Priere musulman

L’invocation ne se perd pas auprès d’Allah !

Le mai 4, 2022 , mis à jour le mai 6, 2022 — 8 minutes de lecture

En tant que musulmans, nous savons que la prière constitue un acte d’adoration particulièrement important dans nos vies. Mais il est vrai que lorsque nous débutons, nous ne savons pas toujours ntse déroule chacune des prières obligatoires que l’on effectue au quotidien. Par exemple, il n’est pas toujours évident, au début de savoir le nombre de rakat de chaque priere. Dans cet article, nous allons donc voir ensemble quelques points importants concernant la salat et de son déroulement.

 

Qu’est-ce qu’une Rakat en Islam ?

En langue arabe, une « Rakat » désigne une unité de priere, une partie appartenant à la prière musulmane. En langue arabe, nous disons plutôt une « rak’ah », que l’on écrit : ركعة. Au pluriel, nous prononcerons plutôt « raka’ât », que l’on écrit : ركعات.

Il faut savoir que les prières musulmanes, ou islamiques, contiennent plusieurs rakat ou unités de prière. Ainsi, selon la priere le nombre de rakat change.

  • Par exemple, pour la prière de Fajr (prière de l’aube), il y a deux rakat à accomplir. Lors de la première rak’ah, le croyant et la croyante récitent tout d’abord la sourate Al Fâtiha puis une autre sourate ou quelques versets, appartenant au Jouz ‘Amma par exemple (sourate an-nas, al falaq, al ikhlas…). Pour la deuxième unité de prière, ils font de même.
  • Pour la deuxième prière obligatoire de la journée, salat dohr, les serviteurs musulmans vont accomplir une priere de quatre rakat. Durant les deux premières, ils réciteront également Al Fatiha puis une autre sourate ou quelques versets et pour les deux dernières, ils réciteront Al Fatiha (sourate de L’ouverture) seulement.
  • Il en est de même pour la troisième prière de la journée, salat Al ‘Asr.
  • Concernant la quatrième prière quotidienne, Al Maghrib (ou Al Maghreb), elle est composée de trois rakat et a lieu après le coucher du soleil. Lors des deux premières, le serviteur musulman récite la sourate Al Fatiha puis une sourate ou des versets de son choix et lors de la troisième, il récite seulement Al Fatiha.
  • Enfin, une fois que la nuit est devenue noire, c’est l’heure de la prière d’Al ‘Icha, une prière constituée de quatre rakat, comme les prières de Dohr et d’Al Asr.

Comme vous pouvez le constater, la priere en Islam peut avoir un certain nombre de rakat selon le moment de la journée.

 

Les cas particuliers liés à la prière musulmane

Dans certains cas, le nombre de rakat peut être réduit. C’est notamment le cas de la prière du voyageur : combien de rakat doit-il prier ?

Selon les savants, il est possible de raccourcir sa prière lorsque nous sommes en voyage et que nous n’avons pas l’intention de résider dans le pays dans lequel nous nous trouvons de façon provisoire. Et ce, même si le séjour dure longtemps et que nous ne savons pas combien de temps nous allons rester à cet endroit. C’est notamment l’avis expliqué par Cheikh Ferkous.

Dans ce cas-là, la priere de Fajr restera de 2 rakat et celle de Maghrib restera de 3 rakat. En revanche, les prières de Dohr, Asr et ‘Icha passeront de quatre à deux rakat.

 

La prière, un pilier de l’Islam

Comme vous le savez peut-être déjà, la prière (« salat » en langue arabe) est un des cinq piliers de l’Islam avec l’attestation de foi, le jeûne du mois de Ramadan, le versement de l’aumône (Zakât) et l’accomplissement du pèlerinage (« Hajj » ou « Hadj ») si le musulman ou la musulmane en a la capacité.

Ainsi, cinq fois par jour au minimum, le musulman et la musulmane effectuent leurs ablutions, moyen de purification rituelle, revêtent des habits couvrant la nudité de chacun, se tournent en direction de la Qibla (la Ka’aba) et, sur leur tapis de prière, accomplissent la salat, seul ou en groupe, avec piété, sincérité et recueillement. Il est également possible de se rendre dans une mosquée pour prier derrière l’imam et ainsi, écouter la récitation du Coran et en tirer profit.

En plus de ces prières quotidiennes, il y a bien sûr la prière du vendredi (joumou’a), une prière obligatoire pour les hommes à laquelle les femmes peuvent se rendre également, si elles le souhaitent. Après avoir écouté le sermon de l’imam (Khotba), les fidèles prient deux raka’at durant lesquelles ils multiplient les invocations, les demandes de pardon et s’adressent à leur Seigneur.

 

La prière, une adoration mise en lumière dans le Noble Coran

Dans le Saint Coran, le musulman et la musulmane peuvent lire de nombreux versets et passages mettant en avant l’importance de la prière et ses nombreux bienfaits sur le cœur du croyant.

Par exemple, dans la sourate Al Baqarah (sourate coranique La Vache), Allah dit, dans une traduction des sens du verset 186 :

{Si Mes serviteurs t’interrogent à Mon sujet, [qu’ils sachent que] Je suis tout proche. J’exauce l’invocation de celui qui M’invoque [sincèrement]. Qu’ils répondent à Mon appel [en se soumettant à Moi], et croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés.}

L’exégète et imam Ibn Kathîr, l’un des grands savants de la communauté musulmane, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique concernant ce verset du Coran :

« Allah ne déçoit pas celui qui L’invoque, rien ne Le détourne de cette invocation, mais Il répond à l’invocation. C’est une incitation à l’invocation, qui ne se perd pas auprès d’Allah. Ainsi, Salmân Al Fârisî, qu’Allah l’agrée, rapporte que le Prophète a dit : « Allah est gêné que Son serviteur tende les mains vers Lui pour Lui demander un bien, et qu’Il déçoive son attente. » [Sahîh At-Taghrîb] »

 

« Tout ce que vous avancez pour vous-mêmes, vous le retrouverez auprès d’Allah ! »

Bien d’autres passages coraniques nous incitent à œuvrer pour Allah et à prier pour se rapprocher de Lui et obtenir la récompense, ici-bas et dans l’au-delà.

  • Dans la sourate Al Baqarah, verset 110, Allah dit :

{Observez la prière et donnez la Zakât [à ceux qui la méritent], et tout bien que vous avancez pour vous-mêmes, vous le retrouverez auprès d’Allah. Allah connaît parfaitement vos agissements.}

Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique ce passage dans son exégèse en disant :

« Allah incite [Ses serviteurs croyants] à se préoccuper de ce qui leur est profitable et dont ils tireront les fruits au Jour de la résurrection : comme l’accomplissement parfait de la prière et l’acquittement de la zakat, jusqu’à ce qu’Allah les secourt en cette vie, et au Jour où se lèveront les témoins. »

  • Toujours dans la sourate Al Baqarah, verset 153, Allah nous dit :

{Ô vous qui croyez ! Cherchez renfort dans la patience et la prière. Allah est avec les patients.}

Ce passage coranique est particulièrement bénéfique pour tout croyant car il nous rappelle qu’Allah oriente vers la recherche de secours dans la patience et la prière, comme le souligne Ibn Kathir dans son Tafsir.

 

La prière, une adoration mise en lumière par la Sunna

Les récits prophétiques nous rappellent également toute l’importance et les bienfaits que revêt la prière musulmane sur le cœur et les actes des croyants. En effet, elle permet notamment d’effacer nos péchés.

  • Dans un hadith rapporté par l’imam Mouslim, qu’Allah lui fasse miséricorde, d’après Othman Ibn ‘Affan (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Il n’y a aucun musulman qui atteint l’heure de la prière et alors parfait les ablutions, la concentration et l’inclinaison de la prière sans que cette prière soit une expiation des péchés qui ont été commis avant elle, tant que la personne ne commet pas un grand péché et ceci tout le temps. »

  • Dans un autre hadith, rapporté cette fois-ci par At-Tabarani et authentifié par Cheikh Al Albani, d’après Salman Al Farisi (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Certes le musulman prie alors que ses péchés sont au-dessus de sa tête. À chaque fois qu’il se prosterne, ses péchés tombent. Ainsi, il termine sa prière et certes ses péchés sont tombés de lui. »

  • Par ailleurs, on apprend dans un hadith rapporté par Al Boukhari, d’après Abou Hourayrah que le dernier des Prophètes et Messagers ﷺ a dit qu’il n’est pas œuvré une chose meilleure que la salat, réconcilier les gens et avoir le comportement avec les musulmans.

Ma cha Allah.

 

Ainsi, afin de profiter des nombreux bienfaits de la prière musulmane, il est demandé aux croyants de la parfaire, en respectant notamment le nombre de rakat que chaque priere quotidienne. Et nous demandons à Allah, Seigneur des mondes, de nous venir en aide et que la prière et le salut soient sur notre Prophète et Messager ﷺ, sur sa famille et ses Compagnons.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.