Le Tanwin et la Chadda dans la langue arabe

Le Tanwin et La Chadda

Aujourd’hui on ne va pas voir de lettre de l’alphabet mais plutôt le tanwin et la chadda.

 

 

Alors commençons par le tanwin, le tanwin qu’est ce que c’est ?

Habituellement quand je demande à mes élèves qu’est ce que le tanwin ils me répondent toujours c’est les deux dama, les deux kasra ou les deux fatha.

Alors non c’est faux le tanwin ce n’est pas ça c’est un noun qui possède un soukoun que l’on retrouvera à la fin du nom dans le parler c’est a dire qu’on l’entendra mais on l’écrira pas.

Par exemple dans le mot kitaboun :

kitaboun sans soukoun

avec les deux damas on va enlever la deuxième dama et on va l’écrire autrement.

On va écrire de cette manière car ça sera la première idée qui nous viendrait en écriture, si on ne sait pas,si on commence tout juste à apprendre à écrire l’arabe car on entend un noun à la dictée:

kitaboun

Mais en arabe il est interdit de finir un nom avec un soukoun et dans ce cas là il fallait trouver une solution, et la solution est de remplacer ce noun avec la voyelle qui la précède.

Donc avec le mot كتابن comme au dessus on enlèvera le noun et on le remplacera par une deuxième dama car c’est la voyelle dama, qui précède le noun.

on écrira alors كتاب avec deux dama sur le BA.

On fera pareil avec les autres tanwin qui possèdent la voyelle kasra ou fatha, c’est un protocole en arabe.

Maintenant voyons la chadda

 la chadda est très importante en arabe qu’est ce que la chadda ? C’est le fait dédoubler une consonne.

On va voir un exemple ensemble :

abba

donc la on a le mot abba on a mis une soukoun sur le premier ba et une kasra sur le deuxième ba ca va se lire abba.

donc c’est justement ca la chadda c’es le fait de dédoubler une lettre,  la on voit bien que l’on a deux ba, alors pour avoir la chadda, à la place d’écrire les deux lettres ba on va mettre une seule lettre ba et mettre comme un petit trois à l’envers une chadda au dessus de la lettre, pour nous rappeler qu’il y a en réalité deux lettres la première possède un soukoun et la deuxième une voyelle la fatha:

abba chadda

Dans la lecture c’est exactement pareil mais dans l’écriture c’est différent.

Donc voila la chadda c’est le fait d’insister de prononcer un peu plus fort une lettre parce qu’en réalité il y a deux lettres identiques, dont la première possède un soukoun et la deuxième  une voyelle soit une kasra soit une dama soit une fatha.

2 Comments

  • P.

    Reply Reply octobre 31, 2019

    correction : on écrira alors كتاب avec deux dama (écrits autrement) sur le ba {pas sur le noun, qui n’est pas écrit !}

    • Fakhreddine

      Reply Reply novembre 1, 2019

      Merci à vous!

Leave A Response

* Denotes Required Field