Comment apprendre l'arabe

Quel est ce fruit que les Arabes appelaient « raisin de Chine » ?

Le juillet 18, 2022 , mis à jour le août 12, 2022 — 9 minutes de lecture

Nous voilà une nouvelle fois réunis autour d’un thème particulièrement intéressant : le vocabulaire arabe ! Aujourd’hui, nous allons nous intéresser plus de plus près à ces mots arabes directement calqués sur le nom d’origine en langue étrangère. C’est le cas, par exemple, du kiwi. Connu dans le monde entier sous cette appellation, ce délicieux fruit se prononce aussi Kiwi en arabe. Lisez la suite de cet article pour en savoir plus à ce sujet in cha Allah !  

Le nom Kiwi en arabe

Comme nous venons de le dire précédemment, en langue arabe, le kiwi se prononcera de la même manière. Il s’écrit ainsi : كيوي. Voici un enregistrement audio qui vous permettra de parfaire votre prononciation bi idhni Llah: Ce nom, comme vous le savez sans doute, désigne ce délicieux fruit à la forme légèrement ovale provenant de Chine. Depuis des centaines d’années, il régale des millions de consommateurs à travers le monde. Face à ce succès grandissant, d’autres pays sont devenus des producteurs, comme la Nouvelle Zélande et la France. Doux, sucré, et facilement reconnaissable avec sa peau brune et velue, ce fruit se récolte et se consomme, en France, du mois de novembre au mois de mai.  

Quels sont les bienfaits de ce délicieux fruit ?

Le kiwi est particulièrement apprécié en raison de ses nombreux bénéfices sur la santé de chacun. Riche en vitamines diverses telles que la vitamine C, la vitamine K ou encore, les vitamines E et B9, il contient également du cuivre et du potassium. En raison de sa teneur élevée en antioxydants, il constitue également un allié pour la santé et la prévention de certaines maladies et du vieillissement prématuré, bi idhni Llah. Par exemple, il est réputé pour prévenir de certaines maladies cardiovasculaires, des maladies chroniques et de certains cancers, selon la volonté d’Allah.  

Comment le consommer ?

Frais, savoureux et tendre, le kiwi se marie parfaitement avec de nombreux fruits exotiques comme la papaye, le fruit de la passion, l’ananas et la mangue. Il en est de même avec certains agrumes tels que le pamplemousse, l’orange ou le jus de citron. Ainsi, il trouvera tout naturellement sa place au milieu d’une bonne salade de fruits exotiques. Pour cela, coupez les fruits à votre disposition en petits morceaux et rondelles. Incorporez par exemple de la banane, des fruits rouges, de la vanille et éventuellement, de la menthe fraîche en décoration. Vous aurez alors un dessert frais et rafraîchissant qui vous attend au réfrigérateur et à servir au dernier moment.

 

Deux idées de recettes à base de kiwi

Pour vous aider à tirer profit de tous les bienfaits de ce délicieux fruit venu tout droit de Chine, voici deux recettes simples à réaliser in cha Allah.
  • La tarte aux kiwis. Pour réaliser cette délicieuse tarte rafraîchissante et gourmande, il vous faudra une pâte feuilletée, 1/2 kilo de kiwis, trois œufs, 1/4 de litre de crème et une cuillère à café d’amidon de maïs. Une fois les ingrédients réunis, préchauffez votre four à 180°C et faites cuire la pâte à blanc. Il est temps, alors, d’éplucher les kiwis et de les découper en tranches fines. Mélangez les œufs et l’amidon de maïs et disposez le mélange dans le fond de tarte. Posez les tranches de fruits dessus et enfournez 20 minutes. Pour accompagner cette recette facile et gourmande, vous pouvez faire un jus de fruits maison.
  • Le cake aux kiwis. En plein hiver, faites le plein de vitamines avec ce bon gâteau accompagné d’une boisson chaude ! Il vous faudra alors 5 kiwis, 150g de farine, 120g de sucre, du lait, deux œufs, un peu de cannelle en poudre et un sachet de levure chimique. Mélangez les œufs et le sucre puis, progressivement, ajoutez la farine et la levure. Enfin, ajoutez un peu de lait et de cannelle. L’étape suivante consiste à peler les kiwis et à les incorporer dans la pâte puis à faire cuire le tout, dans un moule, 40 minutes à 180°C.
 

Quelle est l’origine du nom كيوي en arabe ?

Une nouvelle fois, c’est en partant à la découverte de nouveaux mots de vocabulaire arabe que nous en apprenons plus sur l’histoire de cette noble langue qui a su, dans certaines situations, s’inspirer d’autres langues. C’est notamment le cas du mot « kiwi ». Pour en découvrir la raison, il faut se pencher sur l’histoire de ce fruit. Le kiwi n’est pas un fruit que l’on trouvait communément chez les Arabes, bien au contraire. Il n’était pourtant pas totalement inconnu puisqu’il portait même un nom précis : ‘Inab At-Tha’lab As-Siny, ce qui signifie : raisin de Chine. Un nom arabe particulièrement long et pas toujours commode à mémoriser ni à prononcer… Puis, avec le temps et l’apparition de ce délicieux fruit dans les marchés d’Afrique en général et du Maghreb en particulier, les Arabes gardèrent la phonétique du nom d’origine et se mirent à prononcer : كيوي – Kîwî.  

La langue arabe, une langue s’inspirant d’autres langues

Il ne s’agit pas là de la seule raison pouvant pousser les Arabes à reprendre la phonétique d’un mot dans sa langue d’origine. Voici d’autres raisons justifiant l’introduction de mots d’origine étrangère dans la langue arabe classique (ou arabe standard) :
  • La nouveauté du nom, de l’objet, du fruit, etc. Si un nom désigne une chose nouvelle et inédite auprès de la population arabe, celle-ci prendra alors le nom de son inventeur ou gardera sa phonétique d’origine, supposant alors l’introduction d’un nouveau mot dans la langue arabe.
  • La présence d’une langue étrangère dans un pays constitue également une cause d’introduction de certains mots. Nous le voyons par exemple en Afrique du nord, comme au Maroc, en Algérie ou en Tunisie. Dans ces pays, certains mots en français sont complètement intégrés au vocabulaire et au lexique du quotidien. Dans ces cas précis, c’est plutôt le dialecte (darija) de ces pays qui absorbera ces mots d’origine étrangère. Dialecte algérien, tunisien, marocain… Chacun a su adopter des mots d’origine française, prononcés avec les sons et phonèmes propres à la langue arabe. Quant au dialecte égyptien, celui-ci est bien plus influencé par l’anglais que par le français.
 

La langue standard moderne, une langue vivante

Nous comprenons bien que l’arabe moderne, langue sémitique, est une langue qui évolue. Et ce, au même titre que toutes les langues vivantes. À l’inverse, comme vous le savez sans doute, des langues dites « mortes » telles que le grec ancien, le sumérien, le phénicien ou le latin. Ainsi, l’arabe constitue une véritable base commune à partir de laquelle un berbère, un marocain, un algérien, un libanais, un égyptien ou encore un saoudien pourront tous comprendre leur locuteur. Une preuve supplémentaire, s’il en fallait une, que la langue arabe classique est un véritable point de jonction et d’unité. Bien plus, elle est la langue du Coran, la langue de la religion islamique et des musulmans.  

Pour quelles raisons apprendre l’arabe et suivre des cours d’arabe ?

Langue resserrant les liens fraternels entre musulmans, langue vivante, langue du Noble Coran, Parole d’Allah révélée au dernier de Ses Prophètes et Messagers… L’arabe est au cœur de nos intérêts et de nos adorations.
  • L’une des premières raisons de se lancer dans l’apprentissage de l’arabe, c’est bien sûr, le fait de pouvoir accéder à la lecture du Saint Coran, de le comprendre, d’accéder aussi aux paroles du Prophète -saw-, de  comprendre les ouvrages de science des savants… Des objectifs primordiaux pour tout musulman et toute musulmane.
  • Autre raison : pouvoir partager avec des musulmans arabophones du monde entier, se retrouver et échanger avec nos frères et sœurs, sans avoir besoin de traducteur ni d’intermédiaire.
  • Une autre raison concerne la volonté de parler une langue dont les bases n’ont pas changé depuis la révélation du Coran ! Qui pourrait, par exemple, lire et comprendre l’anglais parlé il y a 1200 ans ? Et qui pourrait l’utiliser en se faisant comprendre par des millions de personnes ? Ainsi, apprendre l’arabe c’est partir à la découverte d’une langue stable, vivante, riche et, encore aujourd’hui, parlée par des centaines de millions d’arabophones chaque jour à travers le monde.
  Vous l’aurez compris, l’apprentissage de la langue arabe constitue un objectif noble et grandement bénéfique à atteindre. Cours de grammaire, de linguistique, de conjugaison, écriture arabe… Au fil des cours et des leçons, vous apprendrez, bi idhni Llah, à maîtriser cette langue riche et noble, qui a tant à offrir à chaque musulman parmi nous. Vous y découvrirez également, bi idhni Llah, les exceptions et adaptations que cette magnifique langue a su faire siennes et le mot kiwi en arabe en est l’un des exemples les plus parlants.

Autres vocabulaires

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.