Comment apprendre l'arabe

Cette expression du Coran que l’on connait tous

Le décembre 7, 2021 , mis à jour le décembre 18, 2021 — 8 minutes de lecture
que répondre à Mashallah

Il existe en Islam de nombreuses formules qu’il convient de prononcer selon les situations et les contextes auxquels nous sommes confrontés. Ainsi, si quelqu’un nous rend un service, nous invoquerons Allah en sa faveur, si quelqu’un tombe malade, nous invoquerons également en utilisant une formule précise… En retour, le musulman peut être amené à répondre une autre phrase, qu’il s’agisse d’une phrase de remerciement ou autre. Par exemple, il n’est pas rare d’entendre un musulman croyant dire : « Mashallah ». C’est alors que certains se demandent à juste titre : que répondre à Mashallah ? Que répondre à celui qui nous adresse cette expression ? Réponse dans cet article !

 

« Mashallah » , une expression très répandue chez les musulmans

« Al HamdouliLlah », « JazakAllahu Kheyr », « Allahumma berik »… Les expressions musulmanes sont nombreuses et il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, surtout lorsque l’on débute, que l’on souhaite apprendre l islam ou que l’on vient de se convertir à l’Islam (embrasser l’Islam, devenir musulman), la religion musulmane.

Parmi ces expressions, il y a bien sûr « Mashallah », une formule très répandue chez les musulmans (monde musulman) et utilisées dans divers contextes et pour différentes raisons. Il faut savoir que de façon générale, cette expression est utilisée pour exprimer son admiration devant la beauté ou le caractère attirant ou appréciable de quelque chose ou de quelqu’un que l’on voit.

Par exemple, si un musulman (serviteur d’Allah) voit que son ami a une belle voiture ou un magnifique jardin, il n’est pas rare de l’entendre dire alors : « Mashallah ». Saviez-vous d’ailleurs que cette formule provient du Noble Coran (Saint Coran) ?

 

« Mashallah », une formule islamique présente dans le Coran, le Livre d’Allah

Dans la sourate coranique Al-Kahf (Sourate La Caverne), Allah (Le Divin, Le Tout-puissant) dit [traduction rapprochée du sens du verset] :

{Que n’as-tu dit, en entrant dans ton jardin : « Ceci est ce qu’Allah a voulu [Mâ châ Allah] ! Il n’est de puissance que par Allah ! » Si tu me vois moins pourvu que toi en biens et en enfants, il se peut que mon Seigneur m’accorde ce qui sera meilleur que ton jardin, et qu’Il envoie sur celui-ci une calamité du ciel qui le transformera en un sol aride et glissant, ou que l’eau qui l’arrose disparaisse [sous terre] sans que tu puisses jamais la retrouver.}

(Sourate Al-Kahf versets 39 à 41)

Dans son Tafsîr (exégèse), le savant et exégète Ibn Kathîr commente ces versets en disant :

« [C’est] une incitation à prononcer ces propos : pourquoi n’as-tu pas dit, lorsque tu fus émerveillé en entrant dans ton jardin et en le contemplant, et n’as-tu pas loué Allah pour ce qu’Il t’a accordé comme bienfaits, et donné comme biens et enfants qu’Il n’a pas accordé à d’autres, et que n’as-tu dit : {Ceci est ce qu’Allah a voulu [Mâ châ Allah] ! Il n’est de puissance que par Allah !}

Ainsi, un pieux prédécesseur a dit : « Que celui qui est ébahi devant sa condition, ses biens ou ses enfants dise : {Ceci est ce qu’Allah a voulu [Mâ châ Allah] ! Il n’est de puissance que par Allah !}. »»

 

Que répondre à « mashallah » ?

Comme nous l’avons vu précédemment, il existe de nombreuses expressions musulmanes en langue arabe que l’on peut adresser à son frère ou à sa sœur. En retour, celui-ci ou celle-ci formulera une autre expression. Par exemple, si un musulman dit : « BarakAllahoufik », il est recommandé de lui répondre : « Wa fika BarakAllah » s’il s’agit d’un homme musulman. S’il s’agit d’une femme musulmane (soeur), on répondra : « Wa fiki barakAllah ». Cet échange permet de se rappeler d’Allah, le Seigneur des mondes, le Très Miséricordieux. Cela permet également de Lui demander Ses bénédictions (Baraka). Si votre interlocuteur invoque Allah en votre faveur, vous pourrez alors lui répondre : « Amine ».

Vous l’aurez compris, lorsqu’un musulman vous adresse une formule de politesse musulmane ou une invocation (invoquer Allah), il existe souvent une réponse à adresser en retour.

Mais qu’en est-il de « Mashallah » ? Existe-t-il une réponse à cette phrase ? Eh bien, non, il n’y a pas besoin de répondre quelque chose lorsqu’un musulman ou une musulmane dit : « Mashallah » à votre intention.

 

Se protéger du mauvais œil ?

De nombreux musulmans croyants (communauté musulmane) utilisent l’expression « mashallah » afin d’éviter, selon eux, de porter le mauvais œil sur quelqu’un ou quelque chose qu’ils aiment ou admirent. Du côté des avis des savants, certains affirment qu’il est légiféré de dire « Ma sha Allah » même s’il est préférable de dire : « Ma cha Allah, Lâ Qouwwata illa bi Llah », si l’on craint le mauvais œil.

Sachez qu’il est également possible de dire « Allahumma berik » afin de demander à Allah (Divin) Sa bénédiction (Baraka). Dieu est Celui qui protège, Allahu akbar.

 

Le mauvais œil : la preuve dans le Saint Coran

Il est vrai que le mauvais œil est une réalité dont nous a mis en garde notre Prophète et Messager de Dieu, Mouhammad ﷺ. Cette notion est d’ailleurs aussi bien présente dans le Coran que dans la Sunnah (Sounna).

Tout d’abord, dans le Noble Coran, nous trouvons de nombreux passages (sourates) faisant allusion au mauvais œil. Dans la sourate Yoûsouf par exemple, Yaqoub dit [traduction rapprochée du sens du verset]:

{Puis il dit : « Mes enfants ! Entrez par des portes différentes et ne passez pas tous par la même ! Je ne peux cependant vous être d’aucune utilité contre l’ordre d’Allah. Le pouvoir n’appartient qu’à Allah. C’est en Lui Seul que je place ma confiance, et c’est en Lui Seul que doivent s’en remettre ceux qui placent leur confiance. »}

(Sourate Yoûssouf, verset 67)

Ibn Kathîr commente ce verset coranique (Parole de Dieu) en disant :

« Allah informe que Jacob commanda à ses fils, après les avoir préparés à partir avec leur frère Benjamin en direction de l’Égypte, de ne pas tous entrer par une seule porte mais par des portes différentes. Pour Ibn ‘Abbâs, Qatâdah, As-Suddî et d’autres, il craignit pour eux le mauvais œil, car ils étaient beaux et dotés de prestance. Ainsi, il craignit le mauvais œil des gens, car le mauvais œil est une réalité qui fait tomber le cavalier de sa monture. »

 

Le mauvais œil : la preuve dans la Sunnah

Le mauvais œil est également cité dans de nombreux hadiths prophétiques du Prophète et Messager de Dieu ﷺ.

D’après Abou Dhar (qu’Allah l’agrée), le Prophète Muhammad (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« Certes le ‘ayn (mauvais œil) s’accroche à un homme avec la permission d’Allah jusqu’à ce qu’il monte sur une haute montagne puis il en tombe. »

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Al Albani dans Silsila Sahiha n°889)

 

Dans un autre hadith prophétique (hadith du Prophète), d’après Jabir Ibn ‘Abdillah (qu’Allah les agrée lui et son père), le Prophète et Messager d’Allah (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

« La plupart de ceux qui meurent de ma communauté après l’écriture d’Allah, son décret et son destin meurent à cause du ‘ayn. »

(Rapporté par Tayalisi et authentifié par Cheikh Al Albani dans Silsila Sahiha n°747)

 

Mashallah, Al HamdouliLlah, Inchaallah… Ces expressions islamiques qui nous rapprochent de notre Créateur

Inchallah, Louange à Allah, SubhanAllah… Toutes ces formules d’évocation que l’on vient de citer – et bien d’autres encore – sont autant de paroles bienfaisantes et nobles pour tout croyant musulman (serviteur). Elles nous permettent de nous rappeler la grandeur de notre Créateur et que toutes les louanges et les éloges Lui reviennent à Lui de droit. Il est certes le Puissant, l’Omnipotent. Il est certes capable de toute chose.

Bien évidemment, ces formules de rappel (Dhikr) ne sont pas les seuls moyens pour raffermir notre foi. Demande de pardon, repentir, prières quotidiennes à la mosquée (prier en groupe)… Suivre la Sunna, prendre exemple sur les Prophètes, les Compagnons et les savants…  Rester sur le droit chemin, jeûner le mois de ramadan, accomplir le pèlerinage (Hajj en Arabie Saoudite)… Concrétiser le Tawhid (Unicité d’Allah, monothéisme, Dieu unique)…

Accomplir la prière (faire la salat) correctement avec ses ablutions et un cœur sincère et pieux… Demander l’aide d’Allah (Divinité) dans nos adorations islamiques (règles islamiques)… Réciter le Coran régulièrement (récitation coranique)… S’éloigner des péchés, espérer la Miséricorde d’Allah et l’éloignement du châtiment de l’Enfer le Jour de la Résurrection (Rétribution)… Étudier les cinq piliers de l’Islam… Payer la Zakât (aumône), faire preuve de piété en toutes circonstances… Être reconnaissant envers ses parents et faire preuve d’humilité et de sincérité, apprendre les Noms d Allah…

Multiplier les invocations, adorer Allah comme il se doit, suivre les règles de l Islam (préceptes)… Invoquer Allah abondamment dans ses prosternations. Éviter tout acte interdit par l Islam (illicite) ici-bas (bas-monde), se rapprocher de ce qui est licite (Halal)… Aimer accomplir une bonne action, purifier son âme…

Sont également des moyens vertueux (adoration) mis à disposition des créatures pour les rapprocher de leur Créateur, louange à Allah.

 

Que la louange et le Salut d’Allah soit sur Son dernier Messager, Mouhammed, ainsi que sur sa famille et l’ensemble de ses Compagnons.

Sophie

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.