Comment apprendre l'arabe

Allah est Celui qui facilite ce qui est difficile !

Le janvier 4, 2022 , mis à jour le novembre 22, 2022 — 7 minutes de lecture
Allah y sahel

« Qu’Allah te guérisse », « Qu’Allah lui pardonne ses péchés », « Qu’Allah nous guide »… Les invocations islamiques sont nombreuses et font partie intégrante de la vie de tout musulman et de toute musulmane. Ainsi, à chaque étape de notre vie mais aussi à chaque étape de notre journée, nous avons pour habitude d’invoquer Allah afin de nous préserver, de nous accorder Ses bénédictions ou encore de nous pardonner nos péchés. Parmi ces invocations, on trouve « Allah y Sahel », une invocation que l’on peut adresser aussi bien à soi-même qu’aux autres musulmans autour de nous.

Que signifie cette invocation musulmane ? Que peut-on y répondre ? Pour quelles raisons invoque-t-on Allah dans chacune de nos affaires ? Lisez la suite pour mieux comprendre !

 

Que signifie « Allah y Sahel » ?

L’invocation musulmane « Allah y Sahel » – que l’on peut écrire également « Allah y Sehel » ou « Allah y Sahal » – est une formule prononcée par tout musulman croyant et pieux souhaitant invoquer Allah, le Miséricordieux, l’Omniscient, le Tout-Puissant car Il est certes capable de toute chose.

Plus précisément, elle consiste à demander à Allah de faciliter les choses. En effet, l’invocation « Allah y Sahel » se traduit généralement de l’arabe par : « Qu’Allah facilite ». En langue arabe, cela s’écrit comme suit :

الله يسهل

D’un point de vue linguistique, سَهْلٌ et سَهْلَةٌ – que l’on peut retranscrire phonétiquement par : « Sahloun » et « Sahlatoun » – sont des adjectifs désignant quelque chose de facile, quelque chose qui ne demande pas ou peu d’efforts.

C’est ainsi que l’expression arabe « Allah y Sahel » signifie donc : « Qu’Allah facilite ». On l’emploiera afin d’invoquer en faveur d’une personne – en demandant à Allah la facilité pour elle – ou en notre faveur – en demandant la facilité pour nous.

Il faut savoir que cette invocation est très répandue dans le monde musulman. Il n’est pas rare, en allant au Maroc ou encore en Algérie ou en Tunisie (Maghreb), d’entendre les habitants prononcer cette invocation. Bien plus qu’une invocation musulmane, cette formule montre toute l’attention et l’empathie qu’un musulman peut ressentir à l’égard de son frère ou de sa sœur en Islam. Une marque de soutien, d’encouragement, une marque de sympathie adressée au locuteur qui se trouve en face de nous.

Que répondre à « Allah y sahel » ?

Voilà une question particulièrement intéressante. Que répondons-nous de façon générale à une invocation qui nous adressée ? Eh bien, comme vous le savez peut-être déjà, nous répondrons assez simplement : « Amine ». Comme nous le faisons habituellement pour n’importe quelle autre invocation.

L’expression « Amine », que l’on écrit en arabe « آمين » se traduit la plupart du temps en français par : « Ô Allah exauce ! ». Par ailleurs, il est à noter que certains préfèreront dire : « Allahumma Amine. »

 

Dans quel contexte formulons-nous cette invocation ?

Difficultés, examens, concours, entretiens d’embauche, problèmes de santé, imprévus, déceptions familiales, soucis d’argent… Les causes d’affliction sont nombreuses pour le croyant dans ce bas monde.

D’ailleurs, d’après Abou Houreira (ou « Abu Hourayrah », qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Le croyant et la croyante ne cessent d’être éprouvés dans leurs personnes, dans leurs enfants et dans leur argent jusqu’à ce qu’ils rencontrent Allah sans ne plus avoir un seul péché. »

(Rapporté par At-Tirmidhi et authentifié par Cheikh Al-Albani)

Ainsi, face à ces épreuves qui rythment parfois notre vie quotidienne, nous avons pour habitude, en tant que musulmans croyants d’invoquer Allah le Miséricordieux et de Lui adresser nos demandes. C’est donc dans ce contexte que l’invocation « Allah y sahel » prend tout son sens et sa légitimité.

 

Rien n’est difficile pour Allah

Et à qui d’autre qu’Allah pourrions-nous adresser nos invocations ? Qui mieux qu’Allah pourrait les entendre et les exaucer ? Et qui mieux que Lui pourrait faciliter une chose ? Personne bien évidemment, Allah akbar.

D’ailleurs, certains Noms d’Allah nous rappellent Sa grandeur, Sa Miséricorde et Son Omnipotence :

  • Allah est « Al-Jabbâr » : Il est Celui qui soumet toute chose. Toutes les créatures Lui sont soumises, Sa volonté s’accomplit toujours. Il est Celui qui facilite ce qui est difficile, Il soulage le malade et l’affligé.
  • Un autre Nom d Allah est : « Al-Matîn » : Il est l’Inébranlable. Il ne ressent aucune difficulté, ni peine, ni fatigue à accomplir Ses actes.

 

L’importance d’invoquer en faveur des musulmans

Demander à Allah de faciliter compte donc parmi les invocations que l’on peut adresser à notre Créateur. D’ailleurs, l’invocation constitue une adoration vivement recommandée par notre Prophète et Messager, Mouhammed. Le saviez-vous ? On retrouve de nombreux hadiths prophétiques dans la Sunna (Sunnah) de notre Prophète confirmant cela.

  • En effet, d’après ‘Abdallah Ibn ‘Omar (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Certes l’invocation est bénéfique pour ce qui est descendu et pour ce qui n’est pas descendu ainsi vous devez invoquez ô serviteurs d’Allah. »

(Hadith rapporté par At-Tirmidhi et authentifié par Cheikh Al-Albani)

 

  • Par ailleurs, d’après Jâbir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée), le Prophète et Messager ﷺ a dit :

« Allah ne m’a pas envoyé pour rendre la vie difficile aux gens ni pour souhaiter leurs pertes, il m’a plutôt envoyé comme enseignant pour faciliter la vie aux gens. »

(Hadith prophétique rapporté par l’imam Mouslim)

 

Quelques exemples d’actes également profitables pour le croyant musulman

En plus des invocations, il est possible pour le serviteur musulman d’accomplir d’autres actes d’adoration grandement bénéfiques pour sa vie d’ici-bas et celle de l’Au-delà.

Ainsi, il peut lire fréquemment le Saint Coran (le Noble Coran, lecture coranique), la Parole coranique révélée au dernier de Ses Prophètes et Messagers, Mouhammed ﷺ, par l’intermédiaire de l’Ange Jibrîl (Ange Gabriel). Lors de ses lectures du Coran, il peut embellir sa récitation en prenant modèle sur un imam et ainsi, réciter chaque verset et chaque sourate correctement.

Le musulman peut aussi lire l’histoire des Prophètes ou celle des Compagnons du Prophète Mouhammad, lire un livre sur la croyance (monothéisme, dogme de l’Unicité), les Recueils Authentiques d’Al Boukhari et Mouslim, apprendre sur les prescriptions musulmanes, le savoir théologique islamique, les piliers de l’Islam…

Il peut également se rendre chaque jour à la mosquée pour y effectuer avec piété ses cinq prières quotidiennes après avoir accompli ses ablutions (purification). Lors de ses prières, notamment dans sa prosternation, le serviteur musulman peut demander à Allah d’accepter son repentir (pardon), qu’Il le préserve du châtiment de l’Enfer et lui accorde Sa bénédiction (Baraka). Il peut aussi faire une invocation pour demander de laide à Allah, Dieu est certes capable de toute chose, Louange à Allah.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.