Comment apprendre l'arabe

Al Safarjal : Un fruit méconnu très présent au Maghreb

Le août 15, 2022 , mis à jour le septembre 27, 2022 — 8 minutes de lecture

Oranges, tomate, pastèque, courgette, figues, mûres, poires, fruits secs… Saviez-vous que les fruits et légumes constituent un bon moyen pour élargir son vocabulaire arabe ? Et cela tombe bien puisque dans ce nouvel article, nous allons parler d’un fruit assez particulier ressemblant à la fois au citron et à la poire. Il s’agit bien sûr du coing ! Comment s’appelle le coing en arabe ? Comment prononce-t-on ce mot ? Lisez la suite de cet article pour le savoir et partir à la découverte de ce fruit méconnu et pourtant si riche en bienfaits.  

Comment dit-on coing en langue arabe ?

En arabe classique, le coing s’appelle سفرجل et au pluriel : سَفارِجُ. Le mot سفرجل peut se retranscrire en phonétique : Safarjal. Malgré la longueur relative de ce mot, il n’est en aucun cas difficile à prononcer, même s’il est important de bien prononcer la lettre ر. Voici d’ailleurs un enregistrement audio réalisé par notre enseignement d’arabe afin de vous aider à acquérir la bonne prononciation du mot.   Pour faciliter sa mémorisation, n’hésitez pas à écouter l’enregistrement audio à plusieurs reprises et éventuellement, à écrire le mot dans un répertoire dédié au lexique. Cela vous permettra, par ailleurs, de travailler votre geste graphique et d’améliorer votre écriture arabe, in cha Allah. As-Safarjal est donc le nom arabe de ce délicieux fruit ressemblant drôlement au citron par sa couleur jaune vive et sa forme irrégulière. Mais lorsque nous l’ouvrons, il ressemble plutôt à la poire avec sa couleur claire, sa pulpe douce, sa consistance ferme et ses pépins. Ce fruit originaire d’Asie mineure (ou d’Iran) provient du cognassier, un arbuste poussant facilement dans le verger du bassin Méditerranéen où le climat lui est favorable, par le bienfait d’Allah. Selon certains historiens, ce sont les Grecs et les Romains qui l’auraient importé en Europe après avoir apprécié ce fruit cuit et accompagné de miel. Il est vrai que sa chair parfumée et gourmande une fois cuite, sa belle couleur vive, son léger duvet et sa forme ronde font de ce fruit, un aliment à découvrir sans attendre. Il constitue également un véritable allié pour votre santé. Source de fibres alimentaires, de glucides et d’oligo-éléments tels que le potassium, le magnésium et le cuivre, il est également riche en pectine et en polyphénols. Il constitue aussi une source non négligeable de vitamines, comme la vitamine C par exemple. De nos jours, les trois pays produisant le plus de coings dans le monde sont la Turquie, la Chine et le Maroc. Ainsi, ce délicieux fruit est célèbre dans le monde entier et entre dans la composition de nombreuses recettes et préparations savoureuses.  

Quelles recettes préparer à partir de coing ?

Gelées, confitures, gâteaux à la vanille et au caramel, sirop… Marmelade, pâte de coing, rôti au four, en soupe… Purée, compote de pommes et de coings, pâtes de fruits… Les idées de préparations ne manquent pas pour sublimer et mettre à l’honneur tous les arômes gourmands de ce fruit souvent méconnu.
  • Pour la gelée de coing, vous aurez besoin d’une gousse de vanille, de sucre, de jus de citron et de deux kilo grammes de coings. Parfumée et douce, elle accompagnera délicatement vos petits-déjeuners et vos tartines grillées accompagnées d’une noix de beurre.
  • Pour une délicieuse pâte de coing alliant saveur sucrée et gourmandise, voici une recette plutôt simple. Couper les fruits (un kilo environ) en morceaux sans les peler et les plonger dans une marmite (ou bassine à confiture) dans 1.5 litre d’eau. Faire cuire à petite ébullition pour un temps de cuisson de 20 minutes environ. Puis, les égoutter, les mixer et ajouter un kilo de sucre. Refaire cuire de nouveau en remuant jusqu’à obtenir une pâte. Puis la faire sécher durant quelques jours en la retournant de temps à autre. Une fois bien sèche, vous pouvez couper des morceaux et les rouler dans du sucre. Un véritable délice !
  • Si vous souhaitez découvrir toute la saveur de ce fruit sous forme de tarte, il vous faudra une pâte brisée, des fruits, du sucre en poudre et un blanc d’œuf. Badigeonner le fond de la pâte avec le jaune d’œuf. Éplucher et couper la chair des fruits en lamelles et les disposer élégamment sur la pâte. Recouvrir de sucre en poudre et laisser cuire au four 30 minutes. Un pur régal pour vos desserts entre amis ou en famille !
 

Un fruit particulièrement apprécié dans les tajines

Dans la cuisine d’Afrique du Nord, notamment au Maroc, le coing constitue l’un des ingrédients privilégiés de certains tajines à base d’agneau, de mouton, et parfois même de poulet.
  • Les ingrédients nécessaires sont les suivants : des coings, un oignon, des gousses d’ail, un kilo de la viande de votre choix, du gingembre, du curcuma, du poivre, du sel et de l’huile d’olive. Pour la préparation des fruits, il vous faudra également de la cannelle, du beurre, du sucre semoule et quelques graines de sésame pour la décoration (facultatif).
  • Dans un tajine, faire revenir l’huile, l’oignon émincé, les morceaux de viande, les épices et le sel. Puis, ajouter un peu d’eau et laisser mijoter. Cuire à feu doux. Vous pouvez ajouter de l’eau de temps à autre, si nécessaire.
  • Dans une casserole, cuire les morceaux de coing dans de l’eau et du sel pendant dix minutes. Puis, les faire dorer et caraméliser avec du sucre cristallisé et de la cannelle dans une poêle.
  • Lorsque la viande est bien cuite, retirer le tajine du feu et déposer les fruits caramélisés au-dessus. Ajouter enfin les graines de sésame. Laisser refroidir légèrement avant de servir.
 

Un fruit bon pour l’estomac

Dans son livre « L’Authentique de la médecine prophétique », Ibn Al Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique au sujet de ces fruits tendres et si particuliers :

« Le coing est froid et sec, il diffère selon le goût mais tous sont froids et constipants, bons pour l’estomac. Le sucré est moins froid et sec, et penche plus vers l’équilibre […]. Tous calment la soif et le vomissement, ils sont diurétiques […], utiles pour soigner les lésions de l’estomac, le crachat de sang, la choléra, la nausée. Les branches et les feuilles lavées et brûlées ont le même effet que le zinc. »

Il ajoute ensuite, dans le même ouvrage :

« Si on le grille, il sera moins aigre et plus léger. Si on l’évide et l’épépine, qu’on y ajoute du miel, qu’on le met dans une pâte puis dans la cendre chaude, il sera bénéfique. Le coing grillé ou cuit avec du miel est meilleur. Ses pépins sont bons en cas de maux de gorge, de l’œsophage et bien d’autres maladies. […] Sa confiture renforce l’estomac et le foie, elle raffermit le cœur et réjouit. »

Une fois de plus, en découvrant un nouveau fruit et sa traduction en arabe, nous partons à la découverte de ses nombreux bienfaits et ne pouvons que méditer sur la Puissance d’Allah. Il est certes Celui qui créé toute chose., Celui dont nous avons besoin et qui n’a pas besoin de nous. Il nous comble de bienfaits et Sa science embrasse toute chose.   Pâte de fruit, moelleux sucré, pâte de coings, crumble, tartes, confiture dans des pots stérilisés… Vous l’aurez compris, le coing, que l’on appelle en arabe Safarjal, est un fruit particulièrement utile en cuisine. Riche en valeurs nutritionnelles, il constitue également un vrai allié pour votre santé du quotidien. Un véritable bienfait pour chacun d’entre nous. Et les louanges reviennent de droit à Allah.

Autres vocabulaires

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.