Comment apprendre le coran

Les prénoms Musulmans

Le novembre 15, 2016 , mis à jour le juillet 20, 2020 — 4 minutes de lecture

Tout d’abord ce qu’il faut comprendre des prénoms musulmans, c’est que contrairement à ce que la majorité de la population pense, ils ne sont pas tous originaires de pays « arabe », beaucoup se sont arabisés avec le temps que ce soit pendant les multiples migrations de différentes tribus au travers des terres du Maghreb ou lors du remplacement de l’empire Arabe par l’empire Ottoman ou encore quand la civilisation Perse a traversé les terres d’Iran.

Toutes ces mutations ethniques ont donné naissance à de nombreux prénoms dits « Arabes ». Nous citerons à titre d’exemple le prénom Maria (origine hébraïque) ou Linda (origine germanique) ou encore Sophia (Sanniya en arabe veut dire élevé, haute, sublime) qui est la forme slave du prénom Sophie.

D’autre prénoms musulmans, eux ont été déformé à cause des nombreuses traductions et des alphabets très différents selon les pays. Prenons la Turquie pour seul exemple, Mehmet vient de Mohamed et Zeynep vient de Zeyneb qui tous deux sont arabes. D’autre prénoms musulman encore, sont issus des livres sacrés du monothéisme, c’est-à-dire, la Bible ou la Thora et ont été arabisé avec la venue de l’Islam et la descente du Coran. Abraham est ainsi devenu en arabe Ibrahim, Joseph est devenu Youssef, Salomon, Souleymane, Marie quant à elle s’est transformé en Meriem et la liste est encore longue….

Continuons ici en rappelant, pour éviter tout amalgame, (qui malheureusement est déjà encré dans la conscience collective), que le prénom arabe ne veut pas obligatoirement dire « MUSULMAN ». En effet il existe bien sur des arabes musulmans mais également des arabes chrétiens (ex : les Coptes en Egypte) ainsi que des arabes juifs (juifs du Maroc). Même si ceux-ci sont moins représentés ou considérés comme marginaux, ils ne peuvent être négligés. Voici quelques exemples de prénoms arabes chrétiens : Daniel a pour version arabe Danyal, Paul, Bulus, Alexandre, Iskandar, Matthieu, Matta, Madeleine, Majdala et pour finir André, Andarawus : tous ces prénoms que l’on retrouve dans la version arabe de la Bible.

Pour les prénoms juifs, le plus bel exemple est encore le Maroc, la population juive y est très présente et la langue officielle du pays est l’arabe, du coup l’on rencontre de nombreux prénoms comme Amar qui en arabe veut dire persévérant, Benhamou, ben veut dire « fils de… » et hamou qui veut dire oncle, Benaîme qui veut dire fils du beau ou agréable, Ben moussa, fils de moise, Dahbi qui signifie doré en arabe, Nizzard, rare, Saal, facile ou complaisant, Tanougi, originaire de Tanger et enfin Zarga qui veut dire bleu au féminin.

Chez les musulmans, grand nombre des prénoms musulman sont des attributs d’Allah, et font partis des 99 noms d’Allah. Ils sont tous précédés de la particule « Abd » qui veut dire « serviteur de … », comme AbdAllah (serviteur d’Allah) ou abdelkarim (serviteur du généreux). D’autre encore peuvent être considérés comme mixtes, Abdenour est un prénom masculin qui devient féminin si on lui soustrait la particule « abdel », ce qui nous donne « Nour ». Pour les autres types de prénoms, de manière générale, chaque masculin dispose de son féminin (ex : Jalal et Jalila, Karim et Karima ou Saïd et Saida). Nous avons également les prénoms comme Sayfdine qui signifie « l’épée de la religion » ou Fakhreddine qui lui veut dire « l’honneur de la religion ».

Comme vous avez pu le constater, le prénom musulman se déclinent sous différentes formes, celui-ci peut être un adjectif, un nom propre, un nom commun ou même un substantif.

Il est d’abord choisi pour sa signification plus que pour sa sonorité, il a souvent un rapport avec les origines, pour la plupart ils ont une connotation spirituelle, il fait référence à notre histoire ou notre religion. Bien que ces dernières années les tendances aient changé, les nouveaux parents sont beaucoup plus à la recherche de prénoms, rares et peux communs (comme Jade pour un garçon et Sephora pour une fille).

Pour conclure ce qu’il faut retenir, c’est que dans la culture musulman, le choix du prénom est déterminant car on « espère » qu’il aura une quelconque influence sur le destin du nouveau-né.

livre gratuit
Livre gratuit pour apprendre l’arabe

Fakhreddine

Dans la même catégorie

None found

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.