Priere musulman

Comment bien faire les ablutions ?

Le octobre 12, 2021 , mis à jour le novembre 9, 2022 — 7 minutes de lecture
les ablutions

Faire ses ablutions permet de se purifier de toute souillure afin d’accéder à l’état de pureté nécessaire pour accomplissement des cinq prières obligatoires ainsi que des prières surérogatoires. Tout comme il est essentiel de savoir comment faire la prière, il est tout aussi primordial de savoir comment faire ses ablutions.

Quels sont les différents types d’ablutions ? Quelles sont les causes menant à leur annulation ? Qu’en est-il des cheveux ? Nous vous expliquons tout cela dans cet article dédié aux ablutions du musulman et de la musulmane !

 

Trois sortes d’ablutions rituelles

Sachez tout d’abord qu’il existe trois types d’ablutions rituelles que le croyant et la croyante peut effectuer selon le contexte et le besoin :

• Les petites ablutions ou ablutions mineures ;
• Les grandes ablutions ou ablutions majeures ;
• Les ablutions sèches.

Comment faire ses ablutions ?

• Il faut, dans un premier temps, que le croyant formule l’intention de faire ses ablutions (inutile de le faire à haute voix).
• Dire « Bismillah » : Au Nom d’Allah
• Verser de l’eau et se laver les deux mains jusqu’aux poignets.
• Se rincer la bouche trois fois en amenant l’eau par la main droite.
• Toujours avec la main droite, introduire de l’eau dans les narines trois fois. Nettoyer avec la main gauche.
• Se laver le visage trois fois.
• Laver l’avant-bras droit trois fois en commençant par le lavage des mains, frotter la paume, entre les doigts et remonter sur le poignet jusqu’au coude.
• Une fois le bras droit lavé, passez au bras gauche de la manière.
NB : lors des ablutions, on procède toujours par le lavage des membres du côté droit puis du côté gauche.
• Passer les mains sur la tête en commençant par le front et la racine des cheveux en allant jusqu’à la nuque.
NB : il n’est pas nécessaire de défaire les tresses.
• On continue en passant de l’eau sur ses oreilles en commençant par l’intérieur puis vers l’extérieur (main droite = oreille droite ; main gauche = oreille gauche).
• Laver les pieds une fois : le pied droit d’abord et frictionner entre les orteils et frotter jusqu’à la cheville. Procéder de la même manière avec le pied gauche.
• Lever l’index droit de la main droite et dire la shahada (attestation de foi) :

En phonétique :

Ach-hadou an la ilaha illa Allah wa ach-hadou anna Mohamadan Rassouloullah

En français :

J’atteste qu’il n’y a aucune divinité en dehors d’Allah et j’atteste que Muhammad ﷺ est le messager d’Allah.

En langue arabe :

أشهد أن لا إله إلا الله وأشهد أن محمدا رسول الله

 

Quelles sont les causes annulant les petites ablutions ?

Concernant les petites ablutions, appelée « Woudou » en langue arabe, divers actes du quotidien peuvent les annuler. Dans ce cas, le musulman devra refaire une nouvelle fois ses ablutions pour retrouver un état de pureté, nécessaire à l’accomplissement de la prière notamment. Voici les actes annulant les ablutions du croyant et de la croyante :

• Si l’on émet un gaz.
• Si l’on répond à un besoin naturel aux toilettes (urine, selles).
• Si l’on s’endort.
• Si l’on s’évanouit.
• Lors de la perte des facultés mentales : ivresse, drogue, etc.
• Lorsque l’on touche volontairement ses parties génitales sans vêtement.
• Lorsque l’on touche les parties génitales de quelqu’un sans vêtement.

Ainsi, lorsque l’un de ces annulatifs des ablutions se présente, les musulmans ne pourront effectuer une prière qu’une fois qu’ils seront de nouveau purifiés par les petites ablutions.

 

Quelles sont les causes annulant les grandes ablutions ?

Par ailleurs, certains actes nécessitent d’effectuer les grandes ablutions afin de retrouver son état de pureté. On parle alors d’état d’impureté majeure. Les raisons d’annulation des grandes ablutions (et de grande impureté) sont diverses et variées, les voici :

• Après le coït, l’acte sexuel (qu’il y ait pénétration ou juste frottement, qu’il y ait éjaculation ou non) ;
• Les actes intimes de jouissance menant à l’éjaculation (avec ou sans pénétration) ;
• Le rêve érotique menant à un écoulement de liquide (sperme). Bien que ce rêve ne soit pas contrôlé puisqu’il survient pendant le sommeil, il n’en reste pas moins une cause de souillure.

D’autre part, il faut savoir que d’autres occasions nécessitent d’accomplir les grandes ablutions :

  • Avant d’effectuer son hajj (grand pèlerinage) ou ‘omra (petit pèlerinage) à La Mecque ;
  • Le jour du vendredi ;
  • Pour la femme musulmane : après une période de menstrues ;
  • Pour la femme musulmane également : après les lochies ;
  • La conversion à l’islam.

 

Comment faire son bain rituel ou grande ablution ?

Tout d’abord, il faut formuler l’intention d’accomplir ce rite. Il n’y a pas de formule précise à prononcer, juste une intention, même intérieurement.
Il faut ensuite dire : BISMILLAH, au Nom d’Allah
Voilà comment il faut procéder selon la sunna de notre noble prophète, que le salut et paix d’Allah soient sur lui :

  • Le croyant se lave les mains trois fois.
  • Ensuite, il se lave les parties intimes.
  • Puis, il effectue complètement ses ablutions comme celles de la prière en prenant bien soin de frotter son cuir chevelu afin de le mouiller entièrement.
  • Enfin, il se verse de l’eau sur toutes les parties du corps, d’abord du côté droit puis du côté gauche sans oublier l’intérieur des oreilles, la nuque, les narines, les aisselles, le nombril et les orteils et en frottant tout ce qui peut être frotté.

D’après ce hadith rapporté par la mère des croyants, Aïcha, qu’Allah Miséricordieux l’agrée :
« Lorsque le Prophète était en état d’impureté majeure, il se lavait en commençant par ses mains, ensuite il se versait de l’eau à l’aide de sa main droite dans sa main gauche pour se laver les parties intimes, ensuite il faisait ses ablutions comme celles pour la prière, puis il trempait ses mains dans l’eau et les pénétrait jusqu’aux racines de ses cheveux et lorsqu’il s’assurait que l’eau eût bien pénétrée, il se versait trois poignées d’eau sur la tête, et pour finir il se versait de l’eau sur tout le corps »

 

Le ghousl et les cheveux

D’après Oum Salama, qu’Allah soit satisfait d’elle, a dit au Prophète :

« Je suis une femme qui se tresse les cheveux, dois-je les défaire quand je fais le lavage de la purification majeure ? Le Prophète, , m’a répondu : « Il te suffit de verser trois fois l’eau sur ta tête, ensuite verse l’eau sur tout ton corps. En faisant ainsi, tu seras purifiée. »
Ce hadith a été rapporté par Muslim

Tirmidhi dans ses Sounanes a dit :

« Ce hadith est bon et authentique et les oulémas l’ont mis en pratique. Pour eux, quand la femme fait le bain de la purification majeure (Djanaba), elle n’a pas à défaire ses cheveux, il suffit qu’elle verse l’eau sur sa tête. »

 

L’avis des savants

La majorité des oulémas ont fait prévaloir le fait que la femme doit défaire ses tresses quand il s’agit du Ghousl relatif aux menstrues. La différence entre les deux Ghousl issu des rapports intimes peut se répéter souvent d’où l’autorisation de ne pas défaire les cheveux tressés par allégement, tandis que le second (issu de la purification après les menstrues) est moins fréquent, généralement une fois par mois.

Le sujet des ablutions est vaste, de la petite ablution aux grandes ablutions  en passant par l’ablution sèche, diverses questions peuvent se poser, notament sur l’ablution sur les chaussettes ou encore sur l’ordre pour faire les ablutions. Limportant est de se baser sur les ablutions dans le coran mais aussi sur la grande ablution selon la sunna car ces deux éléments sont une source de savoir et de richesse dans notre pratique de l’islam. L’ablution pour la prière reste la condition sinéquanone pour exécuter ce rite obligatoire.

Sabah

Related Posts

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.