Hadith

Durant quel mois de l’année le Coran fut-il révélé ?

Le octobre 23, 2022 , mis à jour le novembre 22, 2022 — 11 minutes de lecture

Chaque année, un événement important réunit les musulmans du monde entier : l’arrivée du mois de Ramadan. Durant ce mois béni, chaque musulman et chaque musulmane multiplient les actes d’adoration tels que le jeûne, la prière et la lecture du Coran pour se rapprocher de son Créateur et Seigneur : Allah. L’occasion pour nous de découvrir ou de redécouvrir certains Hadith du Ramadan afin de profiter de ce mois particulier dans les meilleures conditions possibles. Et ce, à l’aide de hadith du Prophète ﷺ authentiques.  

Le Ramadan, un pilier de l’Islam

Comme vous le savez sans doute, les piliers de l’Islam sont au nombre de cinq. Ceux-ci ont été mis en lumière dans nombre de hadiths, notamment le célèbre hadith de Jibrîl que l’on retrouve, entre autres, dans le recueil d’An-Nawawî, qu’Allah lui fasse miséricorde. Dans un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim, d’après ‘Abd Allah Ibn Oumar, le Prophète et Messager d’Allah ﷺ a dit :

« L’Islam est bâti sur cinq choses : l’attestation qu’il n’y a pas d’autre divinité qui mérite d’être adorée si ce n’est Allah et que Muhammad est le Messager d’Allah, l’accomplissement de la prière, le fait de s’acquitter de la zakât, le fait de jeûner le Ramadan et le hajj. »

Ainsi, parmi les piliers de l’Islam, nous trouvons l’attestation de foi, les cinq prières obligatoires (salat), le versement de l’aumône, le pèlerinage à La Mecque (en Arabie saoudite), mais aussi le fait de jeûner durant un mois, celui du Ramadhan. Durant celui-ci, la communauté musulmane vit au rythme des prières obligatoires et surérogatoires, du jeûne et de la lecture coranique. Autant d’occasions de raffermir sa foi, de se rapprocher du Miséricordieux et de multiplier les invocations à Son encontre. Et pour jeûner dans les meilleures conditions possibles, il est nécessaire pour le croyant et la croyante de se tourner vers les deux sources authentiques de la religion islamique : le Coran et la Sounnah.  

Le Saint Coran et la Sounna : deux sources authentiques sur lesquelles construire sa croyance

  • D’une part, nous trouvons le Noble Coran, révélé en langue arabe. Il s’agit là de la Parole d’Allah qu’Il a révélée au dernier des Prophètes et Messagers, Mouhammad ﷺ, par l’intermédiaire de l’ange Jibrîl, ‘alayhi salam. Composé de 114 sourates et de très nombreux versets, il contient la guidée, le rappel et la droiture dont chaque serviteur a besoin pour obtenir l’agrément d’Allah et Son Paradis.
  • D’autre part, nous trouvons la Sounna de notre Prophète ﷺ. Celle-ci se compose du récit des faits rapportés du Messager d’Allah ﷺ, également appelés hadiths. La Sunna réunit les paroles du Messager d’Allah ﷺ, ainsi que ses actes et ses approbations. Elle contient les ordres que nous devons suivre et ce à quoi nous devons nous attacher.
À ce sujet, l’imam Ahmad Ibn Hanbal a dit :

« Chez nous, la Sounnah est le récit des faits rapportés du Messager d’Allah. La Sounnah explique le Coran. Elle constitue les arguments du Coran. La Sunnah n’accepte pas de raisonnement à son détriment. On ne lui attribue pas de semblable. Elle ne se maîtrise guère par la raison, ni par la passion, mais par le suivi et le délaissement de la passion. »

[Traité de la Sunna, l’Imam Ahmad Ibn Hanbal]

Parmi les divers hadiths rapportés, un certain nombre concerne le jeûne du mois de Ramadan. Voyons donc certains d’entre eux d’un peu plus près. Et nous demandons à Allah ‘azza wa jal d’accepter nos œuvres. Il est certes capable de toute chose.  

Hadiths sur les mérites du mois de jeûne

  • Le premier d’entre eux concerne le fait que le jeûne est une expiation. En effet, dans un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim, le Prophète ﷺ a dit :

« La fitna d’un homme dans sa famille, son argent et sa personne est expiée par le jeûne, la prière, le fait d’ordonner le bien et le fait d’interdire le mal. »

  • Dans un autre hadith, nous apprenons qu’une récompense particulière est accordée au jeûne par Allah. En effet, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Allah a dit :

« Le jeûne est pour Moi et c’est Moi qui le récompense. Il délaisse son envie, sa nourriture et sa boisson pour Moi. Le jeûne est une protection et il y a pour le jeûneur deux joies : une joie lorsqu’il rompt son jeûne et une joie lorsqu’il rencontre son Seigneur. Et certes, l’odeur de la bouche du jeûneur est plus parfumée auprès d’Allah que l’odeur du musc. » » [Al Boukhari et Muslim]

  • Selon un hadith rapporté par Al Boukhari et Mouslim, le Prophète ﷺ a également dit :

« Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne son visage de l’Enfer d’une distance de 70 ans. »

 

Quelques hadiths concernant le déroulement du jeûne

  • L’importance de se hâter à rompre le jeûne. Dans un hadith rapporté par Al Boukhari, le Prophète et Messager d’Allah ﷺ a dit :

« Les gens ne cesseront d’être dans le bien, tant qu’ils hâteront la rupture du jeûne. »

  • Le fait de continuer à jeûner si l’on mange ou boit par oubli. Le Messager d’Allah ﷺ a dit dans une parole rapportée par Al-Boukhari :

« Si l’un d’entre vous oublie puis mange et boit, qu’il continue son jeûne, parce que c’est Allah qui l’a nourri et abreuvé. »

  • Le jeûne est une protection. Dans le recueil des deux Authentiques (Sahîh), le Messager d’Allah, sallaLlahu ‘alayhi wa salam, a dit :

« Allah – Puissant et Majestueux – a dit : « Tout ce que le Fils d’Adam accomplit lui appartient à l’exception du jeûne qui M’appartient et c’est Moi qui en fixerai la récompense. Le jeûne est une protection. Lorsque l’un de vous jeûne, qu’il s’abstienne d’être grossier et bruyant, et s’il est insulté ou provoqué, qu’il dise : « Je jeûne. » »

 

Le mois du Coran

Ce mois de jeûne est également le mois du Saint Coran. L’occasion de réciter ses versets, de méditer sur chaque sourate, de le mettre en pratique et d’en parfaire la récitation. D’ailleurs, dans la sourate Al Baqarah, Allah dit, dans une traduction du sens du verset 185 :

{[Ces jours sont] le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été révélé comme guide pour les gens, et qui comporte [des versets] clairs permettant de discerner le guidée, et de distinguer [le Vrai du Faux]. Que celui qui voit [la nouvelle lune annonçant le début de] ce mois observe le jeûne !}

Le savant Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique dans son exégèse (tafsîr) : « Allah loue le mois de Ramadan parmi tous les mois, en l’ayant choisi pour la révélation du Coran. Et on rapporte un hadith mentionnant que c’est le mois au cours duquel Allah révéla les Livres aux prophètes. […] Les Feuillets, la Thora, les Psaumes et l’Évangile ont été révélés à leur prophète respectif en une seule fois. Quant au Coran, il fut descendu en une seule fois vers Bayt Al ‘Izza au ciel de ce bas monde, pendant le mois de Ramadhan, lors de la nuit d’Al Qadr. » [L’Authentique de l’exégèse d’Ibn Kathîr]  

La prière de nuit pendant le mois de Ramadhan

Durant ce mois béni, un autre acte d’adoration est particulièrement mis en valeur : la prière de nuit. Qu’elle se déroule à la mosquée derrière un imam aux côtés des musulmans après les horaires de prière d’Al ‘Ichâ ou à la maison, la prière de nuit occupe une place centrale durant ce mois. Ainsi, après avoir accompli ses ablutions, le musulman et la musulmane se mettent à prier, invoquant leur Seigneur et recherchant Son agrément. De nombreux hadiths rapportés par la Sunna mettent en lumière cet acte d’adoration si important aux yeux des croyants.
  • Par exemple, dans un hadith prophétique rapporté par Al Boukhari et Mouslim, le Prophète ﷺ a dit au sujet des prières appelées « At-Tarawih » :

« Quiconque veille les nuits de Ramadan avec foi et espérant la récompense, se verra pardonner ses péchés passés. »

  • Dans un autre hadith rapporté par ces deux mêmes imams, ‘Aicha, qu’Allah l’agrée, a dit :

« Le Prophète ﷺ ne priait pas plus de 11 unités de prière, que ce soit durant le Ramadan ou hors du Ramadan. Il priait 4 unités de prière, ne demande pas sur leur perfection et leur longueur. Puis, il priait 4 unités de prière, ne demande pas sur leur perfection et leur longueur. Puis, il priait 3 unités de prière. »

 

La Nuit du Destin : une nuit meilleure que mille mois

Durant ce mois de jeûne et de piété, il existe une nuit particulièrement bénie, meilleure que mille mois d’adoration : Laylatu Al Qadr. À ce sujet aussi, il existe un certain nombre de hadiths précieux pour tout serviteur croyant.
  • Par exemple, dans un hadith rapporté par At-Tirimidhî et authentifié par Al Albani, le Prophète a conseillé à ‘Aicha de dire, si elle parvenait à reconnaître la Nuit du Destin : « Ô Seigneur ! Tu es certes Pardonneur et Tu aimes le pardon, alors pardonne-moi ! »
  • Dans un autre récit prophétique, rapporté cette fois-ci par l’imam Al-Boukhari, on apprend que le Prophète ﷺ pratiquait Al I’tikaf, consistant à se retirer dans la mosquée durant les 10 derniers jours de ce mois béni. Et il disait : « Recherchez la nuit d’al-qadr (nuit du destin), parmi les jours impairs des 10 dernières nuits du mois de Ramadan. »
 

La Zakât Al Fitr : le versement de l’aumône de rupture du jeûne

Parmi les actes d’adoration accompagnant le mois de Ramadan, il y a bien sûr le versement de la Zakât Al Fitr, l’aumône de rupture du jeûne, à verser avant la prière de l’Aïd. Pour cette adoration si particulière, nous retrouvons bien évidemment des hadiths. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer le récit suivant d’Ibn ‘Abbâs présent dans les Sunan d’Ibn Mâjah :

« Le Messager d’Allah ﷺ a imposé l’aumône de la rupture du jeûne car elle purifie le jeûneur des paroles futiles et indécentes, de même qu’elle est une nourriture pour les pauvres. »

 

Le comportement durant ce mois béni

Le bon comportement occupe une place importante durant ce mois de jeûne. La générosité, l’entraide, l’abstention des péchés, la maîtrise de sa langue, la politesse, la lutte contre la colère… Constituent autant d’efforts fournis par les musulmans pour préserver la qualité de leur siyâm. Il s’agit là de recommandations directement tirées de la Sunna. À titre d’exemple, le Messager d’Allah ﷺ a dit, dans un récit rapporté par Al Boukhari :

« Celui qui ne renonce pas aux mensonges et aux pratiques qui y correspondent, Allah n’a nul besoin que ce jeûneur renonce à sa nourriture et à sa boisson. »

  Vous l’aurez compris, les hadith au sujet du mois de Ramadan sont bien nombreux et abordent des thématiques aussi diverses que l’aumône, la prière de nuit, le bon comportement ou encore la Nuit du Destin. Autant d’occasions pour chacun d’entre nous de s’améliorer, méditer sur les sagesse de ce mois béni et en ressortir riche d’une foi élevée, solidement ancrée sur une croyance authentique, purifiée de toute hérésie. Et nous demandons à Allah d’agréer nos actes et d’accepter notre jeûne. Et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète et Messager ﷺ, sur sa famille et sur ses Compagnons.  

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.