Comment apprendre l'arabe

La lettre BA ب

Par Sophie , le septembre 22, 2021 , mis à jour le septembre 27, 2021 — 7 minutes de lecture

Bienvenue à tous dans ce nouvel article destiné à vous aider à comprendre l’alphabet arabe. Comme vous le savez peut-être déjà, l’alphabet arabe se compose de 29 lettres (parfois appelées « consonnes ») et de 28 sons (parfois appelés « phonèmes »). Et nous vous proposons de voir ensemble, d’un peu plus près, l’ensemble des lettres de l’alphabet arabe. Et surtout, pas d’inquiétude, apprendre l’alphabet arabe – tout comme les autres alphabets tels que l’alphabet latin, l’alphabet russe ou l’alphabet grec, araméen… – n’est pas difficile à apprendre ni à mémoriser. Il s’agit, certes, d’un alphabet différent de ceux auxquels nous sommes habitués, mais il n’en reste pas moins facile à apprendre et à mémoriser. Il constitue d’ailleurs votre première étape clé pour apprendre l’arabe. Voyons donc, dès maintenant, l’une des premières lettres de l’alphabet arabophone : la lettre Ba en arabe. Celle-ci se retranscrit ainsi :

 

 

             L’écriture de la lettre ب

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessus, la lettre ب n’est pas une lettre très difficile à écrire. Munissez-vous donc d’un stylo et d’un cahier d’écriture et suivez les recommandations suivantes :

  • 1ère étape : sachez que la langue arabe s’écrit de droite à gauche. Ainsi, à l’aide de votre crayon, positionnez-vous à droite de la page.
  • 2ème étape : commencez à dessiner le trait vertical puis tournez vers la gauche pour dessiner le trait horizontal légèrement arrondi puis remontez.
  • 3ème étape : dessinez le point qui se trouve sous la lettre.

L’écriture de cette lettre arabe n’est absolument pas difficile. Néanmoins, quelques séances d’écriture seront nécessaires pour bien maîtriser le geste graphique. Pour cela, nous vous recommandons de télécharger le « Livre gratuit pour apprendre à lire et écrire l’arabe simplement en 3 étapes ». Vous pourrez ainsi améliorer votre qualité d’écriture arabe. Par ailleurs, ce livre gratuit vous aidera également à apprendre à écrire, à lier les lettres entre elles et former des mots puis des phrases arabes.

D’un point de vue phonétique, comme nous pouvons le trouver dans certains ouvrages religieux, la lettre Ba en arabe est généralement retranscrite par la lettre de l’alphabet latin (majuscule ou minuscule) : « B ».

 

         La bonne prononciation de la lettre Ba en arabe

De plus, la prononciation de la lettre ب n’est pas difficile puisqu’elle ressemble à la lettre B francophone. Pour prononcer cette lettre arabe, nous allons tout simplement coller la lèvre supérieure à la lèvre inférieure puis les ouvrir en même temps. Voici d’ailleurs un schéma permettant de voir la position des lèvres et où se trouve la sortie de cette lettre arabe :

 

 

Remarque concernant le son de la lettre Ba en arabe :

En langue française, il existe un son très proche de celui de la lettre Ba, il s’agit de celui de la lettre « P ». À ce propos, savez-vous ce qui différencie ces deux sons (ou « phonèmes ») ? Il s’agit du souffle ! En effet, si le souffle que nous apportons pour la prononciation de la lettre est trop fort, nous obtiendrons le son [p], tandis que si nous enlevons ce souffle, nous obtiendrons le son [b]. D’ailleurs, dans l’alphabet occidental, la lettre « P » est appelée « consonne sourde », tandis que la lettre « B » est appelée « consonne sonore ». Il ne s’agit donc pas de deux lettres identiques.

Ainsi, il est important de bien différencier ces deux sons afin de ne pas les mélanger, surtout que l’un des deux n’existe pas dans la langue arabe. Par exemple, dans le deuxième verset de la sourate Al Fatiha, nous pouvons lire :

Si nous mettons trop de souffle en voulant prononcer la lettre Ba, nous dirons ici : « Rappi », ce qui est bien évidemment une erreur. Mais si nous enlevons le souffle, nous dirons alors phonétiquement : « Rabbi ».

 

            La lettre ب avec les voyelles courtes (ou voyelles brèves) et les voyelles longues     

Pour former une syllabe, la lettre Ba en arabe s’accompagne, comme toutes les autres lettres arabes, de « voyelles courtes », également appelées « voyelles brèves » :

La lettre Ba avec la voyelle courte Fatha, s’écrit : بَ

Avec la voyelle brève Kasra, la lettre Ba s’écrit : بِ

La lettre Ba avec la voyelle courte Damma, elle s’écrit : بُ

 

Comme vous le savez peut-être aussi, la lettre ب peut être liée à une voyelle longue, parfois appelée « prolongation » ou « allongement ». Les voyelles longues sont également au nombre de trois.

La lettre Ba avec la Fatha et la lettre Alif ا, s’écrit : بَا

Avec la Kasra et la lettre Yâ ي, la lettre Ba s’écrit : بِي

La lettre Ba avec la Damma et la lettre arabe Wâw و, s’écrit :  بُو

 

            La lettre Ba en arabe dans le Coran

Pour étudier cette lettre arabe de plus près et ainsi, mieux apprendre l’alphabet qui le contient, nous allons voir ensemble un mot du Coran, la Parole d’Allah révélée au dernier Prophète (Muhammad ﷺ). À cette occasion, nous avons choisi le mot arabe suivant :

 

La translittération de ce mot arabe est la suivante : « Bakkah » ou « Bekkah ». Savez-vous ce que signifie ce mot arabe ? Eh bien, il a le même sens que « Makkah », la ville de La Mecque en Arabie Saoudite et qui s’écrit :

 

 

Par exemple, nous trouvons le mot « Bakkah » dans la sourate coranique Âl ‘Imrân, verset 96 :

Ce qui signifie, dans une traduction rapprochée du sens du verset :

            {La première Maison qui ait été édifiée pour les gens, c’est bien celle de Bakka (La Mecque) bénie et une bonne direction pour l’univers.}

            Autre remarque concernant le mot : بَكَّة : lorsque nous étudions ce mot, nous découvrons que sa racine a pour sens : « foule, encombrement, surpeuplement », ce qui correspond parfaitement à la ville de La Mecque, lieu où se déroule le Hajj (pèlerinage, rite islamique faisant partie des cinq piliers de l’Islam) chaque année.

 

 

            Versets contenant la lettre Ba en arabe

Comme nous l’avons déjà expliqué dans d’autres articles, la forme de la lettre arabe change selon sa position dans le mot. Cela signifie que, dans un texte arabe, la forme de la lettre (son écriture, sa graphie arabe) ne sera pas la même si elle se trouve en début, en milieu ou en fin de mot. Voyons donc les différentes écritures de la lettre Ba en arabe en prenant pour exemples quelques extraits du Mushaf.

En début de mot, toujours dans la sourate « Âl ‘Imrân », la lettre alphabétique Ba s’écrit ainsi :

En milieu de mot, dans le même verset, la lettre arabe Ba s’écrit ainsi :

En fin de mot, nous trouvons, toujours dans la sourate coranique « Âl ‘Imrân », verset 94 :

En visualisant la forme et la transcription écrite de la lettre Ba en arabe et celles des autres, il vous sera plus facile de les mémoriser et de poursuivre votre apprentissage de l’alphabet arabe. Vous pourrez alors les réécrire, améliorer votre geste d’écriture, puis écrire des syllabes, des mots arabes et enfin, des phrases entières in cha Allah.

Bien évidemment, apprendre les lettres alphabétiques, lire l’arabe et savoir écrire en arabe ne suffisent pas pour devenir parfaitement arabophone mais ils constituent des étapes essentielles dans votre apprentissage de la langue arabe.

Progressivement, élargissez vos connaissances en prenant par exemple des cours d’arabe se composant de leçons de grammaire, de linguistique, de conjugaison, etc. Ces différents cours, en présentiel ou en ligne, vous permettront de maîtriser un champ plus large de cette magnifique langue qu’est la langue arabe, la langue de tout musulman, qu’il soit arabophone de naissance ou non, qu’il vive dans un pays musulman ou non (en Afrique Nord par exemple). Quel honneur, n’est-ce pas, d’apprendre l’arabe, d’apprendre une langue qui a été ainsi anoblie et parlée par notre Prophète et Messager d’Allah Mohammed ﷺ ?

 

Avant de nous quitter, n’oubliez pas :

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube et téléchargez notre livre, il est gratuit !

Sophie

Dans la même catégorie

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.