Alphabet arabe : La lettre TA ت

La lettre ta :

 

La lettre TA n’est pas une lettre compliquée à prononcer, néanmoins il faudra faire attention à quelques erreurs que je vais vous citer :

Premièrement, comment mettre sa langue ?
La langue doit être mise à la racine des incisives supérieures, juste au début du palais, et on dit :

TA, TI, TOU.

 

LES ERREURS À NE PAS FAIRE :

La première grosse erreur à pas commettre c’est de rendre cette lettre emphatique !

Effectivement la lettre TA ت est une lettre amincie, une lettre légère.
Et si on la rend emphatique elle ressemblera à la lettre TA :

Donc le TA ت est une lettre amincie légère, tandis que le TA ط est une lettre emphatique.
Donc il faut bien faire la différence entre les deux.

 

Autre erreur :

On l’entend, et surtout au Maroc dans certaines régions où les gens ont tendance à mettre trop de son S dans la lettre TA ت , et disent ainsi : « TSA ».
NON ! La lettre TA ت ne doit pas contenir trop de son S sinon elle va ressembler à la lettre SIN س .

Donc, pour éviter cela il faut bien mettre la langue au début, ou plutôt à la racine des incisives supérieures, au début du palais.

On doit effectivement entendre un petit son S mais il faut pas cependant trop l’exagérer.

 

LE MOT :

Ensuite, le mot que j’ai choisi est “TABBAT” :

 

On le trouve dans le début de sourate al Massad,

lorsqu’Allah soubhaanahou wa ta’aala parle d’un homme qui s’appelle Abou Lahab.
Et cet homme était un grand ennemi de Mohammed alayhi salat wa salam, et donc un grand ennemi de l’Islam.
Cet homme se moquait ouvertement du prophète alayhi salat wa salam, et a même essayé à plusieurs reprises de l’assassiner.

Lorsque le prophète alayhi salat wa salam a perdu son petit garçon, alors qu’il était tout jeune, cet homme disait “Mohammed abtar”, “Mohammed houwa al abtar”.

« Abtar » signifiant celui qui perd sa progéniture, celui qui n’a pas de fils.
Et on sait qu’avoir un fils à cette époque-là, et encore aujourd’hui, représente toujours un honneur pour l’homme. Il se moquait donc de lui en disant cela.

 

Alors qu’Abou Lahab était encore vivant Allah soubhaanahou wa ta’aala a descendu sur Mohammed alayhi salat wa salam ces versets-là :

« Tabbat yadaa abi lahabi wa tabb. »

تبّت يدا أبى لهب و تبّ

 

« Tabbat » تبّت  signifie en effet périr, ou encore perdre.
Et les mots « halakata » ou encore « khasirata » sont deux synonymes que l’on peut retrouver pour « tabbat ».

 

EXPLICATION :

Yadaa يدا ce sont les deux mains.


Donc les deux mains d’Abou Lahab sont en perdition, et toutes ses actions, toutes les choses qu’il essayera de faire contre l’Islam seront vaines.

Ce qui est intéressant ici, c’est le miracle que l’on retrouve dans ce verset.
Et quel est ce miracle ?
C’est que soubhaanallah cet ennemi passait nuit et jour à faire tout son possible pour démentir le Prophète alayhi salat wa salam, pour rendre son message vain et dire qu’il était faux.
Il était donc vivant lorsque ces versets sont descendus, comme nous l’avons dit précédemment.

Il lui aurait fallu à cet homme de simplement se mettre devant les gens, devant la Kaa’ba et de dire :

Ô les gens, je témoigne aujourd’hui que Mohammed est le Messager d’Allah, et je témoigne également qu’il n’y a qu’un seul Dieu qui mérite d’être adoré, sans associé.
Mais il ne l’a pas fait parce qu’il en était tout simplement incapable.
Et ici on retrouve donc un grand miracle du Qouran سبحان الله العظيم .

 

ASTUCE :

Vous voyez ici que « Tabbat »

se finit avec un TA ت sur lequel il y a un soukoun ْ .

En arabe, et de manière générale, lorsqu’un mot finit avec un TA soukoun c’est un verbe.
La base sera également pour désigner un féminin.

Qu’est-ce qui est désigné ici ? Les mains.
En français on dit “une main”, et en arabe on dit “yadoun” يدٌ , et le mot main est un mot féminin.

Et nous en avons ici la preuve puisqu’Allah soubhaanahou wa ta’aala dit :

“Tabbat yada”

et qu’Il utilise la forme au féminin.

 

À partir de là, il existe une petite astuce pour connaître les noms masculins et les noms féminins du corps humain.


Tout simplement :

Tout ce qui sera au nombre de 2 dans le corps humain sera féminin, et le reste sera masculin.

Exemple :

Un œil se dit “ ‘aynoun “ عينٌ, et en français on dit “un œil”.

En français le mot est donc masculin.
Et nous avons bien-sûr deux yeux.
Dans ce cas on dira “hadhihi ‘aynoun” هَذِهِ عَيْنٌ car le mot, en arabe, est féminin.

Autres exemples :

– Le nez « anfoun » أنفٌ .

Nous n’en avons qu’un seul, donc il sera masculin.

– La bouche « famoun » فمٌ .

Nous n’en avons qu’une seule également, elle sera donc masculin.
Vous voyez qu’en français on dit UNE bouche, et qu’en arabe par contre, étant donné qu’il n’y en a qu’une seule on dira « famoun » فمٌ.

– Le pied, il y en a 2, ce sera donc féminin etc …

 

CONCLUSION :

Toutes les choses qui seront au nombre de 2 dans le corps humain seront au féminin, et le reste sera au masculin.

Leave A Response

* Denotes Required Field