Hadith

Quelle est la plus belle qualité chez le croyant ?

Le juin 8, 2022 , mis à jour le octobre 23, 2022 — 8 minutes de lecture

L’unicité (At-Tawhid) est la chose la plus importante dans la religion musulmane. De ce fait, les musulmans acceptent de se soumettre entièrement à Allah, pureté à Lui, et de Lui vouer un culte exclusif. Cette soumission se manifeste chez le croyant, dans ses actes d’adoration, en l’occurrence ; l’accomplissement de la prière quotidienne, le jeûne du mois de Ramadan, le pèlerinage à La Mecque etc. Mais aussi, cette soumission se manifeste dans les épreuves difficiles que traverse le croyant. Accepter l’épreuve de son Seigneur, c’est accepter Son décret avec patience et résignation. Voilà deux très belles qualités louées en Islam et recommandées dans la Sunna (hadith sur la patience). Alors, voyons ensemble ce qu’en disent précisément le Coran – avec la parole d’Allah تعالى – et la Sunna avec le Hadith ! mot de patience dans le cube en bois - patience photos et images de collection

Que dit le Coran au sujet de la patience ?

Le terme « patience » qu’on dit en langue arabe : « Sabr » et qu’on écrit : صَبْرٌ, est présent de nombreuses fois dans Le Saint Coran. En effet, on peut lire à la sourate coranique Al Anfal (le butin) au verset 46 :
« Allah est avec les endurants. »
Par la patience, en vérité, Allah Le Tout-Puissant teste Ses serviteurs. Ce test a pour but de savoir s’ils sont véridiques dans leur foi ou non. En effet, comme pour nous, êtres humains, c’est seulement dans la difficulté que l’on se rend compte ou pas de la sincérité et de l’amour d’un ami ou d’un proche. C’est en quelque sorte la même chose pour Allah Exalté Soit-Il. Mettre Son serviteur à l’épreuve, c’est connaître avec exactitude ce que renferme sa poitrine. L’épreuve est un cadeau pour le croyant. D’abord, parce qu’elle le purifie de ses péchés. On trouve à ce propos un hadith sur la patience face aux epreuves qui est :
D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « Tout ce qui touche le musulman comme fatigue, comme maladie, comme soucis, comme tristesse, comme gêne, comme angoisse, même une épine qui le pique est une expiation de la part d’Allah de ses péchés. » (Rapporté par Al Boukhari et Mouslim).
Ensuite, le croyant, s’il est patient et constant dans l’épreuve, peut nourrir l’espoir d’obtenir la grande récompense dans l’au-delà, comme cité dans le noble coran :
Dis : « Ô Mes serviteurs qui avez cru ! Craignez votre Seigneur. » Ceux qui ici-bas font le bien, auront une bonne [récompense]. La terre d’Allah est vaste et les endurants auront leur pleine récompense sans compter. (Sourate Az Zumar et verset 10).
En vérité, par le biais de l’épreuve, Allah Le Tout-Miséricordieux se hâte de châtier Son serviteur (de l’éprouver) dans ce bas-monde plutôt que dans l’au-delà et cela est bien meilleur ! Alors, bonne annonce pour les éprouvés ! Bonne Fête Des Mères, Cœurs, Contexte

Allah Exalté soit-Il, éprouve ceux qu’Il aime

Comme nous le disions précédemment, Allah Azzawajal éprouve Ses créatures afin de tester leur sincérité et leur foi vis à vis de leur Seigneur Tout-Puissant. En réalité, être éprouvé c’est un crédit qu’Allah accorde à Ses serviteurs pour les élever en degré et les rendre meilleurs. Celui qui accepte Son décret et patiente dans son épreuve, obtiendra la double récompense : la satisfaction d’Allah et la réussite dans son au-delà. Tandis que, celui qui manifeste de l’aversion ou de la colère durant l’épreuve aura perdu tous les bénéfices et les chances de réussite dans son existence ici-bas et dans l’au delà. Après cela, comment pouvons-nous rejeter l’épreuve ? Et il suffit pour bien comprendre cela, d’observer la vie des Prophètes et Messagers, qui furent les êtres les plus éprouvés mais aussi les plus aimés par Allah Subhanahu Wa Ta’ala. Donc, ceci prouve qu’Allah éprouve ceux à qui Il veut le bien et ceux qu’Il aime. En effet, on peut lire dans un hadith rapporté par Tirmidhi  et rendu authentique par Cheikh al albani ceci :
Le Messager d’Allah ﷺ a dit : « Quand Allah veut du bien à Son serviteur, Il accélère son châtiment ici-bas et quand Il veut du mal à Son serviteur, Il retient le châtiment de son péché jusqu’à ce qu’il en reçoive sa punition entière le jour de la résurrection. Le Prophète ﷺ a dit aussi :  La grandeur de la récompense est à la mesure de la grandeur de l’épreuve. Quand Allah aime des gens, Il les éprouve. Celui qui accepte l’épreuve aura la satisfaction d’Allah ; et celui qui lui oppose son mécontentement, Allah sera mécontent de lui. »
Hélas, nombre de croyants tombent dans les filets de Satan qui guète le moment propice pour les mener à leur propre perte. En effet, l’épreuve a tendance à attrister le croyant et à l’affaiblir considérablement. Ainsi, il est une proie plus facile pour Shaytan, qui l’incite à faire toute chose illicite en vue de l’égarer. C’est pourquoi, Ibn Al Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde a dit :
« Et il n’y a rien de plus aimé par Satan que la tristesse d’un croyant. »
C’est aussi pour cela, que le prophète Muhammad , ses compagnons et les Pieux prédécesseurs prononçaient cette invocation lorsqu’ils étaient éprouvés :
Selon Anas, le Messager d’Allâh (Paix et Bénédiction d’Allah sur Lui) a dit : « Ô Allâh, rien n’est facile, sauf ce que Tu as rendu facile, et Tu es Celui qui, selon Ton vouloir, rend facile le chagrin. » En langue arabe : . »اللهم لا سهل إلا ما جعلته سهلا وأنت تجعل الحزن إذا شئت سهلا » « Allâhoumma La Sahla illa ma ja’altahu sahlan wa anta taj’all al hazan idha chitta sahlan. »
 

L’exemple des prophètes dans la patience

Dans un hadith authentique, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :
« Les êtres les plus éprouvés sont les prophètes, puis les pieux, puis les gens en fonction de leur piété. L’homme est éprouvé selon son degré de dévotion. S’il est attaché à sa religion, son épreuve augmente. » At-Tirmidhî (2398) qualifié d’authentique par Al-Albânî.
  Les meilleurs exemples pour les musulmans sont les prophètes. Ce sont les êtres les plus pieux et les plus obéissants envers Allah Azzawajal. Qu’Allah les agrée. Nous pouvons ainsi mentionner très brièvement leurs exemples dans l’épreuve qu’ils traversèrent. On cite par exemple Youssouf Alayhi salam qui patienta seul dans un puits dans lequel ses frères l’avaient jeté et qui patienta des années après, en prison alors même qu’il choisit le refus à la tentation de la femme de al-‘Aziz. On cite également l’exemple du prophète Ayyoub Alayhi salam qui patienta 18 années dans la maladie et la pauvreté. Aussi, on peut citer l’exemple de Moussa Alayhi salam qui patienta dans les persécutions et l’injustice de Pharaon et ses alliés. L’exemple de Yaqoub Alayhi salam qui patienta lorsque la nouvelle de la prétendue mort de son bien aimé fils Youssouf  lui fut annoncée. Et enfin, l’exemple de notre cher et bien aimé prophète Mohammed ﷺ dans l’épreuve qui toucha la perte de ses garçons en bas-âge (qu’Allah leur fasse miséricorde), dans l’épreuve de la pauvreté, des persécutions et du mépris. A chaque fois, les prophètes ont choisi la patience et la résignation dans l’épreuve qu’ils traversaient, aussi longue et difficile était-elle, avec pour seul espoir, la certitude de la récompense. C’est ainsi que les croyants doivent agir.   Argent, Domicile, Pièce De Monnaie  

La patience, une des plus nobles qualités

Dans une sounna (qu’on écrit aussi : sounnah, sunna et sunnah) les compagnons du prophète, qu’Allah les agrée, ont dit :
D’après Moujahid, ‘Omar Ibn Al Khatab (qu’Allah l’agrée) a dit : Nous avons trouvé que la patience est la meilleure chose de notre vie. » (Authentifié par Al Albani)
La patience est sans conteste une des plus belles qualités dotées pour le croyant. Et ceci car, en premier lieu, elle est une preuve de piété et que le croyant ou la croyante demeure sur le droit chemin, à l’exemple des prophètes. Ensuite, car elle est un moyen de satisfaction et de bonheur. En effet, quoiqu’il arrive dans la vie d’un croyant comme épreuve et malheur, il réfléchira toujours positivement en patientant sur le décret divin. Elle est aussi une belle qualité,  parce que grâce à l’acquisition de ce pour quoi le croyant a patienté, le serviteur savoure le plaisir davantage. Et enfin, parce que sans la patience rien ne se fait. Il est d’ailleurs un proverbe connu qui dit : « C’est par la patience que les choses s’acquièrent. »   Pour conclure, la patience compte parmi les qualités les plus louables. Que celui qui en est doté soit reconnaissant envers son Seigneur Tout-Puissant car en vérité, c’est une immense grâce de Sa part. Elle est particulièrement utile dans l’épreuve que traverse le serviteur d’Allah ainsi que dans tous les désagréments que l’on peut vivre au quotidien (patience vis à vis des autres, la patience dans la subsistance, etc.)    

Umm Abdirrahman

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.