Comment apprendre l'arabe

L’invocation de Hannah Bint Fâqûdh, la mère de Maryam

Le février 26, 2022 , mis à jour le juillet 1, 2022 — 8 minutes de lecture

Lorsque nous nous lançons dans l’apprentissage de la langue arabe, nous découvrons différents domaines d’études tels que la grammaire arabe ou encore la conjugaison, l’orthographe et bien sûr, le vocabulaire arabe. Cette dernière matière est particulièrement importante car elle permet à tout étudiant d’améliorer sa compréhension orale et écrite de l’arabe mais aussi, d’élargir la liste de ses mots de lexique et par conséquent, de mieux s’exprimer face à des locuteurs arabophones. Pour atteindre de tels objectifs, il n’y a pas de mystère : il faut découvrir et mémoriser sans cesse de nouveaux mots ! Cours d arabe sur le vocabulaire de la maison, de la météo, des transports ou encore mots concernant la famille arabe tels que maman en arabe… Nul doute que cette découverte lexicale passionnante vous aidera grandement dans votre maîtrise de l’arabe. Aujourd’hui, nous allons d’ailleurs partir à la découverte d’un champ lexical tout aussi intéressant : celui de la femme en arabe.

Quels mots utilise-t-on en arabe classique pour désigner la femme ? Et pour désigner l’épouse ? Comment dit-on « femme » au pluriel ? Retrouve-t-on ces mots dans le Coran ? Nous répondons à ces questions ci-dessous !

L’importance de l apprentissage de l’arabe et du fait de devenir arabophone

En tant que musulmans, nous savons combien la langue arabe, parfois appelée « arabe standard moderne » ou encore « arabe littéraire » (ou « arabe moderne », « arabe littéral »), est importante. Elle fut la langue du Prophète et Messager d’Allah, que la prière et le salut d’Allah soient sur lui. Elle est également la langue du Saint Coran, la Parole d’Allah qu’Il a transmise à l’ange Gabriel, ‘alayhi salam, qui l’a transmise au dernier des Prophètes et Messagers.

Aujourd’hui, la langue arabe classique est la langue que nous retrouvons essentiellement dans les ouvrages de littérature (roman arabe), les livres religieux ou islamiques, de science et également dans les journaux de la presse arabophone (ou presse arabe).

En plus de l’arabe classique, nous pouvons citer l’arabe dialectal ou arabe parlé. Il s’agit de la langue quotidienne et orale que des millions d’arabophones utilisent au quotidien dans les sociétés arabes comme les pays du Maghreb (ou arabe-maghrébin : Maroc, Algérie, Tunisie) et ailleurs comme en Égypte. On parle alors de dialecte égyptien, libanais, syrien, tunisien, algérien, marocain, palestinien, libyen… Ce langage dialectal (ou dialecte arabe, darija) reste très proche de l’arabe classique. Il n’est donc pas rare de voir des marocains, algériens ou tunisiens échanger ensemble en arabe, chacun dans leur dialecte maghrébin, tout en se comprenant parfaitement. Il en est de même pour d’autres arabophones comme les palestiniens, les syriens ou les égyptiens.

Parler arabe permet alors de tisser des liens avec les musulmans et musulmanes de chaque pays arabe, qu’il s’agisse d’états arabes du Proche Orient, du Moyen-Orient (pays du Golfe comme l’Arabie Saoudite ou les Emirats Arabes Unis) ou encore d’Afrique du Nord. Tous ces pays ont pour langue officielle l’arabe, une langue aimée par les hommes et les femmes du pays.

Comment dit-on « Femme » en arabe ?

D’ailleurs, en ce qui concerne le mot « femme » en arabe, il possède plusieurs variantes en langue arabe que l’on retrouve aisément dans les dialectes du Maghreb.

  • Le premier mot que nous pouvons utiliser pour désigner la femme en arabe est le suivant : امْرأة. Il désigne la femme au singulier, la personne de sexe féminin. Ce nom peut parfois prendre également le sens d' »épouse », de « femme de ».
  • Le deuxième mot que nous citerons est la version que l’on emploie au pluriel pour désigner les personnes de sexes féminins : نِساء. D’ailleurs, savez-vous qu’il existe une sourate du Noble Coran qui s’appelle ainsi ?
  • Quant à la jeune femme, nous l’appellerons en arabe : شابّة.
  • Pour désigner une petite fille en langue arabe, nous dirons : فتاة.
  • Enfin, si nous voulons parler d’une femme en tant qu’épouse, nous dirons plutôt : زَوْجة.

Voyons ensemble quelques exemples d’expressions ou groupes nominaux autour de la femme :

  • Une femme musulmane se dira :  إمرأة مسلمة
  • Quant à la femme au foyer, nous dirons : رَبَّةُ الـمَنْزِلُ
  • La condition des femmes se dira : ظروف المرأة.
  • La journée de la femme : يوم المرأة. La journée internationale de la femme : اليوم العالمي للمرأة.

Il existe d’autres mots arabes appartenant au champ lexical de la femme. Nous pouvons citer : نسوية, qui signifie : Féministe, النسويات pour Féministes au pluriel, النسوية qui signifie Féminisme ou encore : حقوق المرأة, qui signifie : droit des femmes.

Tous ces mots de vocabulaire mettent en lumière les caractéristiques féminines qui se cachent derrière chaque femme. Une preuve supplémentaire, s’il en fallait une, que la langue arabe est une langue riche et qu’elle dispose d’un vocabulaire large et vaste !

Une femme illustre citée dans le Coran : la femme de ‘Imrân et mère de Maryam

Dans le Saint Coran, de nombreuses sourates contiennent le mot « femme ». Voyons donc ensemble certains de ces passages coraniques.

  • Concernant le mot arabe امْرأة, nous le trouvons notamment dans la Sourate La famille de ‘Imrân, dans le verset 35. Ce mot fait ici référence à l’épouse de ‘Imrân. En effet, Allah dit :

{[Mentionne] lorsque la femme de ‘Imrân dit : « Seigneur ! Je Te voue en toute exclusivité ce que je prote en mon sein, accepte-le de moi. Toi seul entends [mon invocation] et connais [mon intention]. »}

Dans ce verset, il est dit : ٱمْرَأَتُ عِمْرَٰنَ, que l’on traduit en langue française par : « La femme de ‘Imrân. »

Dans son Tafsîr, l’imam et savant Ibn Kathîr donne comme explication de ce passage coranique :

« Le femme de ‘Imrân est la mère de Marie, que le salut d’Allah soit sur elle, Hannah Bint Fâqûdh. Muhammad Ibn Ishâq dit : « C’était une femme stérile. Elle désira avoir un enfant et elle invoqua Allah afin qu’Il lui donne un enfant. Allah exauça son invocation, et lorsqu’elle fut certaine d’être enceinte, elle fit le vœu de consacrer son enfant en toute exclusivité à l’adoration d’Allah et au service du temple d’Al-Quds. » »

Quel exemple pour les femmes musulmanes que celui de la femme de ‘Imrân !

Une autre femme inspirante pour chaque musulmane : la femme de Pharaon

  • Dans la sourate At-Tahrîm, il est fait mention d’une autre femme exemplaire : le femme de Pharaon, Âssiya. Dans le onzième verset, elle est dénommée ainsi en arabe : ٱمْرَأَتَ فِرْعَوْنَ, que l’on traduit en français par : La femme de Pharaon. Le verset est le suivant :

{Allah donne pour exemple aux croyants la femme de Pharaon lorsqu’elle dit : « Seigneur ! Construis-moi, auprès de Toi, une maison au Paradis ! Préservez-moi [du châtiment] de Pharaon et [du fait de commettre] ses actes et délivre-moi [des agissements et du châtiment] des transgresseurs ! »}

Le savant Ibn Kathîr commente ce passage dans son Tafsîr, ouvrage islamique, en disant :

« Qatâdah a dit : « Pharaon était le plus transgresseur et le plus mécréant des hommes de la terre. Par Allah ! Sa mécréance ne nuisit en rien à son épouse lorsqu’elle choisit d’obéir à son Seigneur. Ceci afin que vous sachiez qu’Allah est juste et qu’Il ne châtie personne que pour son péché. »

La femme dans le monde arabe

Aujourd’hui, la femme arabe, qu’elle soit égyptienne, libanaise, tunisienne (habitante de la Tunisie), marocaine, algérienne ou encore palestinienne, jouit de nombreux droits, même si sa condition féminine est toujours l’objet de stéréotypes, aussi bien en Orient qu’en Occident.

Dans les pays arabes, le statut de la femme et la condition de la femme sont protéges par de nombreuses lois (droits des femmes), notamment islamiques. Celles-ci permettent aux femmes arabes de préserver leur honneur, leur dignité et de les préserver de toute agression, qu’il s’agisse de harcèlement, d’oppression ou de violences faites aux femmes.

Ainsi, en apprenant la langue arabe et en découvrant son vocabulaire, nous découvrons de nouveaux mots et leurs sens, comme celui de la femme. Certains de ces mots figurent même dans le Coran et nous permettent alors d’élargir une fois de plus nos connaissances et d’acquérir un savoir bénéfique pour tout musulman, hommes et femmes.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.