Comment apprendre l'arabe

2 arbres cités par Allah pour leurs nombreux bienfaits

Le juillet 11, 2022 , mis à jour le octobre 31, 2022 — 9 minutes de lecture

Vous souhaitez progresser en langue arabe et élargir votre vocabulaire ? Pourquoi ne pas s’intéresser de près aux fruits et légumes ? En effet, il est important, lorsque l’on se lance dans l’apprentissage de l’arabe, de mémoriser de nombreux mots appartenant à divers domaines : métiers, alimentation, couleur, vie quotidienne… Dans cet article, donc, nous allons découvrir ensemble un nouveau mot, d’ailleurs cité dans le Noble Coran : la figue. Comment dit-on figue en arabe ? Quelle est son écriture ? Réponses ci-dessous !  

Comment se dit figue en arabe ?

En arabe, la figue se dit : تين, un mot qui peut, en phonétique, se retranscrire : Tin ou Tîn. Ce terme désigne, comme vous le savez peut-être, ce fruit de couleur violette ou verte, à la pulpe sucrée, juteuse et si savoureuse. Pour prononcer son nom correctement en langue arabe, voici un audio qui se révélera utile, bi idhni Llah : Originaire du Maroc, de la Grèce ou encore de l’Asie Mineure, le figuier est réputé pour être assez résistant, même lorsque les températures baissent. Aujourd’hui, le Maroc est le troisième producteur de figues au monde. Ses zones de production se concentrent notamment autour de Taounate, Chefchaouen, Tétouan et Al Hoceima. Un fruit très apprécié par les marocains, au même titre que la figue de Barbarie, cultivée dans les régions du Sud-ouest marocain et qui se consomme aussi durant l’été. Il faut savoir que les figues fraîches constituent le fruit d’été par excellence et peuvent se consommer jusqu’en automne. Violettes ou vert clair, elles régalent, par leur saveur sucrée et fraîche, aussi bien les petits que les grands. Symboles du bassin méditerranéen, ce délicieux fruit des figuiers se déclinent par ailleurs en diverses variétés. Parmi ces dernières, nous pouvons citer la Marseillaise, la goutte d’or, la ronde de Bordeaux ou encore la madeleine des deux saisons. Séchées ou fraîches, les figues constituent donc le fruit idéal qui vous accompagnera tout l’été durant et vous apportera de nombreux bienfaits pour votre santé. Certains la consomment entières tandis que d’autres préfèrent l’éplucher et ne manger que la chair. A vous de faire votre choix ! Dans les deux cas, vous ne pourrez qu’apprécier son goût sucré et prononcé ainsi que sa saveur rafraîchissante.  

Le plein de vitamines et minéraux

Comme de nombreux fruits et légumes, la figue est riche en nutriments.
  • Tout d’abord, en ce qui concerne les valeurs nutritionnelles, la figue contient principalement de l’eau, des glucides, des fibres et des lipides (acides gras essentiels). Les fibres solubles, par exemple, sont connues pour aider à maintenir un bon niveau de cholestérol.
  • Par ailleurs, elle est une bonne source de vitamines, dont la vitamine A, la bêta-carotène, la vitamine C ou la vitamine E, en quantité moins importante.
  • Du côté des minéraux et oligo-éléments, nous retrouvons du potassium, du phosphore, du calcium, du sodium et du magnésium principalement. Riche en minéraux, la figue fraîche et la figue sèche sont donc deux alliés pour votre santé et votre bien-être.
  • De plus, sa chair contient différents composés antioxydants comme des flavonoïdes et des caroténoïdes.
Tous ces minéraux, oligo-éléments et fibres font de ce fruit très-riche, un excellent allié pour les intestins et le transit intestinal. En effet, la figue, notamment mûre et séchée, aide à lutter contre la constipation et apporte un véritable confort intestinal. Quant à sa teneur en glucides, elle vous permettra de retrouver une certaine énergie en cas de fatigue passagère.  

« Par la figue et l’olive ! »

Dans le Saint Coran, Allah cite ce délicieux fruit dans la sourate At-Tîn. Il dit, dans une traduction du sens de la sourate :

{Par la figue et l’olive ! Par le mont Sinaï ! Par cette cité sûre ! [Par Allah !] Nous avons créé l’homme sous la forme la plus parfaite, pour ensuite le ramener au plus bas degré [de l’Enfer], excepté ceux qui croient et accomplissent des œuvres pieuses, et qui obtiendront une récompense jamais interrompue. [Ô fils d’Adam !] Qu’est-ce qui t’amène, après [avoir su] cela, à démentir la Rétribution ? Allah n’est-Il pas le plus juste des juges ?}

Au sujet de cette noble sourate, le savant Ibn Kathîr, qu’Allah lui accorde Son immense miséricorde, explique :

« Certains imams ont soutenu qu’il s’agissait de trois lieux en chacun desquels Allah suscita un des prophètes messagers doués de résolution, dotés des plus grandes législations. Le premier lieu, où se trouvent la figue et l’olivier, désigne Bayt Al Maqdis où Allah suscita Jésus fils de Marie. Le deuxième est le Mont Sinaï où Allah parla à Moïse fils de ‘Imrân. Quant au troisième, il s’agit de La Mecque, la cité sûre en laquelle est en sécurité quiconque y pénètre et où fut suscité Mouhammad. »

De son côté, Cheikh As-Sa’dî, qu’Allah lui fasse miséricorde, commente ce passage coranique en disant :

« {Par la figue et l’olive !} : Allah a juré par ces deux arbres, du fait de leur grande utilité et des bienfaits de leurs fruits. Ces deux arbres se trouvent en grand nombre dans la région du Shâm, qui est le lieu de la prophétie de ‘Îssâ Ibn Maryam. »

 

« La pulpe est ce qu’elles ont de meilleur »

Dans son ouvrage « L’authentique de la médecin prophétique« , le célèbre savant Ibn Al Qayyim dit au sujet des figues :

« Puisque les figues n’existaient pas dans le Hijâz et à Médine, car leur sol n’est pas propice au figuier, elles ne furent pas mentionnées dans la Sunna. Mais Allah a juré par le figuier dans Son Livre, en raison de ses nombreux avantages et bienfaits. Ce qui est authentique est qu’Allah a juré par le figuier connu par les gens. »

Il explique ensuite :

« Les figues sèches sont nourrissantes et bonnes pour les nerfs. Et elles sont louables avec les noix et les amandes. »

Il termine en disant :

« La pulpe est ce qu’elles ont de meilleur. Elles donnent soif à ceux qui ont chaud, et apaisent la soif causée par la pituite salée. Elles sont aussi utiles contre la toux chronique, elles sont diurétiques et libèrent les occlusions du foie et de la rate. Et elles conviennent aux reins et à la vessie. En manger à jeun est étonnamment utile pour libérer les canaux de nourritures, surtout avec des amandes et des noix. »

 

Sous quelles formes consommer des figues ?

Pour profiter de tous les bienfaits de ce délicieux fruit et en tirer tous les bénéfices sur la santé, voici quelques façons de le consommer.
  • Il est tout à fait possible de le consommer nature pour profiter de leur pleine saveur. En effet, les figues fraîches mûres constitueront d’excellents desserts de soirées d’été. Arrivées à pleine maturité, elles vous offriront une chair à la fois tendre et rafraîchissante. N’oubliez pas de les sortir du réfrigérateur quelques minutes avant de les consommer.
  • La confiture de figues est un autre moyen de profiter de la saveur de ce fruit. Vous pouvez d’ailleurs préparer vous-mêmes vos confitures sucrées à base de figues, pour un résultat naturel et sain.
  • Les figues sèches constituent un aliment particulièrement sain qui pourra vous accompagner toute l’année, en collation par exemple.
  • Si vous appréciez le mélange sucré-salé, vous pourrez déguster ce fruit avec du fromage de chèvre ou l’insérer dans vos salades d’été.
  • Clafoutis, compote, salade de fruits, cake, tartes, sirop, gâteaux, pâtisserie délicate… Ce fruit issu du pourtour méditerranéen trouvera tout naturellement sa place dans nombre de vos recettes. Et ce, au même titre que la vanille, la cannelle, les pruneaux, les poires ou les fruits secs.

Autres vocabulaires

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.