Comment apprendre l'arabe

Découvrez la calligraphie arabe

Le octobre 29, 2016 , mis à jour le septembre 20, 2021 — 2 commentaires — 5 minutes de lecture

Si l’on recherche la définition du mot calligraphie dans le dictionnaire Larousse on y trouvera celle-ci : « Art de former d’une façon élégante et ornée les caractères de l’écriture ». Mais au-delà de cette définition succincte et approximative du dictionnaire on s’aperçoit que la calligraphie nécessite une précision et une finesse incomparable qui ne saurait s’improviser.

La calligraphie arabe quand à elle, est à son origine une forme d’art religieux (à la base, le but était d’améliorer les techniques d’écriture arabe pour rendre l’écriture du coran plus claire et plus lisible), il s’est ensuite essentiellement développé dans le monde islamique.

calligraphieChez les musulmans les œuvres d’arts où les formes humaines et animales sont représentées, sont considérées comme blasphématoires donc interdites. Grace à la calligraphie (en tant que principale forme d’art et de culture) l’artiste a trouvé un excellent moyen de s’exprimer et développer toutes ses facultés créatives sans enfreindre les lois divines. Cet art millénaire a su se développer avec l’expansion de l’Islam et a connu de riches déclinaisons, de styles et de techniques différentes. La calligraphie arabe s’est imposée aux quatre coins du monde, allant de l’Inde à l’Andalousie.

Aujourd’hui encore, celle-ci s’impose dans le monde entier mais de manière différente et surtout sur des supports différents. On peut retrouver cet art sur la peau, nombreux sont ceux qui s’en font des tatouages, ou sous forme de stickers que l’on utilise pour décorer les différentes pièces de la maison. A l’extérieur aussi on le retrouve présent notamment sous forme de graffitis, il devient ainsi un art urbain que l’on peut admirer à Paris, New York en passant par Tunis et Alger.

         Quoi de plus beau que de maitriser cet art !!! Pour cela, il vous faudra vous armer de patience, être passionné et motivé et enfin posséder du bon matériel. Celui-ci se compose essentiellement d’un roseau taillé, spécialement conçu pour cela (en arabe on l’appelle le « qalam ») ainsi que le support sur lequel vous souhaitez travailler : papier-céramique-métaux-bois-verre etc…  Celui-ci est très riche et variés, cependant si vous êtes débutant, il vous sera conseillé de commencer sur du papier à croquis ordinaire, plus tard vous pourrez vous essayer au parchemin (plus cher mais plus agréable à manipuler), et enfin une encre spéciale.

calligraphie al-hamdoulileh

Avant de vous lancer dans cette aventure qu’est la calligraphie, commencez à reproduire ou imiter ce qui existe déjà. Servez-vous de modèles et recopiez-les soigneusement, il vous faudra beaucoup vous entrainer, seul ou avec un calligraphe. Inspirez-vous des différents styles déjà existant depuis des siècles tel que le « Forci » d’origine perse, le « Diwani » d’origine turque, le « Koufique » utilisé pour l’écriture du coran ou encore le « Naski » écriture cursive, souple et arrondie. Il en existe d’autres mais ceux-ci font partis des plus importants.

Une fois que vous vous serez fait la main sur des modèles déjà existants, que vous aurez appris à manier le roseau de façon élégante et déterminée, d’un geste tantôt ferme et tantôt relâché mais toujours assuré, que vous aurez appris à harmoniser, lier et séparer les lettres entre-elles. Alors à ce moment-là, jetez-vous dans vos propres œuvres, jouant sur les styles, les formes et les couleurs. La calligraphie arabe repose plus aujourd’hui sur l’esthétique, la beauté des lettres posées sur le papier que sur le sens du mot lui-même. Mot qui n’est d’ailleurs pas toujours compréhensible au commun des mortels. Cela explique notamment pourquoi la calligraphie arabe émeut tout autant les non-arabophones, c’est la beauté de celle-ci ainsi que les impressions qui en dégagent qui provoque l’émotion chez celui qui admire une œuvre.

Pour finir, gardez à l’esprit que quel que soit le support, l’endroit, l’époque ou l’inspiration qui vous animent, il n’en reste pas moins que ceux qui excellent le mieux dans l’art de la calligraphie arabe sont de manière générale des personnes autodidactes averties nourris d’une passion dévorante pour la calligraphie, à l’instar de Karim JAAFAR (artiste marocain) qui en inventant sa propre technique a su imposer son style unique mélange d’images et d’écritures ainsi que l’artiste français EL SEED  auteur d’un livre intitulé « Calligraffitis » dont les œuvres ornent aujourd’hui les façades des plus grandes villes mondiales.

livre gratuit
Livre gratuit pour apprendre l’arabe

Fakhreddine

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Le juillet 29, 2019 à 2:40 , Dessin calligraphie arabe a dit :


Super article ! J'ai lancé il y a peu plusieurs de mes projets (création d'un site internet, vidéos Youtube..) autour de cet art afin de permettre à tous (débutants ou non) de (re)découvrir et/ou apprendre la calligraphie arabe.
Et je ne regrette pas du tout on apprend tout le temps et c'est une excellente façon de se ressourcer !


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le octobre 2, 2019 à 8:46 , Fakhreddine a dit :


Je ne suis pas un expert en calligraphie arabe MAIS qu'est-ce que j'aime cet art!

Merci pour votre partage.


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.