Hadith

Comment se soigner selon la Sounna ?

Le septembre 15, 2022 — 9 minutes de lecture

La religion musulmane influence la vie des croyants dans les moindres détails. En effet, elle ne se résume pas simplement aux cinq piliers de l’Islam. Bien plus que cela, elle est une instruction en matière de religion et de vie mondaine. Ainsi, on compte dans les enseignements hérités de la Sounna du prophète Mohamed : la médecine prophétique. Elle est une science à part entière, laissée en héritage afin d’apporter conseils et remèdes aux croyants en cas de maladie. Ces préceptes tirés de la vie du prophète et de ses compagnons, qu’Allah les agrée, par le biais du hadith, sont d’une grande importance pour la communauté musulmane. Alors, qu’est-ce que la médecine prophétique ? Que préconise t-elle en cas de maladie ? Comment se soigner selon la sunna ? Nous tenterons d’y répondre dans cet article !

Sponsored image

Qu’est-ce que la médecine prophétique ?

La médecine prophétique, comme son nom l’indique, représente les moyens que le prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم avait l’habitude d’utiliser pour se soigner ou faciliter la guérison. Cet enseignement, les croyants y croient fermement en sa véracité, car elle résulte soit de la révélation soit du Coran. L’un des principaux avantages de se soigner selon la Sunna est d’abord ; d’éviter les effets secondaires courants dans les traitements médicamenteux. Ensuite, parce qu’elle est une médecine accessible à tous au vu des ingrédients qu’elle requiert. Et enfin, parce qu’elle est un bon moyen de revivifier et de propager la Sunnah. Et il y a dans cela un grand bien :

D’après Wathila Ibn Al Asqa’ (qu’Allah l’agrée), le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Celui qui instaure une bonne tradition aura sa récompense et la récompense de ceux qui ont œuvré avec durant sa vie et après sa mort jusqu’à ce qu’elle soit délaissée. »

Néanmoins, il est bon de souligner que la médecine prophétique ne représente qu’une cause parmi les causes et que la guérison appartient à Allah Le Tout-Puissant. C’est pourquoi, les compagnons du prophète et le prophète Mohamed ﷺ avant d’entreprendre un traitement, plaçaient avant tout, leur confiance en Allah (qu’on dit en arabe : at tawakkul) Le Très-Miséricordieux. Ainsi, il est mentionné dans les récits des savants, tels qu’Ibn Qayyim, que la médecine prophétique ne se résume pas simplement aux causes matérielles mais aussi religieuses comme : les invocations, la lecture du coran, la lecture de la sourate al fatiha etc. En effet, on peut lire dans un hadith rapporté par Abu Dawoud et authentifié par cheikh al albani ceci :

« D’après ‘Abdallah Ibn ‘Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

Celui qui visite un malade dont le terme de vie n’est pas arrivé et dit auprès de lui 7 fois :

“Je demande à Allah l’Immense, le Seigneur de l’immense trône, de te guérir“

alors, Allah le guérit de cette maladie. »

L’érudit, le savant Ibn Al Qayyim رَحِمَهُ اللهُ dit dans son ouvrage intitulé : « L’authentique de la médecine prophétique » que la sourate Al Fatiha constitue la guérison parfaite. Qu’elle renferme un remède utile et qu’elle est une roqyah. Il mentionne avec cela, le hadith rapporté par l’Imam Al Boukhari  رَحِمَهُ اللهُ :

Lorsqu’un Compagnons remarqua cela, il la récita sur celui qui fut piqué par un scorpion, et il fut guéri. Le Prophète ﷺ lui dit : Comment savais-tu qu’elle était une Ruqyah ?

 

La médecine prophétique : une science utile

La médecine prophétique constitue une science à part entière qui nécessite des connaissances. Ainsi, il n’est pas permis aux musulmans d’en faire l’usage et d’en faire du commerce sans l’avoir étudiée au préalable. Les produits naturels peuvent eux aussi, en cas de mauvais dosage et d’erreurs de prescription, causer des dommages. La preuve que la médecine prophétique est une science parmi les innombrables sciences de l’Islam se trouve dans une fatwa (avis juridique) du savant cheikh Mouqbil Al Wadi’i رَحِمَهُ اللهُ qui a déclaré dans une conférence sur la médecine ceci :

« Et par Allah, j’aimerais lire et tirer profit de la médecine, et j’ai d’ailleurs essayé mais je n’ai pas réussi. Quant aux jeunes, ils sont capables, s’il y a de nos jeunes qui ne sont pas affabulateurs. Quel grand besoin nous avons de celui qui étudie les plantes, les aliments et qui conseille ses frères, les musulmans dans ce domaine. »

Cette parole est riche d’enseignements. D’abord, parce qu’elle montre à quel point le cheikh رَحِمَهُ اللهُ  était humble, malgré sa grande connaissance de sujets de la religion. Donc, si le cheikh s’est lui-même mis en retrait sur l’affaire qui concerne la médecine prophétique, alors à plus forte raison, les musulmans doivent prendre garde à l’utilisation de cette science sans savoir. Et enfin, elle est une exhortation pour les croyants, précisément les jeunes. Ceux dont le savoir leur est facilité, de prendre en considération l’étude de la médecine prophétique afin de servir la communauté musulmane et de lui être utile.

Silhouette, Diriger, Étagère À Livres

Les remèdes issus de la Sounnah

L’avantage de se soigner selon le Coran et la sunna est que les ingrédients sont sains pour le corps. Toutefois, sains ne signifie pas pour autant sans contre indication ! C’est pourquoi, nous rappelons à nos lecteurs et à nos lectrices qu’il est important de faire attention à l’utilisation de ces plantes. Et de demander avant toute utilisation conseil à un(e) spécialiste dans ce domaine. Ceci étant dit, voyons ensemble, une liste non-exhaustive de remèdes provenant de la Sunna du dernier des prophètes et messagers ; Mohamed ﷺ. 

  • La graine de nigelle : Dans un hadith authentique on peut lire la concernant :

Le Messager d’Allah ﷺ a dit : « La graine noire (nigelle ou haba saouda) est un remède à toutes les maladies, sauf pour le sam. (Le sam dit Ibn Chihab c’est la mort). » [Sahih al-Bukhari 5688]

La nigelle peut s’utiliser en usage interne sous la forme d’huile de nigelle. Rester vigilent toutefois au sujet de sa qualité. La meilleure étant originaire d’Éthiopie, en Afrique.

  • Le miel : Le miel, en plus d’être un ingrédient délicieux, renferme plusieurs remèdes contre différents maux. La preuve se trouve dans le Noble Coran, à la sourate Coranique An Nahl (Les abeilles) et au verset 69 :

« … Il sort de leurs ventres, une boisson de couleur variable dans laquelle il y a une guérison pour les gens. En vérité, c’est en effet un signe pour les gens qui réfléchissent. »

Le prophète Mohamed affectionnait particulièrement le miel et encourageait à se soigner avec.  Ainsi, on peut lire dans un hadith sahih (authentique) :

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète a dit : «La guérison se trouve dans trois choses : l’incision de celui qui fait la hijama, une gorgée de miel ou une cautérisation par le feu et j’interdis à ma communauté la cautérisation. »

  • Le lait de chamelle : Le Lait de chamelle est une excellente source de minéraux (zinc, magnésium, calcium…) et a des bienfaits thérapeutiques contre certaines maladies infectieuses telles que le lupus, infections virales etc. Dans un hadith rapporté par Mouslim et Al Boukhari on peut lire :

D’après ‘Anas ibn Malîk (qu’Allah soit satisfait de lui), des gens de `Urayna vinrent à Médine trouver l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم et comme ils eurent très mal au ventre, l’Envoyé d’Allah صلى الله عليه وسلم leur dit:

« Si cela vous convient, allez boire du lait et de l’urine des chamelles de l’aumône. »

  • Le henné et le sidr : Le henné est courant dans la médecine prophétique en usage externe. La preuve réside dans ce hadith rapporté par Oum Salamah, qu’Allah l’agrée :

« Le Prophète, صلى الله عليه وسلم ne souffrait jamais d’une blessure ou d’une épine sans appliquer du henné dessus. »  Rapporté par At-Tirmidhi.

Le sidr (le jujubier) est une plante présente dans la tradition prophétique. Elle est notamment utilisée dans le cas d’une roqyah (soin contre le mal occulte) en usage interne. Également, les feuilles de jujubier possèdent des propriétés anti-inflammatoires et sont très efficaces contre les maladies cardio vasculaires, l’asthme et les bronchites. On l’utilise aussi pour ses bienfaits en usage externe (sur les cheveux, la peau), car elle a des vertus purifiantes. On peut lire dans le Saint Coran, à la sourate Al Waqia, aux versets 27-28 :

« Et les gens de la droite, que sont les gens de la droite ? Ils seront parmi des jujubiers sans épines. »

 

soin par ventouses - cupping therapy photos et images de collection

 

La Hijama : une thérapie aux milles vertus

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète a dit : « S’il y a dans les choses par lesquelles vous vous soignez, une chose qui est bonne, alors, il s’agit de la hijama »

La Hijama est un moyen licite de guérison, autrefois utilisée par le prophète Mohamed et les pieux prédécesseurs. Par la grâce d’Allah, c’est un moyen de guérison encore très populaire dans le monde musulman et ailleurs. Sa pratique requiert de bonnes connaissances en la matière afin qu’elle soit profitable aux serviteurs d’Allah سبحانه و تعالى et qu’elle ne cause pas de maux. Les savants (cheikh Obayd al Jabiri حَفِظَهُ اللهُ et cheikh Al  Otheymine رَحِمَهُ اللهُ) ont précisé que le salaire pris par le Hajjam (celui qui pratique la hijama) est autorisé mais détestable. Et ceci car c’est une chose qui est recommandée et donc, qui doit être facilitée pour l’ensemble de la communauté. Ainsi, il peut être profitable de rappeler que la hijama ne doit pas être pratiquée dans un but lucratif.

D’après Salma (qu’Allah l’agrée), personne ne se plaignait auprès du Prophète d’une douleur à la tête sans qu’il lui dise : « Fais la hijama » ; et personne ne se plaignait d’une douleur au pied sans qu’il lui dise : « Teins-les (avec du henné). »

Nous demandons à Allah سبحانه و تعالى de préserver les musulmans de tout mal, de guérir nos malades et de nous raffermir sur la religion qu’Il agrée.

Umm Abdirrahman

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.