Comment apprendre l'arabe

« Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain ! »

Le septembre 5, 2022 , mis à jour le septembre 27, 2022 — 8 minutes de lecture

Panais, rutabaga, radis, carotte, ail… Les légumes racines sont nombreux et contiennent divers bienfaits dont nous profitons par la grâce d’Allah. Ils constituent également l’occasion pour chacun d’entre nous d’élargir son vocabulaire arabe en apprenant leur nom ! Dans cet article, nous allons d’ailleurs partir à la découverte de l’un d’entre eux : la betterave. Comment dit-on betterave en arabe ? Quelle est sa prononciation ? On vous dit tout ci-dessous !  

Comment dit-on betterave en langue arabe ?

En arabe, la betterave se dit بنجر, que l’on peut écrire en langage phonétique : banjar. Ce mot est relativement facile à prononcer, même s’il possède la lettre ر, une lettre que l’on ne retrouve pas dans la langue française. Pour vous aider à prononcer ce mot arabe correctement, voici un audio enregistré par notre professeur d’arabe :   Al-Banjar désigne donc ce légume-racine de couleur rouge appartenant à la famille des Amaranthacées. Cultivé pour la production de sucre mais aussi pour la consommation humaine et animale, ce légume se distingue également pour un usage plus original : celui de carburant à l’aide du bioéthanol. Ainsi, la betterave se décline en trois variétés bien distinctes selon l’usage qui lui est destiné :
  • La variété potagère est parfois appelée « betterave rouge ». Elle est cultivée pour la consommation de l’homme et est généralement cuite.
  • La variété sucrière est la variété dont la teneur en sucre est la plus élevée. Elle se définit par une couleur blanche.
  • La variété fourragère se décline en divers coloris et différentes formes et se destine à l’alimentation animale, notamment celle des ruminants.
Sucrée, riche en colorants naturels et bénéfique pour la santé de chacun d’entre nous, Al-Banjar constitue un légume de choix à insérer dans notre alimentation.  

Quels sont ses bienfaits ?

Les bienfaits des racines de ce légume sont nombreux. En effet, au même titre que bon nombre de légumes et de fruits, elles sont riches en vitamines et minéraux, et les louanges reviennent à Allah.
  • Le premier avantage nutritionnel de la betterave, c’est bien sûr la quantité importante de vitamine C qu’elle contient. Une façon de faire le plein de vitamines et de garder la forme, par la volonté d’Allah, tout en se faisant plaisir.
  • Ce légume-racine est également riche en fibres alimentaires et en micronutriments essentiels à l’organisme. Ainsi, sa chair contient du fer, du sodium, du magnésium, du potassium, du calcium ou encore du phosphore en quantité modérée mais tout de même intéressante.
  • Il possède également des nitrates qui, une fois transformés en nitrites, contribuent grandement à la fluidification du sang et son acheminement au cerveau.
Également riche en protéines, en vitamine B9 et en hydrates de carbone, Al-Banjar contient également des glucides (glucose et fructose) et des antioxydants en grande quantité. Ces derniers, comme vous le savez sans doute, sont particulièrement utiles pour lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules et leur oxydation.  

Comment consommer la betterave ?

Contrairement à ce que pensent bon nombre d’entre nous, il existe diverses manières de consommer ce légume et ainsi, de varier les plaisirs. Carpaccio, sous-vide à râper… Sous forme de jus… Découpées en lamelles dans une salade… Les occasions sont diverses pour profiter de tous les bienfaits nutritionnels de ce légume peu commun et souvent ignoré par les consommateurs. Quel que soit le mode de consommation, il faut savoir qu’il est généralement consommé cuit. Pour le cuire, rien de plus simple : plonger la betterave entière, sans la peler au moins 30 minutes dans de l’eau bouillante, ou la faire cuire à la vapeur, ou plus original, la laisser chauffer au four dans du papier aluminium avec une pointe de sel et du persil ciselé (ou de la ciboulette) durant 1h minimum. Une fois cuite, diverses recettes et préparations sont alors à votre disposition pour ajouter couleur et saveur sucrée à vos plats. En salades sous forme de cubes, accompagnés d’une laitue, de carottes crues râpées et d’une vinaigrette légère… En purée avec un peu d’huile d’olive, du sel, du poivre et quelques croûtons… Voici d’ailleurs deux idées de recettes simples et délicieuses pour profiter de tout l’arôme de la betterave cuite.  

Deux idées de recettes originales et savoureuses

  1. Le caviar de betterave : Pour cette recette riche en saveur, vous aurez besoin d’une betterave rouge cuite, d’un demi-citron, d’une gousse d’ail, d’huile d’olive, de sel, de poivre et de vinaigre (vinaigre balsamique par exemple). Mixer la betterave coupée en morceaux, l’ail, le jus de citron, l’huile d’olive et le vinaigre. Bien mélanger jusqu’à obtenir la consistance onctueuse recherchée. Puis, saler et poivrer et mélanger une dernière fois. Votre caviar est prêt ! Un vrai délice ! Vous pouvez le conserver au réfrigérateur et le sortir au dernier moment pour le tartiner, par exemple, sur du pain grillé.
  2. La salade sous forme de verrines fraîches : Il vous faudra deux betteraves cuites, quelques morceaux de fromage au choix (du fromage de chèvre ou du fromage frais par exemple), deux avocats, du jus de citron et de la crème fraîche. Pour l’assaisonnement, il vous faudra du vinaigre, de l’huile de noix, du sel, du poivre et un peu de moutarde. Tout d’abord, couper les betteraves cuites et les mixer avec la crème fraîche, le fromage, du sel et du poivre. Dans un saladier, écraser les avocats et ajouter le jus de citron, de la crème fraîche, du sel, du poivre et un peu de fromage également. Il est maintenant temps de remplir les verrines à partir de ces deux préparations ! Déposer en premier la mousse à la betterave puis ajouter la crème d’avocat. Vous pouvez ajouter, selon votre goût, d’autres ingrédients tels que des morceaux de noix, des rondelles de radis, quelques lamelles de chou rouge, des graines de sésame…
 

Allah, Le Créateur de toute chose

Une fois de plus, c’est en partant à la découverte d’un nouveau légume ou fruit (ici la betterave, que l’on dit en arabe : banjar), que l’on peut saisir l’occasion de méditer sur la création d’Allah. Il est certes Celui qui est capable de toute chose. Il crée ce qu’Il veut et fait don de Ses largesses à qui Il veut. D’ailleurs, dans la sourate Âl ‘Imrân, Allah dit, dans une traduction du sens du versets 190 et 191 :

{En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, qui, debout, assis, couchés sur leurs côtés, invoquent Allah et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : « Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu.}

Que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre noble Prophète ﷺ, sur sa famille et sur l’ensemble de ses Compagnons.  

Autres vocabulaires

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.