Hadith

Hadith

Après le saint coran, la source la plus importante de guidée à partir de laquelle le musulman apprend sa religion islamique est le Hadith. On entend souvent ce mot autour de nous mais nous ne savons pas toujours ce qu’il signifie vraiment. Et pourtant, sans la science du Hadith nous ne pourrions pratiquer correctement notre religion. Connaître cette science fait partie des actes d’adoration voués à Allah, tout comme le fait de lire le Coran, le mémoriser ou encore apprendre l’arabe.

Dans la langue arabe, le mot « Hadith » signifie « récit, histoire ». Et en Islam, il fait référence aux actions et aux paroles du Prophète Mohammed qui ont été rapportées par ses Compagnons et transmis au fil des générations selon des chaînes de transmission fiables.

Ainsi, l’ensemble des actions, des paroles mais aussi des acquiescements et parfois des silences du Prophète constituent les traditions prophétiques qui inspirent et dirigent la vie du musulman au quotidien. Ces différents épisodes de la vie du Prophète qui aident le musulman à rester sur la voie droite.

Les hadiths et leur importance en Islam

L’importance qu’ont les hadiths en Islam n’est plus à démontrer.

Dans l’un des versets du Saint Coran, Allah demande aux croyants d’effectuer la prière (traduction rapprochée du sens du verset ) :

“Et accomplissez la Salat, et acquittez la Zakât, et inclinez-vous avec ceux qui s’inclinent.”

(Sourate 2, verset 43).

Mais sans la science du hadith qui vient préciser la Parole coranique, le musulman ne saurait pas comment effectuer les ablutions correctement et les cinq prières quotidiennes qui sont l’un des piliers de l’Islam. À ce sujet, les récits prophétiques sont nombreux dans la Sounnah concernant la prière. On trouve par exemple celui-ci :

« Un homme est entré un jour à la mosquée, fit la prière puis s’approcha du Prophète et le salua. Le Prophète répondit à son salut puis lui dit:

«Reviens et refais ta prière parce que ta prière n’était pas juste.

L’homme revint et refit sa prière 3 fois et à chaque fois, le Prophète le renvoya pour la répéter car elle était toujours fausse.

Alors l’homme lui dit:

– Par Celui qui t’a envoyé, je ne connais pas autrement, enseigne-moi la bonne manière.

Il lui répondit :

– Quand tu pries, prononce tout d’abord la formule du Takbir, puis récite ce que tu peux du Coran, incline-toi de manière à ce que tu te sentes à l’aise, puis redresse-toi jusqu’à ce que tu te sentes à l’aise, puis prosterne-toi jusqu’à ce que tu sentes à l’aise puis redresse-toi jusqu’à ce que tu te sentes à l’aise puis prosterne-toi jusqu’à ce que tu te sentes à l’aise, et exécute toutes tes prières de cette manière. »

(Rapporté par Al-Boukhari et Muslim)

Ainsi, sans ces récits précisant certaines règles islamiques, le monde musulman serait incapable de prier correctement !

Le Coran et la Sounna, fondements de la religion islamique

Ces récits, réunis dans de nombreux recueils célèbres tels que Sahih Al Boukhari ou Sahih Muslim, réputés pour leur authenticité, sont d’une importance capitale pour tout croyant appartenant à la religion musulmane. Car rappelons-le, les actes et les paroles du Prophète sont basés sur la révélation provenant d’Allah. Certes, il n’est pas celui qui parle sous l’effet de la passion.

Dans la sourate An Najm, Allah dit (traduction rapprochée du sens des versets) :

« 2. Votre compagnon ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur

3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée. »

L’ensemble de ces récits prophétiques constituent ce qu’on appelle la « Sunnah » ou « Sunna » du Prophète , la deuxième source de guidance pour les musulmans après le Noble Coran afin de leur permettre de comprendre l’Islam. Ainsi, le Coran et la sunna constituent les deux éléments fondateurs de la foi islamique et de la croyance de la communauté musulmane.

Ces célèbres recueils islamiques réunissant les récits du Prophète sont au nombre de six dans l’histoire islamique :

– Sahih Al Bukhari (né en Ouzbékistan),

– Sahih Muslim (né en Iran),

– et les Sunan d’Abu Dawoud (né en Afghanistan),

– d’At-Tirmidhi (né en Ouzbékistan),

– d’An-Nassaï (né au Turkménistan)

– et d’Ibn Majah (né en Iran).

Différents types de chaîne de transmission

Par ailleurs, dans la croyance musulmane, il faut savoir que parmi les milliers de ahadiths (pluriel de « hadith ») rapportés, certains sont jugés « bons », « authentiques » tandis que d’autres sont qualifiés de « faibles » ou encore d’ « inventés ».

En effet, il existe différents degrés d’authenticité de tradition prophétique. En voici trois :

– Hadith authentique, sûr, solide

الصحيح – Sahîh :

Hadith rapporté par une chaîne de transmission ininterrompue, par un transmetteur de confiance dont la mémoire est fiable et qui est exempt de défaut et de contradiction, avec un groupe de rapporteurs de confiance.

Faible

الضعيف – Da’îf :

Caractère d’un hadith qui ne remplit ni les conditions du Sahih ni celles du Hassan. Se dit pour un hadith et/ou un rapporteur.

Inventé

الموضوع – Mawdou’ :

Caractère du hadith mensonger au sujet du Prophète , c’est-à-dire inventé puis attribué au Messager d’Allah .

C’est ainsi que de nombreux transmetteurs savants se sont succédés depuis des générations afin de déterminer l’authenticité des récits prophétiques appartenant à la religion de l’Islam. Et parmi eux, figure Cheikh Al Albani.

Maintenant que vous comprenez l’importance que revêtent les ahadiths de la prophétie et donc, la Sunna, dans la vie de tout musulman, vous vous demandez peut-être par quoi commencer pour apprendre l’Islam et les ahadiths. De nombreuses éditions proposent les Sahih Al Bukhari et Muslim dans les deux langues (français-arabe). Vous pourrez les trouver dans n’importe quelle bonne librairie musulmane.

Les 40 ahadiths d’An Nawawi, un incontournable

Un autre recueil de ahadiths très célèbre dans l’histoire de l’Islam est celui de l’Imam An-Nawawi, un recueil de quarante récits prophétiques qu’il considère comme étant « le socle de l’Islam authentique », les fondements de la croyance. Cet ouvrage est souvent étudié par les élèves démarrant dans la science religieuse et il est généralement enseigné dans les écoles primaires de nombreux pays musulmans. Il aborde notamment quelques notions de fiqh, l’importance de l’invocation, la Miséricorde d’Allah, le dogme, le Ramadan, la jurisprudence islamique, la charia ou encore le Paradis et l’Enfer.

Hadith sur la patience

De nombreux récits prophétiques mettent l’accent sur l’importance d’avoir un bon comportement en tant que musulman. Parmi les actes permettant d’atteindre le bon comportement, figure la patience, cette capacité noble et vertueuse à repousser son égo et ses mauvais instincts. Voici d’ailleurs un exemple de hadith sur la patience :

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète a dit:

« Allah n’a pas accordé à un serviteur une chose qui est meilleure pour lui et plus large que la patience ».
(Rapporté par Al Hakim et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°3396)

Hadith sur le comportement

Il faut savoir qu’il existe de nombreux récits prophétiques mettant en valeur l’importance du bon comportement, l’une des clés pour obtenir l’agrément d’Allah dans ce bas-monde et dans l’Au-delà. Et voici un exemple de hadith sur le bon comportement :

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète a dit:
« Certes je n’ai été envoyé que pour parfaire les nobles comportements »
(Rapporté par Malik dans Mouwata et authentifié par Cheikh Albani dans Silsila Sahiha n°45)

Hadith sur la femme

Au sujet de la femme, de nombreux récits ont également été rapportés de façon authentique. On y trouve de précieuses informations concernant la mariage, le contraception, le voile, l’éducation des enfants… Envie d’un exemple de hadith sur la femme ? Le voici :

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète a dit :

« Ô vous les femmes musulmanes! Qu’aucune d’entre vous ne méprise le bon comportement avec sa voisine, ne serait-ce qu’en lui donnant un pied de mouton ».
(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6017 et Mouslim dans son Sahih n°1030)

Ainsi, les thématiques abordées par la science du hadith et la doctrine musulmane sont très vastes et permettent au musulman de reconnaître quelles étaient la voie et la tradition du Prophète .

Ainsi, d’après Al ‘Irbad Ibn Sariya (qu’Allah l’agrée) :

Un jour, après la prière du Ghadat (Sobh), le Prophète Mohammed nous a fait une exhortation éloquente qui a fait pleurer les yeux et frémir les cœurs.
Un homme a dit :

« Certes, ceci est l’exhortation de celui qui fait ses adieux. Que nous recommandes-tu ô Messager d’Allah ?
Le Prophète a dit :

– Je vous recommande la Taqwa d’Allah et d’écouter et d’obéir même à un esclave abyssin car certes celui d’entre vous qui va vivre verra de nombreuses divergences. Et prenez garde aux nouvelles choses car elles sont certes égarement. Celui d’entre vous qui assiste à cela, qu’il s’accroche à ma sounna et à la sounna des califes droits et bien-guidés. Mordez-la à pleine dent. »
(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2676 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)

Il n'y a encore aucun article publié.