Comment apprendre l'arabe

Quelques particularités de la langue arabe

Le octobre 19, 2021 , mis à jour le novembre 9, 2022 — 12 minutes de lecture
Quelques particularités de la lanague arabe

Nous en connaissons quelques-unes ou nous les connaissons toutes, nous les voyons tous les jours (ou presque !) autour de nous mais nous n’y prêtons pas toujours attention. Quel dommage lorsque l’on sait les bienfaits qu’elles peuvent nous apporter sur notre foi, notre pratique de la religion et la lecture du Coran ! Savez-vous de qui nous sommes en train de parler ? De la lettre arabe bien sûr ! D’ailleurs, lorsque l’on souhaite apprendre à lire et à écrire l’arabe, elle constitue la première étape fondamentale pour pouvoir progresser et atteindre ses objectifs rapidement.

Dans cet article, vous allez en apprendre plus sur la lettre arabe : son histoire, son écriture, l’art de la calligraphie, son rôle et la place qu’elle occupe dans le Coran… Saviez-vous par exemple que certaines lettres arabes sont insérées au tout début de certaines sourates coraniques ? Nous vous expliquons tout cela dans cet article in cha Allah !

La langue arabe, quelle est son histoire ?

Pour mieux comprendre la lettre arabe et son fonctionnement (syntaxique, grammatical, linguistique…), il faut tout d’abord comprendre l’histoire de la langue arabe. Cette dernière est une langue d’origine sémitique. Les langues sémitiques sont celles qui sont parlées depuis l’Antiquité dans la région du Moyen-Orient mais aussi en Afrique du Nord (régions du Maroc, Tunisie, Algérie, Égypte). On les a nommées sémitiques en référence au nom biblique de « Sem », fils de Noé (que l’on appelle « Nouh » dans le Coran).

Les langues sémitiques les plus anciennes sont l’akkadien et l’ougaritique qui existent depuis plus de 4000 ans ! Le saviez-vous ? Aujourd’hui, les langues sémitiques existent toujours, on compte notamment l’arabe, l’hébreu, l’amharique, le tigrigna, l’araméen, le syriaque et le maltais. En terme de nombre de locuteurs, l’arabe figure largement en tête avec près de 400 millions de locuteurs.

De nos jours, la langue arabe est la langue officielle de nombreux pays arabes (arabophones) et musulmans (appelé parfois « monde arabe »). Maroc, Tunisie mais aussi pays du Golfe et de la péninsule arabique comme l’Arabie Saoudite, le Yémen, le Qatar… La langue arabe est présente dans le quotidien de millions d’habitants des pays arabes et les louanges sont à Allah.

En plus de la langue arabe standard (également appelée « arabe classique », « arabe littéraire » ou encore « arabe littéral »), ces pays possèdent également un dialecte qui leur est propre (Darija ou arabe dialectal) que les habitants utilisent dans leurs échanges courants de la vie quotidienne. Il existe donc l’arabe marocain, l’arabe égyptien, l’arabe algérien… Autant de dialectes grandement inspirés de la langue arabe mais aussi d’autres langues telles que le français.

L’une des caractéristiques particulièrement intéressante de l’arabe est le rôle déterminant des consonnes. En effet, son système d’écriture ne se compose que de consonnes. Les voyelles (« voyelles courtes » ou « voyelles brèves ») viennent seulement se greffer à la consonne, comme un signe diacritique classique.

Sachez que le système d’écriture arabe n’est pas le seul à se démarquer des autres. Connaissez-vous par exemple le système cyrillique, principalement utilisé pour les langue slaves ? Il se compose d’écritures très différentes de l’écrit en arabe.

 

La lettre arabique, un art à elle seule : la calligraphie arabe

Maintenant que vous en savez un peu plus sur l’histoire et la propagation de la langue arabe (Découvrez l’histoire des chiffres en arabe aussi !), nous allons vous parler un peu plus en détail de ses lettres. Tout d’abord, il faut savoir que son système d’écriture se compose de 29 lettres et de 28 sons. Les lettres arabes sont les suivantes, dans l’ordre alphabétique (les premières lettres se trouvent à droite) :

 

ا ب ت ث ج ح خ د ذ ر ز س ش ص ض ط ظ ع غ ف ق ك ل م ن ه و ي ء

 

Ce système d’écriture possède une structure consonantique : cela signifie qu’il ne se compose que de consonnes, comme toutes les langues sémitiques. D’un point de vue grammatical et linguistique, la consonne arabe vient apporter la valeur sémantique, contrairement à la voyelle dont le rôle est mineur. Étonnant n’est-ce pas, lorsque l’on est habitués à la langue française, avec un système d’écriture latin !

Une autre spécificité de la lettre arabe est bien évidemment son écriture. En effet, pour écrire correctement une lettre en arabe, il faut commencer à droite de la ligne ! Oubliez donc vos habitudes de transcription de la gauche vers la droite et commencez à écrire de droite à gauche ! Même si les débuts pourront se révéler hasardeux et difficiles, à force d’entraînement, vous progresserez vite in cha Allah et maîtriserez votre geste graphique.

Comme vous pouvez le remarquer en observant l’écriture arabe, les lettres présentent des formes arrondies et agréables à voir. D’ailleurs, de nombreux artistes n’ont pas hésité à profiter de la beauté des lettres arabes pour s’épanouir dans la calligraphie. Écriture calligraphique de phrases arabes, de dictons, de versets du Coran, de poèmes arabes… Les supports et les idées ne manquent pas pour mettre en valeur la lettre arabe ! Cela vous intéresse ? Lisez la suite pour savoir comme écrire l’arabe.

 

Comment écrit-on une lettre arabe ?

Pour apprendre à écrire en arabe moderne (également appelé « arabe standard »), il faut respecter quelques règles de transcription importantes. Tout d’abord, comme nous l’avons dit précédemment, l’arabe s’écrit de la droite vers la gauche. Vous devez donc prendre de nouvelles habitudes graphiques pour pouvoir écrire une lettre puis un mot arabe (et pourquoi pas, des phrases entières !).

Autre point important : les lettres isolées et les lettres attachées. Il faut savoir qu’en langue arabe, une lettre (ou « consonne ») ne s’écrit pas de la même façon si elle est isolée ou si elle est attachée à l’intérieur d’un mot arabe. Son écriture cursive possède donc différentes variantes. Vous voulez un exemple ? Voyons l’écriture cursive de la lettre ج par exemple, que l’on retranscrit phonétiquement : « Jîm ». Voici ses différentes graphies cursives :

  • Lorsqu’elle est isolée, qu’elle n’est attachée ni avant ni après, elle se transcrit ainsi : ج.
  • De plus, lorsqu’elle se trouve en début de mot (première lettre), attachée à la lettre suivante, elle s’écrit alors ainsi : ﺟـ.
  • Lorsqu’elle se trouve en milieu de mot, attachée à la lettre d’avant et à celle d’après, elle s’écrit comme suit : ـجـ.
  • Enfin, lorsqu’elle se trouve en fin de mot, reliée à la lettre précédente, cette lettre arabe s’écrira ainsi : ـج.

Par ailleurs, en observant bien le système d’écriture des consonnes arabes, nous pouvons remarquer que plusieurs d’entre elles se ressemblent (même graphie arabe). Reprenons notre lettre ج : n’avez-vous pas remarqué que deux autres lettres s’écrivent avec la même structure ? En effet, les lettres ح et خ lui ressemblent fortement. Ces lettres identiques n’ont qu’une seule différence, l’avez-vous remarquée ? Celle-ci se trouve au niveau de la position des points, ces petits signes diacritiques qui permettent de les identifier.

Pour maîtriser le geste script des lettres arabes, nous vous recommandons vivement d’acheter un cahier d’écriture dans lequel vous pourrez vous entraîner et vous perfectionner. Un manuel éducatif avec des activités ludiques d’écriture (et pourquoi pas des gommettes !), des exercices et différentes activités pourra se révéler également utile. Des linguistes et pédagogues éditent régulièrement des manuels d’arabe, à vous de choisir celui qui correspond à vos attentes !

Enfin, contrairement aux langues d’origine latine ou romane (français, espagnol, italien, portugais…), la langue arabe ne possède pas de lettres majuscules ni de lettres minuscules. Les lettres sont toujours écrites de la même façon : en début de phrase ou en fin de phrase. Amusant n’est-ce pas ? Apprendre l’arabe révèle donc des informations surprenantes !

 

Quelques lettres arabes particulières

Dans le Coran, la Parole d’Allah révélée au Prophète Mouhammad ﷺ par l’intermédiaire de l’ange Jibrîl (« Gabriel »), certaines lettres arabes (caractères arabes) isolées occupent une place particulière d’un point de vue islamique. Elles ont même donné leur nom à certaines sourates, le saviez-vous ? En effet, le Mushaf contient notamment les sourates nommées « Ta-Ha », « Ya-Sîn » ou encore « Qâf » qui sont les noms des lettres qui commencent ces sourates.

Ainsi, la sourate Tâ-Hâ – طه, la vingtième sourate du Coran, commence par ces deux syllabes :

 

طه

مَا أَنْزَلْنَا عَلَيْكَ الْقُرْآنَ لِتَشْقَىٰ

 

Ce qui signifie, dans une traduction rapprochée du sens du verset coranique :

{Tâ-Hâ

Nous n’avons point fait descendre sur toi le Coran pour que tu sois malheureux.}

 

Concernant la présence de ces lettres au début de nombreuses sourates arabophones, les savants ont émis plusieurs avis islamiques. Par exemple, Ibn Kathîr explique :

                « Les exégètes ont divergé concernant les lettres séparées présentes au début des sourates. Certains ont dit que leur signification n’était connue que d’Allah. Ainsi, ils ne les ont pas interprétées, comme l’a rapporté Al-Qurtubî dans son exégèse d’Abu Bakr, ‘Umar, ‘Uthmân, ‘Alî et Ibn Mas’ud, qu’Allah les agrée. D’autres les ont interprétées mais ont divergé sur leur signification. »

Il ajoute ensuite :

                Ibn ‘Abbâs dit : « Ce sont des serments par lesquels Allah jure, et cela compte parmi les Noms d’Allah. »

Il explique enfin :

                « Une seconde position concerne le questionnement sur la sagesse pour laquelle ces lettres ont été mentionnées au début des sourates, sans considérer leur sens intrinsèque. Certains ont dit qu’elles ont été mentionnées au début des sourates pour exposer le caractère inimitable du Coran et le fait que les créatures sont incapables de proposer une chose semblable, alors qu’il est composé des lettres qu’ils utilisent pour parler. » (L’Authentique de l’exégèse d’Ibn Kathîr)

 

Prononcer les lettres arabes, est-ce si difficile ?

Nombreux sont ceux qui se demandent, avant de se lancer dans l’apprentissage de la langue arabe, si les lettres qu’elle contient sont difficiles à prononcer ou non. Bien sûr, les débutants et étudiants se demandent également si la grammaire, la linguistique ou encore la conjugaison arabes sont difficiles mais c’est bien la prononciation phonétique qui inquiète particulièrement les apprenants.

Il est vrai que les lettres arabes et leurs phonèmes sont très différents de ceux de la langue française et des langues européennes en général (allemand, anglais, espagnol…). Certaines lettres du système d’écriture arabe nécessitent de solliciter la gorge et des endroits de la bouche que nous n’avons pas l’habitude d’utiliser.

Pourtant, les lettres arabes ne sont pas difficiles à prononcer, même pour un débutant. Il suffit seulement de persévérer dans ses efforts. Combien de personnes qui ne sont pas arabophones de naissance et qui n’ont pas grandi dans un pays musulman arrivent à lire et réciter le Quran parfaitement !

Pour atteindre vos objectifs en matière d’apprentissage de la langue arabe et de prononciation de ses lettres, n’hésitez pas à suivre des cours dans un centre d’apprentissage, un institut de langues ou encore dans une mosquée. Lors de ces cours d’arabe éducatifs, votre professeur vous aidera à mieux prononcer et assimiler chacune de ces lettres. Vous en profiterez également pour apprendre les lettres, apprendre à lire et à écrire des mots arabes, à distinguer les voyelles longues des voyelles courtes (souvenez-vous : pas de majuscule ni de minuscule !), à mémoriser leur écriture, et à progresser rapidement dans votre apprentissage de l’arabe. Au fil des semaines, vous serez alors capables de lire l’arabe de façon fluide, de vous perfectionner dans son écriture cursive et de transcrire des phrases entières (avec ou sans clavier arabe).

Apprendre une langue, qu’il s’agisse d’une langue morte (comme le grec, le phénicien ou le latin ancien) ou d’une langue vivante (langue sémitique ou non), puis apprendre à lire et écrire dans cette langue ne sont donc pas des activités linguistiques compliquées, vous l’aurez compris. Lire un texte arabe n’est pas non plus une étape insurmontable !

 

Comment partir en Arabie Saoudite ?

Depuis quelque temps, vous avez envie de partir en Arabie Saoudite, pour découvrir une nouvelle culture et des paysages à couper le souffle. Pour que tout se passe à merveille, il est important de préparer en amont votre voyage. Obtenir le visa Arabie Saoudite avant le départ est alors le précieux sésame que vous devez posséder pour entrer sur le territoire. Lorsque vous faites une demande de visa, vous pourrez séjourner 30 jours dans le pays. Si vous n’aimez pas effectuer des démarches administratives et si vous avez peur de vous tromper, il est tout à fait possible de déléguer votre demande de visa à des agences agréées comme Actions Visas. Si vous faites partie d’un des 49 pays comme la France, vous pourrez profiter d’un visa simplifié. D’ailleurs, il est aussi possible d’obtenir le visa électronique en ligne pour l’Arabie Saoudite. En décidant de déléguer à des agences votre demande d’e-visa, vous pourrez éviter les problèmes de dernières minutes et préparer votre voyage de la meilleure des façons. En plus de partir l’esprit léger, vous pourrez obtenir votre visa plus rapidement. La prochaine fois que vous partirez en Arabie Saoudite, vous pouvez tout à fait contacter des agences pour partir l’esprit léger.

Oum Mouhammed

Related Posts

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.