Comment apprendre l'arabe

Alphabet arabe : La lettre ALIF ا

Le septembre 22, 2021 , mis à jour le décembre 2, 2021 — 2 commentaires — 6 minutes de lecture

Bienvenue à tous dans ce nouveau cours destiné à ceux qui souhaitent en apprendre plus sur la langue arabe en général et son alphabet en particulier. Comme vous le savez déjà peut-être, les lettres de l’alphabet arabe sont très différentes de celles de l’alphabet latin (parfois appelé « alphabet occidental ») auquel nous sommes habitués. Par exemple, les lettres arabes ne possèdent pas de signes diacritiques comme il existe en français. Et pour bien comprendre l’alphabet arabe, rien de mieux que de partir à sa découverte, de l’apprendre, le mémoriser et le connaître sous tous ses aspects ! Ainsi, par exemple, saviez-vous que l’une des particularités de l’alphabet arabophone est qu’il se compose de 29 lettres (que l’on appelle parfois « consonnes ») et de 28 sons (ou « phonèmes »), rendant ainsi la langue arabe riche en sonorités ? Voyons d’ailleurs l’une de ces lettres sans plus attendre et il ne s’agit pas de n’importe laquelle puisqu’il s’agit de la toute première lettre dans l’ordre alphabétique arabe : la lettre Alif en arabe, qui se retranscrit ainsi :

Certes, l’alphabet arabe est un alphabet différent des alphabets auxquels nous sommes confrontés en Occident – alphabet anglais, alphabet grec, alphabet espagnol, alphabet allemand… Mais tous ces différents alphabets ne diminuent en rien l’importance d’acquérir, pour tout musulman, la langue arabe en commençant bien sûr, par l’apprentissage de l’alphabet.

Voyons maintenant comment écrire la lettre Alif.

L’écriture arabe de la lettre Alif – ا

La lettre Alif en arabe est facilement identifiable puisqu’elle se présente sous la forme d’un trait vertical faisant penser à un bâton. Pour l’écrire, nous commençons notre trait en haut puis nous descendons jusqu’à la ligne. Comme vous pouvez le voir, son écriture n’est pas difficile !

N’oubliez pas cependant que l’écriture arabe se fait de droite à gauche ! N’hésitez pas à vous munir d’un cahier d’écriture pour vous entraîner et maîtriser progressivement la graphie cursive de cette lettre. D’ailleurs, vous pouvez télécharger le « Livre gratuit pour apprendre à lire et écrire l’arabe simplement en 3 étapes ». Il vous permettra d’apprendre à écrire, à maîtriser le geste d’écriture, à lier les lettres entre elles puis à former des syllabes, des mots arabes et des phrases, in cha Allah.

Au sujet de la retranscription phonétique de la lettre Alif en alphabet latin, elle est généralement traduite par la lettre « a », parfois accompagnée d’un signe diacritique comme un accent circonflexe : « â », aussi bien en minuscule qu’en majuscule.

La bonne prononciation de la lettre Alif en arabe

Concernant la prononciation de la lettre Alif en arabe, il faut savoir qu’elle ne possède pas réellement de son qui lui soit propre. En effet, nous utilisons principalement cette lettre arabe pour prolonger le son de la Fatha, proche du son [a] en français.

Voyons ensemble un exemple pour illustrer nos propos.

En arabe, la transcription (ou « translittération ») du son [ba] est la suivante :

            Il se compose de la consonne ب et de la voyelle Fatha ـَ.

Si je souhaite prolonger ou allonger ce son, je vais donc ajouter la lettre Alif. Ce qui donnera ceci en écriture cursive :

 

            Ainsi, le son [ba] deviendra plus long.

La lettre ا avec les voyelles longues 

            Comme vous venez de le comprendre, la lettre Alif en arabe est utilisée pour prolonger le son des autres lettres (également appelées « consonnes »). Elle sera ainsi appelée « voyelle longue », par opposition aux « voyelles courtes » ou « voyelles brèves ».

Voyons d’autres exemples de prolongation avec la lettre ا :

  •     Lorsqu’elle s’accompagne de la consonne ت et de la Fatha, elle s’écrit : تَا
  •     Lorsqu’elle s’accompagne de la consonne ج et de la Fatha, elle s’écrit : جَا
  •     Lorsqu’elle s’accompagne de la consonne م et de la Fatha, elle s’écrit : مَا

La lettre Alif en arabe dans le Coran

Pour comprendre la place qu’occupe la lettre Alif dans l’alphabet arabe, voyons un exemple issu du Noble Coran, la Parole d’Allah révélée au dernier de Ses Prophètes, Mouhammad ﷺ :

Comme vous pouvez le voir, il y a dans ce mot la lettre Alif qui vient prolonger la lettre arabe ح. Il s’agit d’un mot qui se trouve dans la sourate Al-Falaq – الفلق, l’une des dernières sourates du Mushaf. En effet, à la fin de cette sourate, Allah dit :

 

{وَمِن شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ}

ce qui signifie, dans une traduction rapprochée du sens du verset :

{et contre le mal de l’envieux quand il envie.}

 

En français, le mot حاسِدٍ est généralement traduit par « l’envieux », « celui qui accomplit l’action d’envier une autre personne ». Il s’agit là d’un véritable défaut puisque la personne ne se satisfait pas du destin d’Allah. Par ailleurs, il existe une autre catégorie de personnes envieuses mais dotées de bonnes qualités morales : elles acceptent le destin d’Allah mais veulent obtenir la même chose que les autres sans pour autant souhaiter que ces derniers perdent ce qu’ils ont pu acquérir. On dit de ces personnes-là qu’elles sont :

 

D’ailleurs, dans ce mot arabe aussi nous trouvons la lettre Alif qui vient prolonger une autre lettre arabe, la lettre غ. En transcription phonétique, la syllabe s’écrira alors : [ghâ].

 

L’importance de la langue arabe

Comme nous venons de le voir dans cet article, la lettre Alif – ا, tout comme les autres lettres de l’alphabet arabe, n’est pas difficile à comprendre et à mémoriser. Avec le temps, de l’entraînement et des exercices, il vous sera possible d’apprendre l’alphabet arabe et maîtriser toutes les lettres in cha Allah ! Et quel honneur ! En effet, l’arabe littéraire (également appelé « arabe classique ») se démarque de toutes les autres langues du monde car elle est la langue du Noble Coran et la langue de notre Prophète et Messager ﷺ.

Encore aujourd’hui, la langue arabe est la langue officielle de nombreux pays musulmans : l’Arabie Saoudite, l’Égypte, la Tunisie, l’Algérie, le Maroc (Afrique du Nord)…le monde arabe est vaste ! Ainsi, parler arabe, échanger le salam, connaître la calligraphie arabe, écrire avec un clavier arabe constituent le quotidien de nombreux arabophones à travers le monde.

Mais ces compétences linguistiques et langagières ne sont pas pour autant fermées aux musulmans non arabophones ! En étudiant la grammaire arabe, la phonologie, l’orthographe, en mémorisant chaque lettre de l’alphabet, en élargissant son lexique, en lisant des textes arabes, en assistant à des cours d’arabe littéraire, tout débutant peut rapidement progresser et devenir arabophone !

Vous l’aurez compris, l’arabe classique est à la portée de tous, à condition de savoir comment apprendre, d’être rigoureux dans ses apprentissages, de lire l’arabe régulièrement, d’apprendre les lettres et les chiffres arabes, d’écrire en arabe de temps à autre… Vous n’aurez alors plus rien à envier aux habitants des pays arabes !

Et surtout n’oubliez pas :

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube ! 

Sophie

Dans la même catégorie

Commentaires

Le septembre 18, 2017 à 10:55 , FOADE a dit :


salam alk,
j'avais rencontrer le responsable de l école au bouget 2017 a paris, qui m avais laisse son site web, mais étant sur le site je voulais avoir plus de renseignement pour pouvoir prendre des cours sur le net.
J ai essaye de voir sur le site mais je suis bloque; et il m avais dit que les deux premier mois etait a 2 euro. Est ce que l offre est toujours d actualité.

merci cordialement


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le septembre 18, 2017 à 12:28 , Fakhreddine a dit :


Wa 'alaykoum salam,

L'offre à deux euros n'est malheureusement plus d'actualité.
Vous pouvez continuez les cours sur le net en suivant le programme de "L'académie de l'arabe facile" pour 19€ par mois:
https://larabefacile.fr/offre-academie/

Fraternellement.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.