Comment apprendre l'arabe

Allah ne veut nous imposer aucune gêne !

Le février 27, 2022 , mis à jour le mai 13, 2022 — 6 minutes de lecture

Lorsque l’on s’intéresse à la religion musulmane et que l’on souhaite raffermir notre foi et se rapprocher de notre Créateur, il ne fait nul doute que les invocation islamiques ont un rôle majeur. Celles-ci nous permettent d’évoquer Allah, le Seigneur de l’Univers et le Créateur de toute chose. Elles nous permettent également de nous rappeler que Lui Seul est le Maître de tout et que rien ne se produit sans Sa volonté. Qu’il s’agisse d’une recherche de protection, d’une demande de bienfaits dans ce bas monde… Tout est entre Ses mains et les louanges Lui reviennent de droit. D’ailleurs, en ce qui concerne la recherche de protection, nous pouvons citer l’invocation que nous formulons en entrant et en sortant des toilettes. Quelles sont ces deux invocations ? Pour quelles raisons le musulman les prononce-t-il ? Existe-t-il d’autres pratiques recommandées par le Coran et la Sounnah lors de notre passage aux toilettes ? Réponses dans cet article !

En entrant aux toilettes

Nous pouvons parler, en premier lieu, de l’invocation avant d entrer au toilette. Celle-ci consiste à chercher refuge auprès d’Allah le Divin, la Divinité, contre les démons. Cette invocation a été rapportée par l’imam Mouslim, qu’Allah lui fasse miséricorde et l’agrée. Ainsi, d’après Anas, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) disait, avant d’entrer aux toilettes, la formule islamique suivante :

En langue arabe, l’invocation se lit ainsi :

بسمِ الله اللهم إني أعوذ بك من الخبث والخبائث

Il s’agit là d’une invocation musulmane particulièrement bénéfique pour tout serviteur croyant et pieux à la recherche de la protection d’Allah.

Par ailleurs, il est bon de rappeler l’importance d’évoquer Allah lorsque nous ôtons nos vêtements. En effet, d’après le Compagnon Anas Ibn Mâlik, le Prophète, Sallallahu ‘alayhi wa salam, a expliqué qu’un voile se dresse entre les djins (jinns) et les êtres humains lorsque le Nom d Allah est évoqué en disant : Bismillah.

Voici le hadith en question, rapporté par At-Tabarani et authentifié par Cheikh Al Albani, qu’Allah leur fasse miséricorde :

Quand on sort des toilettes

De même, on trouve dans la Sunnah (ou Sounnah) prophétique, une invocation que doit prononcer le serviteur pieux à chaque fois qu’il sort des toilettes. Cette dou’a consiste à demander pardon à Allah en disant : « Ghoufranak. » Il s’agit là d’un hadith rapporté par le savant At-Tirmidhî, d’après ‘Aïcha, l’une des épouses du Prophète et Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui).

En langue arabe, cette doua, que de nombreux croyants du monde musulman prononcent chaque jour, s’écrit ainsi : غفرانك.

Comme vous pouvez le voir, cette invocation musulmane est relativement simple à mémoriser. Il est bon, par exemple, de l’enseigner à son enfant dès l’âge de 2 ou 3 ans. Il apprendra ainsi à mémoriser des dou’as dès le plus jeune âge et prendra l’habitude d’évoquer Allah à différents moments de la journée, notamment en sortant des toilettes.

Qu’est-ce que « Al-Ghâ’it »  cité dans le Coran ?

Dans le Noble Coran, la Parole d’Allah révélée au dernier des Prophètes et Messagers, de nombreux passages coraniques font allusion au fait de faire ses besoins et quel comportement les musulmans doivent alors adopter.

Ainsi, dans la sourate An-Nissâ, verset 43, Allah dit, dans une traduction des sens des versets :

{Si vous êtes malades ou en voyage, et que vous revenez des lieux d’aisance, ou si vous avez eu commerce avec vos femmes, et que vous ne trouviez pas d’eau, alors tournez-vous vers un sol pur en vous essuyant le visage et les mains. Allah est indulgent et pardonneur.}

Concernant ce passage coranique, le savant et Imam Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, commente dans son Tafsîr en disant :

« Concernant Sa Parole : {vous revenez des lieux d’aisance}, le terme « Al-Ghâ’it » – الغائط désigne le lieu calme par lequel on fait allusion au fait de faire ses besoins, ce qui désigne l’état d’impureté mineur. »

Ainsi, le fait d’aller aux toilettes enlève les ablutions du musulman. S’il souhaite faire sa prière rituelle (salat), l’une des cinq prières obligatoires par exemple, il devra refaire ses ablutions. Ce verset précise par ailleurs que les ablutions sèches (sans eau) sont possibles pour ceux qui ne trouvent pas d’eau.

Allah ne veut nous imposer aucune gêne

Le fait de faire ses besoins et de perdre alors ses ablutions est également cité dans un autre verset du Saint Coran. Il s’agit du dixième verset de la sourate Al Ma’idah, une sourate que l’on appelle en français : la Table servie. Le verset est très proche du verset que nous venons de citer. Mais cette fois-ci, Allah dit juste à la suite :

{Allah ne veut vous imposer aucune gêne mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait, afin que vous soyez reconnaissants.}

Dans son exégèse, Ibn Kathîr commente ce passage en expliquant :

« Il [Allah] veut parfaire sur vous Ses bienfaits en ce qu’Il vous légifère comme largesse, bienveillance, miséricorde, facilité et bonté. »

Ma cha Allah, Louange à Allah.

 

Quelques hadiths prophétiques en lien avec le passage aux toilettes

De nombreux ahadiths ont été rapportés quant au fait de se rendre aux toilettes. Ainsi, en plus des invocations à formuler en entrant et en sortant des toilettes, d’autres actes sont recommandés par la Sounna. En voici quelques-uns.

  • Aller aux toilettes avant d’accomplir sa prière, si l’envie s’en fait ressentir. En effet, dans un hadith rapporté par At-Tirmidhî et authentifié par le savant, le Cheikh Al Albani, d’après Abd Allah Ibn Al Arqam, le Prophète ﷺ a dit :

  • Se débarrasser des impuretés avec la main gauche et non la main droite. Dans un hadith rapporté par Ibn Mâjah, qu’Allah lui fasse miséricorde, d’après le Compagnon Abou Hourayrah, le Messager de Dieu (que les éloges et la bénédiction d’Allah soient sur lui) a dit :

  • Se cacher pour faire ses besoins. D’après un hadith authentique rapporté par Al Boukhari, Ibn ‘Abbâs dit que le Prophète ﷺ a dit :

Et nous demandons à Allah de préserver la communauté musulmane du mal des Djinns, mâles ou femelles et des hommes. Qu’Il nous préserve du châtiment de l’Enfer et nous maintienne sur la voie droite. Il est le Miséricordieux, le Tout-Puissant, Celui qui est certes capable de toute chose.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.