Hadith

La piété mène au Paradis !

Le octobre 23, 2022 , mis à jour le octobre 24, 2022 — 9 minutes de lecture

Récitation des versets du Coran, lecture d’ouvrages religieux sur le fiqh, sur l’Unicité (dogme du monothéisme, Tawhid)… Découverte de la vie du Prophète, étude de récits des Compagnons ou des histoires décrites dans le Saint Coran comme celle du Dajjal… Apprentissage de la langue arabe… Les occasions sont nombreuses pour le musulman et la musulmane d’en apprendre davantage sur sa religion et la croyance authentique. Parmi ces diverses occasions, il y a bien sûr celle consistant à lire et étudier les ahadiths de notre Prophète ﷺ, comme par exemples les hadith sur le mensonge. Que dit la Sounnah à ce sujet ? On vous répond ci-dessous !  

L’Islam et les nobles comportements

La religion musulmane, comme vous le savez sans doute déjà, est une religion de bon comportement. D’ailleurs, dans un hadith rapporté par Malik et authentifié par Al Albani, d’après Abu Hourayrah, le Prophète ﷺ a dit qu’il n’a été envoyé que pour « parfaire les nobles comportements ». SubhanAllah. Ainsi, le serviteur pieux et croyant a à cœur de parfaire son comportement et ses agissements en purifiant ses actes et en améliorant ses œuvres. Purification de son attitude, générosité, patience, accomplissement des prières (salat)… Versement de l’aumône (zakât) aux plus nécessiteux, mise en pratique des cinq piliers de l’Islam, ordonnance du bien et condamnation du blâmable… Les recommandations issues du Coran et de la Sunnah sont diverses et permettent au monde musulman de rester, par la bénédiction d’Allah, sur le droit chemin et le licite. Et parmi les moyens utiles et bénéfiques pour avoir un noble comportement, il ne fait nul doute que retenir sa langue et s’interdire le mensonge en font partie.  

Forger un mensonge contre Allah et Son Messager ﷺ

D’ailleurs, dans le Noble Coran, la notion de mensonge apparait dans divers versets et sourates. Mensonge contre Allah, envers le Prophète ﷺ, au sujet des idoles des polythéistes… Autant de thématiques mises en lumière dans le Coran.
  • Par exemple, dans la sourate Yoûnous, au verset 17, Allah dit dans une traduction rapprochée :

{Qui est plus transgresseur que celui qui forge un mensonge contre Allah ou dément Ses versets ? Ceux qui se rendent coupables ne réussiront jamais.}

Concernant ce verset, l’imam et savant Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique dans son exégèse : « Allah dit : personne n’est plus transgresseur et ne commet de pire crime {que celui qui forge un mensonge contre Allah}, mentant sur Allah en prétendant qu’Allah l’a envoyé comme Prophète alors qu’il n’en est rien. » À l’exemple du menteur Al Mousaylimah.
  • Dans un autre extrait coranique, dans la sourate Al Nahl, une sourate mecquoise révélée avant l’hégire à Médine, Allah dit au verset 105 :

{Ne forgent des mensonges [contre Allah et Son Prophète] que ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah, et ce sont eux les menteurs.}

Dans son Tafsîr, Ibn Kathîr commente : « Allah mentionne que Son Messager n’est ni un imposteur ni un menteur, car {ne forgent des mensonges} contre Allah et Son Messager ﷺ que les pires des créatures {qui ne croient pas aux versets d’Allah} parmi les mécréants et les irréligieux connus pour leurs mensonges auprès des gens.} Ainsi, la notion de mensonge dans le Saint Coran concerne différentes thématiques. Quant à la Sunna, nous retrouvons de nombreux hadith y faisant également référence. En voici quelques-uns réunis ci-dessous.  

Un comportement détesté par le Prophète et Messager d’Allah ﷺ

Les premiers que nous pouvons citer concernent l’attention particulière qu’accordait le dernier des Prophètes et Messagers ﷺ au fait de mentir. Il s’agissait là d’un défaut qu’il n’appréciait pas pour sa communauté.
  • Dans un hadith prophétique rapporté par At-Tirmidhî et authentifié par Al Albani, d’après ‘Aïcha, le comportement que le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) détestait le plus était le mensonge. Il est dit :

« Certes, on mentionnait un homme auprès du Prophète, sallaLlahu ‘alayhi wa salam, pour le mensonge et ceci ne cessait d’être en lui jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il s’est repenti. »

  • Dans un autre récit, rapporté par Abou Dawoud, Abd Allah Ibn ‘Amir raconte qu’il se trouvait chez lui et que le Prophète ﷺ était présent. Soudain, sa mère l’appela en lui disant : « Viens, je vais te donner quelque chose. » C’est alors que le Prophète ﷺ dit : « Que veux-tu lui donner ? » Elle répondit : « Je veux lui donner des dattes. » Le Messager d’Allah ﷺ répondit :

« Certes, si tu ne lui avais rien donné, un mensonge aurait été écrit contre toi. »

Ainsi, en partant à la découverte des préceptes de l’Islam, notamment ceux présents dans la Sunnah, le croyant et la croyante sont encouragés à se remettre en question, à s’améliorer et à parfaire leur comportement.  

Mentir mène à la perversion

Dans d’autres récits prophétiques, nous apprenons que le fait de mentir et de tenir des paroles mensongères est un péché menant à la perversion. En effet, d’après Ibn Mas’oûd, le Prophète et Messager d’Allah ﷺ a dit :

« Certes, la véracité mène à la piété et certes, la piété mène au Paradis. Un homme ne cesse d’être véridique jusqu’à ce qu’il soit écrit comme étant un véridique. Certes, le mensonge mène à la perversion et certes, la perversion mène vers l’Enfer. Un homme ne cesse de mentir jusqu’à ce qu’il soit écrit comme étant un menteur. » [Al Boukhari et Mouslim]

Et nous demandons à Allah de nous compter parmi les véridiques. Il est certes l’Audient, Celui qui entend les invocations. Et Il est certes capable de toute chose.  

Mentir au sujet du Prophète ﷺ

Parmi les formes de mensonges les plus graves, il y a bien sûr le fait de mentir au sujet de notre Prophète ﷺ en lui attribuant par exemple des paroles qu’il n’a pas prononcées.
  • Dans un récit rapporté par Al Boukhari, le Prophète Mouhammad ﷺ a dit :

« Celui qui ment sur moi, qu’il prépare sa place en Enfer. »

Et dans une version rapportée par l’imam Muslim : « Celui qui ment volontairement sur moi qu’il prépare sa place en Enfer. »
  • Toujours dans un hadith rapporté par Al Boukhari, qu’Allah lui fasse miséricorde, le Messager de Dieu ﷺ a dit :

« Certes, fait partie des plus grands mensonges qu’un homme prétende descendre d’un autre que son père, qu’il dise avoir vu en rêve ce qu’il n’a pas vu ou qu’il impute au Messager d’Allah ﷺ ce qu’il n’a pas dit. »

 

Mentir tout en jeûnant ?

Parmi les moments où le fait de mentir est particulièrement interdit, il y a la période du jeûne, que celui-ci se déroule pendant le mois béni du Ramadan ou en dehors. Le jeûne, acte d’adoration précieux pour le musulman et la musulmane, ne doit donc pas être entaché par des paroles mensongères et fausses. Ainsi, dans un hadith rapporté par At-Tabarani, d’après Abu Houreira, le Prophète ﷺ a dit :

« Celui qui ne délaisse pas la tromperie et le mensonge, Allah n’a pas besoin qu’il délaisse sa nourriture et sa boisson. »

 

Mentir pour plaisanter : que dit l’Islam ?

Plaisanter ou faire une blague en utilisant des paroles fausses : voilà une thématique parfois ignorée (volontairement ou non) par un certain nombre de musulmans. Pourtant, en observant les hadiths prophétiques, force est de constater qu’il s’agit là aussi d’un comportement vil dont le croyant doit s’éloigner.
  • D’après Abu Oumama, le Prophète ﷺ a dit :

« Je garantis une maison à la périphérie du Paradis à celui qui délaisse la polémique, même s’il a raison. Une maison au milieu du Paradis à celui qui délaisse le mensonge, même s’il plaisante. Et une maison en haut du Paradis à celui qui améliore son comportement. » [Abou Dawoud]

  • Et d’après Abou Houreira, le Messager d’Allah ﷺ a dit :

« Le serviteur n’aura pas la foi complète jusqu’à ce qu’il délaisse le mensonge dans la plaisanterie et qu’il délaisse la polémique même s’il est véridique. » [Ahmad]

Et nous demandons à Allah de nous compter parmi ceux qui cherchent à améliorer leur comportement et à s’éloigner des paroles mensongères, même en plaisantant. Il est le Divin, le Tout-Puissant, Celui qui entend l’invocation.  

Le mensonge pour prendre de l’argent à un musulman

Un autre domaine où les paroles mensongères et fausses peuvent toucher la communauté musulmane concerne l’échange d’argent. À ce sujet, de nombreux hadiths issus de la prophétie nous rappellent l’importance d’avoir un bon comportement en toute situation et de rester véridique.
  • Par exemple, dans un hadith rapporté par Al Boukhari, le Prophète ﷺ a dit :

« Les grands péchés sont l’association à Allah, le mauvais comportement envers les parents, tuer une âme et le serment mensonger pour prendre l’argent d’un musulman. »

  • Dans un autre hadith rapporté par Ahmad, d’après Abu Hourayrah, le Messager d’Allah ﷺ a dit :

« Il y a cinq choses qui n’ont pas d’expiation : l’association à Allah, tuer une âme sans droit, calomnier le croyant, fuir lors de la bataille, un serment mensonger par lequel on s’accapare de l’argent sans droit. »

Et le refuge se trouve auprès d’Allah.   Vous l’aurez compris, il existe de nombreux hadiths prophétiques rappelant aux croyants l’importance de s’éloigner des paroles mensongères et de maintenir des paroles véridiques. Une recommandation islamique particulièrement importante permettant d’obtenir l’agrément d’Allah et Sa récompense. Il est le Tout Miséricordieux. Qu’il nous éloigne du châtiment de l’Enfer et nous compte parmi les justes. Que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète et Messager ﷺ, sur sa famille et ses Compagnons.  

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.