Comment apprendre l'arabe

Le recueillement du cœur et la sincérité de la parole

Le janvier 30, 2022 , mis à jour le janvier 31, 2022 — 6 minutes de lecture

Jalousie, envie, mauvais œil, insufflations de Satan… Les causes du mal sont diverses et touchent de nombreux musulmans et musulmanes qui voient alors leur vie chamboulée et leur bonheur remis en question. Pourtant, il existe des moyens légiférés par le Coran et la Sounnah afin de se prémunir de ces maux qui sont autant de sources d’affliction. Par exemple, il est possible d’invoquer Allah pour demander Son aide, ou encore de prononcer une invocation contre tout mal afin de le tenir éloigné de nous.

Quels sont donc les types de maux auxquels les musulmans sont confrontés ? Quelles sont les invocations islamiques qu’ils peuvent prononcer ? Existe-t-il une invocation de protection contre tout mal précise ? Réponses dans cet article !

 

Les différents types de maux décrits dans la sourate Al Falaq

Dans la sourate Al Falaq, l’une des deux sourates protectrices du Saint Coran, il est fait allusion à toutes sortes de maux. D’ailleurs, le savant et exégète Cheikh As-Sa’dî, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit au sujet de cette sourate :

« Cette sourate relate la recherche de protection contre toutes sortes de maux, aussi bien de façon générale que spécifique. »

Voyons donc d’un peu plus près les versets coraniques de cette noble sourate décrivant divers types de maux.

  • Tout d’abord, cette sourate traite du mal {des êtres qu’Il a créés}. Selon Cheikh As-Sa’dî, il s’agit là du mal de toutes les créatures d’Allah. Aussi bien les êtres humains, que les Jinns ou encore les animaux.
  • Ensuite, il est fait mention du {mal de l’obscurité quand elle s’approfondit}. Toujours selon le savant et exégète, il s’agit ici d’un mal précis, un mal qui apparaît au moment de la tombée de la nuit. Et contre ce type de mal aussi, nous devons chercher refuge auprès d’Allah.
  • Par ailleurs, la sourate Al Falaq parle ensuite du mal {de celles qui soufflent sur les nœuds}. Concernant ce verset, Cheikh As-Sa’dî explique dans son exégèse :

« Il est ici question du mal des sorcières, qui jettent des sortilèges en soufflant sur des nœuds qu’elles ont noués. »

  • Enfin, le dernier verset traite du mal {de l’envieux quand il envie}. Il s’agit du mal de celui qui envie quelqu’un d’autre et celui qui apporte le mauvais œil est lui aussi concerné par ce verset coranique.

 

Le mal décrit dans la sourate An-Nâs

Dans la sourate An-Nâs aussi, le musulman et la musulmane en apprennent plus sur les différentes sources de mal qui peuvent les toucher. Ainsi, dans le verset : {contre le mal de l’insufflateur furtif}, il est question de Shaytan (Satan), qui, selon Cheikh As-Sa’dî, est « à l’origine de tous les maux, dans tous les domaines. »

Dans les versets qui suivent, une description plus précises des mauvais actes de Shaytan sont décrits. On apprend ainsi qu’il insuffle le mal dans les poitrines des gens et leur embellit ce mal.

Par ailleurs, dans son Tafsîr, Cheikh As-Sa’dî apporte quelques renseignements supplémentaires sur Shaytan fort intéressants. Ainsi, il dit dans son ouvrage :

« Shaytân se trouve constamment dans cette situation : il insuffle le mal, puis il s’éclipse en s’éloignant du serviteur lorsque ce dernier cherche protection auprès de son Seigneur afin de le repousser. »

SubhanAllah ! Voilà donc une bonne raison de constamment rechercher secours, protection et soutien auprès d’Allah, le Tout-Puissant, le Miséricordieux, l’Omniscient !

Enfin, le dernier verset de cette sourate nous précise que le mal peut être insufflé aussi bien par un être humain que par un Jinn. Et nous demandons à Allah de nous en préserver, Il est certes capable de toute chose.

 

Quelques évocations et récitations pour se protéger de tout mal

Pour se protéger de tous les maux, notamment de ceux présents dans les deux sourates citées précédemment, il existe de nombreuses formules islamiques et invocations que chaque croyant musulman peut réciter.

  • Il y a, par exemple, le fait de réciter trois fois les trois dernières sourates du Saint Coran que sont les sourates Al Ikhlas (Le Monothéisme pur), Al Falaq (L’Aube naissante) et An-Nâs (Les Hommes).
  • On rapporte également dans la Sunnah (Sounnah) prophétique le fait de réciter le verset du Trône, Ayat Al Kursy. Il s’agit là d’un verset particulièrement bénéfique pour le croyant sincère et pieux.

 

Quelques invocations pour demander à Allah de nous protéger de tout mal

Nous trouvons également, dans la Sunna authentique, des invocations permettant d’invoquer Allah et de Lui demander de nous protéger contre toute forme de mal.

Il est rapporté, dans le Sahîh d’At-Tirmidhî l’invocation islamique suivante à réciter trois fois :

 

Parmi les invocations du matin que chaque croyant musulman peut réciter après avoir prié la salat d’Al Fajr, nous pouvons citer l’invocation suivante. Il s’agit d’une invocation rapportée par l’imam Mouslim, qu’Allah lui fasse miséricorde, ainsi qu’à l’imam Al Boukhari. En prononçant cette formule, le musulman sincère et repentant cherche refuge auprès d’Allah contre le mal qui se trouve dans la journée et qui vient après.

 

Une autre invocation du matin consiste à demander à Allah de nous protéger du mal et de nous accorder le bien contenu dans la journée tel que la bénédiction (baraka) et la guidée :

 

Enfin, nous pouvons citer une autre invocation du matin particulièrement bénéfique pour la communauté musulmane. Elle consiste à dire :

Comme nous pouvons le voir, en invoquant avec cette formule, le serviteur musulman cherche refuge auprès d’Allah, le Seigneur de l’Univers et Créateur de toute chose, contre le mal de son âme et celui de Satan.

 

L’invocation exaucée selon Ibn Al- Qayyim

Avant de nous quitter, il est intéressant de méditer sur quelques paroles grandement profitables d’Ibn Al-Qayyim, qu’Allah lui fasse miséricorde. Celui-ci a dit, dans son célèbre ouvrage « Al-Fawâ’id » :

« Yahyâ Ibn Mu’adh a dit : « Quand Allah accorde à son serviteur le recueillement du coeur pendant l’invocation, celle-ci ne sera pas rejetée. » Je dis quant à moi : Si son coeur se recueille, sa nécessité et sa pauvreté sont sincères, que son espoir est fort, alors son invocation ne saurait être rejetée. »

 

Ainsi, comme nous venons de le voir, il existe différentes formules permettant à tout musulman croyant de chercher protection contre tout mal. Et nous demandons à Allah de nous guider sur le droit chemin, de concrétiser Son Unicité (monothéisme, dogme du Tawhid), de pardonner nos péchés et de nous préserver du châtiment de l’Enfer. Dieu est certes capable de toute chose.

Que les éloges et le Salut d’Allah soient sur notre noble Prophète et Messager Mouhammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.