Comment apprendre l'arabe

Celui qui ne remercie pas les gens n’a pas remercié Allah

Le mai 16, 2022 , mis à jour le octobre 31, 2022 — 9 minutes de lecture

Bienvenue à tous dans ce nouvel article dédié au vocabulaire arabe, un domaine particulièrement intéressant de la langue arabe. En effet, en étudiant cette matière, nous nous ouvrons à de nouveaux mots arabes et améliorons notre compréhension de cette magnifique langue. Dans cet article, nous allons nous intéresser à une formule de politesse très utilisée en langue française et possédant diverses traductions en arabe, celle que l’on répond à quelqu’un qui nous remercie : « de rien ». Comment dit-on de rien en arabe ? Quelles sont les diverses possibilités qui nous sont offertes ? On vous répond dans ce nouvel article !  

Pourquoi avons-nous pour habitude de dire : « de rien » ?

En langue française, nous avons pris pour habitude de répondre, à celui qui nous remercie, en disant : « De rien ». Il s’agit là d’une formule de politesse qui fait suite à une parole de remerciement. Elle signifie que le remerciement n’était pas obligatoire, que l’acte que nous avons accompli ne méritait pas de remerciement particulier. L’expression « de rien » peut également être considérée comme une marque d’humilité de la part de la personne qui est remerciée, suite à un service rendu par exemple. Eh bien, sachez qu’en langue arabe, nous retrouvons la même chose.  

Quelles expressions signifient de rien en arabe ?

En langue arabe aussi, nous retrouvons diverses expressions signifiant « de rien ». La première que nous pouvons citer et la plus répandue est la suivante : عفواً, que l’on peut retranscrire phonétiquement : ‘Afwan. Par ailleurs, dans d’autres contextes, عفواً signifie l’excuse, la demande de pardon. Il est également possible de dire : العفو, dont le sens est le même. Il s’agit là de deux expressions directement empruntées de la langue arabe classique, également appelée arabe littéral ou arabe littéraire. À l’oral, nous retrouvons d’autres expressions très répandues, notamment dans les pays arabes. Ainsi, lorsque quelqu’un nous remercie, il n’est pas rare d’entendre des arabophones répondre :
  • عادي – ‘Âdî, signifiant : « C’est normal »,
  • مرحباً – Marhaban, signifiant aussi : « Bienvenue »,
  • لا شكرا على واجب – Lâ shoukrâ ‘alâ wâjib : que l’on peut traduire par : « Il n’y a pas de remerciement pour ce qui est obligatoire »
  • ou une formule plus courte : على واجب,
  • على الرحب و السعة : une autre formule de politesse très répandue dans la culture arabe.
Vous l’aurez compris, il existe en arabe moderne diverses expressions permettant à chaque musulman et chaque musulmane d’adresser à celui qui nous remercie une formule de politesse en retour et qui a pour sens : de rien en arabe.  

« La shoukrâ ‘alâ wajib » : une expression autorisée ?

Concernant l’expression en écriture arabe : لا شكرا على واجب – Lâ shoukrâ ‘alâ wâjib, il faut savoir que les savants ont émis un avis. Selon certains, il n’est pas autorisé d’utiliser cette formule pour dire de rien en arabe. En effet, Cheikh Âl Cheikh, qu’Allah le préserve, explique :

« Dans l’une des conférences à la Grande Mosquée de Riyad, l’un des conférenciers prononçait un mot. Une personne parmi les gens s’est levée vers lui et a dit : « Nous te remercions pour telle chose ou telle chose, et pour ce que vous avez fait et rendu clair. » Le conférencier répondit : « Il n’y a pas de remerciement pour une obligation ». C’est alors que Cheikh Abd Al Azîz Ibn Bâz, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit après le séminaire :

« Cette parole est fausse ! Car le devoir doit être remercié. Quiconque accomplit le devoir, le devoir légal dans les droits d’Allah ou dans les droits des personnes, alors, il est remercié d’avoir accompli ce devoir. » »

Extrait de l’explication de Fath al-Majid partie 3/299-300

 

Le remerciement, un acte recommandé par la Sunna

Dans la Sounnah de notre Prophète et Messager ﷺ, nous retrouvons de vives recommandations à nous remercier les uns les autres.
  • Par exemple, dans un hadith prophétique rapporté Abou Dawoud et authentifié par Cheikh Al Albani, d’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Celui qui ne remercie pas les gens n’a pas remercié Allah. »

  • Par ailleurs, sur son site officiel, Cheikh Ibn Bâz, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique au sujet du remerciement :

« La Sunna est de remercier la créature pour sa gentillesse. Dans le hadith, le Prophète, paix et bénédictions sur lui, dit : « Celui qui ne remercie pas les gens ne remercie pas Allah. » Le Prophète, paix et bénédiction sur lui, a remercié les gens pour leurs bonnes actions et les a encouragés – que la paix et les bénédictions soient sur lui. »

 

La langue arabe, une langue noble

C’est en étudiant d’un peu plus près les mots arabes et le vocabulaire, comme celui tournant autour du remerciement, que nous découvrons la grandeur de cette langue, son immensité et toute sa beauté. Il s’agit d’une langue parlée par des millions d’arabophones chaque jour, notamment dans les pays arabes se trouvant au Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) et dans l’Est de l’Afrique du Nord, comme en Libye, en Syrie ou en Égypte. Tous ces pays, ainsi que ceux de la péninsule arabique (pays du Golfe comme l’Arabie saoudite ou les Émirats arabes Unis), ont un lien très fort avec cette langue noble parlée depuis des siècles par leurs peuples. Ce lien ténu s’explique également par le rapport étroit qu’elle entretient avec le Noble Coran, la Parole d’Allah. En effet, nul n’est censé ignorer que le Saint Coran a été révélé en langue arabe. De même, la science islamique et les hadiths se trouvent également en langue arabe, une langue sémitique claire et explicite appréciée par tous les musulmans à travers le monde.  

Apprendre l’arabe, un objectif pour tout musulman

Ainsi, apprendre la langue arabe constitue l’un des objectifs d’apprentissage de nombreux croyants et croyantes qui ont à cœur de lire et de comprendre les versets et les sourates du Coran, de mettre en pratique les hadiths et la Sunna de leur Prophète et Messager ﷺ et de multiplier les invocations. Un objectif d’apprentissage de l’arabe important pour nombre d’entre nous. Et pour l’atteindre, chacun a sa méthode : certains préfèrent se rendre dans les pays du monde arabe (où la langue officielle est l’arabe), afin d’apprendre la langue au milieu des locuteurs locaux (au Proche Orient par exemple) tandis que d’autres préfèrent prendre des cours de langue (cours d’arabe, y compris pour débutants) en commençant par des bases essentielles et méthodologiques telles que l’apprentissage de l’alphabet arabe, l’utilisation d’un dictionnaire arabe ou arabe-français, l’étude de la grammaire arabe, de la linguistique ou encore du lexique arabe, etc. Quel que soit le type d’enseignement de l’arabe que vous choisirez, sachez que cet apprentissage est un objectif plus que louable qui vous ouvrira les clés d’un monde qui vous était jusque là fermé : celui de l’accès à la science de la religion dans sa langue originelle, sans traduction ni barrière quelconque.  

Arabe classique, arabe dialectal : quelles différences ?

Si vous appréciez vous rendre dans les pays arabophones, vous remarquerez néanmoins que la langue orale parlée au quotidien ne ressemble pas tout à fait à l’arabe standard ou classique que l’on peut trouver dans les ouvrages et documents officiels. Cela n’est en rien étonnant. En effet, l’arabe parlé dans la rue, au marché ou dans le quotidien de chaque personne arabophone est dit : dialectal. L’arabe dialectal est une version plus commune, plus orale et considérée par certains comme plus accessible que la langue arabe classique. D’ailleurs, chaque pays a son propre dialecte, également appelé « darija » : arabe égyptien (ou dialecte égyptien), arabe libanais… Arabe marocain, syrien, arabe algérien, tunisien, palestinien… Les dialectes sont divers et variés, même s’ils partagent de nombreux points communs en raison de leur origine commune : la langue arabe standard moderne.   Ainsi, si vous souhaitez apprendre l’arabe littéraire, parler arabe, découvrir de nouveaux mots de vocabulaire et ainsi, échanger avec les habitants de divers pays, comme ceux du Moyen-Orient, sachez que de nombreuses possibilités vous sont offertes dans ce domaine si profitable. Et nous demandons à Allah de nous aider dans l’apprentissage de l’arabe et dans la mémorisation de Sa Noble Parole, Il est certes capable de toute chose.

Autres vocabulaires

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.