Comment apprendre l'arabe

Qui fut le premier Calife de l’Islam ?

Le mai 12, 2022 , mis à jour le mai 19, 2022 — 9 minutes de lecture

Lorsque nous sommes à la recherche d’un prénom musulman pour son enfant, nous n’hésitons pas à nous pencher sur l’histoire de l’Islam à la recherche de personnes ayant largement contribué à l’essor de cette religion de vérité. Parmi celles-ci, nous pouvons sans aucun doute citer Abu Bakr, un Compagnon proche de notre Prophète et Messager ﷺ. Au fil des années ayant suivi sa conversion précoce à l’Islam, il ne cessa d’œuvrer en faveur des musulmans et de la Oumma. Voici, dans cet article, quelques-uns des événements qui ont marqué sa vie, une vie consacrée à l’Islam, au Coran et à l’application des ordres édités par le meilleur des hommes, Mouhammad. Peut-être qu’après avoir lu ces quelques événements, choisirez-vous le prénom d’Abu Bakr pour votre fils…  

Le premier homme à se convertir à l’Islam

Né à La Mecque (en actuelle Arabie saoudite) et appartenant à la tribu des Qouraych, Abu Bakr fut le tout premier homme à se convertir à l’Islam. En effet, lorsque le Prophète ﷺ reçut les premières révélations d’Allah par l’intermédiaire de l’ange Jibrîl, son épouse, Khâdijah, qu’Allah l’agrée, ne tarda pas à se convertir, suivie de près par Abu Bakr et ‘Alî, le jeune cousin du Prophète ﷺ, fils d’Aboû Tâlib. Dans son ouvrage Al Bidâyah wa An-Nihâyah, l’auteur et savant Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, précise que l’arbre généalogique d’Abou Bakr rejoint celui du Prophète ﷺ au niveau de Murrah, fils de Ka’b, fils de Lou’ayy qui est donc leur ancêtre commun. Concernant sa description physique, Ibn Kathîr cite une parole de ‘Aïcha, qu’Allah l’agrée :

« Il était blanc de peau, mince, sa barbe était légère, son dos légèrement vouté. Du fait de sa maigreur, son izar se détachait parfois de ses hanches. Il avait le visage émacié, les yeux enfoncés dans leurs orbites, le front saillant, le dos de la main lisse. Il se teignait la barbe avec du henné et du Katm. »

Voilà à quoi ressemblait cet homme dont les qualités physiques rejoignirent les qualités morales. C’était, toujours selon l’ouvrage d’Ibn Kathîr : « un homme généreux et courageux, qui prenait les bonnes décisions dans les moments les plus critiques. » Il est important de souligner qu’il fut également un homme de science, notamment passionné par la généalogie et l’histoire des tribus arabes. Par son bon comportement, son noble caractère, son amour pour ses frères musulmans et son influence naturelle, il fut la cause de nombreuses conversions à l’Islam suite à la sienne. Parmi les hommes qui se convertirent à l’Islam par sa cause, nous pouvons citer : Abd Ar Rahman Ibn Awf, Sa’d Ibn Abî Waqqâs, le Compagnon et futur calife Outhmân Ibn ‘Affân, Az-Zoubayr Ibn Al ‘Awwam et Talhah Ibn Ubayd Allah.  

Il fut celui qui accompagna le Prophète ﷺ durant leur Hijra vers Médine

Peu après sa conversion, Abu Bakr s’engagea auprès du Prophète ﷺ, le soutint, lui apporta son aide et se mit à son service et par extension, au service de l’Islam. Ainsi, il devint rapidement le bras droit du Prophète et Messager ﷺ à La Mecque où les tensions avec les Qouraych étaient plus que palpables. Parmi les mérites que l’on peut attribuer à ce noble Calife et Compagnon, il y a celui d’avoir accompagné notre Prophète ﷺ lors de sa hijra en direction de Médine. Il s’agit là d’un épisode important pour l’histoire du monde musulman : seuls et isolés, ces deux hommes vont parcourir des centaines de kilomètres afin d’échapper à l’hostilité mecquoise et rejoindre Médine. Ils se réfugieront notamment dans une grotte, la grotte de Thawr, afin de se protéger des polythéistes lancés à leur poursuite. Cet événement est d’ailleurs relaté dans le Coran, dans la sourate At Tawbah, verset 40, dans lequel Allah dit :

{Si vous ne portez pas secours au Prophète, Allah [s’en chargera et Il] l’a déjà secouru, lorsque les mécréants l’ont chassé, et qu’ils n’étaient que deux quand, dans la grotte, il dit à son compagnon : « Ne t’afflige pas, Allah est avec nous ! » Allah fit descendre sur lui Sa quiétude et l’assista d’armées [d’anges] invisibles à vos yeux.}

Concernant ce passage coranique, le savant et imam Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique :

« {Si vous ne lui portez pas secours}, c’est-à-dire à Son Messager, Allah l’a déjà secouru et soutenu, tout comme Il s’est chargé de le secourir l’année de l’émigration, lorsque les polythéistes voulurent le tuer, l’emprisonner ou l’exiler. Il les fuit en compagnie du véridique, son compagnon Aboû Bakr Ibn Abî Quhâfah. Ils trouvèrent refuge dans la grotte de Thawr pendant trois jours, le temps que rebroussent chemin ceux qui étaient partis sur leurs traces. »

 

« Que penses-tu de deux hommes dont le troisième est Allah ? »

Alors qu’ils étaient tous les deux cachés dans la grotte, les hommes de La Mecque lancés à leur poursuite se rapprochèrent dangereusement de la grotte, si bien qu’Abu Bakr eut peur pour le Prophète ﷺ. La suite est relatée par Abou Bakr lui-même dans un hadith rapporté par les deux imams Al Boukhari et Mouslim :

« J’ai dit au Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) alors que nous étions dans la grotte : « Si l’un d’entre eux regardait sous ses pieds il nous verrait.

Alors, le Prophète, sallaLlahu ‘alayhi wa salam a dit : – Que penses-tu ô Abou Bakr de deux personnes dont Allah est le troisième ? » »

Quel magnifique rappel, n’est-ce pas ?  

Abu Bakr, le père de ‘Aïcha, qu’Allah l’agrée

Il serait difficile de parler de ce noble Compagnon sans parler de sa fille, tout aussi noble, qui fut l’une des épouses du Prophète : ‘Aïcha, qu’Allah l’agrée. Par ce mariage béni, les liens entre le Prophète et Messager ﷺ et son Compagnon Abu Bakr se raffermirent puisque ce dernier devint alors le gendre du premier. En effet, après le décès de Khadija, qu’Allah l’agrée, le Prophète ﷺ épousa Sawdah puis, peu après, ‘Aïcha. Il s’agit d’ailleurs des deux premières épouses qui accomplirent la hijra et s’installèrent à Médine. Considérée par de nombreux savants comme la femme la plus savante de l’Islam, ‘Aïcha rapporta de nombreux hadiths.  

Le premier calife la communauté musulmane

Lorsque le dernier des Prophètes et Messagers ﷺ trouva la mort, Abu Bakr fut tout naturellement désigné comme calife. Ainsi, le monde musulman avait de nouveau un homme à sa tête, un homme fidèle, courageux et qui dédiait sa vie à l’Islam et aux croyants. D’ailleurs, de nombreux hadiths dans lesquels le Messager ﷺ incitait les gens à suivre Abu Bakr ont été rapportés. Voici l’un d’entre eux, rapporté par Al Boukhari et Mouslim : D’après Aicha (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit durant sa maladie :

« Appelle Abou Bakr, ton père et ton frère, afin que j’écrive un message car je crains que quelqu’un espère ou dise qu’il est plus en droit que lui alors qu’Allah et les croyants n’acceptent qu’Abou Bakr. »

Ibn Kathîr explique dans Al Bidâyah wa An-Nihâyah à ce sujet :

« Le lecteur se rendra compte que le Prophète n’a pas explicitement désigné de successeur à la tête de la communauté musulmane. Il n’a désigné ni Abu Bakr, comme le prétend un groupe de savants sunnites, ni ‘Alî, comme le prétend un groupe de chiites rafidites (membres du chiisme). Cependant, le Prophète ﷺ a sous-entendu que sa succession revenait à Abu Bakr. »

C’est ainsi qu’allégeance lui fut faite tout naturellement.  

Celui qui organisa la compilation des versets du Coran

Lors de son califat, eut lieu la bataille (ou offensive) d’Al Yamâmah, une bataille difficile où de nombreux combattants musulmans ayant mémorisé le Coran perdirent la vie. Le nombre de personnes connaissant entièrement le Coran se réduisit donc soudainement. C’est alors qu’Abu Bakr ordonna à Zayd Ibn Thâbit de rassembler les versets du Coran qui se trouvaient notamment sur des feuilles de palmier et de l’ardoise. Ibn Kathîr explique dans son ouvrage cité précédemment :

« Le Coran compilé fut gardé par Abu Bakr jusqu’à sa mort. Puis par Oumar jusqu’à ces derniers jours. Et enfin, par Hafsah, fille de Oumar, qu’Allah l’agrée. »

  Pour résumer la vie riche et noble de ce Compagnon qui fut aussi calife, Ibn Kathîr dit dans son livre :

« Il se tint aux côtés du Prophète ﷺ dans tous les événements importants et le défendit corps et âme. Il libéra nombre d’esclaves persécutés par leurs maîtres en raison de leur conversion à l’Islam, tels Bilâl […] Il tint compagnie au Prophète durant l’émigration et assista avec lui à toutes les expéditions, qu’il s’agisse de Badr, Ouhoud, Al Hudaybiyyah, la bataille du fossé, la conquête de La Mecque, Hounayn, Tabouk, ou d’autres grands événements. Après son accession au califat, il supporta toutes les responsabilités de l’état islamique et de la succession du Prophète. »

    Qu’Allah agrée le premier des califes bien guidés, celui qui fut proclamé le successeur du meilleur des hommes, celui qui s’accrocha à la Sunna et permit la compilation du Saint Coran, Abu Bakr As-Siddiq, le véridique.

Autres prénoms

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.