Comment apprendre l'arabe

« Le sommeil est le frère de la mort »

Le novembre 10, 2022 , mis à jour le décembre 1, 2022 — 9 minutes de lecture

Invoquer Allah, Le prier, L’adorer selon les préceptes du Coran et de la Sunnah… Voilà des occasions précieuses pour tout musulman de se rapprocher de son Créateur, le Tout-Puissant. Parmi ces nombreuses occasions, il y a le moment du coucher où il est recommandé de se rappeler d’Allah et de multiplier l’invocation. Et ce, en utilisant notamment la formule : « Bismika allahouma amoutou wa ahya ». Que signifie cette parole islamique ? Quelle est son écriture en langue arabe ? On vous répond ci-dessous !  

Le sommeil, un moment de rappel à ne pas négliger

En tant que musulmans, nous savons qu’Allah est notre Seigneur, la seule véritable divinité en droit d’être adorée. Il est Celui qui donne la vie et qui donne la mort. Il est donc de notre devoir de multiplier les actes d’adoration et de chercher à obtenir Son agrément et Sa satisfaction avant qu’Il ne décide de reprendre notre âme. D’ailleurs, le moment du coucher constitue un instant particulier puisque nous nous apprêtons à mettre fin à notre journée. Serons-nous vivants le lendemain au réveil ? Seul Allah le sait. D’ailleurs, dans un hadith rapporté par Abu Nou’aym et authentifié par Al Albani, d’après le Compagnon Jâbir, le Prophète et Messager d’Allah ﷺ a dit que « le sommeil est le frère de la mort. » Dans ce même hadith, il a d’ailleurs précisé que les gens du Paradis ne dorment pas. SubhanAllah. Ainsi, il nous a été rapporté diverses invocations bénéfiques à prononcer au moment de se coucher. En les prononçant, le musulman et la musulmane se rappellent de la mort et demandent à Allah ‘azza wa jall la miséricorde. En effet, c’est Lui le Tout Miséricordieux, le Tout-Puissant.  

« Bismika allahouma amoutou wa ahya » : Une invocation précieuse

L’une des invocations les plus connues à prononcer au moment de se coucher est la suivante :

بِاسْمِكَ اللَّهُمَّ أَمُوتُ وَ أَحْيَا

Que l’on peut traduire de la langue arabe ainsi :

« C’est en Ton nom, Ô Allah, que je meurs et que je vis. »

Cette parole, rapportée par Al Boukhari, rappelle aux croyants que leur vie se trouve entre les Mains d’Allah. Il est notre Seigneur, Celui qui donne la vie et qui donne la mort. Bien sûr, il existe d’autres invocations qu’il est possible de prononcer au moment du coucher. Voyons ensemble quelques-unes d’entre elles.  

D’autres invocations utiles avant de se coucher

  • Dans un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim, deux imams de notre communauté, le dernier des Prophètes et Messagers, SallaLlahu ‘alayhi wa salam, a prononcé l’invocation suivante :

بِاسْمِكَ رَبِّي وَضَعْتُ جَنْبِي، وَبِكَ أَرْفَعُهُ، فإِنْ أَمْسَكْتَ نَفْسِي فَارْحَمْهَا، وَإِنْ أَرْسَلْتَهَا فَاحْفَظْهَا، بِمَا تَحْفَظُ بِهِ عِبَادَكَ الصَّالِحِينَ

Qui signifie en langue française :

« C’est en Ton nom, Seigneur, que je me suis couché et c’est en Ton nom que je me lève. Si Tu retiens mon âme, alors, sois clément envers elle. Mais si Tu la laisses vivre, protège-la comme Tu protèges Tes serviteurs vertueux. »

Et nous demandons à Allah de nous compter parmi Ses serviteurs vertueux. Il est certes capable de toute chose.
  • Dans un autre hadith prophétique, rapporté par Mouslim et Ahmad, on découvre l’invocation (doua) suivante :

اللَّهُمَّ إِنَّكَ خَلَقْتَ نَفْسي وَأَنْتَ تَوَفَّاهـَا، لَكَ مَمَاتُهَا وَمَحْيَاهَا، إِنْ أَحْيَيْتَهَا فَاحْفَظْهَا، وَإِنْ أَمَتَّهَا فَاغْفِرْ لَهَا، اللَّهُمَّ إِنَّي أَسْألُكَ العَافِيَةَ

Qui signifie :

« Ô Allah, c’est Toi qui as créé mon âme et c’est Toi qui la fait mourir. C’est à Toi qu’appartiennent sa mort et sa vie. Si Tu la laisses vivre, alors protège-la. Et si Tu lui donnes la mort, alors pardonne-lui. Ô Allah, je Te demande le salut. »

 

Réciter les dernières sourates du Saint Coran : Une recommandation prophétique

En plus de ces invocations islamiques, nous pouvons bien évidemment citer la récitation du Coran et plus précisément, des dernières sourates du Moushaf : sourate Al Ikhlâs, sourate Al Falaq et sourate An Nas.
  • Dans un hadith rapporté par Al Boukhari, on apprend que le dernier des Prophètes et Messagers ﷺ joignait ses mains, avant de se coucher tous les soirs, y postillonnait et récitait les trois dernières sourates. Puis, il passait ses mains sur toutes les parties de son corps qu’il pouvait atteindre. Il faisait cela à trois reprises.
  • Par ailleurs, comme il est expliqué dans l’exégèse d’Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde : « ‘Aicha rapporte : « Lorsque le Messager d’Allah ﷺ était souffrant, il ﷺ récitait les deux sourates de recherche de protection et postillonnait dans ses mains. Lorsque sa douleur s’intensifiait, c’est moi qui les récitais sur lui et lui passais sa main sur son corps, dans l’espoir de bénéficier de leur bénédiction. [Al Boukhari et Muslim]. »
  • L’imam et savant Ibn Kathîr précise également : « Abu Sa’id Al Khoudri rapporte : « Le Messager d’Allah ﷺ cherchait protection auprès d’Allah contre le mauvais œil des djinns et des hommes. Lorsque les sourates de recherche de protection furent révélées, il les adopta et délaissa toute autre chose. » [Sahih Ibn Mâjah]
 

D’autres passages du Coran bénéfiques à réciter avant de dormir

En plus des trois dernières sourates du Noble Coran, d’autres versets sont profitables et peuvent être récités au moment de se coucher. Parmi ceux-ci, nous pouvons bien évidemment citer certains de la sourate coranique Al Baqarah.
  1. Le verset Aya Al Kursy. D’après un hadith rapporté par Al Boukhari, le Prophète ﷺ a dit : « Lorsque vous êtes sur le point de dormir, récitez Ayat al Koursy, car il restera sur vous une protection contre Allah et aucun diable ne s’approchera de vous jusqu’au matin. »
  2. Les deux derniers versets de la sourate Al Baqarah, commençant par « Amanah… ». À ce sujet, le Prophète SallallAhou ‘alayhi wa salam a dit : « Quiconque récite les deux derniers versets de sourate al-Baqarah la nuit, ces 2 versets lui suffiront. » [Al Boukhari et Mouslim]
Vous l’aurez compris, le moment du coucher constitue un moment de rappel, d’invocation et de récitation du Coran à ne pas négliger. Une façon de profiter des nombreux bienfaits du fait d’invoquer son Seigneur, l’un des actes d’adoration les plus nobles auprès de Lui.  

Invoquer Allah : une source de bienfaits pour le croyant et la croyante

Dans la Sunna, de nombreux récits prophétiques rappellent le statut particulièrement honorable qu’occupe l’invocation.
  • Par exemple, d’après Abou Hourayrah, le Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit que rien n’est aussi noble pour Allah que l’invocation. [At-Tirmidhî dans ses Sounan]
  • Dans un autre hadith, également rapporté par At-Tirmidhî, le Messager de Dieu ﷺ a dit : « Celui qui aime que Allah l’exauce dans les moments difficiles et de soucis, qu’il multiplie les invocations dans les moments de facilité. »
  • Enfin, dans un autre récit, rapporté par Ahmad, d’après Abd Allah Ibn Amr, le Prophète, que la prière et le salut d’Allah soient sur lui, a dit :

« Ô vous les gens ! Lorsque vous demandez à Allah, demandez-Lui en étant certains de l’exaucement. Car certes, Allah n’exauce pas à un serviteur qui l’a invoqué avec un cœur inattentif. »

Autant de récits prophétiques nous rappelant l’importance d’invoquer Allah. Et ce, au moment du coucher mais aussi, par exemple, lors des prières nocturnes (notamment durant Ramadan), après l’appel à la prière… Au moment de la prosternation (y compris lors des prosternations de prière surérogatoire), durant le dernier tiers de la nuit ou après chaque prière rituelle (salat). Des occasions de mentionner le Nom d’Allah le Divin, de L’invoquer, de célébrer Sa louange et d’espérer voir ses invocations exaucées. Et ce, avec humilité et piété.  

L’invocation : une adoration profitable à tout musulman

Comme nous le savons, l’invocation ne constitue pas le seul acte d’adoration par lequel le musulman et la musulmane peuvent se rapprocher de leur Seigneur. Les occasions sont bien nombreuses et parmi celles-ci, nous pouvons également citer les cinq piliers de l’Islam, le socle solide et intangible sur lequel les musulmans doivent s’appuyer. Ces cinq piliers se composent de l’attestation de foi (proclamant l’Unicité d’Allah et la Prophétie de Mouhammad ﷺ), l’accomplissement de la prière (salat), le versement de l’aumône légale (zakât), le jeûne du mois de Ramadan et le pèlerinage (Hajj) à La Mecque en Arabie saoudite, pour celui qui en a la capacité. Récitation du Coran (sourate al qadr, al fatiha..), méditation, mémorisation et mise en pratique des préceptes qui s’y trouvent… Lecture d’ouvrages islamiques de grands savants de la Sounnah, notamment sur la vie du Prophète et Messager de Dieu ﷺ, sur les Noms d’Allah, notre Divinité… Faire la prière (faire la salat) à la mosquée, notamment pour la prière du vendredi, accomplir correctement ses ablutions… S’éloigner de l’illicite, rester ferme sur le licite, multiplier les actes méritoires… Acquérir un noble caractère et des valeurs morales élevées… Ces occasions, et bien d’autres, doivent être saisies par le serviteur pieux souhaitant profiter des innombrables mérites du Paradis. Tout en s’éloignant du châtiment de l’Enfer. Dieu est certes capable de toute chose. Louange à Allah.   Et nous demandons à Allah, le Grand accueillant au repentir et au pardon, de nous faire miséricorde, de pardonner nos péchés et de nous préserver sous Son ombre, le Jour où il n’y aura d’ombre que la Sienne, le Jour de la résurrection. Qu’Il nous éloigne des ruses de Satan et qu’Il nous couvre de Ses bénédictions (baraka). Et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète et Messager ﷺ, sur sa famille et sur l’ensemble de ses nobles Compagnons.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.