Hadith

Quel est cet arbre mystérieux que l’on appelle « Toûbâ » ?

Le novembre 11, 2022 , mis à jour le décembre 1, 2022 — 8 minutes de lecture

En lisant les versets du Coran et en étudiant certains hadiths rapportés de la Sunna, les musulmans ont l’occasion d’en apprendre plus sur diverses thématiques bénéfiques et profitables. Parmi celles-ci, nous pouvons citer : le Paradis, le lieu d’accueil des serviteurs croyants bénéficiant de la miséricorde d’Allah. À l’intérieur de celui-ci, se trouve un niveau particulier : Al Firdaws. Que signifie le Firdaws en Islam ? Que contient-il ? On vous en dit plus dans ce nouvel article !  

« Si vous demandez le Paradis, demandez le Firdaws »

Comme nous le savons tous, les croyants et les croyantes, soumis et soumises, sincères et obéissants bénéficieront de la miséricorde d’Allah le Tout-Puissant. Celui-ci leur ouvrira les portes du vaste Paradis qu’Il a préparé pour Ses adorateurs sincères. De nombreuses sourates et divers récits tirés de la Sunnah nous rappellent les mérites de cette immense récompense, l’objectif de l’ensemble du monde musulman. Il existe également certains récits tout aussi profitables faisant mention d’un niveau particulier au Paradis : Al Firdaws. Parmi ces récits, il y a un hadith rapporté par At Tirmidhi et authentifié par Al Albani. Dans celui-ci, d’après Mou’adh Ibn Jabal, qu’Allah l’agrée, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dit un jour :

« Celui qui jeûne le Ramadan, prie les prières, fait le hajj », je ne sais pas s’il a mentionné la zakat ou pas, « alors, c’est un devoir pour Allah de lui pardonner ceci qu’il ait émigré dans le sentier d’Allah ou qu’il soit resté sur sa terre natale. » »

C’est alors que le pieux Compagnon Mou’adh (qu’Allah l’agrée) demanda : « Ne vais-je pas informer les gens de cela ? » Le Prophète et Messager d’Allah ﷺ lui répondit :

« Laisse les gens œuvrer car certes, il y a dans le Paradis cent degrés. La distance entre deux degrés est comme celle qu’il y a entre le ciel et la terre. Le firdaws est le plus haut et le meilleur degré du Paradis. Au-dessus de lui, il y a le Trône du Miséricordieux. Et c’est de lui que prennent source les fleuves du Paradis. Ainsi, si vous demandez le Paradis à Allah, demandez-Lui le firdaws. »

SubhanAllah ! Voilà une information profitable à l’ensemble de la communauté musulmane : « Si vous demandez le Paradis à Allah, demandez-Lui le firdaws. » Et nous demandons à Allah, le Divin, de nous préserver du châtiment de l’Enfer. Et de nous compter parmi ceux qui accèderont au Firdaws. Dans une version rapportée par l’imam Al Boukhari, le Prophète ﷺ a dit :

« Il y a cent degrés au Paradis qu’Allah a préparés pour ceux qui combattent dans sa voie. La distance entre deux degrés est comparable à la distance entre le ciel et la Terre. Donc si vous demandez quelque chose à Allah, demandez-Lui le Firdaws ! Car c’est la dernière et la plus haute partie du Paradis. Et au-dessus se trouve le Trône du Très-miséricordieux, d’où jaillissent les rivières du Paradis. » [Sahih Al Bukhari]

 

« S’il est au Paradis, je patienterai »

Dans la Sunnah prophétique, nous retrouvons un autre hadith où le mérite d’Al Firdaws est mis en lumière, ainsi que le courage et la patience d’une mère dont le fils est mort à la bataille de Badr. En effet, le Compagnon Anas ibn Mâlik, qu’Allah l’agrée, relate que Oum Ar-Rubayyi’ Bint Al-Barâ, la mère de Ḥârithah Ibn Surâqah, demanda au Prophète (sur lui la paix et le salut d’Allah) :

« Ô Messager d’Allah ! Parle-moi donc de Ḥârithah . S’il est au Paradis, je patienterai. Et s’il en est autrement, je le pleurerai alors de toutes mes forces. » Il lui répondit : « Ô mère de Ḥârithah ! Il y a plusieurs degrés au Paradis. Et ton fils a atteint : « Al-Firdaws », le plus haut. » [Hadith rapporté par Al Boukhârî.]

Dans ce récit, nous comprenons qu’Al Firdaws constitue un degré du Paradis. Et non des moindres puisqu’il s’agit du plus élevé. SubhanAllah.  

Que signifie « At-Touba » cité dans le Saint Coran ?

Dans le Noble Coran, dans la sourate Ar Ra’d, une sourate médinoise (révélée après l’hégire à Médine), Allah dit, dans une traduction du sens du verset 29 :

{Ceux qui croient et accomplissent des œuvres pieuses obtiendront la félicité et le meilleur retour [dans l’au-delà].}

Dans le Mushaf, le mot « félicité » s’appelle  طُوبَىٰ. Dans certaines traductions, ce mot de la langue arabe est conservé et retranscrit simplement en phonétique : « Touba ». Mais que signifie exactement ce terme ? Dans son Tafsîr (exégèse), l’imam et savant Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique :

« Shahr Ibn Hawshab dit : « طُوبَىٰ – Touba est un arbre du Paradis, duquel proviennent tous les arbres du Paradis. Ses branches se trouvent derrière les murs du Paradis. » On rapporte également d’Abu Hourayrah, Ibn ‘Abbâs et de nombreux autres pieux prédécesseurs que طُوبَىٰ – Touba est un arbre du Paradis dont on trouve une branche dans chaque maison. »

Par ailleurs, dans un hadith prophétique rapporté par At-Tabarani et authentifié par Al Albani, on apprend, à l’issue d’un échange entre un bédouin et le Messager d’Allah ﷺ qu’il y a au Paradis un arbre qui s’appelle طُوبَىٰ – Touba et qui recouvrira le Firdaws. Ma cha Allah. En effet, d’après Outba Ibn Abd (qu’Allah l’agrée), un bédouin demanda au Messager de Dieu ﷺ s’il y avait des fruits au Paradis. Ce à quoi le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) répondit :

« Oui, il y a dedans un arbre qui s’appelle Touba qui va couvrir le firdaws. »

Le bédouin demanda alors à quel arbre de sa région il ressemble. Le dernier des Prophètes et Messagers, SallaAllahu ‘alayhi wa salam, répondit alors :

« Il n’y a aucun arbre de ta région qui lui ressemble. Mais es-tu allé dans le Cham ? »

Après avoir répondu que non, le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) lui dit alors :

« Il ressemble à un arbre dans le Cham que l’on appelle « le noyer ». Il pousse droit puis en haut ses branchent se répandent. »

Et nous demandons à Allah de nous faire miséricorde, d’effacer nos péchés et de nous faire entrer dans Son vaste Paradis afin de pouvoir voir cet arbre.  

Les délices du Paradis

Délices, fruits, vision d’Allah, Al Firdaws… Nous le savons, les bienfaits du Paradis pour le croyant et la croyante sont divers. Comme il est dit dans un hadith rapporté par At-Tirmidhî, d’après Abou Hourayrah, le Prophète SallaAllahu ‘alayhi wa salam a dit :

« Allah a dit : « J’ai préparé pour Mes serviteurs ce qu’aucun œil n’a vu, ce qu’aucune oreille n’a entendu et ce qu’aucun cœur n’a jamais imaginé. » Lisez si vous le voulez : {Dans une ombre étendue}. [Sourate Al Waqi’a n°56 verset 30]. »

Puis, il a ajouté, SallaAllahu ‘alayhi wa salam : « L’espace d’un fouet dans le Paradis est meilleur que la vie d’ici-bas et tout ce qu’elle contient. Lisez si vous le voulez : {Quiconque est écarté du feu et rentre dans le paradis a certes réussi}. [Sourate Ali Imran n°3 verset 185]. » Voilà la récompense qui attend chaque serviteur pieux et sincère.  

Accéder au Paradis, l’objectif de tout musulman et de toute musulmane

Pour atteindre ce noble objectif, accéder à cette demeure finale riche en mérites et en délices et obtenir l’agrément d’Allah le Tout-Puissant, le serviteur doit redoubler d’efforts dans ce bas monde. Obéir aux ordres de notre Seigneur et à Ses Commandements, s’écarter de Ses interdits, multiplier les actes d’adoration parmi ceux rapportés par la Sunnah et avec un cœur sincère… Autant de moyens de raffermir sa foi et de cheminer vers Allah. Parmi ces actes bénéfiques, nous pouvons citer : Accomplir les piliers de l’Islam (Attestation de foi, salat/prière, zakât/aumône, jeûne du mois de Ramadan, pèlerinage à La Mecque), concrétisation du Tawhid (dogme du monothéisme)… Multiplier les actes surérogatoires, apprendre la science religieuse… Parfaire les vertus morales et les bons comportements… Lecture coranique, invocations fréquentes… Rester sur le droit chemin en se tenant à l’écart de l’illicite… Voilà quelques occasions parmi d’autres de se rapprocher d’Allah, notre Créateur, d’espérer Sa bénédiction et d’obtenir Son vaste Paradis.   Et nous demandons à Allah ‘azza wa jall de nous compter parmi les obéissants et ceux dont Il est satisfait. Il est certes capable de toute chose. Et que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète et Messager ﷺ, sur sa famille et sur l’ensemble de ses Compagnons. Et ce, jusqu’au Jour de la Résurrection.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.