Hadith

Qu’est-ce qui est lié et indissociable de la foi ?

Le novembre 8, 2022 , mis à jour le novembre 22, 2022 — 7 minutes de lecture

Beaucoup de gens ne connaissent de la religion musulmane que le port du voile (qu’on dit en langue arabe : « Hijab »). En vérité, cela n’est pas une erreur car pudeur et foi vont de pair. Bien plus que cela, la pudeur en Islam est un attribut des croyants. Car, on apprend dans la tradition prophétique et plus précisément, par le biais du hadith, que la foi et la pudeur sont indissociables l’une de l’autre. Alors, que dit réellement l’Islam au sujet de la pudeur ? Quelle place occupait la pudeur auprès de la première génération de musulmans ? Quels sont les comportements pudiques ? Découvrons la réponse ensemble dans cet article In Sha Allah !

Que signifie la « pudeur » ? Par quoi se caractérise-t-elle ?

Le terme pudeur se dit en langue arabe : « الحياء ». La pudeur se manifeste chez celui ou celle qui éprouve de la gêne vis-à-vis d’autrui dans sa personne. C’est une qualité propre aux croyants car la foi et la pudeur sont liées, conformément à la parole du prophète Mohamed صلى الله عليه وسلم :
D’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar رضي الله عنه le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم a dit : « La pudeur et la foi sont liées ensemble, si l’une des deux est enlevée l’autre est enlevée. »
Ainsi, la pudeur ne se limite pas uniquement à une tenue vestimentaire mais, elle renferme toute une conduite qu’il est recommandé d’adopter. En effet, dans un hadith rapporté par l’imam al Boukhari et authentifié par cheikh Al Albani, on peut lire :
D’après Qoura Ibn Iyas رضي الله عنه, nous étions auprès du Prophète صلى الله عليه وسلم lorsque la pudeur a été mentionnée. Ils ont dit : Ô Messager d’Allah ! Est-ce que la pudeur fait partie de la religion ? Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : « C’est plutôt la religion en entier. » Puis il a dit : « La pudeur, vivre simplement, parler peu et la compréhension font partie de la foi et certes ces choses rajoutent dans l’au delà et réduisent dans l’ici-bas mais ce qu’elles rajoutent dans l’au-delà est plus que ce qu’elles réduisent dans l’ici-bas. Et certes l’avarice, la fainéantise et l’obscénité font partie de l’hypocrisie. Elles rajoutent dans l’ici-bas et réduisent dans l’au-delà mais ce qu’elles réduisent dans l’au-delà est plus que ce qu’elles rajoutent dans l’ici-bas. »
Cheikh Al Outheymin a détaillé dans une fatwa l’explication voulue derrière le fait que la foi et la pudeur soient liées. Ainsi, il explique que la pudeur fait partie de la foi car elle se manifeste dans deux cas :
  • La pudeur envers Allah. De cette façon, le croyant éprouve de la gêne vis-à-vis de son Seigneur lorsqu’il ne Lui obéit pas, il est pudique.
  • La pudeur envers les créatures. Cela concerne le fait que le serviteur d’Allah adopte un bon comportement envers les autres, en se montrant aimable et poli.
Et on peut remarquer que la personne pudique observe toujours un comportement rationnel. Par exemple, c’est quelqu’un qui va parler posément sans trop hausser le ton, qui va avoir une démarche et une attitude humbles, qui éprouve facilement de la gêne vis-à-vis des autres. Et toutes ces choses sont un embellissement. En effet, ces agissements l’entraînent vers la droiture et l’éloignent du blâmable et des interdits. Voilà pourquoi la religion musulmane enseigne que la pudeur et la foi sont liées. coran - coran photos et images de collection

La pudeur, une qualité aimée et vantée par Allah Le Très-Haut

Allah Exalté Soit-Il a vanté les mérites du serviteur pudique à de nombreuses reprises dans le Saint Coran. En effet, on peut lire à la sourate coranique Al Qasas, aux versets 23 et 25 :
« Et quand il (Moussa) fut arrivé au point d’eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens abreuvant leur bêtes et il trouva aussi deux femmes se tenant à l’écart et retenant leurs bêtes. Il dit : « Que voulez-vous ? » Elles dirent : » Nous n’abreuverons nos bêtes que quand les berges seront partis; et notre père est fort âgé. Il abreuva les bêtes pour elles, puis retourna à l’ombre et dit : Seigneur j’ai grand besoin du bien que Tu feras descendre vers moi. » Puis l’une des deux femmes vint à lui, d’une démarche pudique, et lui dit :  » Mon père t’appelle pour te récompenser d’avoir abreuvé nos bêtes pour nous. »
D’après les oulémas, ulémas (savants en langue arabe), Allah Le Très miséricordieux a, dans ce verset, fait l’éloge de la jeune fille pour sa pudeur. Ils indiquent même que ce verset est un exemple de conduite à adopter pour la femme désirant la piété, la droiture et la réussite dans sa vie d’ici-bas et son au-delà. En effet, ils expliquent que lorsqu’elle eut précisé que son père était un homme âgé, en vérité, elle cherchait à justifier sa présence, et que l’interprétation correcte qui est voulue, c’est que la femme pieuse, à l’image de la jeune fille citée dans le verset, demeure dans son foyer et s’abstient par pudeur des sorties inutiles. Dans son cas, elle a mentionné la nécessité par le fait que son père était un homme dans l’incapacité d’abreuver son troupeau. des femmes iraniennes portant un tchador noir marchant le long de la rue de yazd - musulmans photos et images de collection   D’après la sunnah (sunna, sounna, sounnah) on rapporte que ‘Aisha رضي الله عنها, a dit :
« Quelles femmes exemplaires que les femmes des Ansars ! Leur pudeur ne les empêchait pas de se renseigner au sujet de leur religion. »
Ainsi, Aisha رضي الله عنها a vanté le mérite des femmes Ansars pour avoir été des femmes pudiques et dans le même temps, des femmes attachées à leur religion, qui n’hésitaient pas à s’interroger et apprendre. En effet, il est une pudeur qui n’est pas tolérée en Islam, c’est la pudeur en ce qui concerne les affaires de la religion. Le musulman et la musulmane ne doivent pas être gênés de questionner une personne de science sur un sujet précis, car cela pourrait les amener à commettre des interdits, des erreurs. En effet, les musulmans de la première génération, qu’Allah les agrée, avaient pour habitude de dire :
« Allah, à Lui la Puissance et la Grandeur, qui est le Véridique, ne s’interdit pas de parler d’une chose vraie [même] si elle peut gêner, tant que celle-ci est utile. »

La pudeur fait partie intégrante de la foi

Le Messager d’Allah ﷺ a dit : « La foi comporte un peu plus de soixante ou soixante-dix branches. La plus élevée est la proclamation qu’il n’y a aucune autre divinité en dehors d’Allah (Laa ilaaha illa-llah), et la plus petite est le fait d’ôter de la voie publique ce qui peut nuire aux passants. La pudeur fait partie intégrante de la foi. » [Bukhari et Muslim]
Ainsi, la foi et la pudeur sont indissociables. On remarque d’ailleurs souvent que plus la foi du croyant et de la croyante augmente, plus ils deviennent pudiques dans leur tenue vestimentaire et aussi, dans leur comportement. Également, la pudeur ne concerne pas la femme uniquement mais aussi les hommes. Et certes, les hommes sont soumis aux mêmes règles que les femmes en matière d’attitude et de comportement pudique. C’est pour cela, que le Messager d’Allah, le Prophète Mohammed صلى الله عليه وسلم a dit :
« Parmi les paroles prophétiques que les gens ont saisies, il y a : « Si tu n’as pas de pudeur, fais ce que tu veux. » »
Le manque de pudeur est la porte ouverte aux ambiguïtés et interdits mentionnés dans le Coran et la sunna. Ainsi, comme l’indique le hadith, celui qui n’a pas de pudeur, qu’il fasse ce qu’il veut. C’est-à-dire qu’il n’a plus de limites ni de restrictions. Il se livre donc à ses passions et perd toute dignité et honneur auprès des autres.   Enfin, la pudeur fait partie des nobles caractères et représente une grâce d’Allah sur Son serviteur. Quiconque en est doté, qu’il se montre reconnaissant car la pudeur est le point de départ de tout bien.

Umm Abdirrahman

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.