Comment apprendre l'arabe

Une adoration précieuse à accomplir après la prière

Le avril 12, 2022 , mis à jour le mai 16, 2022 — 6 minutes de lecture

Nous revoilà pour apprendre ensemble un nouveau mot de vocabulaire arabe. Dans cet article, nous allons découvrir le sens du mot arabe Tasbih, un mot étroitement lié à une grande adoration appréciée par tout musulman et toute musulmane : l’évocation ou le rappel d’Allah, le Dhikr. Que signifie le mot « Tasbih » emprunté à la langue arabe ? En quoi consiste-t-il ? Est-ce un acte recommandé par le Coran et la Sounnah ? Nous vous répondons dans cet article !

 

Que dire lors du Tasbih ?

En Islam, il faut savoir qu’il existe certaines formules à répéter fréquemment afin de se rappeler de la grandeur d’Allah, de Sa puissance et de Son Unicité. Et cette action noble et encouragée par la religion musulmane s’appelle le Tasbih (تسبيح). Il s’agit donc d’une forme de dhikr caractérisée par la répétition de certaines formules islamiques précises.

Ces formules sont les suivantes :

  • « Soubhanallah » : سبحان الله : Gloire à Allah : cette formule s’appelle également le Tasbih.
  • « Al Hamdoulillah » : الحمد لله : Louange à Allah : il s’agit du Tahmid.
  • « Allahou Akbar » : الله أكبر : Dieu est le plus Grand : que l’on appelle le Takbir.
  • « La Ilaha Illa Allah » : لا إله إلا الله : le Tahlil.

Ainsi, lorsque le croyant pieux ou la croyante pieuse souhaite se rapprocher d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Divin, il ou elle peut prononcer ces formules musulmanes qui lui permettront de raffermir sa foi, de se rappeler de la grandeur d’Allah, notre Seigneur.

 

Comment faire le tasbih ?

Voilà une question particulièrement intéressante : comment effectuer cet acte profitable et noble en Islam ? Le serviteur peut effectuer le Tasbih après la prière, pilier de l’Islam. En effet, après chaque salat, il fait le Tasbih en disant 33 fois « Soubhanallah » (Tasbih 33 fois), puis 33 fois « Al Hamdoulilah », puis 33 fois « Allahou Akbar ». Il complètera en disant une dernière formule pour atteindre les 100 fois. La preuve de ceci se trouve dans un hadith authentique rapporté par Muslim, l’un de nos grands savants et rapporteurs de Hadiths avec Al Boukhari, qu’Allah leur fasse miséricorde. Voici le hadith en question :

 

  • Par ailleurs, dans un hadith rapporté par Abu Dâwoûd et authentifié par le savant Al Albani, qu’Allah lui fasse miséricorde, d’après Abd Allah Ibn ‘Amr, on apprend que le Prophète et Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) accomplissait le Tasbih avec sa main droite.
  • De plus, dans un autre hadith, également rapporté par Abu Dâwoûd et authentifié par Cheikh Al Albani, d’après Yousayrah Bint Yasar, le Prophète d’Allah, SallAllahu ‘alayhi wa salam, ordonnait de faire le Tasbih en comptant avec ses phalanges car elles seront interrogées et parleront à ce sujet. Ma cha Allah.

En lisant ces récits prophétiques, et bien d’autres, nous comprenons l’importance de cet acte d’adoration qui permet de rapprocher le serviteur musulman et pieux de son Créateur, Allah, Seigneur des mondes.

 

Évoquer Allah, une adoration présente dans le Coran

Il faut savoir que l’évocation d’Allah est un acte d’adoration particulièrement bénéfique pour le serviteur musulman. En évoquant Allah, son Seigneur, et en faisant Ses éloges, il reconnaît Son omnipotence, Sa grandeur et raffermit ainsi sa foi. D’ailleurs, de nombreux passages du Saint Coran mettent en valeur cet acte d’adoration grandiose et profitable pour l’ensemble de la communauté musulmane.

Dans la sourate Al Ahzab (sourate coranique Les Coalisés) par exemple, Allah dit, dans les versets 41 et 42 :

{« Ô vous les croyants ! Faites fréquemment le rappel d’Allah ! Glorifiez-Le à l’aube et au crépuscule. »}

Au sujet de ces versets coraniques, l’imam et savant Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, commente dans son exégèse :

« Allah ordonne à Ses serviteurs croyants de mentionner abondamment leur Seigneur qui leur accorde  toutes sortes de bienfaits et de faveurs. […] Nuit et jour, sur terre et en mer, en voyage et à résidence, dans la richesse et la pauvreté, dans la santé et la maladie, en secret et en public, et en toute situation. »

Il ajoute également dans son Tafsîr (exégèse) :

« {Glorifiez-Le à l’aube et au crépuscule. »} : Si vous le faites, Il étendra Sa bénédiction sur vous et Ses anges demanderont pardon pour vous. Les hadiths et récits incitant à la mention d’Allah sont très nombreux, et ce noble verset encourage à l’abondance en cela. »

 

Le Tasbih, un acte recommandé par la Sunnah

En effet, comme l’a souligné le savant Ibn Kathîr, de nombreux récits prophétiques insistent sur l’importance d’évoquer Allah au travers de formules de rappel. Parmi ces hadiths tirés de la Sunna, nous en citerons deux :

  • D’après Abu Hourayrah, qu’Allah l’agrée, le dernier des Prophètes et Messagers (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit, dans un hadith rapporté par Mouslim, que dire « Sobhanallah », « Al Hamdoulilah », « La Ilaha Illa Allah » et « Allahou Akbar » lui est plus aimé que « toute chose sur laquelle se lève le soleil. » Louange à Allah !
  • Dans un autre hadith prophétique rapporté par Ahmad et authentifié par Cheikh Al Albani, d’après le Compagnon Abu Hourayrah, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit que celui qui dit « Soubhanallah », il lui est inscrit 20 bonnes actions et il lui est enlevé 20 péchés. Puis, dans la suite du hadith, il explique que celui qui dit « Allahou Akbar » a la même chose, tout comme celui qui dit « La Ilaha Illa Allah ».

Les bienfaits du tasbih sont donc nombreux et toutes les louanges reviennent de droit à Allah, Seigneur des mondes. Imtson compaginez prononcer une seule de ces formules et voir inscrites à son compte vingt bonnes actions et enlevés vingt péchés !

 

Le Tasbih, une adoration chère au musulman

Le Tasbih est un acte d’adoration islamique particulièrement apprécié des musulmans. En effet, il suffit d’avoir une simple conversation avec l’un d’entre eux pour l’entendre dire à plusieurs reprises, au beau milieu de ses phrases : « Soubhanallah » ou encore « Al HamdouliLlah ». Qu’ils soient à la mosquée, chez eux, au travail, couchés, à la cuisine… le musulmane et la musulmane n’ont de cesse d’évoquer Allah.

Bien sûr, cet acte d’adoration n’est pas le seul que les croyants accomplissent loin de là. Prière, invocations, récitation du Noble Coran, jeûne du mois de Ramadan, versement de la Zakât, accomplissement du pèlerinage (Hajj) si on en a la capacité… constituent autant d’actes bénéfiques pour le musulman et sa foi.

 

A nous donc, en tant que musulmans, de multiplier le rappel d’Allah, de célébrer Ses louanges et de proclamer Sa grandeur. Il est certes Al-Wadoûd, Celui qui est aimé sans commune mesure et Al-Hamîd, Le Digne de Louanges.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.