Comment apprendre le coran

« Cherchez la douceur dans trois choses… »

Le octobre 23, 2022 — 9 minutes de lecture

Sourate Al Kahf, sourate Al Mulk, sourate Al Baqarah… Les sourates du Coran sont nombreuses et renferment divers enseignements et bienfaits pour le musulman et la musulmane. Il leur est d’ailleurs recommandé d’écouter le Saint Coran régulièrement, de le lire, de le méditer et si possible, de le mémoriser. Voyons ensemble quelle sourate facile a apprendre il est possible de mémoriser en priorité afin, par exemple, de la réciter dans ses prières quotidiennes.

 

L’apprentissage du Coran : un acte d’adoration louable

Comme vous le savez sans doute déjà, les actes d’adoration par lesquels le croyant et la croyante peuvent se rapprocher de leur Seigneur, Allah, sont bien nombreux. Accomplissement de prières obligatoires et surérogatoires, lecture du Coran, apprentissage de la langue arabe… Versement de la Zakât, bon comportement avec les parents et les voisins, prière de nuit… Les occasions sont bien diverses pour raffermir sa foi et espérer l’agrément d’Allah.

Parmi ces actes, il ne fait nul doute que la récitation du Coran avec psalmodie et sa mémorisation constituent un acte noble et bénéfique. Dans un hadith rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Al Albani, le Prophète et Messager d’Allah, sallaLlahu ‘alayhi wa salam, a d’ailleurs dit au sujet du Noble Coran :

« Ô Houdheyfa ! Je te recommande le Livre d’Allah. Tu dois l’apprendre et suivre ce qui s’y trouve. Ceci est bon pour toi. »

Ainsi, le Prophète Mohamed ﷺ recommandait à ses Compagnons de se rapprocher du Saint Coran. D’ailleurs, nombre d’entre eux connaissaient le Coran en entier. Ils n’hésitaient pas à réciter les versets du Coran, à les mémoriser et à les réviser régulièrement. D’ailleurs, Al-Hasan a dit : « Cherchez le douceur en trois choses : la prière, le Coran et la mention d’Allah. Si vous la trouvez, persévérez et recevez une bonne annonce. Et si vous ne la trouvez pas, sachez que votre porte est fermée. » [Al-Hilyah 6/171]

De nos jours, le Saint Coran est mémorisé et récité un peu partout à travers le monde chaque jour. Et les louanges reviennent de droit à Allah Seul. Dans chaque mosquée, l’imam récite des sourates et des versets lors des prières quotidiennes, de la prière du vendredi ou encore lors de Tarawih. Autant d’occasions d’écouter et de réviser chaque verset.

Afin de suivre la voie empruntée par les Compagnons et se lancer dans la mémorisation et la récitation de la Parole d’Allah, voici une liste de quelques sourates faciles à apprendre, in cha Allah.

 

Sourate Al Fatiha : la première sourate du Moushaf

L’une des sourates les plus bénéfiques et les plus utiles pour les croyants, c’est bien évidemment la sourah Al Fatiha, traduite en français par : « L’Ouverture ». Composée de sept versets, elle accompagne chaque unité de prière, que celle-ci soit obligatoire ou surérogatoire.

Ibn Kathîr, l’un de nos grands savants et exégètes, qu’Allah lui fasse miséricorde, dit dans son exégèse à ce sujet : « C’est une sourate révélée à La Mecque selon Ibn Abbas, Qatâdah et Abou Al ‘Aliyah. Alors que d’autres comme Abu Hourayrah, Mujâhid, ‘Atâ’ Ibn Yasar et Az-Zuhri ont dit qu’elle fut révélée à Médine. On a également dit qu’elle fut révélée deux fois : à La Mecque et à Médine. Mais le premier avis est le plus vraisemblable. »

Il explique aussi : « Al Bukhari a dit au début du Livre de l’exégèse [de son Sahîh] : « On l’a nommée la « Mère du Livre » car c’est par son écriture que débutent les exemplaires du Coran. Et c’est par sa lecture qu’on débute la prière. »

Ainsi, pour ceux qui souhaitent démarrer la mémorisation du Coran, apprendre cette première sourate constitue une étape particulièrement importante.

 

Al Kawthar : Une sourate facile a apprendre

Pour apprendre le Coran en commençant par les petites sourates, il est également possible d’apprendre sourate Al Kawthar. Traduite en français par « L’Abondance », il s’agit d’une sourate mecquoise composée de seulement trois versets.

Saviez-vous d’ailleurs que le nom Al-Kawthar fait référence à une rivière du Paradis ? En effet, dans un hadith rapporté par Muslim, d’après Anas Ibn Malik, le Messager d’Allah ﷺ somnolait. Puis, lorsqu’il se releva, il sourit et annonça qu’on venait de lui révéler une nouvelle sourate. Il récita alors la sourate Al Kawthar. Puis, il dit :

« Savez-vous ce qu’est Al Kawthar ?

On lui répondit alors :

– Allah et Son Messager savent mieux.

– C’est une rivière que mon Seigneur m’a accordée au Paradis. Elle contient des biens abondants et c’est un bassin auquel parviendra ma communauté au Jour de la Résurrection. Ses coupes sont aussi nombreuses que les astres. On saisira un homme parmi eux et je dirai : « Seigneur, il fait partie de ma communauté ! » Mais on me répondra : « Tu ne sais pas ce qu’ils ont commis après toi ! » »

SubhanAllah !

 

Al Asr : Une sourate coranique à découvrir

Voilà une sourate facile à apprendre et riche en bienfaits et en enseignements ! En effet, si vous souhaitez mémoriser le Coran, voilà l’une des sourates que vous pourrez apprendre relativement facilement. Composé de trois versets, ce chapitre a été révélé avant l’Hégire du Prophète ﷺ à Médine. Traduite en français par « Le Temps », elle fait référence au temps qui passe et à la succession des actes de l’homme, qu’ils soient bons ou mauvais.

Ibn Kathîr, qu’Allah lui fasse miséricorde, explique : « Le terme « Al Asr » désigne le temps à l’intérieur duquel surviennent les actes des fils d’Adam, en bien et en mal. […] Allah jure par le temps que l’homme demeure dans la perte et la perdition, {sauf ceux qui croient, accomplissent des œuvres pieuses}, {et s’enjoignent la vérité et la patience}. »

Par ailleurs, cette sourate occupait une place particulière dans le cœur des Compagnons. En effet, ils avaient pour habitude de la réciter à chaque fois qu’ils se séparaient. Dans un hadith rapporté par At-Tabarani et authentifié par Al Albani, d’après Abou Madina Al Darimi, deux compagnons du Prophète ﷺ ne se séparaient pas sans que l’un d’eux récite à l’autre cette sourate.

Ma sha Allah.

 

Toutes les sourates de Jouz ‘Amma

En plus de ces courtes sourates que nous venons de citer, bien d’autres peuvent être mémorisées relativement facilement. Il s’agit de celles se trouvant dans les deux derniers Hizb du Saint Coran, réunis dans Jouz ‘Amma.

  • Parmi celles-ci, nous pouvons citer la sourah Al-Fil, mettant en lumière le récit des troupes de l’armée de l’éléphant, qui se dirigèrent vers la Kaaba pour la détruire. Mais Allah les anéantit et leur accorda la pire des défaites.
  • Nous pouvons aussi citer Al Qadr (le Décret). Dans cette sourat, Allah glorifie l’importance de la nuit du décret (également appelée « Nuit du Destin ») qu’Il a choisie pour faire descendre le Coran et apparaissant lors des dernières nuits de ce mois béni. Ibn Kathîr dit d’ailleurs à ce sujet : « Il est recommandé de multiplier les invocations à tout moment, et plus encore durant le mois de Ramadan, les 10 dernières nuits et les nuits impaires. »
  • Dans Jouz ‘Amma, nous trouvons aussi la sourah Al ‘Alaq, la toute première qui fut révélée au Messager d’Allah ﷺ. Dans son Tafsîr, Cheikh As-Sa’dî, qu’Allah lui fasse miséricorde, commente : « Elle lui fut révélée au début de sa Prophétie, alors qu’il n’avait ni connaissance des Livres révélés auparavant, ni de la Foi. »

Sourate At-Tin, Az-Zalzalah, At-Takathour, Quraysh, An-Nasr, Al-Masad… Bien d’autres chapitres sont à découvrir, à lire, à méditer et à mémoriser dans Jouz ‘Amma.

 

Deux autres Surat à apprendre facilement

En dehors de ce Jouz, d’autres sourates sont plutôt faciles à apprendre. Parmi celles-ci, en voici deux…

  • Al-Moursalat (Les Envoyés). Il s’agit d’une sourate mecquoise où un verset est répété à de multiples reprises à différents endroits, facilitant ainsi sa mémorisation. Il s’agit du verset, dans une traduction du sens : « Malheur en ce Jour aux dénégateurs ! » Un verset faisant référence aux négateurs qui, le Jour du jugement, goûteront au châtiment d’Allah.

Dans son exégèse, Ibn Kathîr explique : « Allah mentionne Ses serviteurs pieux qui L’ont adoré en accomplissant les obligations et en délaissant les interdits en disant qu’ils seront, au Jour de la Résurrection, au milieu de jardins et de sources vives. Ceci à l’opposé de la condition des réprouvés qui seront à l’ombre d’une fumée noire. »

  • Ar-Rahmân (Le Miséricordieux). Dans cette sourate aussi, un verset est répété à différents endroits. Il s’agit du passage : « Lequel des bienfaits de votre Seigneur renierez-vous ? » Au sujet de cette magnifique sourate, il est rapporté dans Sahih At-Tirmidhî : Jâbir rapporte que le Messager d’Allah ﷺ récita à ses Compagnons cette sourate en entier. Comme ils se turent, il ﷺ leur dit :

« Je l’ai récitée aux jinns, la nuit où je les ai rencontrés, et ils y répondirent mieux que vous. Chaque fois que je récitais Sa Parole : {Lequel des bienfaits de votre Seigneur renierez-vous ?}, ils disaient : « Nous ne nions aucun de Tes bienfaits, Seigneur, la louange à Toi ! » »

 

Et nous demandons à Allah ‘azza wa jall de nous compter parmi ceux qui apprennent Sa parole, la comprennent, la méditent et la mettent en pratique. Que les éloges et le salut d’Allah soient sur notre Prophète ﷺ, sur sa famille et sur l’ensemble de ses Compagnons.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.