Comment apprendre l'arabe

Un des miracles du Messager d’Allah ﷺ

Le juillet 11, 2022 , mis à jour le août 12, 2022 — 9 minutes de lecture

Les fruits et légumes et l’apprentissage de l’arabe ? Voilà un lien qui semble difficile à tisser à première vue ! Pourtant, comme vous le savez sans doute, l’arabe est une langue riche et vaste et les occasions d’en apprendre plus à son sujet ne manquent pas. Ainsi, se pencher sur le vocabulaire arabe des fruits et des légumes constitue un très bon moyen de progresser efficacement dans ses apprentissages. Par exemple, savez-vous comment se dit datte en arabe ? Quelles sont son écriture et sa prononciation ? Lisez la suite pour le découvrir in cha Allah !  

Comment se dit datte en arabe ?

En arabe, la datte, délicieux fruit issu du palmier dattier, se dit : تمر. En transcription phonétique, nous l’écrivons généralement : Tamr. Écoutez l’audio ci-dessous pour apprendre à bien prononcer son nom.   Les dattes sont des fruits allongés contenant un noyau et notamment connus pour leur valeur grandement nourrissante et énergétique. Lorsqu’elles sont fraîches et arrivées à maturité, elles sont plutôt fragiles et leur exportation à l’étranger délicate. C’est principalement pour cette raison qu’elles sont plus généralement consommées séchées. Ce fruit issu des palmiers dattiers des palmeraies rencontre un vif succès à travers le monde. Les pays producteurs les plus actifs dans ce domaine sont l’Égypte, l’Iran, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l’Algérie. Aujourd’hui, nous retrouvons diverses variétés de ce fruit issu du palmier-dattier. Parmi celles-ci, figurent les dattes d’Afrique du Nord comme la Deglet Nour de Tunisie au Maghreb, la variété savoureuse Sukkari  (signifiant « sucrée ») originaire du Moyen-Orient (Arabie saoudite) ou encore la variété Medjoul, cultivée à l’origine dans la région de l’Est du Maroc. Une autre variété particulièrement réputée et appréciée de tous, c’est bien sûr la datte ‘Ajwa – عجوة, cultivée à Médine. Un fruit très bénéfique au sujet duquel le Prophète SallaLlahu ‘alayhi wa salam a dit, dans un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim :

 « Celui qui mange le matin 7 dattes de la variété ‘ajwa, aucun poison ni aucune sorcellerie ne lui nuiront ce jour-là. »

 

Les bienfaits de ce fruit sur l’organisme

Consommer ce fruit, notamment au moment de la rupture du jeûne lors du mois béni de Ramadan, procure de nombreux bienfaits à l’organisme.
  • Tout d’abord, il s’agit d’une baie riche en oligo-éléments comme le cuivre, le zinc et le fer. Pour les personnes souffrant d’anémie, elle pourra se révéler très utile.
  • Par ailleurs, nous trouvons dans ce délicieux fruit une haute teneur en divers minéraux tels que le potassium (participant à la lutte contre certaines maladies cardiovasculaires), le magnésium, le phosphore et le calcium.
  • Nous y trouvons aussi de nombreuses vitamines jouant le rôle d’antioxydants comme la vitamine C, ou encore la vitamine B, excellente pour un bon maintien du système nerveux.
  • Riche en glucides, la datte constitue également un apport énergétique non négligeable et peut aisément remplacer le sucre, dans une boisson ou un smoothie par exemple.
  • Riche en fibres, elle contribue au bon fonctionnement du transit intestinal. En effet, les fibres alimentaires sont réputées pour lutter contre la constipation et les maux liés à la digestion difficile. Les fibres solubles contenues dans ce fruit permettent aussi de faire baisser le mauvais cholestérol.
Par leurs apports en nombreux nutriments et en antioxydants, les dattes apportent de véritables richesses nutritionnelles à notre organisme. D’ailleurs, pour faciliter leur consommation et profiter de tous leurs bienfaits et de toutes leurs saveurs, diverses recettes existent.  

Sous quelles formes consommer ce délicieux fruit sucré ?

Les dattes se déclinent sous diverses formes pour satisfaire les besoins en gourmandise de chacun d’entre nous ! Avec son goût sucré et sa texture à la fois ferme et moelleuse, elle pourra aisément vous accompagner au quotidien.
  • En tant que collation : une envie de grignoter ? Ou de stabiliser votre indice glycémique ? Il est tout à fait possible de consommer ce fruit tel quel, au même titre que des fruits secs comme les amandes, les raisins secs ou les noisettes, ou des fruits frais comme les figues et les pruneaux.
  • Elles constituent également un ingrédient utile pour la confection de pâtisseries : desserts, biscuits, gâteaux orientaux, pudding, cake, moelleux… Elles trouveront toute leur place dans votre cuisine, au même titre que la pâte d’amande, la noix de coco, la vanille ou la fleur d’oranger.
  • Il est également possible de confectionner du sirop ou mélasse, un jus obtenu après avoir dénoyauté, cuit et pressé les fruits.
  • À l’occasion d’un événement, nous retrouvons aussi les dattes fourrées (de noix ou de noix de cajou par exemple) ou enrobées de chocolat noir ou de chocolat au lait.
 

L’accouchement de Maryam, mère de ‘Issâ

Dans le Noble Coran, la Parole d’Allah, nous apprenons que ce fruit est cité à de nombreuses reprises, notamment dans la sourate Maryam, versets 22 à 25, dans lequel Allah ‘aza wa jall dit, dans une traduction du sens :

{Elle fut alors enceinte [de l’enfant], et se retira avec lui en un lieu éloigné. Puis, les douleurs de l’accouchement la contraignirent à s’adosser au tronc d’un palmier, et elle dit : « Malheur à moi ! J’aurais préféré mourir avant cet instant et être totalement oubliée ! » [L’ange] qui se trouvait en contrebas l’appela [et lui dit] : « Ne t’afflige point ! Ton Seigneur a placé à tes pieds un ruisseau. Secoue vers toi le tronc du palmier : il en tombera sur toi des dattes fraîches et mûres. »}

Dans son Tafsîr, ouvrage écrit en arabe littéraire, le savant Ibn Kathîr, explique :

« C’est pour cette raison que ‘Amr Ibn Maymoûn dit : « Rien n’est meilleur pour les femmes en couches que les dattes sèches et fraîches. » Puis, il récita ce noble verset. »

 

Un des miracles du Messager d’Allah

Il faut savoir que l’un des miracles du Messager d’Allah ﷺ est en lien avec ce fruit riche en saveur et à l’enveloppe charnue. En effet, dans un hadith rapporté par l’imam Ahmad et authentifié par Cheikh Al Albani, le Compagnon Abu Hourayra explique :

« Le Prophète ﷺ m’a donné quelques dattes que j’ai mises dans un panier nous appartenant. Nous l’avons accroché au toit de la maison et nous n’avons cessé d’en manger jusqu’à ce que les dernières dattes du panier soient mangées par les gens du Cham lorsqu’ils ont trahi Médine. »

Cela signifie, selon l’avis des savants, qu’ils ont pu se servir dans ce panier durant au moins 25 ans, la trahison des gens du Châm faisant référence à l’assassinat du calife Outhmân, qu’Allah l’agrée. SubhanAllah !  

L’avis d’Ibn Al Qayyim au sujet de ce fruit

Dans son ouvrage « L’authentique de la médecine prophétique », Ibn Al Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique au sujet de cet aliment sucré et bénéfique pour la santé :

« On rapporte authentiquement que le Prophète ﷺ a dit : « Celui qui mange au matin sept dattes [du village] Al-‘Âliyah ne sera touché en ce jour ni par le poison ni par la sorcellerie. (Al Boukhari et Mouslim) » Il dit également : « Les habitants d’une maison où il n’y a pas de dattes ont faim. (Mouslim) » Et il est authentifié qu’il a mangé des dattes avec du beurre, du pain ou seules. (Sahih Aboû Dâwoûd) »

Il explique également :

« Les dattes renforcent le foie, sont un purgatif, un aphrodisiaque, surtout avec des graines de pins, et guérissent les maux de gorge. […] Elles comptent parmi les fruits les plus nourrissants pour le corps, car elles sont de nature chaude et humide. En consommer à jeun tue les vers car en plus de leur chaleur, elles contiennent une source d’antidote. Si on s’habitue à en consommer à jeun, elles réduisent la matière des vers, les affaiblissent, les diminuent et les tuent. Elles sont à la fois un fruit, un aliment, un remède, une boisson et une sucrerie. »

 

Quelques hadiths mettant en lumière la noblesse de ce fruit

De nombreux hadiths prophétiques citent le nom de cette délicieuse baie. En voici quelques-uns :
  • Au moment de la rupture du jeûne : Selon Anas Ibn Mâlik, le Prophète ﷺ avait pour habitude de rompre le jeûne avant de prier [Al Maghrib] avec des dattes fraîches. Si ce n’était pas avec des dattes fraîches, c’étaient des dattes sèches. Et si ce n’était pas avec des dattes sèches, c’était avec de l’eau. (Rapporté par Aboû Dâwoûd et authentifié par Cheikh Al-Albânî)
  • L’importance de faire l’aumône : Dans un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim, le Prophète et Messager d’Allah ﷺ a dit, selon Abu Hourayrah, qu’Allah l’agrée :

 « Celui qui fait une aumône de l’équivalent d’une datte provenant d’un salaire bon, et Allah n’accepte que ce qui est bon, alors, certes, Allah la reçoit avec Sa Main droite. Puis, Il la fructifie pour celui qui l’a fait, comme l’un d’entre vous élève son poulain jusqu’à ce qu’il soit comme une montagne. »

Autres vocabulaires

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.