Sourate al baqara : Bienfaits et Secrets

baqara

Sourate al baqara en chiffre…

Connue pour être la plus longue sourate du Coran, la Sourate Baqara est aussi la deuxième sourate du livre sacré.

Baqara veut dire « vache » en francais. Cette sourate a été appelée comme cela par rapport à un récit qui parle d’une vache dans cette sourate en l’occurence les versets 67 à 73.

Très importante il est intéressant d’étudier son tafsir, sa révélation et son apprentissage.

Elle se compose de deux cent quatre vingt six versets.

Elle comporte aussi le plus long verset du Coran qui est le deux cent quatre vingt deuxième.

 « O les croyants! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-la en écrit; et qu’un scribe l’écrive, entre vous, en toute justice; un scribe n’a pas à refuser d’écrire selon ce qu’Allah lui a enseigné; qu’il écrive donc, et que dicte le débiteur: qu’il craigne Allah son Seigneur, et se garde d’en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute justice. Faites-en témoigner par deux témoins d’entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler. Et que les témoins ne refusent pas quand ils sont appelés. Ne vous lassez pas d’écrire la dette, ainsi que son terme, qu’elle soit petite ou grande: c’est plus équitable auprès d’Allah, et plus droit pour le témoignage, et plus susceptible d’écarter les doutes. Mais s’il s’agit d’une marchandise présente que vous négociez entre vous: dans ce cas, il n’y a pas de péché à ne pas l’écrire. Mais prenez des témoins lorsque vous faites une transaction entre vous; et qu’on ne fasse aucun tort à aucun scribe ni à aucun témoin. Si vous le faisiez, cela serait une perversité en vous. Et craignez Allah. Alors Allah vous enseigne et Allah est Omniscient. »(S.2-V.282)

baqara2

Un verset important :

De plus elle inclut un verset très important et connu du Coran, qui est, « Le verset du Trône »:

« Dieu ! Il n’y a de Dieu que lui : le Vivant ; celui qui subsiste par lui-même ! Ni l’assoupissement, ni le sommeil n’ont de prise sur lui ! Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre lui appartient ! Qui intercédera auprès de lui sans sa permission ? Il sait ce qui se trouve devant les hommes et derrière eux, alors que ceux-ci n’embrassent, de sa Science, que ce qu’il veut. Son Trône s’étend sur les cieux et sur la terre : leur maintien dans l’existence ne lui est pas une charge. Il est le Très-Haut, l’Inaccessible.  » (S.2-V.255)

Dans un hadith il est dit que :

 ‘Ubay (Radia Allah ‘anh) a rapporté également qu’il avait un gros récipient rempli de dattes qu’il surveillait de temps a autre. Constatant que la quantité de datte avait diminué, il s’est mis un soir à surveiller l’endroit. Tout d’un coup, il vit apparaître une bête ayant la taille d’un jeune adolescent. Ubay poursuit alors son récit en disant : J’ai salué et cette bête a rendu la salutation. J’ai dit : Qui es-tu ? Es-tu un Djinn ou un humain ? Elle m’a dit : Un Djinn. J’ai dit : Fais voir ta main. Elle me l’a tendue, et j’ai constaté que sa main était des poils de chien. J’ai dit : Est-ce ainsi que les Djinn sont crées ?  

La bête m’a dit : Les Djinns savent qu’il n’y a pas parmi eux plus terrible que moi. J’ai dit : Qu’est-ce qui t’a poussé à faire ce que tu as fait ? La bête répondit : On m’a rapporté que tu es un homme qui aime faire l’aumône. Aussi avons-nous voulu toucher à ta nourriture. J’ai dit : Qu’est-ce qui nous protège de vous ? La bête répondit : C’est Ayatu Al-Kursî que se trouve dans la Surate l-Baqara (La vache).

Celui qui le récite le soir est protèger de nous jusqu’au matin, et celui qui le récite en se réveillant le matin est protèger de nous jusqu’au soir.

Le lendemain, matin Ubay rapporta cet épisode au Prophète Salla Allah ‘alih wa Salam  qui lui a dit ceci : «Ce Djinn dit vrai, le pervers, bien qu’il soit un menteur. »  (rapporté par An-Nassâ°î, Abû Y’alâ, Ibn Hibbân, Abu l-Shaykh, Tabarânî, Al-Hakîm, Abû Nu’aym et bayhaqî)

baqara

Qu’elle est elle ?

C’est une sourate qui a été révélée en période Médinoise, donc elle est appelée sourate Médinoise.

Elle comporte la plupart des codes de conduite qui guide nos vie de musulmans :

Les actes d’adorations comme la prière, le jeûne, l’aumône, le pélérinage, l’adoration à Allah soubhanahou wa ta’alaa.

les règles de jurisprudence, fiqh concernant le divorce, le mariage, toute sorte de contrat, etc…

Et les histoires de prophètes Moussa, Ibrahim, et Adam alayhoum a salem.

ayat al kursi

Ses Bienfaits

Cette sourate permet de guérir le malade de la sorcellerie :

Le Messager d’Allah alayhi  salet wa salem a dit: « Lisez la sourate “Al-Baqara” (La vache) car sa récitation est une bénédiction et son abandon est regrettable; et elle a le pouvoir de réduire à l’impuissance tout ensorcellement “(rapporté par Mouslim)

Elle éloigne le diable de la maison lorsqu’elle y est lue tout les jours :

« Le Messager d’Allah alayhi salet wa salem a dit :  » Chaque chose a son sommet et le sommet du Coran, c’est la sourate al-Baqara. Celui qui la récite la nuit dans sa maison, le démon n’y entre pas pendant trois nuits de suite. Celui qui la récite le jour, le démon ne pénètre pas dans sa maison trois jours de suite. » »(rapporté par Shal Ibn Sa‘d)

Le Prophète alayhi salet wa salem a dit: « Abou Hurayra, qu’Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Messager d’Allah  a dit: ” Ne faites pas de vos maisons des tombeaux; certes Satan fuit la maison dans laquelle on lit la sourateAl Baqara” (La vache). 

Elle protège la personne qui récite ses deux derniers versets avant de dormir en l’occurence les versets numéro 285 et 286.

« Le Messager d’Allah alayhi salet wa salem a dit : « Celui qui récite les deux derniers versets de la sourate al-Baqara au cours de la nuit, ils le protègent de tout. »(rapporté par Bukhari et Muslim)

Elle est aussi une intercession pour le musulman le jour du jugement dernier comme dit dans ce hadith :

Le Prophéte alayhi salet wa salem a dit : « Lisez le Coran car, au Jour de la Résurrection, il intercédera en faveur des siens (ses lecteurs assidus). Lisez “Az-zahrawayn” (les deux sourates pleines de lumière) : “Al-Baqara” (La vache) et “Al-‘Imran” (La famille de Imran) car, au Jour de la Résurrection, elles viendront sous la forme de deux nuages ou de deux bandes d’oiseaux étalant leurs ailes pour plaider (la cause) de celui qui les lisait » (rapporté par Mouslim)

en conclusion…

Cette sourate est une guidance à elle toute entière, elle aborde toute sorte de sujets et nous en apprend beaucoup sur l’islam.

livre gratuit

Leave A Response

* Denotes Required Field