuisson et de recettes afin de permettre à un grand nombre de profiter de toute sa saveur et de ses arômes de caractère. Sain pour la santé, aussi bon cru que cuit, il peut même constituer pour le musulman un aliment à offrir un aumône. En espérant par cela, la récompense d’Allah, Il est certes capable de toute chose. Et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète et Messager ﷺ, sur sa famille et sur l’ensemble de ses Compagnons.

Autres vocabulaires

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.