Hadith

Quels sont les mérites de s’aimer en Allah ?

Le octobre 26, 2022 , mis à jour le novembre 22, 2022 — 9 minutes de lecture

Le Coran et la Sunna s’accordent sur l’importance pour les croyants, de faire preuve de fraternité entre eux. La récompense divine promise à ceux qui se sont aimés en Allah, Exalté Soit-Il, est conséquente et vantée dans la Sunnah. Ainsi, la tradition prophétique, au moyen du hadith, mentionne que la bonne compagnie est source de succès dans ce bas-monde et l’au delà. Alors, que dit réellement l’Islam au sujet de l’amitié ? Quels sont les mérites de s’aimer en Allah ? Voyons ensemble, dans cet article les détails de ahadiths sur l’amitié. le livre saint du coran sur le stand - coran photos et images de collection  

L’importance du bon choix d’amis

La religion musulmane encourage les musulmans à l’union et à la fraternité. En effet, la solitude n’est pas appréciée. Car le serviteur d’Allah, lorsqu’il est seul est vulnérable, est une proie facile pour Shaytan, qui se servira de cette solitude pour le faire pencher vers tout ce qui lui est nuisible pour lui-même et pour sa religion. On pourrait comparer le cas d’un croyant seul à celui d’une brebis. Une brebis égarée, seule, loin du troupeau représente une proie facile pour un loup. Tandis qu’une brebis qui suit le troupeau est plus difficile à attraper. L’union est une chose aimée par Allah Le Tout Puissant et Son messager ; le prophète Muhammad, Sallallahu ‘alayhi wa salam, à condition que la fraternité se base sur le bien. L’importance du choix des amis est fondamentale, parce que la personne sera influencée par ses amis. On trouve la confirmation de cela dans un hadith sur l amitié authentifié par les imams Mouslim et Boukhari et qui est :
Selon Abou Musa Al Ash’ari رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « L’image de l’homme de bonne compagnie et de celle de l’homme de mauvaise compagnie est l’image du porteur de musc et celle du forgeron. Le porteur de musc, ou bien te donne un peu de son musc ou bien te le vend, ou bien tu jouis de sa bonne odeur. Tandis que le forgeron, ou bien il te brûle tes vêtements ou bien te nuit avec sa mauvaise odeur ».
La Sunna du Prophète conseille de choisir de bons amis et de veiller à ne pas fréquenter ceux dont les comportements sont outranciers, le langage vulgaire, etc. Ceci, car l’Islam enseigne au musulman et à la musulmane qu’ils sont sur la religion de leur ami. C’est-à-dire que si la personne fréquente assidument une personne qui ne prie pas, qui a telle ou telle habitude alors, il y a de grandes chances pour qu’elle fasse pareil. Et le contraire se vérifie aussi, si la personne fréquente une personne pieuse attachée aux obligations de sa religion, alors, elle l’incitera à agir ainsi également. Aller à la mosquée fréquemment, réciter une sourate du Saint Coran afin de la réviser et de se faire corriger, étudier ensemble un ouvrage de science islamique (livre sur le dogme de l’Unicité, l’exégèse du Noble Coran, etc.), apprendre ensemble la langue arabe… Voilà autant de bonnes actions et d’œuvres louables permettant aux musulmans de se rapprocher les uns des autres et de raffermir leur foi. Dans un hadith rendu authentique par l’imam et savant Al-albani, on peut lire :
Selon Abou Hourayra رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « L’homme a la même religion que son ami. Que l’un de vous fasse donc bien attention à celui qu’il prend pour ami ! ». (Abou Dawoud et At-Tirmidhi)
C’est pour cela que le cheikh Al Fawzan conseille aux parents et plus spécifiquement aux pères de veiller aux fréquentations des enfants. Aussi, de prêter une attention particulière à ce que fait l’enfant lorsqu’il est dehors. Car celui-ci est sous sa responsabilité dans la maison et en dehors également. Et la vigilance est d’autant plus importante lorsque l’enfant atteint l’âge de la puberté, car c’est un âge de fragilité.   échelle blanche se penchant sur le mur rouge avec la forme de coeur découpée - coeur amour photos et images de collection  

Les mérites de s’aimer en Allah

S’aimer en Allah Le Très miséricordieux est source de bienfaits et de succès. La preuve réside dans ce verset coranique :
Allah le Très-Haut dit dans le noble coran (traduction rapprochée) : « Mon amour est acquis de droit à ceux qui s’aiment en Moi, qui se réunissent en Moi, se séparent en Moi et se font des cadeaux en Moi ». »
Aimer son frère ou sa sœur en Allah suscite l’amour d’Allah Exalté Soit-Il pour nous. N’y a-t-il pas de meilleur bienfait que cela ? Aussi, cela peut nous amener une plus grande miséricorde d’Allah Le Très-Haut et un chemin menant au paradis. En effet, on peut lire dans un hadith authentique :
Le prophète Muhammad صلى الله عليه وسلم a dit : Allah le Très-Haut dira au jour de la résurrection : « Où sont ceux qui se sont aimés en Mon Nom glorieux? Aujourd’hui Je les ombrage de Mon ombre le jour où il n’y a d’autre ombre que la Mienne. »
De plus, par le fait de s’aimer en Allah, il y a un très grand avantage pour la communauté musulmane. En effet, cela permet de l’unir davantage et de la fortifier. Aussi, ça représente un bon exemple pour la génération future et un moyen utile de propager les nobles comportements de l’Islam.  

Les comportements recommandés envers ceux qu’on aime en Allah

Le musulman pieux en quête de satisfaction et de bénédiction de son Seigneur, Allah Le Tout Puissant, cherchera par tous les moyens Son agrément. Ainsi, il ne néglige aucune bonne action et surtout pas le droit de son frère en religion. La Sounnah du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم est pleine d’enseignements en ce qui concerne les comportements recommandés à adopter lorsqu’on aime son frère en Allah. Parmi eux, il y a :
  • Lui faire part de notre amour. Cela peut paraître étonnant mais, lorsque l’on aime quelqu’un en Allah, alors, la Sunna recommande de le lui dire. La preuve réside dans ce hadith authentique :
Selon Anas رضي الله عنه, un homme était assis auprès du Prophète quand passa quelqu’un. Il dit :« Ô Messager d’Allah! J’aime vraiment cet homme », le Prophète   lui dit : « L’en as-tu informé ? » Il dit : « Non ». Il lui dit : « Informes-le donc. » Il le rejoignit et lui dit : « Je t’aime en Allah. » L’autre lui dit : « Puisse t’aimer Allah en qui tu m’as aimé! »
  • Le visiter lorsqu’il est malade. Il est connu que lorsqu’une personne est malade, elle est souvent triste, démunie et faible. Certains malades n’attendent rien d’autre que de la visite. Ainsi, l’Islam mentionne dans le Coran et la Sunna que le musulman doit rendre visite à son frère lorsqu’il est malade, et à fortiori, lorsqu’on est son ami. En effet, dans un hadith rapporté par Abu Hourayra رضي الله عنه et authentifié par le savant Al Albani رَحِمَهُ اللهُ, on peut lire :
D’après Ali رضي الله عنه, le Prophète ﷺ a dit : « Il n’y a pas un musulman qui rend visite le matin à un autre musulman malade, sans que soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au soir. Et s’il lui rend visite le soir, soixante-dix mille anges prient pour lui jusqu’au matin et il aura une cueillette de fruits au paradis. »
  • Ne pas le fuir plus de trois jours. Il arrive parfois que des fâcheries arrivent entre deux musulmans. Le meilleur d’entre eux est celui qui salue le premier à leur rencontre et qui entreprend les causes pour se réconcilier. Certes, Satan aime le cas du croyant en colère contre son frère et se joue de lui. Il le poussera à afficher de l’orgueil à la rencontre avec son frère, au point de l’inciter à ne pas le saluer. On trouve la preuve de l’interdiction de fuir son frère/ sœur en Allah plus de trois jours, dans ce hadith sur l amitié :
Selon Abou Ayyoub رضي الله عنه, le Messager d’Allah a dit :« Il n’est pas permis à un musulman de fuir son frère plus de trois nuits consécutives : ainsi ils se rencontrent et chacun d’eux tourne la tête de côté. Le meilleur des deux est celui qui salue le premier ».
  deux religieux musulman prier ensemble à l’intérieur de la mosquée - islam photos et images de collection

L’exemple parfait de Abu Bakr et du Prophète

Le deuxième calife bien guidé de l’Islam ; Abu Bakr As Siddiq رضي الله عنه vouait un amour sincère au prophète Mohamed ﷺ. Réciproquement, le prophète ﷺ l’aimait. Il était son ami, son compagnon de confiance et son beau-père. En effet, on peut lire : 
D’après ‘Amr Ibn Al ‘As رضي الله عنه : J’ai dit au Prophète : Quelle est la personne que tu aimes le plus ? Le Prophète a dit : «‘Aicha. » J’ai dit : Parmi les hommes ? Le Prophète a dit : «Son père. » J’ai dit : Puis qui ? Le Prophète a dit : «‘Omar. »
Les âmes entre les individus s’attirent. Ainsi, une personne sera amie avec quelqu’un qui lui ressemble plus ou moins. Si Abu Bakr رضي الله عنه était aussi proche du Messager d’Allah , c’est parce qu’il était celui qui lui ressemblait le plus dans le caractère, la piété, la connaissance de la religion et dans le dévouement pour la communauté musulmane.   Certes, la chose la plus importante pour le croyant est sa religion. Il ne minimise aucune adoration. Et comme moyen utile de se préserver des interdits de l’Islam, figure la bonne compagnie. Les récits de la vie du Prophète et les hadith sur l’amitié l’ont bien souligné. Les amis peuvent faire progresser, comme sortir une personne du droit chemin, d’où la nécessité de faire le tri et de bien les choisir.

Umm Abdirrahman

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.