Comment apprendre l'arabe

Allah réserve à qui Il veut Sa Miséricorde

Le mars 28, 2022 — 6 minutes de lecture

Naissance, mariage, maladie… Les occasions sont nombreuses dans la vie de tout musulman et de toute musulmane pour invoquer Allah, le Créateur de toute chose. Parmi les invocations islamiques que l’on peut citer, il y a également celles qui concernent le décès et le deuil. Lors de cet événement particulièrement marquant, nous n’hésitons pas à demander à Allah de faire miséricorde au serviteur défunt, en disant par exemple : Allah yarhamha.

Que signifie cette expression islamique très employée dans le monde musulman ? Que pouvons-nous répondre en entendant cette invocation ? Lisez la suite de l’article pour le savoir !

 

Que signifie l’expression musulmane : Allah yarhamha ?

Pour comprendre cette invocation, il faut savoir de quels mots elle se compose. En arabe, elle s’écrit : اللَّهُ يَرْحَمْهَا. Elle contient donc le Nom d’Allah et : Yarhamha qui est au féminin. Cette formule peut donc être traduite de l’arabe ainsi :

  • Qu’Allah lui fasse miséricorde !

ou encore :

  • Ô Allah, fais-lui miséricorde !

Il est important, par ailleurs, de comprendre qu’il s’agit d’une invocation que l’on adressera en parlant d’une femme, d’une personne de sexe féminin. Si, à l’inverse, nous voulons parler d’un homme, l’invocation sera légèrement différente, puisque nous dirons : اللَّهُ يَرْحَمْه , que l’on traduit en phonétique par : « Allah yarhamhou ».

Enfin, sachez que si vous entendez cette invocation, il est recommandé de dire : « Amine », comme après chaque dou’a.

 

À quelles occasions peut-on prononcer cette formule ?

Comme nous l’avons dit précédemment, cette formule est particulièrement adaptée lors des obsèques et funérailles d’une femme musulmane. Ainsi, au moment de présenter ses condoléances à la famille de la défunte, nous pourrons lui dire : « Allah Yarhamha ».

Il est vrai que de nombreuses formules de condoléances sont présentes en Europe, comme : « Repose en paix », ou encore « Sincères condoléances » ou « RIP ». Mais en tant que musulmans, nous privilégions la demande de miséricorde venant d’Allah car nous savons qu’Il est le Seul capable de toute chose, Il est Celui qui nous fait entrer au Paradis ou en Enfer.

Ainsi, lorsque nous demandons à Allah de faire miséricorde à une défunte, nous Lui demandons d’effacer ses péchés, de la préserver du châtiment de la tombe et de lui accorder Son pardon. Il est certes capable de toute chose, louange à Allah.

Enfin, sachez qu’il est possible de prononcer cette formule lorsque nous entendons parler d’une femme décédée, même si le décès a eu lieu bien des années auparavant. Ainsi, il n’est pas rare d’entendre une femme croyante ou un homme croyant parler de sa mère ou de sa grand-mère décédée en ajoutant : « Allah yarhamha ».

 

Où que nous soyons, la mort nous atteindra

Adresser un message de condoléances à la famille de la défunte en invoquant en sa faveur est particulièrement important pour tout musulman car il sait que la mort l’atteindra lui aussi et qu’il aura, à son tour, besoin des invocations de ses proches.

D’ailleurs, dans le Noble Coran, Allah dit, dans la Sourate An-Nissâ’, verset 78 :

{Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dans des tours imprenables. Qu’un bien les atteigne, ils disent: « C’est de la part d’Allah. » Qu’un mal les atteigne, ils disent : « C’est dû à toi (Muhammad). » Dis : « Tout est d’Allah. » Mais qu’ont-ils ces gens, à ne comprendre presque aucune parole ?}

Dans son Tafsîr, le savant et Imam Ibn Kathîr commente ce passage coranique en disant :

« En somme, chacun se dirige inévitablement vers la mort, sans que personne puisse y échapper, qu’il combatte ou non, son terme est fixé. Ainsi, lorsque Khâlid Ibn Wâlid fut sur le point de rendre l’âme sur son lit, il dit : « J’ai participé à telle et telle bataille, il n’est pas un seul de mes membres sans qu’il soit atteint d’une blessure provenant d’un coup ou d’un tir. Et me voilà à mourir sur mon lit ! » »

 

Demander la miséricorde d’Allah

Puisque toute âme goûtera à la mort, il est important, en tant que musulmans de chercher à obtenir la miséricorde d’Allah car elle seule nous permettra de goûter à Son Paradis et à nous éloigner de l’Enfer. En effet, dans un hadith authentique rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Al Albânî, le Prophète et Messager d’Allah, que la prière d’Allah et le salut soient sur lui, a dit que personne n’entrera au Paradis, si ce n’est par la miséricorde d’Allah. SubhanAllah !

La miséricorde d’Allah est un véritable bienfait et Il la réserve à qui Il veut. Notre Seigneur dit dans la sourate Al Baqarah, dans uns traduction du sens du verset 105 :

{Allah réserve Sa miséricorde à qui Il veut. Allah est détenteur de la Grâce suprême.}

Ibn Kathîr commente ce verset en disant :

« Allah expose ce qu’Il a accordé aux croyants comme Législation parfaite et complète qu’Il a établie pour leur Prophète Mouhammad, que la prière d’Allah et le salut soient sur lui, lorsqu’Il dit : {Allah réserve Sa miséricorde à qui Il veut. Allah est détenteur de la Grâce suprême.} »

 

Allah, le Détenteur de la Miséricorde

Un autre passage coranique est particulièrement profitable et bénéfique à tout croyant. Dans la sourate Al An’âm, verset 133, Allah dit :

{Ton Seigneur est Celui qui se dispense de tout, le Détenteur de la miséricorde. S’Il voulait, Il vous ferait périr et mettrait à votre place qui Il veut, de même qu’Il vous a créés d’une descendance d’un autre peuple.}

Ibn Kathîr explique :

« {Ton Seigneur}, ô Mouhammed, {est Celui qui se dispense de tout} qui se passe de toutes Ses créatures, de tout point de vue, et ce sont elles qui ont besoin de Lui en toute situation, {Le détenteur de la miséricorde}, et malgré tout, Il est miséricordieux envers elle. »

Tous ces versets et sourates nous rappellent qu’Allah est Le Miséricordieux, Celui qui fait miséricorde et qui pardonne aux croyants, ici-bas (dans ce bas monde) et dans l’Au-delà en leur accordant le Paradis. Allahu akbar.

 

Et nous demandons à Allah de nous accorder Sa miséricorde, de nous pardonner le Jour de la Résurrection, d’agréer nos actes d’adoration tels que le jeûne de Ramadan ou les prières (salat), de nous aider à réciter Sa noble Parole, aussi bien à la maison qu’à la mosquée, de nous préserver du châtiment de l’Enfer et de nous faire entrer dans Son vaste Paradis.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.