Comment apprendre l'arabe

Les Mères des croyants : une vie d’adoration et de succès

Le avril 18, 2022 — 8 minutes de lecture

Lorsque nous sommes à la recherche d’un prénom musulman pour notre futur enfant ou, si on le souhaite, après notre conversion à l’Islam, il est tout à fait possible de se tourner vers des prénoms musulmans ayant été portés par des personnes pieuses de la communauté musulmane. Du côté des prénoms arabes pour femme, nous pouvons bien évidemment citer ceux des femmes du Prophète, Sallallahu ‘alayhi wa salam. D’ailleurs, connaissez-vous le prénom de chaque femme du Prophète Mohamed ﷺ ? Nous les détaillons pour vous dans cet article !

 

Les femmes du Prophète, un statut cité dans le Coran

Tout d’abord, il faut savoir que les épouses du Prophète ﷺ bénéficient d’un statut privilégié cité dans le Saint Coran : elles sont les mères des croyants.

En effet, dans la noble sourate Al Ahzab, au verset coranique 6, Allah Le Divin dit, dans une traduction du sens des versets :

{Le Prophète a plus de droit sur les croyants qu’ils n’en ont sur eux-mêmes ; et ses épouses sont leurs mères. Les liens du sang priment [dans les successions] sur les liens unissant les croyants [de Médine] et ceux qui ont émigré [de La Mecque], selon le Livre d’Allah. Toutefois, il vous appartient d’agir avec bienfaisance envers vos proches. Ceci est inscrit dans le Livre [céleste]}

Au sujet de ce verset, le savant et imam du monde musulman, Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique dans son exégèse :

« {Ses épouses sont leurs mères} dans l’interdiction au mariage, le respect, la considération et la révérence. Cependant, il n’est pas permis de s’isoler avec elles. L’interdiction de les épouser ne s’étend pas à leurs filles et sœurs, et ce, à l’unanimité des savants. »

Par ailleurs, d’autres versets du Coran mentionnent les épouses du Prophète ﷺ, notamment dans celui ordonnant le port du voile à celles-ci ainsi qu’à chaque femme musulmane croyante.

 

Le rang de ces femmes ne sera jamais égalé

Il faut savoir que les femmes du Prophète ﷺ occupent un rang particulier dans la religion musulmane. D’ailleurs, Allah dit dans le verset 32 de sourate Al Ahzab :

{Ô femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme si vous craignez [Allah]. Ne vous montrez pas complaisantes dans vos propos, afin que celui dont le cœur est malade ne vous convoite pas. Et tenez une langage décent.}

Ibn Kathîr commente ce passage coranique en expliquant dans son Tafsîr :

« Ce sont là des règles de bienséance ordonnée par Allah aux épouses du Prophète et, à travers elles, aux femmes de la communauté. Allah dit, en s’adressant aux épouses du Prophète, que si elles craignent Allah comme Il le leur ordonne, elles ne sont comparables à aucune autre femme, et leur mérite et rang ne seront jamais égalés. »

Ma cha Allah !

 

La Sunna souligne l’importance de ces femmes pieuses

De nombreux hadiths prophétiques mettent en lumière la piété et le rang unique qu’occupe chaque femme du Prophète ﷺ. Ainsi, dans un hadith rapporté par les savants Al Boukhari et Muslim, d’après Abu Houmayd As-Sa’idî, le Prophète Mohamed expliqua aux Compagnons comme prier sur lui. Il leur enseigna alors la formule et invocation suivante :

« Ô Allah ! Prie pour Mouhammad, ses épouses et sa descendance, comme tu as prié pour la famille d’Abraham ! Et bénis Mouhammad, ses épouses et sa descendance, comme tu as béni la famille d’Abraham. Tu es certes le Digne de louange et le Glorieux par excellence. »

C’est ainsi que nous devons prier sur le Prophète ﷺ ainsi que sur sa noble famille, qu’Allah les agrée tous.

 

Voyons donc d’un peu plus près le prénom de chaque femme du Prophète Mohamed.

 

Khadidja Bint Khouwaylid, la première épouse du Prophète

Khadidja Bint Khouwaylid (qu’Allah l’agrée) fut la toute première épouse du Prophète et Messager Mouhammad (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui). Le temps de leur mariage, celui-ci ne prit aucune autre épouse. Elle est également la mère de tous les enfants du Prophète ﷺ, excepté Ibrâhîm qu’il eut avec Maria mais qui décéda jeune. Elle décéda lors du mois de Ramadan, quelques années avant la Hijra (émigration vers Médine, en Arabie saoudite actuelle).

 

Sawdah Bint Zam’at Ibn Qays

Selon de nombreux savants, le mariage entre le Prophète et Messager de Dieu ﷺ et Sawdah, qu’Allah l’agrée, eut lieu durant le mois de Chawwâl peu avant la Hijra vers Médine. Elle est la deuxième épouse du Messager.

 

‘Aicha Bint Abi Bakr

La troisième épouse n’est autre que ‘Aïcha bint Abu Bakr As-Siddiq ‘Abdullah. Elle est la seule femme vierge que le Prophète épousa. ‘Aïcha bint Abu Bakr As-Siddiq se distingua notamment par sa science, sa dévotion et sa piété. Elle se retrouva veuve à l’âge de 18 ans et fut enterrée au cimetière d’Al-Baqî’.

 

Hafsah bint Omar Ibn Al-Khattâb

Elle épousa le Prophète durant le mois de Cha’bân, quelques années après l’hégire mais avant la célèbre bataille d’Al Ouhoud. Qu’Allah lui fasse miséricorde.

 

Oum Salamah Hind Bint Abi Omayya

Oum Salamah était une femme des Qouraych qui se retrouva veuve après la mort d’Abu Salamah. Elle fut également enterrée au cimetière d’Al-Baqî’.

 

Jouwayriyyah  bint Al-Harîth Ibn Abî Dirâr

Elle faisait partie de la tribu de Khuzâ’a et se retrouva veuve à l’âge de vingt ans. Elle se maria par la suite avec le dernier des Prophètes et Messagers, Mouhammad ﷺ. Qu’Allah lui fasse miséricorde.

 

Zaynab Bint Jahch

Elle est connue pour avoir épousé Zayd avant d’épouser ensuite le Prophète ﷺ à l’âge de 35 ans. Elle fut également enterrée au cimetière d’Al Baqî’.

 

Zaynab bint Khozaymah

Elle mourut jeune, seulement huit mois après son mariage avec le Prophète ﷺ. C’est ce dernier qui officia la prière funéraire (Salat Janaza) à son encontre. Elle avait alors près de trente ans, qu’Allah lui fasse miséricorde.

 

Oum Habîbah Ramlah bint Abî Soufyân

Elle était auparavant l’épouse de Obayd Allah qui mourut après avoir renié sa foi islamique (religion musulmane). Elle épousa la Prophète ﷺ en l’an 7 de la hijra et le mahr fut versé par le Négus lui-même.

 

Safiyyah bint Huyay ibn Akhtab

Elle est issue d’une tribu juive descendante du Prophète Hâroûn. Elle fut également enterrée au cimetière d’Al Baqî’, qu’Allah lui fasse miséricorde.

 

Maymouna bint Al Harîth

Elle fut la dernière femme à épouser le Prophète ﷺ et fut également la dernière d’entre elles à mourir, selon l’avis de certains savants musulmans. Elle était la tante de Abd Allah Ibn Abbas. Le Prophète l’épousa l’année du petit pèlerinage, la Oumra Al Qadâ’. Elle fut l’une des femmes qui se proposa d’elle-même en mariage au Messager d’Allah ﷺ. SubhanAllah.

De nombreux savants ont donc restreint la liste des épouses du Prophète à neuf. Selon d’autres spécialistes et théologiens, il faut ajouter Rayhana et Oum Chârik bint Djâbir. Enfin, Maria fut l’une de ses servantes avec qui il eut Ibrâhîm.

 

Des femmes exemplaires, modèles pour les musulmanes

Dans son ouvrage « Aisha, l’épouse pure, véridique et bien-aimée du Prophète », l’auteur Abd Ar-Rahmân Ibn Ismâ’îl Al Hâchemi rend hommage aux épouses du Prophète ﷺ. Il explique notamment :

« Il n’y a aucun doute sur le fait que la maison de notre Prophète Mouhammad est la meilleure et la plus pure des maisons que l’humanité ait connue. Car Allah S’est porté garant de la défendre et de la purifier de toute souillure. Les épouses de notre Prophète étaient des femmes au cœur pur et chaste, éloignées des mauvaises passions. »

Il précise également dans cet ouvrage bénéfique :

« Les grands savants sont unanimement d’accord sur l’obligation d’aimer, d’honorer et de respecter la famille du Messager d’Allah ﷺ et d’appliquer la recommandation du Prophète ﷺ envers sa famille. »

Par ailleurs, c’est notamment par le biais des femmes du Prophète ﷺ que de nombreux hadiths prophétiques sur le Tawhid (Unicité d’Allah, Dieu unique, dogme du monothéisme), le Fiqh ou sur la vie du Prophète ﷺ au quotidien (ses moments à la mosquée par exemple) ont été rapportés.

Leurs récits permettent aujourd’hui à chaque serviteur musulman de mieux appréhender l’histoire de l’Islam. Il est d’ailleurs vivement recommandé d’en apprendre plus sur la vie de chacune d’entre elles, notamment dans des ouvrages édités en langue arabe.

Aicha, Khadija, Sawdah, Hafsa… Voilà des idées de prénoms pour petites filles qui ne pourront qu’inspirer les jeunes parents musulmans. Choisir comme prénom celui d’une femme du Prophète Mohamed, c’est rendre hommage à celle-ci, à sa foi, à sa piété et tenter de prendre exemple sur elle en s’inspirant de ses hautes valeurs morales.

 

Et nous demandons à Allah, Seigneur des mondes de préserver la communauté musulmane et de faire de nos filles, des femmes ayant pour modèles les épouses du Prophète Mouhamed ﷺ, qu’Allah leur fasse miséricorde et leur accorde les plus hauts degrés du Paradis.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.