Comment apprendre le coran

Des sourates pour vaincre la tristesse

Par Sophie , le septembre 24, 2021 , mis à jour le septembre 27, 2021 — 6 minutes de lecture

Face aux épreuves et difficultés de la vie de ce bas monde, il est parfois difficile pour chacun d’entre nous de faire face et de rester optimiste. Pourtant, il existe de nombreux moyens mis à disposition du musulman pour affronter les épreuves et les afflictions et rester ferme dans sa foi. Parmi ces moyens, il y a le rappel d’Allah ﷻ, notamment par l’écoute et la récitation des sourates du Coran, le Livre d’Allah qui apaise les cœurs et raffermit la foi de tout croyant. Écouter une sourate quand on est triste permet de se rappeler la grandeur d’Allah, de se dire que la vraie vie est celle de l’au-delà et de mieux comprendre les mots du Noble Coran.

 

L’invocation en cas de tristesse

D’ailleurs, concernant le regret, les soucis et la tristesse, un hadith rapporté par Ahmed, qu’Allah lui fasse miséricorde, nous enseigne une invocation pour y remédier. En effet, d’après Ibn Mas’oûd, qu’Allah l’agrée, le Messager d’Allah Mohammed ﷺ, a dit que le serviteur qui, atteint de hazn (le regret d’une chose qui est passée), de gham (concerne le présent, avoir des peurs) ou de ham (les angoisses pour l’avenir), et qui récite ensuite la dou’aa suivante, verra sa tristesse se changer en joie :

 

اللَّهُمَّ إِنِّي عَبْدُكَ ابْنُ عَبْدِكَ ابْنُ أَمَتِكَ نَاصِيَتِي بِيَدِكَ، مَاضٍ فِيَّ حُكْمُكَ، عَدْلٌ فِيَّ قَضَاؤكَ أَسْأَلُكَ بِكُلِّ اسْمٍ هُوَ لَكَ سَمَّيْتَ بِهِ نَفْسَكَ أَوْ أَنْزَلْتَهُ فِي كِتَابِكَ، أَوْ عَلَّمْتَهُ أَحَداً مِنْ خَلْقِكَ أَوِ اسْتَأْثَرْتَ بِهِ فِي عِلْمِ الغَيْبِ عِنْدَكَ أَنْ تَجْعَلَ القُرْآنَ رَبِيعَ قَلْبِي، وَ نُورَ صَدْرِي وَ جَلاَءَ حُزْنِي وَ ذِهَابَ هَمِّي.

 

« Ô Allah ! Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, fils de Ta servante. Je suis sous Ton pouvoir. Ton jugement s’accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste. Je Te demande par tout nom qui T’appartient, par lequel Tu T’es nommé, ou que Tu as révélé dans Ton Livre ou que Tu as enseigné à l’une de Tes créatures, ou bien que Tu as gardé secret dans la science de l’inconnu, de faire en sorte que le Coran soit le printemps de mon cœur, la lumière de ma poitrine, qu’il dissipe ma tristesse et mette fin à mes soucis. »

 

En entendant cela, les Compagnons du dernier des Prophètes ﷺ lui ont demandé s’ils devaient apprendre cette invocation bénéfique. Ce à quoi le Messager ﷺ leur a répondu qu’il fallait que toute personne qui entende cette dou’a l’apprenne.

Au sujet de cette invocation islamique, le savant de l’Islam Al-Jawziya a dit qu’elle représente la connaissance de beaucoup de choses comme l’Unicité d’Allâh (At-Tawhîd) et l’adoration. En effet, cette invocation commence par le fait de louer Allah ‘aza wa jall, le Créateur des cieux et de la terre. Et ce, en Lui avouant que toi, ainsi que tes parents, ne sont que des serviteurs d’Allâh ﷻ.

Le Cheikh Al-Jawziya explique également qu’en répétant cette invocation, le musulman se rappelle que son salut se trouve uniquement auprès de Dieu, dans le bienfait qu’Il nous accorde. Le serviteur d’Allah se rappelle aussi que s’Il le laisse ne serait-ce qu’un instant, il se perd et s’égare.

 

Des passages du Coran bénéfiques en cas de tristesse

Par ailleurs, en plus de cette invocation plus que bénéfique, le musulman peut retourner à la lecture, la méditation et la mémorisation du Coran qui, au travers de nombreux versets, rappellent au croyant l’importance d’être reconnaissant dans la vie d’ici-bas.

Par exemple, dans la sourate coranique Ar-Ra’d (verset 28), Allah ‘azza wa jal dit aux croyants de L’évoquer abondamment pour que leur cœur s’apaise. Allah dit :

ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ وَتَطْمَئِنُّ قُلُوبُهُم بِذِكْرِ ٱللَّهِ ۗ أَلَا بِذِكْرِ ٱللَّهِ تَطْمَئِنُّ ٱلْقُلُوبُ

Traduction rapprochée du sens du verset :

{Ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l’évocation d’Allah. » N’est-ce point par l’évocation d’Allah que se tranquillisent les cœurs ?}

En effet, le rappel d’Allah occupe une place importante dans l’apaisement des cœurs des croyants. Et ce, en raison de leur espoir en la récompense et la rétribution d’Allah.

Dans un autre passage du Saint Coran (Sourate At-Talaq, verset 3), Allah ﷻ dit :

وَيَرْزُقْهُ مِنْ حَيْثُ لَا يَحْتَسِبُ ۚ وَمَن يَتَوَكَّلْ عَلَى ٱللَّهِ فَهُوَ حَسْبُهُۥٓ ۚ إِنَّ ٱللَّهَ بَٰلِغُ أَمْرِهِۦ ۚ قَدْ جَعَلَ ٱللَّهُ لِكُلِّ شَىْءٍۢ قَدْرًۭا

Traduction rapprochée du sens du verset :

{et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il [Allah] lui suffit. Allah atteint ce qu’Il Se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose.}

 

Ainsi, celui qui place sa confiance en Allah voit son cœur s’apaiser, se renforcer. En lisant ce verset, le croyant ne s’inquiète plus des incidents et des difficultés qui peuvent survenir car il place sincèrement sa confiance en son Créateur.

Dans des versets du Coran, dans la sourate Al-Anfâl (verset 46), nous pouvons également lire :

وَأَطِيعُوا۟ ٱللَّهَ وَرَسُولَهُۥ وَلَا تَنَٰزَعُوا۟ فَتَفْشَلُوا۟ وَتَذْهَبَ رِيحُكُمْ ۖ وَٱصْبِرُوٓا۟ ۚ إِنَّ ٱللَّهَ مَعَ ٱلصَّٰبِرِينَ

Traduction rapprochée du sens du verset :

{Et obéissez à Allah et à Son messager; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants.}

Il nous est donc recommandé de patienter face aux difficultés qui peuvent parfois nous accompagner durant notre vie. Lire le saint Coran en arabe, méditer ses versets coraniques, le mémoriser, multiplier ses récitations, lire l’exégèse des savants, faire du livre sacré un compagnon du quotidien, voilà bien des moyens efficaces pour augmenter sa foi, redoubler de sincérité durant sa prière et ses invocations et obtenir l’agrément d’Allah ﷻ afin d’entrer au Paradis et s’éloigner du châtiment de l’Enfer.

 

Des hadiths apaisants et éloignant toute tristesse

Par ailleurs, en plus du texte coranique, de nombreux hadiths du Prophète Mohammed ﷺ pour éloigner la tristesse sont présents dans la Sounna prophétique.

Par exemple, dans un hadith authentique rapporté par Mouslim dans son Sahih, le Messager d’Allah ﷺ nous demande de veiller à ce qui nous est utile, de s’en remettre à Allah et de ne pas être impuissants. Dans ce même hadith, il ﷺ explique que s’il nous arrive une chose, nous ne devons pas dire : « Si j’avais fait ceci, il se serait produit cela » mais nous devons plutôt dire : « C’est ce qu’Allah a prédestiné et a voulu ». En expliquant que le « si » ouvre les portes aux actions de Shaytan.

Ainsi nous est-il conseillé de nous en remettre à Allah ﷻ dans toutes les situations de ce bas monde et d’accepter les situations révolues tout en nous soumettant au décret d’Allah et à ce qu’Il a prédestiné.

Terminons par un magnifique hadith de la Sunna rapporté par Mouslim dans son Sahih, dans lequel le Prophète d’Allah ﷺ nous explique la situation du croyant. Il nous dit que la situation de celui-ci est vraiment étonnante car elle est tout en bien : si un bonheur l’atteint, il en est reconnaissant et c’est un bien pour lui. Et s’il est atteint d’un malheur, il patiente et c’est également un bien pour lui. Le Prophète ﷺ ajoute à la fin qu’une telle situation ne se concrétise que chez le croyant.

Ainsi, c’est en lisant le Coran en entier, la Parole de Dieu, Le Miséricordieux ﷻ, en le méditant, en apprenant sa psalmodie mais aussi en s’intéressant de près aux récits prophétiques et aux livres de grands imams de la religion musulmane que le croyant apprendra à éloigner de lui la tristesse et les insufflations de Satan.

Sophie

Dans la même catégorie

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.