Hadith

D’après la Sunna, quand est-il permis de mentir ?

Le novembre 8, 2022 , mis à jour le novembre 22, 2022 — 9 minutes de lecture

L’Islam appelle les musulmans à la véracité. Certes, le mensonge chez une personne, fait partie des attributs les plus détestables, selon le Coran et la tradition prophétique ; le hadith. Le musulman pieux s’attache de son mieux au bon comportement et s’éloigne autant qu’il le peut des interdits qui entraînent châtiment et perdition. Il trouve inspiration dans l’exemple du prophète Mohamed et de ses nobles Compagnons, qu’Allah les agrée. Ils sont ceux qui étaient les plus véridiques dans leur parole et leur attitude envers les autres et ceux qui ont, entre autres, rapporté le hadith sur le mensonge. Alors, découvrons ensemble ce que disent le coran et la sunna au sujet du menteur. dôme d’une vieille mosquée avec un croissant - islam photos et images de collection

Shaytan, le grand menteur

Certes, les menteurs sont loin d’Allah Pureté à Lui, et ne sont point ses alliés. Car le menteur est à l’opposé d’Allah. Allah Exalté Soit-Il est véridique et ne feint jamais à Ses promesses. Tandis que Shaytan est un très grand menteur, il promet sans jamais tenir parole. On trouve la preuve de cela dans le noble coran, à la sourate Ibrahim, le verset 22 :
Et quand tout sera accompli, Satan dira : « Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité ; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue. Je n’avais aucune autorité sur vous si ce n’est que je vous ai appelés, et que vous m’avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches ; mais faites-en à vous-mêmes. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je vous renie de m’avoir jadis associé [à Allah]. »
Le menteur, compte tenu du fait qu’il ne fait pas partie des rapprochés d’Allah, est un être mauvais et pervers. En effet, le mensonge et la perversion sont étroitement liés. Le mensonge n’amène que corruption et malheurs à la société. C’est pour cela que la religion musulmane enjoint les croyants à la véracité. On trouve la preuve de cela dans un hadith du Messager d’Allah , authentifié par cheikh al Albani :
D’après Abdallah Ibn Mas’oud رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « Certes la véracité mène à la piété, certes la piété mène au paradis et certes un homme est véridique jusqu’à ce qu’il soit inscrit comme étant un véridique. Et certes le mensonge mène à la perversité. Certes la perversité mène au feu. Et certes un homme ment jusqu’à ce qu’il soit inscrit auprès d’Allah comme étant un menteur. »
Il n’y a donc aucune bénédiction (baraka en langue arabe) pour un être qui ment assidûment et qui trompe les croyants naïfs. Cela s’apparente à Iblis et ses disciples parmi les humains tels les voyants et les sorciers qui prétendent connaître des choses et dont les discours sont emplis de mensonges. Les croyants pieux demeurant sur le droit chemin s’éloignent de ce mal et éduquent leurs enfants à la véracité. Et pour faciliter l’apprentissage de cette noble qualité, il est conseillé aux parents de se montrer véridiques dans leur comportement avec leur progéniture. En effet, d’après le compagnon Abu Hourayra رضي الله عنه, le prophète Muhammad a dit :
« Celui qui dit à un enfant : « Viens, prends cela ! », puis ne lui donne rien, ceci est un mensonge. »
Prière, Allah, Islamique, Coran, Namaz

La menace émanant d’Allah Le Très-Haut pour les menteurs

Allah Le Tout-Miséricordieux menace les menteurs à plusieurs reprises dans le saint coran. On peut lire à la sourate coranique Al Ghafir (le pardonneur), au verset 28 :
Et un homme croyant de la famille de Fir’awn (Pharaon), qui dissimulait sa foi dit : « Tuez-vous un homme parce qu’il dit : « Mon Seigneur est Allah ? »Alors qu’il est venu à vous avec les preuves évidentes de la part de votre Seigneur. S’il est menteur, son mensonge sera à son détriment; tandis que s’il est véridique, alors une partie de ce dont il vous menace tombera sur vous. » Certes, Allah ne guide pas celui qui est outrancier et imposteur !
On comprend donc par ce verset, que l’une des menaces annoncées pour le menteur est qu’il soit hors de la guidée d’Allah. Car comme indiqué dans le verset, Allah Exalté Soit-Il ne guide pas un menteur. Aussi, on apprend par ce verset, que la véracité et l’honnêteté sont des caractéristiques des prophètes à l’exemple de Moussa ‘alayhi salam dans le verset. Et certes, les prophètes sont les alliés d’Allah et sont les meilleurs modèles pour les peuples de ce bas monde. Également, parmi les menaces encourues concernant la personne qui ment, il y a le fait qu’Allah Le Tout-Puissant indique que cela est un trait de caractère des mécréants. C’est donc une mise en garde pour les croyants. En effet, on trouve confirmation de cela à la sourate An Nahl, au verset 105 :
« Seuls forgent le mensonge ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah; et tels sont les menteurs. »
Et enfin, le mensonge est un trait de personnalité de l’hypocrite. En effet, dans un recueil de hadith authentique, on apprend que le messager d’Allah ﷺ a dit : 
« Les caractéristiques de l’hypocrite sont au nombre de trois : lorsqu’il parle, il ment. Lorsqu’il promet, il ne tient pas sa promesse. Et lorsqu’on lui confie un dépôt, il le trahit ». 
N’y a-t-il pas plus grand malheur pour le musulman vertueux que d’être assimilé à un hypocrite et un incrédule ?!

Les mensonges qui concernent le prophète et la religion

Mentir est un péché et ce, quelque soit le mensonge. Néanmoins, l’Islam nous enseigne que mentir délibérément au sujet d’Allah Le Très-Haut et de Son messager Mohamed ﷺ est encore plus grave. Et ceci car, le menteur véhicule de fausses informations qui conduiraient les personnes à ressentir de l’animosité pour Allah Tout-Puissant et son prophète Mohammed. Et aussi, car le mensonge dissimule la vérité et dupe les individus. On trouve la preuve de cela dans la parole d’Allah Exalté Soit-Il, précisément à la sourate Zumar, au verset 32 :
« Quel pire injuste donc, que celui qui ment contre Allah et qui traite de mensonge la vérité quand elle lui vient? N’est ce pas en Enfer que se trouve le refuge des mécréants? » 
Ce verset nous indique qu’Allah Azza wa jal, conduira celui ou celle qui ment à son sujet en enfer. Et étant donné que le coran et la sunna se confirment en tout point, il y a confirmation de cela dans la tradition prophétique. Puisque dans un hadith authentique, on peut lire :
Le Messager d’Allah a dit : « Prenez mon nom pour vous, mais n’utilisez pas mon surnom (Aboul Qasim). Celui qui me voit en rêve m’a vu réellement, car le diable ne saurait prendre mon apparence. Que celui qui profère de façon volontaire un mensonge à mon égard, qu’il prépare sa place en enfer ! » [Sahih al-Bukhari 110].
A ce propos, le savant Salih Al-Fawzan qu’Allah le préserve, a indiqué dans une fatwa (avis juridique) que l’une des plus grandes tentations (« fitna » en langue arabe) est la parole enjolivée. C’est-à-dire le faux (mensonge) recouvert de vérité. Et ceci car, si le faux était à découvert, alors, personne ne l’accepterait. Mais, s’il est recouvert d’une part de vérité, alors beaucoup de gens l’accepteront et seront dupés. C’est donc du faux sous l’apparence de vrai. On constate cela chez les détracteurs de l’Islam qui tournent les textes religieux (coran et hadith) en leur faveur en déformant leur sens ou en modifiant leur interprétation exacte, dans un but de se donner un argument contre l’Islam et les musulmans.

Les 3 cas autorisés du mensonge

Si d’une manière générale le mensonge est prohibé au sein de la religion musulmane, il y a tout de même 3 exceptions qui autorisent les croyants à mentir. Ces 3 exceptions sont indiquées dans un hadith authentique qui est :
Oum Koulthum Bent ‘Oqba رضي الله عنها a dit : « J’ai entendu le Messager d’Allah ﷺ dire : « N’est pas menteur celui qui réconcilie les gens en disant à chacun des deux opposants que l’autre a dit du bien de lui ». Dans une autre version de Muslim, elle dit : « Je ne l’ai jamais entendu autoriser le mensonge si ce n’est dans 3 cas : en temps de guerre, pour réconcilier entre des gens et de l’homme à sa femme et de la femme à son mari. (pour éviter les conflits) » [Bukhari et Muslim, riyad as-salihin n°249]
A travers ce hadith, on remarque la grande sagesse et la parfaite harmonie de l’Islam. En effet, dans le cas d’un conflit entre 2 individus, souvent, le recours à de bonnes paroles permet de détendre les esprits et d’amener réconciliation et surtout, de faire barrage à Satan qui encourage les individus aux mauvaises paroles afin d’envenimer la situation. En ce qui concerne la guerre, car la nécessité a pris le dessus sur l’interdiction. Effectivement, cela peut permettre (tactique de rapporter de fausses informations) d’éviter une défaite, des morts supplémentaires et une victoire de l’ennemi sur les musulmans. Et enfin, pour ce qui est du mensonge entre les époux, car mentir au sujet de son époux ou son épouse peut ramener de l’affection, de la bonne entente et une bonne cohabitation. Aussi,  renforcer leur lien et améliorer leur relation. Comme par exemple, le cas du mari qui complimente l’épouse pour sa cuisine alors qu’il ne la trouve pas bonne. Ballon, Cœur, Amour, Rouge, Romantique   En clair, le mensonge est interdit de façon catégorique à l’exception de trois cas précis clairement énoncés dans la tradition prophétique et largement détaillés par les oulémas (ulémas) de l’Islam. Les musulmans sont appelés à délaisser le mensonge car cela est une caractéristique des non-croyants et des hypocrites et dont la menace est précisément mentionnée dans le Coran et la Sounna. Qu’Allah raffermisse et fasse miséricorde à la communauté musulmane.

Umm Abdirrahman

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.