Comment apprendre l'arabe

L’invocation de Moûsâ en faveur de Hâroûn

Le mars 26, 2022 , mis à jour le mai 14, 2022 — 6 minutes de lecture

Si vous vous lancez dans l’apprentissage de la langue arabe, nous ne pouvons que vous féliciter ! Grammaire, conjugaison, lexique… Les matières se complètent et vous donnent accès à cette langue si riche et noble que constitue la langue arabe.

D’ailleurs, savez-vous comment se dit frere en arabe ? Lisez la suite pour le savoir !

Quelle est la traduction de frère en arabe littéraire ?

Dans la langue arabe, pour désigner ( parmi les membres d’une famille )  le frère, nous utilisons le plus souvent le nom : أَخ qui devient au pluriel : إخْوة. Toujours en arabe classique, pour désigner le grand frère, nous dirons : أَخٌ كَبيرٌ. Et pour parler du petit frère, nous dirons en arabe standard : أَخٌ صَغيرٌ.

Par ailleurs, si nous souhaitons dire : mon frere en arabe littéral, nous dirons alors : أخي, que l’on peut retranscrire phonétiquement comme suit : Akhî.

De plus, sachez qu’il existe un autre mot en langue arabe moderne pour désigner le frère d’une même fratrie. Il s’agit du nom : شقيق. Pour dire « ton frère », nous dirons alors : شقيقك.

Ainsi, comme vous pouvez le voir, nous trouvons dans la langue arabe standard moderne, différents mots pour désigner celui qui a le même père et la même mère que nous. Il faut savoir enfin, que le mot « frère » en arabe possède un sens particulier que l’on retrouve en Islam et dans le Coran. Voyons donc ensemble quelques extraits du noble Coran mettant en lumière la notion de frère et de fratrie en Islam.

Quelques extraits du Coran sur la fraternité

Dans le Noble Coran, le mot « frère » apparaît pour la première fois dans la sourate Al Baqarah, dans le verset coranique 178. Dans ce passage, Allah dit, dans une traduction du sens du verset :

{Ô les croyants ! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allègement de la part de votre Seigneur, et une miséricorde. Donc, quiconque après cela transgresse, aura un châtiment douloureux.}

De plus, dans la sourate Al A’râf, verset 150, le musulman et la musulmane peuvent lire au sujet des deux frères Moûsâ et Haroûn, que le salut soit sur eux :

{Et lorsque Musa retourna à son peuple, fâché, attristé, il dit: « Vous avez très mal agi pendant mon absence ! Avez-vous voulu hâter le commandement de votre Seigneur ? » Il jeta les tablettes et prit la tête de son frère, en la tirant à lui : « Ô fils de ma mère, dit (Harun), le peuple m’a traité en faible, et peu s’en est fallu qu’ils ne me tuent. Ne fais donc pas que les ennemis se réjouissent à mes dépens, et ne m’assigne pas la compagnie des gens injustes. »}

Ibn Kathîr commente ce passage du Coran dans son Tafsîr (livre islamique expliquant le sens des versets) en disant :

« [Haroûn] dit « fils de ma mère » pour que cela soit plus touchant et produise plus d’effet sur lui. Sinon, il est son frère de père et de mère. »

L’invocation de Moûsâ en faveur de son frère Haroûn

Le verset suivant, le verset 151, met également en lumière la notion de fraternité. En effet, le Prophète Moûsâ prononce une invocation en faveur de son frère Haroûn, également Prophète. Allah dit :

{Et (Musa) dit : « Ô mon Seigneur, pardonne à moi et à mon frère et fais-nous entrer en Ta miséricorde, car Tu es Le plus Miséricordieux des miséricordieux. »}

Et dans les pays arabes, quelles formules utilise-t-on ?

Dans le monde arabe, il existe d’autres formules que l’on peut utiliser au quotidien pour désigner son frère. Et ce, qu’il s’agisse de son frère de sang ou de son frère fiLlah (son frère en Islam). Ainsi, les locuteurs arabophones disent en dialecte (ou darija) : Kho, Khouya, ou encore : Khey.

Ces trois expressions arabes sont très proches phonétiquement du mot arabe أَخ que nous avons vu précédemment. Il s’agit là de l’arabe dialectal, un langage populaire et utilisé à l’oral que les habitants des pays arabes utilisent au quotidien.

Il faut savoir que différents dialectes issus de la langue arabe existent. Ainsi, nous pouvons citer l’arabe marocain (ou dialecte marocain), l’égyptien (ou arabe égyptien), le tunisien, l’algérien, le libanais… Nous retrouvons ces dialectes principalement au Maghreb (Afrique du Nord), en Arabie saoudite et dans la péninsule arabique ainsi que dans le Proche Orient en général. Qu’il s’agisse des enfants ou des adultes, chacun d’entre eux est parfaitement arabophone et utilise à l’oral un dialecte directement inspiré de la langue arabe classique.

Bien sûr, la langue arabe classique n’est en rien mise de côté. Là-bas, les habitants parlent arabe couramment et elle constitue d’ailleurs la langue officielle.

Apprendre l’arabe, le projet de toute une vie

En partant à la découverte de la langue arabe classique, langue sémitique, et de son vocabulaire, nous nous retrouvons face à une langue riche, vaste et particulièrement bénéfique puisqu’elle constitue une clé pour accéder au savoir et notamment à la science religieuse.

Suivre des cours constitue donc une bonne solution pour avancer et se mettre à parler arabe. S’il existe dans votre ville un institut de langues, il pourrait être intéressant de se renseigner pour y suivre des cours de langue arabe. S’il n’y en a pas, vous pouvez tout à fait suivre des cours d’arabe en ligne.

Quels que soient les modalités et les moyens d’apprendre la langue arabe, les cours seront quasiment les mêmes. Avec l’aide d’un professeur d’arabe, vous suivrez des cours de grammaire arabe, de vocabulaire arabe, de lexique arabe ou encore de linguistique. Vous apprendrez également à maîtriser l’écriture arabe, des lettres, des mots arabes puis des phrases. Et ce, après avoir mémorisé l’alphabet arabe.

Ainsi, que vous soyez débutants ou non, vous cheminerez progressivement sur la voie de l’apprentissage de l’arabe et vous pourrez échanger avec des personnes parlant arabe.

Enfin, pour vous aider dans votre apprentissage de la langue arabe (également appelée arabe littéraire ou arabe littéral) et apprendre à découvrir chaque mot arabe, il est tout à fait possible d’utiliser un dictionnaire arabe. Celui-ci vous permettra de vous familiariser avec l’alphabet chaque lettre arabe. Si vous souhaitez élargir votre lexique, il est également possible de se munir d’un dictionnaire arabe-français.

Nous ne pouvons que vous féliciter pour votre intérêt pour la langue arabe, langue du Coran, et nous sommes à vos côtés pour vous accompagner tout au long de cet apprentissage !

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.