Comment apprendre l'arabe

Dieu Le Parfait Connaisseur

Le avril 12, 2022 , mis à jour le novembre 22, 2022 — 6 minutes de lecture

Allah oualem est une expression qui fait partie des invocations en Islam. Tous les musulmans doivent la connaître. Nous allons voir sa définition, ses différentes orthographes et à quel moment elle doit être utilisée.

Que signifie Allah oualem ?

Allah oualem signifie littéralement « Allah est Le Plus Savant » ou « Allah sait mieux ».

Les différentes manières d’écrire Allah oualem

En français, plusieurs orthographes sont utilisées :

  • Allah oualem
  • Allah ou ahlem
  • Allahou a’lem
  • Allahou a3lem

En arabe, cela s’écrit : الله اعلم

Quand utilise-t-on Allah oualem ?

Allah oualem doit être utilisée à la fin d’une parole, d’un discours où l’on exprime une science, un savoir. Le croyant musulman fait preuve d’humilité et de sagesse envers Le Parfait Connaisseur, Allah El Khabir. Selon un hadith tiré du sahih Muslim :

‘Abdoullah Ibn Mas’oud (رضي الله عنها) a dit :  » Celui qui connaît une science, qu’il la transmette et celui qui ne sait pas, qu’il dise : Allahou A’lam (Allah est plus savant), car certes fait partie de la bonne compréhension d’une personne qu’elle dise à propos de ce qu’elle ne connaît pas : « Allahou A’lam ».

Allah Le Parfait Connaisseur

Parmi les noms et attributs d’Allah (SWT), il y a :

  • Al Khabir, Le Parfait Connaisseur. Sa connaissance est complète. Il connaît la vérité sur tout. Rien ne peut lui être caché. Ce nom est tiré de la racine arabe kh-br, être conscient de la nature intérieure, intrinsèque d’une chose. Ce nom d’Allah est cité plusieurs fois dans Le Noble Coran, notamment dans les versets coraniques suivants :

« En vérité, ton Seigneur étend Ses dons largement à qui Il veut ou les accorde avec parcimonie. Il est, sur Ses serviteurs, Parfaitement Connaisseur et Clairvoyant. » Sourate Al Isra (17), verset 30.

« Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah. Que chaque âme voit bien ce qu’elle a avancé pour demain. Et craignez Allah, car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » Sourate Al Hashr (59), verset 18.

  • Al ‘Alim, L’Omniscient. La connaissance d’Allah s’étend à tout ce qui est visible et invisible, divulgué ou caché, proche ou lointain, présent et futur. Même nos pensées les plus profondes ou nos invocations silencieuses sont connues par Allah. Voici quelques versets du Saint Coran où ce nom de Dieu est cité :

« Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des prophètes. Allah est Omniscient. » Sourate Al Ahzab (33), verset  coranique 40.

« Nous avons effectivement créé l’homme et Nous savons ce que son âme lui suggère et Nous sommes plus près de lui que sa veine jugulaire. » Sourate Qaf (50), verset coranique 16.

L’apprentissage de la science

Allah (SWT) nous a créés pour L’adorer. Ici-bas, chaque serviteur vertueux se doit d’apprendre l’Islam. Connaître l’Islam permet une bonne application de notre noble religion et permet donc d’entrer au paradis. En effet, d’après un hadith rapporté par Ibn Maja et authentifié par Cheikh Al Albani :

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Apprendre la science est une obligation pour chaque musulman. »

Allah Le Tout-Puissant a ordonné à Muhammad, Messager de Dieu, de Lui demander d’accroître sa science, dans le verset coranique 114 de la sourate Taha (20) :

Qu’exalté soit Allah, le Souverain, la Vérité ! Ne te hâte point en ta prédication avant que t’en soit communiquée la révélation [entière] et dis : « Seigneur! accrois-moi en science ! »

A celui qui transmet la science, il y a une récompense divine énorme dans ce bas monde et dans l’au-delà. En effet, selon le hadith suivant, le défunt continue de recevoir une récompense, d’une science enseignée, dans sa tombe.

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Il y a 7 choses dont la récompense parvient au serviteur dans sa tombe après sa mort : celui qui a enseigné une science, a creusé le lit d’un fleuve, a creusé un puits, a planté un palmier, a construit une mosquée, a laissé un moushaf (Coran) en héritage ou a laissé un enfant pieux qui demande pardon pour lui après sa mort. »
(Rapporté par Al Bazar et authentifié par Cheikh Albani)

Donc, les croyants de la communauté musulmane, doivent étudier le dogme (‘aqida), le tawhid, le Coran et la Sunna (vie du Prophète). Ceci pour comprendre le Coran, les préceptes de l’Islam et ainsi distinguer le licite ou l’illicite.

Le dogme, la ‘aqida

La recherche de la connaissance islamique est donc très importante. Elle permet de dissiper les doutes (was was) insufflés par le diable. Nous allons aborder les bases de cette science bénéfique. La religion musulmane est divisée en 3 catégories :

  1. La foi, al iman. Les 6 piliers de la foi sont les suivants : croire en Allah, croire en Ses anges, croire en Ses livres, en Ses messagers, au Jour du jugement dernier et croire au destin (qu’il soit bon ou mauvais).
  2. Al islam qui comprend les cinq piliers de l’Islam. Il y a d’abord l’attestation de foi en un Dieu unique et que Muhammad est l’envoyé de Dieu, ensuite la prière musulmane, l’aumône (zakât), le jeûne du mois de Ramadan et enfin le pèlerinage à La Mecque pour celui qui en a les moyens.
  3. Al ihsan, c’est le degré le plus élevé de l’Islam. Cela signifie littéralement la bienfaisance. C’est le fait de croire en Allah sans ne l’avoir jamais vu et tout en sachant que Lui nous observe constamment.

 

Rachida

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.