Comment apprendre l'arabe

La bataille de Mu’tah : les musulmans face à l’armée byzantine

Le mai 23, 2022 , mis à jour le juillet 1, 2022 — 7 minutes de lecture

Dans la religion musulmane, l’arrivée d’un nouvel enfant constitue un événement empli de joie, d’amour et de reconnaissance envers le Créateur des cieux et de la terre, Allah ‘aza wa jall. Arrive ensuite le moment où le prénom du bébé doit être choisi. S’il s’agit d’un garçon, les noms des Prophètes, des Compagnons ou encore des pieux prédécesseurs font partie des plus beaux prénoms musulmans masculins. De véritables sources d’inspiration. Par exemple, parmi les Compagnons, nous trouvons Khalid Ibn Walid, un homme de foi, de courage et de parole qui se convertit à l’Islam et ne cessa de défendre le monde musulman et les califes qui suivirent. Quelle est l’histoire de cet homme vaillant et croyant ? Quel rôle a-t-il joué dans certaines batailles comme celles d’Ouhoud ou de Mi’tah par exemple ? Comment est-il mort ? Découvrez ci-dessous certains épisodes de la vie de cet homme qui mit toutes ses qualités humaines et physiques au service de la propagation et de l’expansion de l’Islam.  

Un homme de La Mecque

Khalid Ibn Walid est un homme né à La Mecque (en actuelle Arabie saoudite). Son nom arabe complet est Aboû Soulayman Khalid Ibn Al Walid Ibn Al Moughîrah Al Makhzoûmî : أبو سليمان خالد بن الوليد بن المغيرة المخزومي. Il faisait partie de la tribu des Quraysh, une tribu forte, puissante et soudée connue pour sa richesse mais aussi pour ses croyances polythéistes. Peu après le début de la Prophétie de Mouhammad ﷺ, il s’engagea auprès des membres de son clan contre le Prophète ﷺ et les musulmans. Mais il finit par se convertir à l’Islam après le traité d’Al Houbaybiya. Il joua alors un grand rôle au côté des croyants et lors de diverses batailles qui furent décisives et en faveur de la communauté musulmane.  

La bataille d’Ouhoud

Avant d’embrasser l’Islam et de devenir musulman, Khalid Ibn Walid combattit donc au côté des Arabes Mecquois versés dans le polythéisme. Il rejoignit leurs combattants et devint rapidement un de leurs leaders. Il joua notamment un rôle déterminant dans la célèbre bataille d’Ouhoud face aux musulmans, une bataille particulièrement mémorable qui se déroula après la victoire des musulmans lors de l’affrontement de Badr. Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, raconte dans son ouvrage « La biographie de Mouhammad ﷺ, le dernier des Prophètes » :

« Par cette bataille, Allah mit à l’épreuve Ses serviteurs croyants et distingua les croyants véritables des hypocrites. [..] Abu Soufyân Ibn Harb se mit à rassembler les membres de la tribu Qouraych et à les exciter contre le Messager d’Allah ﷺ et les musulmans. Il put ainsi réunir près de trois mille combattants. »

Ibn Kathîr continue ainsi :

« La cavalerie des polythéistes, formée de deux cents hommes à cheval, était commandée par Khalid Ibn Walid sur la droite et ‘Ikrimah Ibn Abi Jahl sur la gauche. »

Ainsi, les polythéistes de Qouraych s’installèrent près du mont Ouhoud où les troupes musulmanes les rejoignirent. Alors que la bataille tourna rapidement en faveur des musulmans, de nombreux archers parmi les croyants quittèrent leur poste, contrairement aux ordres du Messager d’Allah. C’est alors que les Quraych se renforcèrent et reprirent la bataille, emmenée notamment par Khalid.  

Khalid Ibn Walid, un homme de foi

Alors qu’il refusait de devenir musulman et combattit à plusieurs reprises les croyants de Médine, sous l’impulsion de son frère et d’autres convertis, Khalid se rapprocha de la croyance islamique. La lumière de la foi et des versets du Coran traversèrent alors son cœur et, par le bienfait d’Allah, il rejoignit le rang des musulmans. De nombreux hadiths font d’ailleurs mention de sa foi solide, de son amour pour la Sunna et de sa volonté de s’éloigner des interdits. Par exemple, d’après Khaythama Ibn ‘Abder Rahman :

Un homme qui avait avec lui un récipient dans lequel il y avait du vin est allé voir Khalid Ibn Al Walid (qu’Allah l’agrée). Celui-ci lui dit : « Ô Allah ! Fasse qu’il devienne du miel ! » C’est alors que le vin devint du miel.

(Rapporté par Ibn Abi Dounia et authentifié par l’imam Ibn Hajar)

SubhanAllah, Louange à Allah.  

Surnommé « L’épée d’Allah »

Par ses stratégies militaires précises et judicieuses, sa maîtrise des techniques offensives et défensives et son expérience en tant que combattant, Khalid Ibn Walid fut surnommé, après sa conversion : « l’épée d’Allah » : سيف الله المسلول. Une fois qu’il rejoignit les troupes musulmans, toutes ses compétences et prouesses militaires marquèrent à jamais l’histoire de l’Islam.
  • Lors de la mission de Mou’tah – غزوة مؤتة – par exemple, il eut un rôle décisif et la vie de nombreux musulmans fut épargnée ce jour-là, par son intermédiaire. En effet, l’empereur byzantin Hercule, accompagné de cent mille soldats rejoignit le camp adverse, face aux musulmans, ce qui mit ces derniers dans une position largement inférieure en nombre. Le savant et exégèse Ibn Kathîr explique, dans l’ouvrage cité précédemment :

« Khâlid Ibn Al-Walid prit la bannière et se retira avec les musulmans qui furent ainsi sauvés de l’ennemi. Puis, par son intermédiaire, Allah offrit la victoire aux musulmans. »

  • Il joua également un grand rôle lors de la reconquête de La Mecque (Fath Mekkah) quelques années après l’Hégire. Lors de cet événement important de l’histoire musulmane repris dans la sourate An-Nasr du Coran, le Messager d’Allah ﷺ désigna Khalid, qu’Allah l’agrée, comme commandant de l’aile droite et Az-Zoubayr Ibn Al-‘Awwâm sur l’aile gauche. (« La biographie de Mouhammad, le dernier des Prophètes », Ibn Kathîr).
  • Après la mort du Prophète ﷺ, les conquêtes musulmanes ne s’arrêtèrent pas pour autant. Sous le califat d’Abou Bakr puis du calife ‘Oumar, qu’Allah les agrée, il mena les troupes musulmanes à de nombreuses conquêtes, par le bienfait d’Allah, notamment en Irak face aux Perses et en Syrie face aux Byzantins.
 

Khalid Ibn Walid, un rapporteur de Hadiths

Il est intéressant, par ailleurs, de savoir que cet illustre Compagnon, en plus d’être un valeureux combattant et défenseur de l’Islam face aux tribus polythéistes, rapporta un certain nombre de hadiths.
  • Par exemple, il dit que le Prophète ﷺ a dit :

« Celui qui prend ‘Ammar comme ennemi, Allah le prend comme ennemi et celui qui déteste ‘Ammar, Allah le déteste. »

(Hadith rapporté par l’imam Ahmed dans son Mousnad )

  • Il dit également que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Les gens qui châtiaient le plus les autres dans la vie d’ici-bas seront ceux qui seront le plus châtiés auprès d’Allah le jour de la résurrection. »

(Hadith rapporté par l’imam Ahmad et authentifié par Cheikh Al Albani)

 

Lire les récits des Compagnons, un acte bénéfique pour tout croyant

En se penchant sur l’histoire islamique qui nous a précédés, nous découvrons de véritables pépites, des événements qui doivent rester dans la mémoire des musulmans du monde entier. D’ailleurs, les savants sont nombreux à avoir écrit des ouvrages islamiques redonnant vie à des épisodes entiers de notre histoire si fabuleuse. Lors du califat des quatre califes bien guidés que sont Abou Bakr (le successeur direct du Prophète ﷺ), ‘Oumar, ‘Outhman et ‘Ali (quatrième calife de l’Islam, gendre du Prophète ﷺ et père de Hussein et Hassan, dont l’assassinat devant la mosquée de Koufa suscita la scission des chiites face aux sunnites), ou celui d’autres califes venus après, les événements se succédèrent. Ils constituent autant d’occasions pour le lecteur d’Occident ou d’Orient de partir à la découverte d’épisodes importants de notre histoire trouvant ses racines au Proche Orient et dans la péninsule arabique. Et , comme vous l’aurez compris, le Compagnon Khalid Ibn Walid joua un grand rôle dans cette histoire, au service du califat islamique qui se construisit au fil des conquêtes et des conversions à l’Islam. Qu’Allah l’agrée et l’accueille dans Son vaste Paradis.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.