Comment apprendre l'arabe

La Lettre Mim م

Par Sophie , le septembre 23, 2021 , mis à jour le septembre 27, 2021 — 9 minutes de lecture
lettre-mim

Bienvenue à tous dans ce nouvel article où nous allons voir ensemble une nouvelle lettre appartenant à l’alphabet arabe. Comme vous le savez sans doute, l’apprentissage de l’alphabet est l’une des toutes premières étapes à franchir lorsque nous souhaitons apprendre une nouvelle langue (une langue étrangère) ; ici, en l’occurrence, la langue arabe. D’ailleurs, il n’est pas rare d’entendre parfois autour de nous qu’il est difficile de comprendre l’alphabet arabe, de le mémoriser ou encore de l’écrire correctement. Il est vrai que certaines langues ont des alphabets plutôt complexes mais ce n’est pas le cas pour l’arabe ! En effet, rien n’est plus facile, à condition de s’y mettre sérieusement ! Et la lettre que nous allons voir maintenant, la lettre Mim arabe, vient confirmer la facilité avec laquelle il est possible d’apprendre l’arabe littéraire !

Première étape pour apprendre une lettre arabe : savoir de quelle façon elle est retranscrite. La voici donc :

 

mim

Pour écrire cette magnifique lettre arabe, le geste graphique doit se faire de la droite vers la gauche. Ainsi, sans jamais lever le crayon, nous commencerons par retranscrire le haut de la lettre puis, nous marquerons une pause sur la droite avant de terminer en tournant vers la gauche puis vers le bas. Avec un peu d’entraînement, l’écriture de cette lettre, comme celle de toutes les autres lettres de l’alphabet arabe, ne vous posera pas de soucis in cha Allah !

N’hésitez pas, si vous le souhaitez, à accompagner votre apprentissage de la langue arabe d’un cahier d’écriture dans lequel vous pourrez vous entraîner et améliorer votre geste graphique. Dans ces cahiers, vous pouvez écrire à plusieurs reprises la même lettre, puis des syllabes et enfin des mots entiers ! Il existe également des applications sur Smartphone ou tablette qui peuvent vous aider à maîtriser votre geste et surtout, le sens d’écriture des lettres arabes. Un support d’apprentissage qui, ajouté à d’autres, vous permettra de mieux apprendre la langue arabe.

 

            La bonne prononciation de la lettre م

La lettre Mim arabe n’est pas une lettre ayant une prononciation difficile. En effet, le son qu’elle produit est similaire à la lettre [m] (transcription latine) que l’on retrouve dans la prononciation du français. Plus précisément, pour prononcer cette lettre arabe correctement, nous allons coller la lèvre supérieure à la lèvre inférieure, comme nous le faisons pour prononcer la lettre arabe ب. Bien évidemment, il existe une différence entre ces deux lettres puisque la lettre م sortira par la bouche et s’accompagnera d’un nasillement, également appelé « nasalisation » : cela signifie que le son sortira par le nez, contrairement à la lettre  ب. Ainsi, cette lettre de l’alphabet fait partie des lettres nasales. Dans le schéma ci-dessous, nous voyons bien les lèvres fermées l’une contre l’autre et le son sortant par le nez :

 

mim 1

D’ailleurs, pour bien comprendre le rôle que joue ici la nasalisation dans la prononciation de la lettre arabe م, nous allons faire un petit jeu ensemble : bouchez-vous le nez tout en essayant de prononcer la lettre Mim arabe.

Vous n’y arrivez pas, n’est-ce pas ? Et quelle lettre prononcez-vous à la place ? La lettre ب bien sûr ! Étonnant, non ? Aussi, est-il important de respecter le nasillement (ou nasalisation) des lettres concernées, comme la lettre nasale Mim.

 

            La lettre م, une lettre amincie

De plus, la lettre م n’est pas une lettre emphatique mais plutôt une lettre amincie, que l’on prononcera donc de façon légère, non grave ni emphatique. Ceci a son importance afin de prononcer correctement cette lettre, que celle-ci se trouve au milieu d’un mot ou non, proche de lettres emphatiques ou non.

Voyons un exemple pour illustrer notre propos : le mot : الصمد, que l’on peut lire et écrire en translittération phonétique ainsi : AsSamad. Comme vous pouvez le voir, la lettre Mim se trouve en plein milieu du mot, entre les lettres arabes (ou « consonnes arabes ») ص (Sâd) et د (Dâl). Concernant la lettre ص, il s’agit d’une lettre emphatique, que nous allons prononcer de façon grossie, amplifiée. Mais attention à ne pas prononcer la lettre Mim de façon emphatique également, influencé par la prononciation de la lettre ص la précédant ! La lettre qui nous intéresse aujourd’hui est une lettre amincie, légère, ne l’oublions pas !

 

            Le nasillement lors de la récitation du Coran

Avant de poursuivre notre découverte de la lettre م, précisons une chose importante concernant le nasillement. Lorsque nous écoutons des personnes lire le Coran, il arrive parfois que certaines d’entre elles commettent une erreur de prononciation à propos du nasillement : si la lettre Mim n’est pas accompagnée d’une Shaddah (doublement de la consonne), il ne doit pas y avoir de nasalisation.

Par exemple, dans le mot ci-dessous, que l’on peut retranscrire phonétiquement : « Al-moustaqîm », nous voyons que le Mim situé à la fin du mot ne comporte pas de Shaddah. Alors, nous le prononcerons sans nasillement, comme s’il y avait un soukoun au-dessus de cette lettre (appelée parfois « consonne »).

al moustaqim

         

           La lettre م avec les voyelles courtes (ou voyelles brèves) et les voyelles longues      

Voyons maintenant l’écriture de la lettre م lorsque celle-ci s’accompagne des voyelles arabes, également appelées « voyelles courtes » ou « voyelles brèves » :

Lorsqu’elle s’accompagne de la voyelle courte Fatha, elle s’écrit : مَ

Accompagnée de la voyelle brève Kasra, elle s’écrit : مِ

Lorsqu’elle s’accompagne de la Damma (parfois écrite « Dhamma », une des voyelles courtes), elle s’écrit : مُ

 

Comme vous le savez sans doute, la lettre Mim arabe م peut également s’accompagner d’une « voyelle longue » (le contraire de la voyelle brève), une voyelle prolongeant les sons des consonnes des mots arabes. Ce type d’allongement entraînera la prononciation des voyelles comme suit :

Lorsqu’elle s’accompagne de la Fatha et de la lettre Alif ا, elle s’écrit : مَا

Accompagnée de la Kasra et de la lettre Yâ ي, elle s’écrit : مِي

Lorsqu’elle s’accompagne de la Damma et de la lettre Wâw و, elle s’écrit :  مُو

 

           La lettre م, dans le Coran

Nous voulons maintenant vous parler d’une particularité concernant la lettre Mim et qui se trouve dans la sourate Al-Fatiha, également appelée : la sourate de l’Ouverture. Dans celle-ci, il y a un mot qui est prononcé différemment selon les régions du monde islamique. Il s’agit du mot :

maliki

que l’on prononcera parfois :

maaliki

En effet, au Maroc par exemple, nous dirons : مَلِكِ, qui correspond à la version Warch. Tandis que dans d’autres pays musulmans, nous dirons plutôt : مَالِكِ, ce qui correspond à la lecture Hafs. Les transcriptions phonétiques de ces deux mots seront alors : « maliki » (sans prolongation) et « mâliki » (avec prolongation, le translittération phonétique est légèrement différente). Ces deux lectures sont valables et autorisées car elles désignent chacune un Nom d’Allah.

CORAN 2

 

            Versets contenant la lettre م

Dans le Coran, la Parole d’Allah révélée au Prophète Muhammad ﷺ par l’intermédiaire de l’Ange Jibrîl, nous trouvons, bien évidemment, d’autres mots contenant la lettre arabe م. Voici quelques exemples issus de la Sourate Al-Mutaffiffîn que nous pouvons trouver dans le Moushaf :

En début de mot (lorsque la lettre arabe Mim est la première lettre du mot) :

En milieu de mot :

En fin de mot :

           Ainsi, comme vous pouvez le voir ci-dessus, la forme de la lettre م change légèrement selon sa position dans le mot arabe : si elle se situe en début de mot, elle n’aura pas la même forme ni la même écriture qu’en milieu ou en fin de mot.

 

          L’apprentissage de la l’alphabet arabe

La lettre م, tout comme les autres lettres de l’alphabet arabe n’est pas une lettre compliquée. En l’étudiant un peu et en s’entraînant régulièrement, vous pourrez, in cha Allah, la mémoriser et la reconnaître dans un mot. Et il en va de même pour toutes les autres lettres de l’alphabet !

Et plus vous progresserez dans vos apprentissages de la langue arabe et de son alphabet, plus vous verrez la beauté de cette langue que l’on appelle également « arabe littéraire » ou encore « arabe littéral », « arabe standard » ou « arabe classique » (en plus de l’arabe dialectal utilisé par les locuteurs locaux). Petit à petit, vous serez capable de vous exprimer, de communiquer et d’échanger dans cette noble langue, langue du monde arabe, du monde islamique, reconnue officiellement par de nombreux pays arabes et musulmans comme ceux d’Afrique du Nord (Maroc, Tunisie, Algérie) ou encore l’Égypte ou l’Arabie saoudite. À force de travail, vous serez même tout à fait à l’aise face à un texte arabe, avec ou sans voyelles, in cha Allah !

En attendant de devenir parfaitement arabophone et de pouvoir parler arabe facilement, poursuivez vos efforts sans relâche ! Cahier d’écriture pour améliorer sa graphie et pourquoi pas, sa calligraphie arabe en écrivant les syllabes arabes… Livre de littérature pour lire l’arabe de manière plus fluide et travailler son articulation syllabique… Dictionnaire arabe ou (dictionnaire bilingue français-arabophone) pour améliorer son orthographe, son vocabulaire arabe, sa linguistique et apprendre régulièrement un nouveau mot arabe… Cours d’arabe en ligne pour travailler son écoute de la langue arabe et savoir comment apprendre… Clavier arabe pour s’habituer aux différentes graphies (lettre isolée ou à l’intérieur d’un mot par exemple), apprendre l’alphabet et écrire en arabe, syllabe après syllabe… Réciter l’alphabet arabe à ses proches régulièrement pour ne pas l’oublier… N’hésitez pas à varier les supports pour votre apprentissage de l’arabe afin de faire de celui-ci un moment amusant où le plaisir ressenti n’a d’égal que la satisfaction d’apprendre la langue de notre Prophète ﷺ et de chaque musulman.

 

Sophie

Dans la même catégorie

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.