Comment apprendre l'arabe

Quelle est cette prière obligatoire qu’il est possible de retarder ?

Le mai 12, 2022 — 7 minutes de lecture

Parmi les obligations incombant à tout musulman et à toute musulmane, nous pouvons citer la prière, un acte d’adoration rapprochant le serviteur de son Seigneur, Allah. Ainsi, au quotidien, les croyants musulmans effectuent cinq prières obligatoires, chacune composée d’un nombre précis d’unités appelées « rakat ». La dernière de ces prières quotidiennes est appelée Al Icha et c’est précisément celle-ci qui est au cœur de cet article. Combien de rakat compte Al Icha ? À quel moment de la journée devons-nous l’effectuer ? Y a-t-il des prières surérogatoires que nous pouvons effectuer après ? On vous répond ci-dessous !

 

La prière, un acte d’adoration mis en lumière par le Saint Coran

Dans le Noble Coran, la parole d’Allah révélée au dernier des Prophètes et Messagers, Mouhammad ﷺ, plusieurs versets et sourates font allusion à la prière et à son importance.

  • Nous pouvons, par exemple, citer la sourate Al Baqarah, dans laquelle Allah dit, au verset 153 :

{Ô vous qui croyez ! Cherchez renfort dans la patience et la prière. Allah est avec les patients.}

Dans son exégèse, l’un des grands savants de la communauté musulmane, Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, commente ce passage coranique en disant :

« Allah montre que le meilleur renfort que l’on puisse trouver pour endurer les malheurs réside dans la patience et la prière. Hudhayfa Ibn Al Yamân rapporte : « Lorsqu’une chose souciait le Messager d’Allah, il priait. » [Sahih Al Jami’]

  • De plus, dans le verset 87 de la sourate Yoûnous (sourate coranique 10) dans lequel Allah dit, dans une traduction du sens :

{Nous révélâmes alors à Moïse et à son frère : « Établissez pour votre peuple des demeures en Égypte, faites-en des lieux de culte et observez-y la prière. [Ô Moïse !] Fais bonne annonce aux croyants ! »}

 

Les cinq prières quotidiennes, un des piliers de l’Islam

En Islam, la prière constitue l’un des cinq piliers sur lesquels repose la religion musulmane. Pour rappel, ces piliers sont les suivants : prononcer les deux attestations de foi, la prière (ou salat), jeûner le mois de Ramadan, verset l’aumône (zakât) et l’accomplissement du pèlerinage (Hajj ou Hadj) à La Mecque, si on en a la capacité.

Concernant la salat, le musulman doit effectuer cinq prières obligatoires au quotidien qui sont les suivantes, dans l’ordre chronologique :

  • Al Fajr que l’on accomplir à l’aube, avant le lever du soleil,
  • Ad Dohr, lorsque le soleil se trouve le plus haut dans le ciel,
  • Al Asr, dans l’après-midi,
  • La salat Al Maghrib (ou Maghreb): son temps de prière commence juste après le coucher du soleil,
  • Al Icha, une fois que la nuit est devenue noire, environ 1h30 après l’horaire de prière d’Al Maghrib.

Nous retrouvons dans la Sunna de nombreux hadiths prophétiques nous rappelant l’obligation et l’importance d’accomplir ces prières musulmanes. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer celui rapporté par Mouslim, d’après Outhmân Ibn ‘Affan, qu’Allah l’agrée. Dans ce hadith, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit :

« Il n’y a aucun musulman qui atteint l’heure de la prière et parfait les ablutions, la concentration et l’inclinaison de la prière sans que cette prière soit une expiation des péchés qui ont été commis avant elle, tant que la personne ne commet pas un grand péché et ceci, tout le temps. »

Il s’agit là d’un magnifique hadith de notre Prophète SallaAllahu ‘alayhi wa salam, nous incitant à prier avec ferveur, sincérité et humilité, dans l’espoir de voir nos péchés pardonnés.

 

La prière, un moment de recueil pour le musulman

Pour le croyant musulman et la croyante musulmane, la prière constitue un acte d’adoration par lequel il ou elle va pouvoir obéir à son Seigneur et se rapprocher de Lui.

Par exemple, le musulman peut, aux horaires de prière, se rendre à la mosquée et, après avoir accompli ses ablutions et s’être dirigé en direction de la Qibla, prier derrière l’imam en profitant de sa récitation et en multipliant les invocations.

Et parmi les bienfaits de la prière, il y a sans nul doute le moment de la prosternation lors duquel le musulman invoque son Seigneur, Lui demande pardon, Lui demande d’accepter son repentir et de lui attribuer Ses bénédictions.

D’ailleurs, les pieux prédécesseurs furent parmi ceux qui comprirent le plus l’importance de la prière islamique et de ses bienfaits.

  • Par exemple, lorsque ‘Alî Ibn Al Husayn accomplissait ses ablutions, il devenait pâle. On lui demanda : « Que t’arrive-t-il lorsque tu accomplis tes ablutions ? Il répondit : – Savez-vous devant Qui je veux me tenir ? » [Sifah As-Safwah, 4/534]
  • Quant à Masrûq, il dit un jour : « Je ne regrette rien de ce bas-monde, si ce n’est la prosternation pour Allah. » [Az-Zuhd li Ahmad 579]

 

Salat Al Icha, la dernière prière de la journée

Comme cité précédemment, parmi les cinq prières quotidiennes, il y a celle d’Al Icha. Il s’agit là de la dernière prière obligatoire de la journée. En langue arabe, elle s’écrit : صلاة العشاء. C’est une des prières les plus importantes dont les bienfaits sont immenses.

En effet, dans un hadith rapporté par Abu Dâwoûd et authentifié par Cheikh Al Albani, d’après le Calife et Compagnon Outhmân, le Prophète et Messager ﷺ a dit :

« Celui qui prie Icha en groupe, c’est comme s’il avait prié la moitié d’une nuit et celui qui prie Icha et Fajr en groupe, c’est comme s’il avait prié une nuit complète. »

Il faut savoir que les pieux prédécesseurs portaient une attention particulière à cette prière du soir. Par exemple, Nâfi’ rapporte que lorsque Ibn Umar manquait cette prière en congrégation, il priait alors toute la nuit. [As-Siyar 3/235]

Subhana Allah !

 

Combien de rakat pour Al Icha ?

Cette prière se compose de quatre unités (rakat), tout comme les prières de Dohr (accomplie en milieu de journée) et d’Al Asr (accomplie en milieu d’après-midi). En revanche, il y a une différence notoire entre celle-ci et ces deux dernières. En effet, concernant la dernière salat de la journée, les deux premières unités doivent être prononcées à voix haute. Cela signifie que le serviteur y prononcera la sourate Al Fatiha puis quelques versets ou sourates à voix-haute, et non à voix basse, comme c’est le cas pour Dohr et Al Asr.

 

À quel moment accomplir cette dernière prière ?

L’heure de prière d’Al Icha commence à partir du moment de l’appel à la prière (appelé en langue arabe : Adhan) correspondant à celle-ci. Mais il est possible de la prier un peu plus tard, juste avant de se coucher par exemple, ou même au milieu de la nuit.

  • À ce sujet, nous pouvons citer un hadith qui a été rapporté par Mouslim, d’après Abd Allah Ibn ‘Amr, dans lequel le Prophète ﷺ a expliqué que le temps de prière d’Al Icha est jusqu’au milieu de la nuit. [Mouslim, 612]
  • Dans un autre hadith rapporté par At-Tirmidhî et authentifié par le savant Al Albani, d’après Abu Hourayrah, le Prophète et Messager de Dieu ﷺ a dit :

« Si je ne craignais pas de mettre ma communauté dans la gêne, je leur aurais ordonné de retarder le ‘icha jusqu’au tiers de la nuit ou jusqu’au milieu de la nuit. »

Enfin, sachez qu’après cette prière obligatoire, il est tout à fait possible d’accomplir la prière surérogatoire du Witr, composée d’un nombre impair d’unités.

 

Et nous demandons à Allah le Tout Miséricordieux, de nous guider sur le droit chemin, de raffermir notre foi et de nous aider à nous prosterner et à faire la prière tel qu’Il l’agrée.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.