Comment apprendre l'arabe

La pudeur : une valeur chère à tout musulman

Le avril 6, 2022 , mis à jour le mai 14, 2022 — 7 minutes de lecture

Comme vous le savez sans doute déjà, l’Islam contient de nombreux mots de vocabulaire arabe qu’il est vivement recommandé d’apprendre et de mémoriser. Parmi ces mots islamiques que l’on retrouve notamment dans le Coran, nous pouvons citer le mot : Awra, un mot qui peut aussi bien s’adresser à l’homme qu’à la femme.

Que signifie ce terme ? Dans quelles sourates du Noble Coran retrouve-t-on ce mot arabe ? Y a-t-il une différence entre la awra de la femme et la awra de l’homme ? Nous répondons à vos questions dans ce nouvel article de l’arabe facile !

Qu’est-ce que la Awra de la femme et de l’homme dans la religion musulmane ?

En Islam, le mot arabe « Awra » fait référence aux parties du corps qu’il est demandé à la femme musulmane et à l’homme musulman de couvrir afin de préserver leur pudeur du regard des autres. En langue arabe, ce terme s’écrit : عورة. Ainsi, la traduction de Awra peut être : pudeur, nudité, ou encore intimité.

Il faut savoir que cette notion de pudeur est particulièrement importante pour l’ensemble du monde musulman car elle fait partie des valeurs islamiques chères à tous. D’ailleurs, de nombreux hadiths recommandent à chaque croyant et croyante de préserver leur pudeur et de se protéger du regard des autres.

Par exemple, dans un hadith prophétique rapporté par Al Hakim et authentifié par le savant Cheikh Al-Albânî, qu’Allah lui fasse miséricorde, le Prophète et Messager (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a expliqué que la pudeur et la foi sont liées. Et que lorsque l’une d’entre elles est retirée, l’autre est également retirée.

Dans un autre hadith de la Sunnah rapporté par At-Tirmidhî, d’après Abu Hourayrah, qu’Allah l’agrée, le dernier des Prophètes ﷺ a dit que la pudeur fait partie de la foi et que cette dernière est au Paradis.

SubhanAllah !

Nous comprenons donc pourquoi la notion de Awra est importante en Islam et pour l’ensemble des musulmans et musulmanes.

La notion de ‘Awra est-elle citée dans le Coran ?

Dans le Saint Coran, la Parole d’Allah révélée au Prophète Muhammad ﷺ par l’intermédiaire de l’Ange Jibrîl, ‘alayhi salam, quatre passages font mention de la ‘Awra que l’on nomme au pluriel : ‘Awrat.

  • Le premier passage coranique que nous pouvons citer se trouve dans la sourate Al Ahzab, au verset 13. Dans ce verset coranique, Allah Le Tout Miséricordieux dit :

{De même, un groupe d’entre eux dit : « Gens de Yathrib ! Ne demeurez pas ici. Retournez [chez vous]. » Un groupe d’entre eux demande au Prophète la permission de partir en disant : « Nos demeures sont sans protection », alors qu’elles ne l’étaient pas : ils ne voulaient que s’enfuir.}

Dans ce verset, le mot « awra » a été traduit par : « protection ». Dans d’autres traductions coraniques, on retrouve : {Nos demeures sont exposées}. Quelle que soit la traduction du sens du verset choisie, le serviteur croyant comprend bien le sens de « awra » dans ce passage.

  • Deuxièmement, nous pouvons citer la sourate An-Noûr, le verset coranique 31 où la chasteté et la pudeur sont mises en lumière :

{Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes Musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes}

Un verset très peu pratiqué

Toujours dans la sourate An-Noûr, un autre verset fait mention de la ‘awra et de la nudité. Il s’agit d’ailleurs d’un verset particulier au sujet duquel l’imam et savant Ibn Kathîr souhaite attirer l’attention du lecteur.

Dans le verset 58, Allah, Le Divin, dit :

{Ô vous qui avez-cru ! Que les esclaves que vous possédez vous demandent permission avant d’entrer, ainsi que ceux des vôtres qui n’ont pas encore atteint la puberté, à trois moments : avant la Salat de l’aube, à midi quand vous enlevez vos vêtements, ainsi qu’après la Salat de la nuit ; trois occasions de vous dévêtir.}

Dans une autre traduction du mot عورات, on peut lire :

{Ce sont là trois moments d’intimité}.

Au sujet de ce verset coranique, l’imam Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique :

« Allah ordonne que les domestiques et enfants impubères des croyants leur demandent la permission d’entrer, et ce à trois moments. La premier, avant la prière de l’aube, car les gens dorment dans leurs couches. […] Le deuxième, au moment de la sieste, car les gens peuvent enlever leurs habits pour faire la sieste en compagnie de leurs épouses. Et le troisième {après la prière de nuit} car c’est le moment où les gens vont dormir. »

Puis, Ibn Kathîr ajoute une remarque particulièrement inspirante pour tout croyant et croyante :

« Ce verset est en vigueur et n’a été abrogé par aucun autre. Mais les gens l’ont très peu pratiqué, ce que Abd Allah Ibn ‘Abbâs leur reprocha en disant : « Les gens ont délaissé la pratique de 3 versets [dont celui-ci]. »

« Le vêtement de la piété, voilà qui est meilleur ! »

Enfin, le quatrième passage où la ‘awra est citée se trouve dans la Sourate Al-A’raf, au verset 26 :

{Ô enfants d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. – Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur – C’est un des signes (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent.}

Ibn Kathîr, l’un des savants et imams de la communauté musulmane, commente ce passage en donnant une définition de العورات – Al-‘Awrât :

« Allah rappelle Ses dons à Ses serviteurs en ce qu’Il leur a accordé comme vêtements et parures. Les vêtements mentionnés ici sont ce qui couvre les parties intimes (العورات), alors que les parures sont ce qui embellit l’apparence. »

La ‘Awra de l’homme selon la Sunna

Voyons maintenant d’un peu plus près ce qu’est la Awra, la nudité, de l’homme. Selon l’ensemble des savants, celle-ci est comprise entre le nombril et les genoux. Et selon l’avis prédominant, les cuisses font donc partie de la nudité que l’homme se doit de couvrir et de préserver à l’abri des regards.

Par ailleurs, il faut savoir qu’il existe une différence entre la nudité de l’homme pendant sa prière et en dehors de celle-ci. En effet, Cheikh Ferkous explique que durant la prière, il est demandé à l’homme musulman de cacher en plus le haut de son corps. Ceci est d’ailleurs appuyé par un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim, selon Abou Hourayra, dans lequel le Prophète défend les hommes musulmans de prier dans un vêtement laissant leur épaule découverte [dans une autre version : leurs épaules].

Vous l’aurez compris, qu’il s’agisse de l’homme ou de la femme, la pudeur vestimentaire est très importante en Islam.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.