Comment apprendre l'arabe

Ce moment où Allah descend vers le ciel de ce bas monde

Le avril 18, 2022 , mis à jour le mai 13, 2022 — 8 minutes de lecture

Afin de se rapprocher d’Allah ‘aza wa jall, obtenir Son pardon et Son agrément, le musulman peut accomplir différents actes d’adoration, dont les invocations. Celles-ci permettent aux croyants pieux de demander à leur Créateur ce qu’ils désirent réellement pour ce bas monde et pour l’au-delà. D’ailleurs, il existe certains moments privilégiés pour effectuer ces invocations. L’un d’entre eux a lieu lors du dernier tiers de la nuit. Le saviez-vous ?

En effet, il s’agit là d’un moment particulièrement favorable pour invoquer son Seigneur et se rapprocher de Lui. Quelles sont les preuves du Coran et de la Sunnah concernant l’importance des invocations et des prières durant la nuit ? Et plus particulièrement durant le dernier tiers de la nuit ? Nous vous répondons dans cet article !

 

Prier lors du dernier tiers de la nuit

Dans un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim, deux savants de la communauté musulmane, qu’Allah leur fasse miséricorde, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a donné de précieuses informations au sujet du dernier tiers de la nuit. En effet, d’après Abu Hourayrah, qu’Allah l’agrée, le Prophète et Messager de Dieu, sallAllahu ‘alayhi wa salam, a dit qu’Allah descend chaque nuit vers le ciel de ce bas monde lors du dernier tiers de la nuit.

Durant ce moment particulier et béni, Allah, notre Seigneur, dit alors :

« Qui M’invoque que Je l’exauce ? Qui Me demande que Je lui donne ? Et qui Me demande pardon que Je lui pardonne ? »

Ma cha Allah. En lisant ce hadith issu de la Sunna authentique (ou Sounnah), nous comprenons l’importance que revêt ce moment recouvrant le dernier tiers de la nuit. Durant celui-ci, tout musulman et toute musulmane peut invoquer son Créateur, Le Divin, Lui adresser ses demandes et Lui demander pardon.

Au sujet de ce hadith prophétique, le savant Cheikh Al Islam, Ibn Taymiyyah, qu’Allah lui fasse miséricorde a dit dans « Majmou’ Al Fatawa (10/239) :

« Il a mentionné d’abord le terme « invoquer » et puis il a mentionné les termes « demander » et solliciter le « pardon ». Or, celui qui sollicite le pardon est un demandeur et celui-ci est un invoquant. Il s’agit d’indiquer que l’un demande qu’on lui repousse le mal, et l’autre qu’on lui attire le bien. Citer les deux après avoir parlé de l’invoquant vise à y inclure ce dernier et d’autres. C’est ce qu’on appelle joindre le particulier au général à l’aide d’une conjonction de coordination. »

 

Comment calculer le dernier tiers de la nuit ?

Lorsque nous parlons du dernier tiers de la nuit, il n’est pas toujours évident de déterminer avec exactitude de quelle période de la nuit nous parlons.

Pourtant, à l’aide d’un calcul simple, il est possible de savoir avec précision à quel moment de la nuit nous nous trouvons dans le dernier tiers. Pour cela, il suffit de compter le nombre d’heures qui se trouvent entre le moment de la prière d’Al Maghrib (coucher du soleil) et l’heure de la prière de Fajr. Ensuite, il faut diviser ce nombre d’heures en trois, afin de déterminer le temps de chaque tiers. Le dernier de ces tiers sera celui des invocations et du rappel d’Allah.

Par exemple, si la prière d’Al Maghrib (coucher de soleil) est à 19h et que la prière (salat) Al Fajr est à 4h du matin, le temps de la nuit durera 9 heures. Divisons maintenant ces 9 heures en trois et nous trouvons alors 3 parties de 3 heures. Le dernier tiers de la nuit correspondra donc aux trois dernières heures avant Fajr, de 1h à 4h du matin.

C’est précisément durant cette période qu’il est vivement recommandé d’invoquer Allah, le Tout Miséricordieux, de Lui demander d’accepter notre repentir et notre demande de pardon et d’exaucer nos invocations. Dieu est certes capable de toute chose.

 

La prière de nuit, une adoration profitable à tout musulman

Durant ce dernier tiers de la nuit, les invocations constituent donc une adoration que tous les musulmans pieux et croyants doivent privilégier. En plus de celles-ci, ils peuvent accomplir des prières (prière surérogatoire) durant lesquelles il est tout à fait possible d’invoquer également.

D’ailleurs, nous trouvons dans le Noble Coran, la Parole d’Allah, de nombreuses sourates et versets insistant sur l’importance et les bienfaits de la prière de nuit.

Par exemple, dans la sourate Al Zummar (Les groupes), verset du Coran 9, Allah dit :

{[Cet homme est-il] semblable à celui qui passe ses nuits en prière, prosterné et debout, craignant [le châtiment de] l’au-delà et espérant la miséricorde de son Seigneur ? Dis : « Ceux qui savent sont-ils semblables à ceux qui ne savent pas ? » N’en tirent d’exhortations que ceux qui sont doués de raison [saine].}

Ibn Kathîr explique dans son Tafsîr ce verset coranique ainsi :

« Pour Ibn Abbas et Al Hasan, ceci a lieu au milieu de la nuit ; pour Mansoûr, entre les prières du Maghreb et Ichâ’ et pour Al Hasan encore et Qatâdah, au début, au milieu et à la fin. »

 

« Ils dormaient peu la nuit » !

Par ailleurs, dans la sourate Adh Dhariyât (Les vents qui éparpillent), dans les versets du Coran 15 à 18, Allah dit :

{Ceux qui craignent [Allah] séjourneront au milieu de jardins et de sources vives, jouissant de ce que leur Seigneur leur aura accordé, car ils étaient auparavant bienfaisants : ils dormaient peu la nuit, aux dernières heures de la nuit, ils imploraient le pardon [d’Allah]}

Le savant Ibn Kathîr commente ces versets coraniques ainsi :

« Pour Al Hasan Al Basrî, ils ont enduré les veilles en prière, ne dormant que peu la nuit. Ils veillaient jusqu’aux dernières heures de la nuit pour implorer le pardon d’Allah. »

De plus, Ibn Kathîr, ajoute, concernant le fait de demander pardon à Allah durant la nuit :

« Si la demande de pardon se fait au cours de la prière, cela est meilleur encore. »

 

Quelques recommandations au sujet des invocations et de la prière nocturne

Nombreux sont les musulmans appréciant se lever la nuit, notamment lors du dernier tiers pour invoquer Allah et Lui demander Ses bénédictions. Il faut savoir que ces prières nocturnes sont généralement plus fréquentes pour nombre de croyants durant le mois de Ramadan. En effet, durant cette période, le serviteur croyant a à cœur de multiplier les demandes à son Seigneur, notamment lors de sa prosternation.

Il aime également réciter le Saint Coran, accomplir chaque prière obligatoire à l’heure et à la mosquée (après avoir accompli ses ablutions), multiplier les prosternations et les invocations. Le Ramadan est donc une période bénie permettant aux serviteurs d’Allah de se rapprocher de Lui, notamment durant la nuit. Cette dernière renferme d’ailleurs des moments particulièrement bénéfiques comme la prière du Witr (unités de prière en quantité impaire), la prière de Tarawih et la nuit du destin.

Concernant les demandes que nous pouvons adresser à Allah, elles sont nombreuses. Il est possible de Lui demander d’effacer nos péchés, d’exaucer chaque invocation, de nous aider dans l’accomplissement des obligations (comme faire la prière par exemple, jeûner Ramadan, verser l’aumône ou zakât…) de nous faciliter la récitation et la lecture du Coran, de nous couvrir de bénédictions ou encore de nous préserver du châtiment de l’Enfer. Il est certes capable de toute chose, Il est le Tout-puissant. Louange à Allah, la seule divinité méritant l’adoration.

 

Et nous demandons à Allah de nous couvrir de bénédiction, de nous maintenir sur la Sounna, de nous aider à accomplir la prière pendant la nuit avec piété, dévotion et sincérité et de nous compter parmi les vertueux.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.