Que signifie Machallah, et quand dire cette expression ?

machallah

Que veut dire Mashallah ?

Préambule

Une formule utilisée par un grand nombre d’entre nous, c’est la formule « machallah », mais à quel moment exactement nous devons la dire ? Et que peut-elle dire ? « Machallah » veut dire « ce qu’Allah a voulu ».

Cette expression « machallah » il faudra la dire au moment de l’étonnement, de la stupéfaction. Et non pas comme on l’entend souvent pour repousser le mauvais œil. C’est une erreur que beaucoup de frères et sœurs font.

Comme Allah l’a dit dans la sourate Al  Kahf :

« En entrant dans ton jardin que ne dis-tu : « telle est la volonté et la grâce d’Allah il n’y a de puissance que par Allah. » Si tu me vois moins pourvu que toi en biens et en enfants, il se peut que mon seigneur, bientôt, me donne quelque chose de meilleur que ton jardin, qu’il envoie sur ce dernier, du ciel quelque calamité, et que son sol devienne glissant, ou que son eau tarisse de sorte que tu ne puisses plus la retrouver. » (Sourate al-kahf verset 39 à 41)

Cheikh As-sa’di Rahimahoulah dit dans son tafsir (taysir al karim ar-rahman fi tafsir kalam al manan) que quand on est impressionné par ses biens il faut dire cette formule « maa chaa a llah ». Pour être reconnaissant envers Allah ‘aza wa jal et dans le but que les bienfaits dont il nous a comblés persistent (résumé voir page 478).

 

Mashallah : définition, traduction et signification profonde

Mashallah en arabe s’écrit ما شاء الله

En alphabet latin et dans l’expression courante, on rencontre plusieurs manières de l’écrire, telles que : « Machallah », « Macha Allah », « Masha Allah »… des orthographes qui se basent souvent sur la phonétique de l’expression dans son utilisation quotidienne. Comme nous l’avons vu dans le préambule, Mashallah en français pourrait se traduire par « ce qu’Allah a voulu », « qu’il plaise à Allah », « selon la volonté d’Allah ». Une traduction de Mashallah plutôt littérale, du mot à mot.

 

En effet, en partant de l’arabe ما شاء الله, nous avons donc :

  • « Mâ » l’équivalent de « ce que »,
  • « Châ-a » qui se traduit par « il a voulu »,
  • Et enfin « Allah », le Nom Majestueux du Seigneur et Créateur.

Ainsi littéralement, Mashallah en français donnerait « ce qu’a voulu Allah ». Pourtant cette expression peut revêtir différent sens, selon le contexte dans laquelle elle est employée. En fait, l’expression est plus couramment usitée pour exprimer un amalgame de sentiments d’étonnement, d’admiration, d’exaltation ou encore de contentement devant un phénomène, quelque chose ou quelqu’un qui nous plait de licites. Ainsi, elle est aussi utilisée dans les usages du langage courant lorsqu’une personne souhaite exprimer des félicitations ou des compliments à l’égard d’une autre tierce personne. C’est aussi une autre façon de rappeler que c’est par la volonté de Dieu qu’ils existent. Mashallah est une expression qui est utilisée beaucoup en arabe dans le vocabulaire de tous les jours comme pour exprimer quelque chose de magnifique ou d’incroyable.

Si on profère alors Mashallah devant une jeune fille, on veut dire qu’on est admiratif devant sa beauté, qu’on est content de cette rencontre, qu’on est étonné par cette beauté exceptionnelle et qu’on loue Dieu d’avoir créé une si belle créature et par là reconnaitre la toute-puissance du Créateur. C’est Dieu qui a voulu l’enrichir de cette beauté, et selon les contextes de l’utilisation de Mashallah , ou d’une chose, qu’elle soit matérielle ou autre.

 

Ainsi, quand on est impressionné par des biens, on s’exclame « Mashallah » parce qu’on est reconnaissant envers Allah ‘aza wa jal et dans le but que les bienfaits dont il a comblé persistent durablement. La Louange Seule est à Allah Seigneur de l’Univers, Prière & Salut d’Allah sur notre Prophète Muhammad ainsi que Sa famille et Ses compagnons ainsi que ceux qui les ont suivis dans le bien jusqu’au Jour de la Rétribution.

Dans la sourate Al kahf Allah ‘aza wa jal dit :

« Telle est la volonté (et la grâce) d’Allah! Il n’y a de puissance que par Allah ».(Sourate18 Verset 39)

Dans le résumé du tafsir Ibn kathir, si on est émerveillé par sa situation, ses biens, ou sa progéniture, qu’on dise : « Mashallah ».

machallah1

 

Mashallah est ses extensions plus complètes

Si l’on se réfère aux Saintes Ecritures, certaines expressions plus complètes seraient plus appropriées dans certaines circonstances.

Si une personne voit une chose qui l’étonne (lui plaît), alors elle doit dire : « Ma shâ Allah La Qouwata ila bi Allah »– de l’arabe ما شاء الله لا قوة إلا بالله. Tel dans l’histoire des compagnons des deux jardins, quand son compagnon lui dit : « Il est mieux pour toi de dire, lorsque vous entrez dans votre jardin dites :« Ma shâ Allah La Qouwata ila bi Allah » » (Sourate La Caverne – Verset 39).

Si une personne voit une chose chez autrui alors l’expression exacte serait : « Barak Allahû ‘alaïhi » de l’arabe  بارك الله عليه  et qui se traduit par « Qu’Allah le bénisse pour lui », ou une parole semblable.

Et si elle voit quelque chose qui l’étonne (lui plaît) dans une chose de la dounia (vie d’ici-bas), elle devrait dire : « Labaïk ina al ‘ich ich al-Akhira » de l’arabe  لبّيك إن العيش عيش الآخرة »  et qui se traduit par « Certes la vraie vie c’est la vie de l’au-delà » comme le Prophète – paix et bénédiction sur lui – avait l’habitude de dire. Il dit : « Labaïk » dans le sens d’une réponse pour vous, alors il dit en vérité la vraie vie est la vie de l’au-delà. Il se fortifie intérieurement au même instant dans l’idée de la dounia et tout ce qui est en son sein ne reste pas et il n’y a pas de vie en elle, mais en vérité la vraie vie est la vie de l’au-delà !

Comment bien prononcer l’expression Mashallah ?

Une dernière petite chose à voir pour cette expression, sa prononciation ! C’est très important de savoir bien le dire. D’ailleurs, c’est ce à quoi servent nos petites vidéos sur YouTube de larabefacile.fr pour apprendre à prononcer correctement les lettres de l’alphabet arabe.

machallah2

Pour rappel, Mashallah s’écrit en arabe ما شاء الله . Il y a un allongement de voyelle ba’dal mim, wa ba’dach chin ensuite il y’a un ء puis الله ou il y a aussi un allongement donc il faudra bien séparer les syllabes du mot pour la prononciation. On dira donc « maa chaa a LLaah ».

Et non pas d’un seul trait phonétique comme on l’écrit « machallah », car la traduction ne sera plus la même cela voudra dire « Allah a marché » (du verbe macha qui signifie marcher en arabe) ! Or nous voulons dire « ce qu’Allah a voulu ». Une très grosse erreur faite par énormément de personnes : il ne faut pas la dire comme on l’écrit, mais bien prononcer la prolongation au niveau de maa et de chaa, car en arabe un oubli de prolongation peut changer tout le sens comme nous venons de le voir, jetez donc un coup d’œil sur la vidéo suivante et ATTENTION AU CHOC : https://youtu.be/JweAScuERlQ  il ne faut jamais négliger les allongements !

Voilà pour cette petite explication de ce mot souvent entendu aujourd’hui dans la bouche des grands et petits !

 

livre gratuit

Leave A Response

* Denotes Required Field